AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MISSION ∞ 54 ème Extra-Muros.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Invité
Invité
Jeu 2 Juil - 22:53
Invité


54 EME EXTRA MUROS
TeamBailey, et le reste du monde.

Tu ne sais pas vraiment se qu'il se passe pendant ton absence, pendant que tu compte sur ton équipe pour ouvrir la voie et ramener le titan que tu as au basque depuis plusieurs minutes déjà. Le plus gênant, c'est de garder son attention, de garder le rôle d’appât et qu'il n'aille pas mettre ses dents sur un autre humain que toi. Tu prends un grand risque, mais tu préfère le prendre toi plutôt que de mettre ton équipe en danger puisque tu dois échapper sans pour autant le distancer. Ce n'est pas la première fois que tu fais cela, de nombreuses fois tu as fait l’appât ou tu as attraper l'attention de titans afin de protéger d'autre personne. L'experience fait tout, certes l'entrainement a donné les bases pour te survivre mais c'est l'expérience qui te dit si c'est une bonne décision ou non, si ce que tu fais est bien ou non. Donc forcement quand tu reviens et que tu vois l'état des filles, tu hausses un sourcils et tu leur demande si tout vas bien. Apparemment oui, puisqu'elles sont en un morceau. Hartmann vous rejoint et tu es rassuré, tout autant de voir les autres, bien vivant. Ézéchiel « Eden a le colis ?» Tu lui adresse un clin d’œil alors que tu entends Eden donner un nom au titan que tu viens de rapporter. Cependant tu n'es pas vraiment content de ton équipe aujourd'hui, cette mission devient du grand n'importe quoi puisqu'ils n'écoutent pas, et font tout le contraire du plan. Tu ne dis encore rien, tu régleras tes comptes à la fin de la mission puisque vous n'avez accomplit que la moitié de la mission. Tu prends juste conscience des choses autour de toi. Il y a des blessés, des fatigués, des blessés. Tu vois l'état d'une jeune recrus, et tu ne comprends pas. Il était sensé resté auprès d'Iliana et veiller au grain et surtout, à ce qu'elle ne fasse pas de connerie comme a la dernière mission alors tu lèves les yeux vers le doc, et c'est là que tu es surpris. iliana « La mission est réussis alors ? Anderson à besoin de soin rapidement, il faudra rentrer au plus vite Caporal. » Cette phrase te surprend. Si on devait stopper une mission à chaque blessé, jamais il n'y aurait de réussite au sein du bataillon. Tu secoues la tête, prêt à répondre mais on te devance. kaidan « Ouvre les yeux doc' avant de dire des conneries. Non, on rentre pas maintenant. Et d'ailleurs si on arrive à rentrer. Je sais pas ce qui se passe Caporal, mais ça merde grave sur le flanc gauche, j'ai du faire un max de ménage. La copine de Karhlya doit en savoir plus que moi. » Tu prends sur toi, zen petit métisse, zen. Tu secoues la tête et tu réfléchies un instant.

Tu as besoin de mettre tes idées au clair et tu n'as pas envie d'être méchant. Non, tu vas rester zen et mener cette mission à bien. Alors enfin, tu reprends. « bon.. Je vois.. Très bien.. » Bon oui, cette phrase ne veut rien dire mais c'est surtout que tu réfléchis tout haut. Tu poses tes yeux sur Anderson et tu en reviens sur le reste de l'équipe. « Il s'est passé quoi ? Il était sensé surveiller le Doc. Donc, sauf surprise, y'avais moins de danger que pour le reste.» Le ton est plutot froid, un peu trop selon ton idée mais peu importe. Y'a des trucs que tu piges pas. Il y a ceux en première ligne qui sont constamment en danger, et ceux que tu tentes de protéger au mieux qui finissent dans cet etat. Il y a une chose que tu ne comprends pas et tu ne voudrais pas répéter cette erreur. Mais le soucis est donc sur l'autre flan, et la mission n'est toujours pas terminé donc à vous de jouer. « Ok.. Ainsley, Hartmann, Butch et Eïvinnd avec moi. On fera deux équipes. Eïvinnd tu me raconteras en route ce qu'il y a de l'autre coté. Zeïtseva, tu reste ici avec les autres et Anderson.» Tu tournes la tête vers l'hystérique aux titans et tu hausses un peu la voie. « Garroway ! J'te confie le doc. Si elle sort de la foret, autorisation d’assommer. ! On revient, on va te chercher Bob ! » Et non, tu n'as même pas un sourire pour dire que tu plaisante. Bob, c'est le titan que tu as l'intention de ramener, car si personne ne le fait, toi tu le feras. Tu te tournes vers Océan, ton cheval que tu grimpe rapidement, tu fais craquer les vertèbres de ta nuque et tes épaules et une fois tout le monde en place, tu prends le chemin de sortie de la foret.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ezéchiel Hartmann
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 174
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Juil - 9:25
54ème mission Extra-Muros × ft. # TEAMBAILEY



Un clin d’œil, peut-être un sourire vague sur les lèves fines de ton Caporal. Le titan est dans sa « boite » entre les mains de Garroway. Dieu merci. C'est peut-etre un peu facile a dire, et a croire, mais au moins Spencer et Galdrïed n'étaient pas mort pour rien. Du moins c'est ce que tu te tuais a te dire, a t'enfoncer dans le crane pour le bon fonctionnement de tes membres mais surtout de ta tête. Le désespoir, la peur, tu ne les contrôles pas, tu n'es pas un surhomme, mais tu les stagnes, quelque part entre ta gorge et ton buste en paquet de nerfs entremêles. Ça fait mal quand on respire, mais tu es trop habitué, trop témoin de ce genre d'accident du quotidien que tu supprimes la douleur et réussis a inspirer a plein poumons. Sous cette pression, tu te fais droit, robuste, presque confiant. Tu sais que parfois, on pose des yeux sur vous, les plus vieux, les plus expérimentés, tu sais qu'on vous observes avec attention, pour prendre exemple, pour se donner courage. Tu ne fais pas abstraction des problèmes de l'équipe, de la tension qui monte, mais tu n'es pas le mieux placé pour parler. Tu te fais donc silencieux, pour une fois et examines la frimousse de tout le monde. Tu captes d'abord Butch. Lui, tu sais que tu peux lui faire confiance. Il est solide, droit, quoi qu'un peu grande gueule, mais ça fait chauffer le sang, ça fait naître des sentiments nécessaire a la survis. Iliana, elle fait son travail, s'attarde sur ses blessés et bien qu'elle pense uniquement a ces derniers, tu ne peux concrètement lui en vouloir. Tu croises également une fille que tu ne connais pas. Peut-être était-elle venu en messager pour indiquer la perte du coté gauche... Dans ce cas elle serait une rescapée. A ses cotés, Karhlya. Pas aussi sereine que d'accoutumé, ni même droite et fière. Ses épaules étaient un tant soit peu écrasées et tu reconnais dans ses jambes flageolantes un reste de trouille. Pour Anderson, tu le sais entre de bonnes mains, c'est donc un peu inquiet que tu t'approches d'Ainsley. Elle n'a juste pas l'air dans son assiette, ce qui est plutôt rare en ton sens. ▬ Hey, ça va ? Lui demandes-tu simplement en venant poser l'une de tes mains sur son épaule. Tu cherches autant de réponse dans son regard que dans celui de la soldat l'accompagnant.

Et finalement, quand Aiji eut fini d'accorder ses violons, il lance de nouveaux ordres. La mission n'est pas terminée, tu le sais, vous n'êtes même pas a la moitié du chemin. Le reste serait long, fastidieux et compliqué. Mais le Caporal est digne de confiance. Il forme des groupes, son groupe d'élite et arme ses étriers. Un déviant, il fallait s'emparer d'un déviant. Ça ne serait pas chose facile, car rien n'est facile en dehors des murs, mais bizarrement, mêlé a une forme de peur, tu sens ton cœur battre d'excitation. L'humanité se réveille, elle prend la place de chasseur pour la toute première fois. Tu n'en serais pas seulement spectateur, tu serais l'outil qui permettra au monde tout entier de faire un bond en avant. A la suite de ton chef, tu grimpes sur ton propre cheval. Ashe, à la robe aussi noire que la nuit s'ébroue calmement, avant que tu ne lui flatte l'encolure du cou pour apaiser sa nervosité naturelle. Le petit groupe s'éloigne alors du reste du bataillon d'exploration et s'extirpe de la foret... La mission continue.
   
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Δ Nothing is given to man on earth - struggle is built into the nature of life, and conflict is possible - the hero is the man who lets no obstacle prevent him from pursuing the values he has chosen.© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 5 Juil - 19:44
Invité


54ème mission Extra-Muros
Notre arrivée fut remarqué et mes propos mal interprétés, en faite tout le monde était à fleur de peau et même si je lançais un regard noir à Butch, je serrais les lèvres pour qu'elle ne forme qu'une ligne blanche et je ne répondit rien. C'est à cet instant qu'Anderson tangua fortement sur son cheval, je me rapprochais de lui, le maintenant alors qu'Aiji nous demandait des comptes. Il n'était pas stupide, il se doutait que j'avais désobéit, que je n'étais pas restée à ma place, mais là devant tout le monde, je préférais passé cela sous silence, je m'en tenais au principal. Je ne mentais pas vraiment et je lui dirais la vérité quand nous serions rentrée de mission, se n'était pas le moment de parasiter ces pensées avec mes conneries. Un titan nous a surpris, Butch et Anderson s'en sont occupé, mais il y a eut un soucis avec le crochet d'Anderson, le titan l'a attraper à la jambe et ... Je m'interrompis, sautant au bas de mon cheval et aidait le jeune homme qui était en train de perdre connaissance. La suite, il devait la deviner en voyant son état, je l'allongeais au sol, sa jambe était violacée, j'allais devoir replacer certains os et je n'étais même pas sur qu'il pourrait remarcher correctement. J'oubliais un peu ce qui se passait autour de moi, j'avais fait le minimum sur la blessure et je m'étais remis au boulot, désinfectant la plaie, j'avais découper la jambe de son pantalon et malgré l'antidouleur que je lui avait injecté, je pouvais voir des grimaces passer sur son visage. Je relevais la tête quand mon nom fut prononcé, je devais rester ici, ne pas bouger et m'occuper d'Anderson et des potentiels blessés qui pourraient arriver. Bien, ça s'était dans mes cordes, pourtant, il fallut qu'il en rajoute, je ne pus m'empêcher de grogner tout doucement quand il autorisa Garroway à m'assommer. En plus il était super sérieux en disant cela et heureusement que je n'étais pas du genre à faire des esclandres car je sentis une bouffée de colère me prendre à la gorge. Pourtant, se n'était ni le lieux, ni le moment alors que tout le monde se préparait à repartir, à aller chercher le dernier titans, moi je me reportais sur mon patient. Je fis signe à un membre de l'équipe de recherche de me rejoindre, je devais replacer deux de ces fractures avant d'immobiliser sa jambe et il allait souffrir.
– CODED BY CERSEI –
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 6 Juil - 2:00
Invité
54ème extra-muros
Les potos de l'explo. /paf.
Tu en as vu, des soldats finir entre les pattes des Titans. Parfois, tu les as vu mourir, parfois tu les as vu s'en sortir de justesse comme toi aujourd’hui. Ça ne t'étais jamais arrivé. Te retrouver si proche, de la mâchoire de l'une de ces créatures. Tu avais toujours su leur échapper. Il y avait toujours eu quelqu'un pour empêcher que ce qui était arrivé aujourd'hui n'arrive. Rarement ça avait été le bordel, comme aujourd'hui durant une mission et depuis toujours vous aviez fonctionner en duo. A tes côtés, il y avait toujours eu Hartmann...et puis Bailey, jamais très loin. Ça n'avait pas été le cas aujourd'hui, et c'était arrivé. C'était suffisant pour écorcher ta fierté, pour te faire dire que sans eux … tu n'étais finalement peut-être pas bonne à grand chose. Mais tu t'étais ressaisi rapidement. C'était pas le moment. Non, maintenant tu n'as plus qu'une seule idée en tête c'est rejoindre ton équipe et tu trouves entièrement soulagée, quand tu vois Bailey entier, puis Hartmann...puis tous les autres. Ils vont bien, exception faite d'Anderson. Tu poses finalement pied à terre. Tu offres une caresse à Mousse, avant de te tourner vers les autres. Tu sais que la pause sera de courte durée, alors tu en profites un peu, rien qu'un peu pendant que derrière toi, les discussions vont bon train. Tu entends Kaidan s'agacer face à la réplique de la doctoresse...puis c'est la voix de Bailey qui prend le relai et tu ouvres bien grand les oreilles cette fois. Il se pose des questions, et tu es assez intelligente pour comprendre que le retour de mission sera sûrement encore le théâtre d'un règlement de compte. Cette femme à encore merder quelque chose, comme la dernière. C'est presque une habitude finalement et si la première fois, tu étais parvenue à la récupérer sans dommage...il semblait que cette fois, Anderson n'avait pas eu cette chance. Tu grimaces. Encore. Le pauvre est dans un sale état, mais tu ne dis rien. Tu restes près d'Astrid et de ton cheval. « Ok.. Ainsley, Hartmann, Butch et Eïvinnd avec moi. On fera deux équipes. Eïvinnd tu me raconteras en route ce qu'il y a de l'autre coté. Zeïtseva, tu reste ici avec les autres et Anderson.» La simple énonciation de ton nom te fais réagir. Tu prends tes ordres et finalement tu es plutôt rassurée de voir que cette équipe se rassemble. Que tu te retrouves de nouveau au milieu de ceux qui sont des piliers pour toi. Tu retrouves de ce fait un peu de ta motivation, un peu d'aplomb et de courage. Tu as eu peur, oui. Si peur. Mais tu es forte. Et tu es capable de laisser ça derrière toi. Bien pour ça finalement que tu te tournes de nouveau vers Mousse. C'est à ce moment d'ailleurs qu'une main se pose sur ton épaule. Tu sursautes avant de te retourner. Tu es encore sur les nerfs visiblement. Pas tout à faire sereine, non. ▬ Hey, ça va ? C'est Hartmann que tu découvres, lorsque tu te tournes et tu hoches simplement la tête. Astrid t'as poser la même question...et voilà qu'il se bouge de sa place pour venir prendre de tes nouvelles...c'est vraiment que ta frousse doit transparaître totalement chez toi. Tu baisses les yeux. C'est que tu serais presque honteuse pour ton fail. « Ça va ... » Bon ok, pas tant que ça pour l'instant mais ça va revenir. « J'ai raté une accroche. Si Astrid avait pas été là...enfin ça va. Je vais bien. » Tu ne vas quand même pas donner les détails de tout ça. Tu n'en as ni le temps, ni l'envie d'ailleurs. Pas maintenant et de toute façon, derrière tu entends déjà ton supérieur terminer avec ses instructions. Tout ça c'est pas fini, alors tu forces un sourire léger à chasser ton inquiétude. « On y retourne ! » dis-tu avant de remonter en selle. Il en manque un...plus grand ou déviant. Peu importe. La seule chose que tu sais c'est qu'il va encore falloir te battre et qu'au besoin, il faudra que tu assures. Tu ne laisseras personne être blessé si tu peux l'éviter...peur ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seven Iceveins
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 1241
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Juil - 11:47
Mission ∞ 54 ème Extra-Muros.
Je me sentais seule au milieu de ce troupeau. Seule et un peu mal à l'aise. Je venais de débarquer dans ce Bataillon d'Exploration et, même si je savais en mon fort intérieur que ce n'était pas une partie de plaisir, je ne m'attendais pas à une aussi grande cohue. * Comme quoi, lorsqu'on est pas là pour le voir, mieux vaut la boucler... * Pensais-je en ayant en tête l'image des gros marchands qui nous hurleraient dessus dès notre retour, nous traitant de chair à Titan. Mes doigts se serrèrent sur mes rênes. * Un jour j'en attacherais un à mon cheval pour le faire sortir des murs, on verra s'il dit toujours la même chose après. * Pensais-je, amère. Je me redressais sur ma selle, chassant mes idées noires et n'osant pas mettre pied à terre. Je savais que si je descendais de ce canasson je ne réussirais plus à remonter dessus, je n'avais pas encore ni l'aisance, ni l'expérience de ces cavaliers qui montaient leurs chevaux depuis des années. Je me tournais à nouveau vers Karhlya, qui était descendue de cheval et dont un homme que je ne connaissais pas venait d'approcher, posant une de ses mains sur son épaules " Hey, ça va ? " Je les regardais, à la fois curieuse et pleine d'envie. Etaient-ils ensemble? Et si Casey était là, aurait-il fait la même chose? La question ne se posait même pas, j'étais sûre qu'il aurait accouru pour voir si tout allait bien. Mon coeur se serra à la pensée de mon compagnon, et toujours cette même question qui tournait en boucle dans mon crâne. * Et si j'avais été là? * Mais j'étais à la Garnison à ce moment, jamais je ne saurais si je pouvais le sauver lors de ce massacre. Je rencontrais le regard de l'homme et haussais les épaules. Je n'allais pas lui répondre, c'était à Karhlya de s'exprimer, pas à moi. C'était à elle de raconter ce qu'il lui était arrivé si elle le désirait. Elle bredouilla quelques mots avant de lancer une phrase un peu plus cohérente. " J'ai raté une accroche. Si Astrid avait pas été là...enfin ça va. Je vais bien. " Je la laissais avec l'homme, me rapprochant du reste de la troupe qui piaillait toujours.

Le Caporal Bailey se mit soudainement à parler. Enfin, il s'écria d'une voix forte, légèrement énervé: " Ok.. Ainsley, Hartmann, Butch et Eïvinnd avec moi. On fera deux équipes. Eïvinnd tu me raconteras en route ce qu'il y a de l'autre coté. Zeïtseva, tu reste ici avec les autres et Anderson. " Puis il se tourna vers la femme là bas, une petite rousse qui sautillait sur place et que je ne connaissais pas.  " Garroway ! J'te confie le doc. Si elle sort de la foret, autorisation d’assommer. ! On revient, on va te chercher Bob ! " Je resserrais la prise sur mes rênes, serrant les mâchoires. J'allais donc changer d'équipe? J'essayais de distinguer la chevelure rousse de l'homme qui m'avait accompagné jusqu'à présent mais dans le bordel monstre qui suivit les instructions lancées par le Caporal je baissais les bras. Impossible de retrouver qui que ce soit là dedans. Je m'approchais donc du petit groupe dans lequel j'avais était admise, visage fermé, et restais silencieuse et attentive. Lorsqu'ils lancèrent leurs chevaux au galop, je les suivais.

Je vins me placer près du Caporal afin de lui donner les informations qui lui manquait. Je n'attendis pas qu'il me pose la question une seconde fois. " Il n'y a plus personne à gauche. Enfin je crois... Du moins c'est ce que m'a confirmé Clayton. Il n'y a plus de première ligne pour annoncer la présence de Titans. " Je regardais droit devant moi, fixant l'horizon pour y déceler un nouveau monstre. " Au départ on a reçu des informations que j'ai transmise. Ensuite on s'est fait attaqué par un petit Titan dans un village isolé. " Je regardais le caporal. " La suite vous la connaissez. On s'est tous réunit dans la forêt, vous en première ligne en train de jouer l'appât et moi loin derrière avec un nouveau Titan collé au train. Un Titan qui avait décidé de s'inviter à la fête coûte que coûte. "

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 7 Juil - 16:58
Invité
As a child you would wait And watch from far away. But you always knew that you'd be the one That work while they all play. In youth you'd lay Awake at night and scheme Of all the things that you would change, But it was just a dream! Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town. Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town. From dust
54th mission ~ Explorator

C'est l’énervement qui me domine à ce moment précis. Pas la peur ou la tristesse. Non, la colère. Parce que j'ai l'impression d'être entouré par des incapables. Je ne parle pas de mon équipe, mais bien de tout les autres. Voilà pourquoi, on fonctionne bien. parce que avec mon équipe, on se connait, on connait les faiblesses des uns et des autres et on tache de les combler. Mais là, avec cette masse d'idiots juste bon à mourir découper par des dents de titans, pas moyen de faire la même. Pourtant, je suis inquiet. Inquiet pour Anderson. Parce que lui, il est pas mort. Il aurait pu, ça aurait été plus simple pour tout le monde. Mais ce petit con s'était battu. Et on avait réussi à le ramener dans la forêt. Plus ou moins en sécurité. Maintenant, il devait le savoir. Mais s'il arrivait en vie à notre retour, sa carrière à l'exploration était déjà terminée. On avait quand même de jolies score chez nous. Soixante dix pour cent de morts. Au moins dix pour cent de blesser grave. Autant dire qu'on était même pas à un pour dix à être vraiment douer dans cette mission. Je savais que je faisais partis de l'élite. Voilà pourquoi je supportais pas l'amateurisme. Je voulais simplement en finir le plus vite possible. Alors la doc' avait beau me jeter un regard noir, j'assumais mes propos. Bailey lui aussi s’agaçait. Je le voyais bien. Alors je décide de fermer ma gueule à partir de maintenant. Je cumulais les petites erreurs de communications et de respect de l'autorité. Peut-être parce que j'étais en roue libre pour une fois. Peut-être parce que j'avais envie de rentrer vite. Dans tout les cas, ce n'était pas vraiment mon genre. Il fallait que je fasse bien plus attention aux ordres.
Bailey questionne la doc sur notre petite aventure. Je serre les dents. Même si elle s'est barrée, c'est Anderson qui à merder pour moi. Dans tout les cas, on aurait eut un titan sur le dos. Et si j'avais pas été là je suis pas certain que les deux soit encore en vie. Du coup, c'est peut-être pour le mieux qu'elle en ai fait qu'a sa tête la petite. Voilà pourquoi je peux pas lui en vouloir pour quoi que ce soit. Elle n'a même pas le temps de finir sa phrase que Anderson tourne de l’œil. Je soupire. AU moins cette fois elle a pas besoin de moi. Alors que Bailey se concentre un peu et nous donne ses ordres, je me remet en selle. Enfin un peu d'action et de coopération. Pitié qu'il me mette avec Ez' et pas avec l'autre que j'connais pas. Je m'approche quand même de la doc' en pleine action sur Anderson. « Merci Doc'. T'as été impeccable là bas. Il serait mort sans toi. Je compte sur toi pour le ramener vivant. Je m'occupe de nous faire rentrer vite ok ? » Je lui fias un sourire et un signe de la tête avant de partir avec le reste de mon équipe. Je suis gentiment le Caporal maintenant. J'écoute la demoiselle raconter ce dont je me doutais déjà. Plus de première ligne gauche. Autant dire qu'il avait mit que des bleus sur place. Bandes d'idiots. Alors que les arbres commence a se faire plus rare et l'herbe à reprendre ses droits, je me demande ce qu'on cherche. Je n'ai aucune envie de prendre le risque de m'attaquer à un deviant. Je veux trouver le premier grand titan qui passe et en finir vite.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 7 Juil - 20:01
Invité


54 EME EXTRA MUROS
TeamBailey, et le reste du monde.

Tu donnes tes ordres. Tu prédits déjà que tu feras deux équipes et que vous allez partir pour le flan gauche. La mission est toujours la priorité mais tu aimerais pouvoir sauver quelques vies si tu le peux encore. Alors tu demande à Garroway de faire attention aux hommes qui resteront dans la foret et au doc, qui a l’habitude de ne pas obéir et, sous le coup de l’énervement tu donnes même l’ordre de l’assommer s’il le faut. En fait, tu es juste en colère pour cette mission qui part en gros bordel et tous ses hommes qui ont perdu la vie. Tu prends les devants avec Océan. Vif comme l’éclair, et rapide comme le vent, ton cheval a tellement l’habitude qu’il sait comme réagir avec toi. Tu tournes la tête vers les autres et ils te suivent sagement comme les ordres l’ont demandé. Tu espères que tout ira bien. Que tu n’es pas trop ambitieux et c’est pour ces raisons que tu n’as fait qu’un petit groupe avec les meilleurs de ton escouade, avec ton escouade parce que tu as une confiance aveugle en eux. Avec eux, rien ne peut vous arriver. Tu as pourtant intégré à ton groupe la jeune Astrid, douée et sous les ordres habituels de Hodges. On peut dire ce qu’on veut de lui, il a une bonne équipe aussi. Tu l’écoutes quand elle explique ce qu’il y a eu sur le flan gauche et tu comprends bien vite que vous ne pourrez pas les sauver, c’est trop tard mais vous pourrez au moins mener la mission à bien, et faire que ces morts ne soient pas vaines. « D’accord. Alors on va faire deux équipes. La première s’occupera de guider le titan, les autres tacheront d’éliminé les obstacles. » Tu parles assez fort pour qu’ils puissent t’entendre, tu sais bien qu’ils ne sont pas si loin que cela mais avec la vitesse, le vent, t’entendre n’est pas forcement chose aisée. « Butch et Ez, avec moi, on protège les filles. Ainsley et Eivinnd vous guidez le titan jusqu’au piège dans la foret. » Tu tournes la tête vers les filles et tu leur sourit. Tu as confiance en elles, tu sais qu’elles seront capables de le faire. Tu ne veux pas qu’elles fassent l’appat mais qu’elle guide le géant. Ca sera dangereux, mais vous serez trois à agir en cas de problèmes. D’ailleurs, tu ajoutes. « Dès que vous voyez que vous ne tenez plus, vous me le dites et on changera de place. On passera au guidage et vous au nettoyage. C’est ok ? » Tu ne veux risquer la vie de personne, il n’y a que toi qui puisse mourir dans cette mission et aucun d’entre eux. « Je vous ordonne de ne pas mourir. » Là c’est plus Aiji que le caporal qui parle, tu ne veux pas les perdre, et tu feras tout pour que cela ne se produise pas.

Au final, quand vous rejoignez le flan gauche, vous pouvez y voir plusieurs titans. Sept en tout. Quatre petits, deux de plus de 10m et un grand, de plus de 15m. Tu grimaces. Super, ca comence bien. Tu reprends alors ton sérieux de caporal pour donner les ordres suivants. « Butch et Ez, occupez vous deux deux moyens. Les filles, on terrase les petits. On fait attention au grand, c’est notre cible. On ne le tue qu’en cas de nécessité ! » Les ordres sont donnés, et deux la formation double commence. Ca va chauffer !




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ezéchiel Hartmann
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 174
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Juil - 8:27
54ème mission Extra-Muros × ft. # TEAMBAILEY



Tu suivrais Bailey à l'aveuglette s'il le fallait. Qu'il vous mène vers l'enfer ou simplement vers l'abattoir, tu exécuterais ses ordres. Pas seulement parce qu’il est ton chef hiérarchique, non, tu as refusé bien des ordres dans ta carrière de soldat. C'est juste que tu lui confierais ta vie sans hésitation, ainsi que celle de toute l’équipe. Il est fort, réfléchis, tu sais que, comme tout le monde, il a ses hauts et ses bas, mais c'est un bon chef, un bon humain... Vous voilà donc parti aux galops vers le flanc gauche. Tu ne sais pas réellement se qui s'est passé là-bas et franchement, tu ne cherches pas a le découvrir. Mais tu tires sur les rennes de ta jument la décalant à peine. Tu rejoins d'une petite accélération la jeune femme que tu connais maintenant sous le nom d'Astrid Eivinnd. Elle a risqué sa vie pour l'un des tiens, tu prends donc le temps de la remercier. Tu ne sais pas si tes mots sont passés, si le vent ne les a pas juste engloutis ou même si les ordres suivant d'Aiji n'ont pas tout simplement noyé ta voix, mais une chose et sûr ton regard en dit long. Et finalement, tu te replaces, écoutant avec attention la suite.

Deux équipes. Un jeu du chat et du la souris et d'escorte. Tu tiens le rôle de protecteur, de tueur d'ennemi. Tu t'approches instinctivement de Butch que tu connais maintenant comme un frère. Tu lui fais signe, quelque chose qui résonne comme un appel à l'amusement. Un sourire de gamin de ta part, et vous mettez les sabots sur le flanc gauche dévasté. C'est là qu'il tombe, ce sourire, laissant place à l'horreur et au sérieux. Des cadavres, certains juste brisés, d'autres dévorés, laissés là comme friandises tombés du sachet. Tu grimaces, quand le parfum même de la mort vient te chatouiller les naseaux. Il est si lourd, si épais que tes poumons se bloquent en toux sèches. Tu lèves alors les yeux sur les auteurs de ce carnage et tu n'es pas surpris de voir plus de cinq titans se repaître des carcasses de tes camarades. Tes mains se serrent sur le cuir de la bride de Ashe tandis que tu repères déjà tes cibles. Il ne faut pas te le dire deux fois. Les ordres sont simples, nets et précis, tu dévies la trajectoire de ton cheval et resserre les rangs avec Kaidan. ▬ Tu prends lequel ? Le chauve ou l’espèce de rats avec ses grandes dents ? Tu n'attends pas vraiment qu'il te réponde, tu prends les devants, partant a plein galop vers le premier des deux moyens, celui a la frimousse ensanglanté et le crâne rasé. Tu lui fais des éloges, a ce géant et tente de le guider vers une zone plus « boisés », afin de l'abattre. Il tombera, de tes lames, tu vengerais ceux qui sont tombés de sa main... Tu siffles ▬ Allez amènes toi beau gosse !


   
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Δ Nothing is given to man on earth - struggle is built into the nature of life, and conflict is possible - the hero is the man who lets no obstacle prevent him from pursuing the values he has chosen.© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 12 Juil - 2:18
Invité
54ème extra-muros
Les potos de l'explo. /paf.
Tu caresses doucement l'encolure de l'animal. Tu lui chuchotes quelques douces paroles à l'oreille, parce que tu es assez folle pour te dire que ta monture te comprends, quand tu tentes de la rassurer. Mousse ne comprends sans doute pas le sens de tes mots, mais tu aurais tendance à te dire que la bête capte comme il faut ton timbre de voix et le ton que tu emplois, quand tu t'adresses à lui. Tu le calmes, du moins tu essais. Tu le sens nerveux, plus que d'habitude et tu as besoin qu'il soit au top pour la suite. Finalement, tu lui tapote le cou et tu éperonnes gentiment. Tu le lances au galop à la suite des autres tout en lançant un dernier regard à Iliana, qui s'occupe d'Anderson. Tu te demandes de vous deux, qui est la plus chanceuse ? Celle qui a la vie d'un soldat entre les mains, ou bien celle qui va rester la sienne ? Questionnement stupide. Tu tentes simplement de rester le plus calme possible après tout ça. Les tremblements sont déjà passer, ton cœur ne s'emballe plus, le souvenir de la mâchoire immense et de l'haleine de mort lui, persiste.  « D’accord. Alors on va faire deux équipes. La première s’occupera de guider le titan, les autres tacheront d’éliminé les obstacles. » Les ordres fusent de nouveau. Tu relèves la tête, tu te rapproches au maximum de ton équipe qui aujourd'hui compte exceptionnellement Astrid dans ses rangs rien que pour tout comprendre. Deux équipes donc. « Butch et Ez, avec moi, on protège les filles. Ainsley et Eivinnd vous guidez le titan jusqu’au piège dans la foret. » Voilà que tu frissonnes. Après Bailey, ça va être à toi et Astrid de jouer les appâts. Ce n'est pas une position qui te plaît, tu n'aimes pas jouer la souris pour ces choses là...surtout après avoir manquer de te faire croquer. Mais les ordres, ce sont les ordres et bien sur, tu ne les discuteras pas. Alors tu hoches une fois la tête pour signifier que tu as compris. Tu vois bien le sourire de Bailey, celui qui se veut rassurant et qui semble dire que tout ira bien et qu'il n'arrivera rien de mauvais mais franchement, pour cette fois, tu n'es pas certaine de pouvoir y croire. « Dès que vous voyez que vous ne tenez plus, vous me le dites et on changera de place. On passera au guidage et vous au nettoyage. C’est ok ? » Ne plus tenir … qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ? Finalement, il va simplement s'agir de pousser Mousse dans ses derniers retranchements et de le diriger assez efficacement pour éviter de se faire choper. C'est dangereux. Mais c'est dans tes cordes. « C'est ok ! » lances-tu, pour confirmer que tu as compris le message. « Je vous ordonne de ne pas mourir. »  Et tu soupires. C'est un ordre qui vaut autant que la promesse que tu as faites à ta mère. Un truc qu'on es pas sur du tout de pouvoir tenir.

Rejoindre le flan gauche n'est pas long, avec des chevaux poussés au galop. La gauche...c'est un champ de ruine. Un cimetière de mauvais goût. Une horreur. De la vapeur s'échappant du cadavre d'un Titan, des effluves morbides, une odeur de sang et de mort qui te prends à la gorge. Tu sens un haut le cœur. Tu pourrais vomir le peu que tu as avaler ce matin, tellement le spectacle qui s’étend sous tes yeux est intenable. Des soldats en morceaux, des restes d'êtres humains...et plus loin, leurs bourreaux, au nombre de cinq. Ils sont de toutes tailles, petit, moyen et grand, occupés à boulotter quelques restes qu'ils vomiront dans quelques heures à peine. Tu grimaces et tes doigts se crispent. Plus que de la peur et de la peine, tu ne ressens plus que haine et colère. « Butch et Ez, occupez vous deux deux moyens. Les filles, on terrase les petits. On fait attention au grand, c’est notre cible. On ne le tue qu’en cas de nécessité ! » Les plus petits...deux pour trois. C'est facile. Tu tires sur la bride de cuir, tu te places près d'Astrid, sans un mot. Tu regardes droit devant toi, et tes yeux se fixe sur l'un de ces petits Titan. Le terrain n'est pas idéal. Pas d'arbre, juste ce vieux moulin en ruine qui se dresse pile à droite de ta cible. Tu ignores le géant, la cible principale qui trône en plein milieu, tu lui passes entre les jambes en réalité, tu fonces sans lui laisser le temps de réagir et lorsque tu te trouves enfin à portée...tu quittes de nouveau ta monture. Tes grappins agrippent les briques du moulin, et tu lâches un peu de gaz pour t’élever jusqu'à sa toiture sur laquelle tu atterris bien gentiment, glissant légèrement sur les vieilles tuiles brisées. De là, tu as une vue plongeante sur ta cible, il ne t'a même pas vu ce crétin...en revanche, son ami que tu viens d'ignorer lui semble t'avoir vu et tu sais que tu vas devoir faire vite. Tu repères alors Mousse, qui a bien gentiment continuer sa route, et finalement tu profites de l'effet de surprise pour t'élancer de ton toit. Tu envois tes crochets dans la nuque, technique très habituelle maintenant et tu tranche net avant de retomber au sol pour siffler Mousse qui accourt déjà. Ton regard se pose maintenant sur le géant qui visiblement ne t'as toujours pas oubliée. « C'est ça mon gros, vient donc par ici. » lances-tu, en te remettant en selle. « C'est moi que tu veux ? Alors viens me chercher. » Et sans plus attendre, tu éperonnes ton cheval et tu le relances au galop.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seven Iceveins
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 1241
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Juil - 22:03
Mission ∞ 54 ème Extra-Muros.


Le caporal Bailey semble concentré et m’écoute avec attention, le regard rivé devant lui, scrutant les plaines à la recherche du fameux Bob. Il réfléchit. Je le fixe, le détaillant rapidement. Il a l’air beaucoup plus sympathique que mon propre Caporal, plus joyeux, plus… proche de ses soldats. Mais je me remis à regarder bien vite autour de moi. J’étais dans l’équipe de Hodgen et je ne pouvais absolument rien y faire. Aiji semble avoir pris sa décision. " D’accord. Alors on va faire deux équipes. La première s’occupera de guider le titan, les autres tacheront d’éliminé les obstacles. Butch et Ez, avec moi, on protège les filles. Ainsley et Eivinnd vous guidez le titan jusqu’au piège dans la forêt. " Il me sourit, comme pour me rassurer. Je hoche la tête, sentant tout de meme mon ventre se nouer. " Ça sera une vraie promenade de santé ! " J’ose rétorquer, un air mi affligée, mi moqueur sur le visage. " Dès que vous voyez que vous ne tenez plus, vous me le dites et on changera de place. On passera au guidage et vous au nettoyage. C’est ok ? " Puis il ajoute. " Je vous ordonne de ne pas mourir. " J’équarquille les yeux, surprise par cette dernière phrase, mais un bref coup d’oeil jeté aux autres me permet de voir que c’est une phrase qu’il doit avoir l’habitude de dire pour donner à chacun du courage. * Ce n’est pas Kelsier qui dirait ça… * Me dis-je, amusée par la totale opposition qui existe entre les deux caporaux, mais je finis par crier: " Ce n'est nullement mon attention Caporal ! "

Mes yeux se plissent soudain, et je remarque la même chose que les autres. Sept silhouettes se détachent à l’horizon. Il y en a un énorme, gigantesque même. Je panique un peu lorsque le Caporal nous dit que c’est celui là que nous devons ramener dans la forêt. Je sers les rênes de ma monture. Je n’ai encore jamais combattu un Titan de cette taille. Ceux auxquelles j’avais eu à faire en ville faisaient peut-être sept mètres, maximum huit, mais lui en faisait le double… J’avale ma salive et laisse un masque impénétrable prendre place sur mon visage. Avoir peur ne servirait à rien. Je ne peux empêcher cependant mon regard de planer sur les restes humains. Impossible de poser le regard sur autre chose de toute façon, il y en a partout. Morceaux de marionettes brisés, éparpillés dans la plaine comme un enfant aurait cassé son jouet. Je passe devant une tête dont le regard est tourné vers le ciel, un masque d’horreur figé sur le visage. Je détourne les yeux, écoeurée par ma propre faiblesse. Je ne veux pas finir comme ça. L’odeur âcre du sang me monte au nez, mais plus rien n’arrive à me faire détourner le regard de ma cible. La colère monte à nouveau, sourde. Mes oreilles bourdonnent et je n’ai qu’une envie, m’élancer de Nox pour aller planter mes lames dans la nuque d’un Titan.

Aiji donne les ordres et je suis Karhlya de près. Les petits Titans, cela me convient. J’entends Ezéchiel faire le pitre derrière, mais je ne me retourne pas. Quatre petits Titans à abattre, à trois qui plus est. Cela devrait aller. * J’en ai bien tué quatre à moi seule lors de la destruction du Mur * Je soupire et prends mes lames en mains, prête à envoyer mes grappins. Karhlya est à mes côtés. Elle file entre les jambes du géant tandis que je le contourne par la droite. Deux Titans, droit devant moi. L’un est debout est semble avoir vu ma coéquipière foncer droit sur le toit du moulin tandis que l’autre est assis et dévore les restes d’un soldat. Je tire mes grappins vers la cheville du monstre. Le petit Titan resté assis ne m’a pas encore remaqué, par contre celui resté debout semble avoir vu en Karhlya un bon amuse gueule. L’air siffle dans mes oreilles tandis que j’actionne le gaz. Un coup. Ma lame s’enfonce profondément dans la cheville qui se sectionne. La bête tombe tandis que je cours sur son dos pour aller l’achever, tirant mes grappins dans les vieilles pierres du moulin. J’amorce un virage serré pour faire le tour de la batisse. L’autre Titan semble avoir enfin remarqué le grabuge qui se passé autour de lui, mais avant qu’il ne saisisse un autre soldat, je lui tranche la nuque. Retombant au sol, je siffle mon cheval avec bien du mal, observant les autres. Aiji se charge du dernier petit Titan tandis que les deux autres soldats s’occupent des moyens. Maintenant, je dois jouer l’appât en compagnie de Karhlya. Je la rejoins tandis qu’elle se pavane devant le Titan. Celui-ci ne met pas longtemps avant de nous charger. Je change les lames de mes épées, juste au cas où et murmure quelques paroles à ma monture. " Bien c’est bien, ne me lâche pas brave bête et je te promet une montagne de sucre en rentrant. " J’ai l’air idiote, je le sais. Mais je n’ai pas encore totalement confiance en mon cheval. Je vois derrière, les autres membres de l’escouade qui surveillent de près la gigantesque bête. Je me tourne vers ma coéquipière, sourcils froncés. " Maintenant je sais ce que pense une biche lorsqu’on la chasse. Je suis morte de peur. " Avouais-je, couchée sur l’encolure de mon cheval, les pas du Titan provoquant d’énormes secousses. " J’ai l’impression d’être une misérable fourmi… Mais en fait je crois bien que ce n’est pas qu’une impression. " Je vois au loin la forêt. Heureusement pour nous, nous n’avions pas eu à aller loin pour chercher un nouveau Titan. " Pourquoi Aiji a-t-il donné un prénom à cette chose? " Demandais-je à Karhlya. Je suis intriguée, et j’ai envie de parler. Si jamais je venais à mourir je préférais que ce soit en ayant un bon souvenir en tête. Bien évidemment, je ne connaissais pas encore cette folle furieuse d’Eden, mais cela n’allait pas tarder…

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Sujets similaires
-
» extra-terrestre
» retour vétéran 17 ème airborne
» 1/20 ème d' Ecu au Bandeau, Louis XV 1743 O
» COMICS PLACE : la petite émission
» Avis de marché - Paris - Musée Rodin - Mission de restaurateur conseil - conservation préventive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Terminés
-
Sauter vers: