AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TAHYS • Air d'enfance, sans innocence...

Invité
Invité
Ven 17 Juil - 0:48
Invité
Air d'enfance, sans innocence...
Tay' & Ka'.
C'est si agréable, finalement, de se retrouver chez soi au beau milieu de ses repères. Ta maison, la tienne, celle de ton enfance. Un endroit qui a son charme et déborde de souvenirs. Cette maison, c'est un manque de calme perpétuel ou presque, pourtant. Toi qui aime tant te retrouver avec toi même, parfois, tu as du mal. Parce que tu as une maman aimante, collante, qui voit tellement rarement sa fille que lorsque cette dernière apparaît ici quelques jours, elle se fait une joie de la bichonner. De frotter, et de balayer le petit soldat, pour récupérer son enfant, sa petite princesse qui pourtant n'es plus depuis bien des années.

Il y a aussi autre chose, que tu aimes lorsque tu es a Trost. Un truc totalement inégalable et qui te rappelle l'enfance … : passer une soirée entière avec Tahys, à la maison. Dans ta chambre. Discussions, sérieuses ou pas d'ailleurs, et grignotages de tout un tas de cochonneries. Les batailles d'oreillers, ne sont plus au rendez-vous certes, mais tu aimes ce goût d'enfance retrouvé, lors de ces moments partagés avec celle que tu considères finalement comme ta sœur. Ça t'éloignes des horreurs, des titans, du sang et de la mort. Tu retrouves une vie, plus ou moins jolie même si tu as bien compris qu'aujourd'hui, Tahys n'était plus l'enfant qui partageaient tes jeux il y a quelques années, tout comme tu n'es plus cette petite Karhlya si innocente d'ailleurs. La soirée s'achève, la nuit est bien avancée et déjà, Tahys est endormie. Elle est là, étendue sur ton lit près de toi...mais toi, tu ne dors pas. Tu n'y parviens pas, l'esprit trop occupé. Tu penses, tu psychotes, tu réfléchis...tu te poses mille et une question et tout ce bordel ne porte qu'un nom : Hartmann. Deux jours, deux nuit depuis cette mission, depuis cette soirée où clairement tu avais abuser. Tu t'étais noyer dans l'alcool pour oublier un truc qui finalement, ne semblait plus trop important comparé à ce que tes excès avaient provoquer. Qu'est-ce que tu avais fichu, Karhlya ? Qu'est-ce que c'était que tout ça ? Tes réactions. Tes envies. Ces besoins de proximités. Dans quoi est-ce que tu t'étais embarquée ? Franchement. D'où ça sortait, ces chamboulements dans ta tête et ton pauvre cœur ? Pourquoi cette passion, ces sentiments ? Pourquoi cette caresse, et ce baiser offerts de si bon matin alors que déjà, l'alcool avait fini de s'envoler. C'était à n'y rien comprendre. Tout comme tu peinais d'ailleurs à comprendre que tout ça t'empêches finalement de fermer l’œil. De l'alcool, Ka'. Bordel. T'avais bu, il avait bu. Fin de l'histoire. Tu étais responsable, et oui … après tant d'années, tu avais finalement céder. Mais l'alcool...ou pas.

Tu soupires. Tu passes une main sur ton visage alors que tu sens Tay' bouger près de toi. Elle s'agite...très anormalement d'ailleurs. Elle se tourne, se retourne et tu fronces les sourcils. Elle gémit, bredouille des choses que tu ne comprends pas et tu remarques bien vite son front trempé de sueur. Des cauchemars...encore. Sûrement. Et alors que tu la vois s'agiter encore d'avantage tu finis par intervenir. Tu te redresses, tu te mets à genoux sur ton lit pour la secouer légèrement. « Tay … ! » Tu l'appelles. Doucement, mais fermement. Mais elle continue de bouger. « Tahys ! » Tu secoues plus fort, plus vivement. « OH TAHYS ! » cris-tu finalement. Et enfin, elle se calme … elle ouvre les yeux alors que tu attrapes son poignet par réflexe. « Ça va ? » demandes-tu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 22 Juil - 1:46
Invité

Air d'enfance, sans innocence...
Tahys & Karhlya
Le bonheur de se retrouver. D'être la comme deux petites filles. On avait rit toute la soirée. On avait mangé toutes les sucreries et autres aliments que sa mère nous avait donné. On avait parlé. On s'était raconté nos vies. Bien que l'on sache déja tout l'une de l'autre. Mais surtout on se comportait comme s'il n'y avait pas de guerre. Comme si on n'allait pas retourner au front dès la prochaine attaque... Et puis la nuit est tombée.. et les discussions avaient cessé et je m'étais endormie, laissant place aux rêves... Et aux cauchemars.

"Son corps inerte. Dans la boue. Et la nuit qui tombe. "Ka ?" Elle ne répond pas. Elle est froide. Elle ne bouge plus. J'ai beau l'appeler... Elle ne bouge pas du tout. "KARHLYA !!!" J'entend ma voix crier. Elle ne peut pas me laisser. Aller. Lève toi. Il faut que tu te réveille. "Je vais mourir Tay'." Sa voix est si faible qu'on l'entend à peine et puis de nouveau que le bruit de la nuit et le vent dans les feuilles des arbres. Je l'ai pris dans mes bras. Et j'ai chanté. Et soudain on me la arraché des bras. Soudain ce n'était plus elle qui était la. Soudain. Je la voyais s'éloigner. Soudain je la perdais. Non ! Elle doit rester la. Elle ne peut pas me laisser. Elle ne doit pas me laisser. Et elle m'appelle doucement d'abord. Et puis de plus en plus fort. Et soudain, la lumière."

J'ouvris les yeux et regardai autour de moi... "K..Ka' ?" Ma voix tremblait. J'avais eu si peur. Je ne dis rien de plus et les larmes aux yeux je la pris dans mes bras. Je n'avais pas besoin de lui expliquer. Elle savait. Elle me connaissait et elle savait très bien ce à quoi je pensais....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 22 Juil - 14:01
Invité
Air d'enfance, sans innocence...
Tay' & Ka'.
C'est pas la première fois, ça non. Tahys est forte, c'est un roc ! Un véritable bloc de granite pour certains. Elle apparaît bien trop souvent à ton goût comme une femme sans cœur, qui n'attends rien des autres...mais toi, toi tu sais que c'est faux. Tu l'as toujours su. Tu la connais, autant que tu te connais toi-même en réalité. Tu sais que Tay' au fond, ça reste une fille comme toutes les autres … simplement, elle a plus de talent que la majorité pour dissimuler cette part d'elle même. Elle passe son temps à te répéter de ne pas faire dans les sentiments, surtout quand ça touche de près ou de loin votre boulot, à toutes les deux … mais des sentiments, elle en a, ça oui. Et tu sais bien que parfois, elle les gèrent très mal. Elle ne les contrôle pas. Ça n'arrive pas souvent mais parfois, ça l'envahie, ça la rattrape. Tu te souviens bien, de cette mission là. Tu t'en souviens presque intégralement. Le chaos qui régnait ce jour là, la météo si aléatoire, le froid mordant. Tu te souviens de cette organisation tellement foireuse qui avait fait que même votre escouade avait finie totalement à l'ouest et au lieu d'être près d'Ezéchiel, ce jour là c'est aux côtés de Tahys que tu t'étais retrouvée sans plus d'explications que ça. Vous aviez tarder, trop tarder. La nuit était tombée. Tu te souviens de cette mauvaise réception, de cette cheville douloureuse. Tu avais du lâcher Mousse pour soutenir ton amie. Un repli maladroit dans une foret. Une équipe absente pour des raisons évidentes … le retour avait foirer et vous étiez à la traîne. Néanmoins, tu avais continuer d'avoir foi. Que ce soit ton Caporal, ton binôme ou le reste de ton équipe, tu savais qu'ils reviendraient. Il suffisait de tenir le coup, de veiller Tahys qui ne pouvait simplement plus bouger. Elle avait voulu te protéger, tu avais protester bien entendu...et il avait fallu qu'il s'en mêle ce Titan. Tu n'avais pas eu le temps d'amorcer un mouvement que déjà Tay' s'était élancée pour tailler … et puis la réception avait kouaker. Encore. La cheville de ta sœur avait achever de se briser. Tu l'avais entendu … ce bruit horrible. Il avait résonner dans ton crâne, comme un écho désagréable, et tu avais juste arrêter de réfléchir. Tes mains étaient venue attraper tes armes et tu t'étais lancée sans une succession de mouvement malhabiles. Première tentative ? Raté. La main du monstre t'avais frapper de plein de fouet … tu avais senti tes os se briser, perforer tes organes à l'intérieur. Tu avais cracher un peu de sang mais tu n'avais pas lâcher. Tu t'es rattraper tant bien que mal avant de te relancer, ignorant la douleur lancinante et puissante. Sa nuque, tu l'avais tranché nette avant de retourner au sol pour tirer Tay' avec toi. Puis...tu t'étais effondrée. Là, au beau milieu de nul part. Tu avais perdu connaissance un court instant et lorsque tu avais de nouveau ouvert les yeux, tu n'avais entendu que la voix de ta sœur de cœur t'appeler. Son surnom murmuré du bout de tes lèvres … tu étais consciente de la situation. Ton corps était lourd, douloureux et sans être médecin, tu pouvais presque sentir cet épanchement de sang à l'intérieur qui finirait par avoir ta peau. Tu avais senti la fin si proche, ton énergie, ta force, tout avait commencer à s'écouler, petit à petit. Ta vie s'échappait. « Tay, je vais mourir... » c'était les dernières paroles que tu souvenais avoir prononcer avant de sombrer dans l'inconscience. Quelques cris...une douce berceuse chantonné...et tu t'étais réveillée, dans un lit au QG. Pour toi, ce souvenir était le preuve que tu n'étais pas éternelle, la preuve que sans les autres tu ne valais rien. La fois où tu avais failli y passer, vraiment...mais ça ne te hantait pas. Pour Tay', c'était différent. Tu ne savais pas trop pourquoi, mais ce passage de votre vie commune semblait la hanter. Les cauchemars revenaient, récurrents. Violents.

Ses yeux sont brillants et pleins de larmes. Tu lis la peine, tu lis la peur et la détresse et ça te fend le cœur. Tu te sens responsable. Pas assez prudente, pas assez forte, tout ce qui s'était passer ce jour là était pour toi de ton fait. Elle avait cru te perdre...et tu savais ce qu'elle ressentait, rien qu'en ce mettant à sa place. Tes doigts desserrent leur emprise, tu lâches son poignet alors que déjà elle se redresse. Ses bras t’enserrent, elle t'attire à elle et te presse contre elle. Tu fermes les yeux quelques secondes, et puis à ton tour tu fais de même, tes bras viennent l'emporter, tu l'étreins. « Ça va Tahys. Ça va, je suis là … tu vois. Je suis là. » Tu es là, oui. Et tu le seras toujours. « Tout va bien. Tout ira... »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 25 Aoû - 19:05
Invité

Air d'enfance, sans innocence...
Tahys & Karhlya
Je me souvenais très bien de ce jour la. J'avais tellement souffert. Et quand je me suis enfin réveillé et que Ka' n'était pas a mes cotés, j'ai cru devenir folle... Et puis j'ai pleuré aussi. et Kaidan m'avait soutenu. J'avais fini par la retrouver dans un bloc différent du mien. Et j'étais rester a son chevet jusqu'a ce qu'elle se réveille. Quitte a ne pas me reposer moi meme. J'avais promis de la proteger, je n'avais pas réussi et je m'en voudrais toute ma vie, ou du moins ce qu'il en reste.
Pour l'heure j'étais avec Ka' dans ses bras et qu'elle était vivante. Que malgré mes erreurs, elle allait bien. Et puis comme si je me rendais compte de ce que je faisais, je me suis détachée brutalement de Ka'.

"Ca va... Pourquoi tu ne dors pas ??"

Je me suis ensuite levée. Et je suis partie vers la fenêtre. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu un ciel aussi dégagé. On pouvait voir les étoiles... D'un geste rageur, j'essuyai mes larmes. Non mais je ne suis pas faible. Je ne pleure pas. Ce n'est pas moi ca. Franchement. Je devais etre forte... Pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: