AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MISSION ∞ 54 ème Extra-Muros.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Invité
Invité
Ven 26 Juin - 9:12
Invité


54 EME EXTRA MUROS
TeamBailey, et le reste du monde.

C’est toujours ainsi. Quand les portes s’ouvrent il n’y a plus que de la peur dans les yeux des autres, une appréhension face à un avenir incertain. C’est la même chose pour toi, malgré le fait que tu tentes tant bien que mal de ne rien laisser paraitre sur ton visage et que tu tentes de toujours avoir ce sourire rassurant sur les lèvres. Tu sais que beaucoup de personne compte sur toi, tu sais que tu es celui qui représente les risques qu’ils encourent dans ce monde. Ils ont confiance en toi, ils croient en toi et tu ne peux te permettre de les décevoir donc tu ne peux pas, monter tes peurs, tu dois garder la tête haute et ne jamais laisser tes yeux reflétaient ce que tu peux réellement ressentir en ce moment : la peur de perdre tes hommes, de ne pas pouvoir sauver quelqu’un, comme il y a six ans avec Erina. C’était ce même genre de mission, une mission de groupe et tu n’as pas pu la sauver. Cette fois c’est différent, tu es plus fort encore mais tu es aussi devenu Caporal et tu ne laisseras plus ce genre de chose arriver, quitte à perdre la vie pour sauver celle d’un de tes hommes. Tout cela en vaut vraiment le coup, aucune vie n’est plus important que les leurs, la tienne ne vaut pas plus de valeur qu’on pourrait le croire.

Alors ton cheval et toi, vous chevauchez. D’abord à petits trots puis finalement au galop puisque les maisons que vous pouvez croiser finissent par disparaître pour laisser place à de grandes étendus d’herbes fraîches. Tu es sur le flan droit, pas en première ligne mais pas loin. De là tu peux venir à l’aide de plusieurs position et tu peux garder un œil sur tes hommes. Car non, contrairement à certain, tu n’as pas l’intention de sauver uniquement ton escouade présente, tu n’as pas l’intention de privilégié qui que ce soit. Tu jettes cependant un coup d’œil vers les autres pour voir s’ils sont bien en position et vérifier que tout ailles bien. Ez’ est concentré depuis que vous êtes dans les plaines, il a repris cet air si sérieux qui ne laisse jamais voir un instant qu’il est en vérité un pervers. Butch est comme à son habitude, prêt à buter un titan sortant de nulle part tout en veillant d’un œil sur son beau-frère. Ainsley est concentrée, mais au fond tu sais bien qu’elle semble tout aussi terrifiée par l’inconnu de cette mission que par le fait de savoir ce qui l’attend. C’est toujours ainsi, on sait ce qu’il va se passer sans vraiment le savoir car il n’y a jamais de missions identiques. A cette vision, tu as un pincement au cœur, tu aimerais pouvoir t’approcher, prendre sa main et la rassurer mais tu garde tes distances, ca serait la mettre en danger plus qu’elle ne l’est déjà.

Donc tu finis par reprendre position avant de finalement lever un bras. Tu es le chef de l’escouade du flan droit, et tu indique déjà la division pour partir vers la droite. « CEUX AVEC MOI ! A DROITE. » Hurles-tu pour te faire entendre, mais le geste de ton bras indique la direction à prendre. La mission commence véritablement. Partons à la chasse aux titans.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ezéchiel Hartmann
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 174
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Juin - 11:38
54ème mission Extra-Muros × ft. # TEAMBAILEY


Tu es solide, droit. Dire que tu n'as pas peur serait mentir. Évidement que tu as la trouille, que tes mains se font moites sur les rênes de ton cheval, que tes jambes se serrent sur son ventre en étreinte anxieuse. Elle même nerveuse, tu l'as sens bouger sous toi d'une bien drôle de façon. Mais tu l'as sais étrange et lunatique par moment... Ce n'est donc plus une surprise pour toi que de discerner des incohérences dans sa course ou dans les mouvements de sa tête. Tu la sais également fidèle, loyale, malgré ses sautes d'humeurs et son tempérament de bœuf.

Tout ça pour dire que vous passez les grandes murailles de pierres, que vous suivez adroitement le chemin en ruine du district déchu. Des fumigènes ici et là s’élèvent dans le ciel pour avertir le déplacement des titans qui on élu domiciles sur le territoire perdu de l'humanité. Finalement, tu parviens enfin a entre voir la grande fissure menant vers le grand large. Une bouffée d'air frai, après ce passage sur des terres morbides aux effluves d’abattoir  et te voilà dehors. Tu n'arriverais pas a réellement décrire les émotions qui te parcourent a chaque fois que tu te délivre de cette cage que beaucoup appel « maison ». C'est comme si tu étais né en dehors des remparts... Une sensation de retour aux sources bizarre mais qui paraît naturelle et pure.

Mais tu n'as pas le temps de t'attarder d'avantage sur les plaines infinies et les montagnes qui surplombent l'horizon. La mission, il faut se concentrer sur cette mission. Le briefing la concernant avait été vague et pas particulièrement convainquant. Le Major n'avait pas sut motiver les troupes avec son discours tordus et saupoudré d'un peu trop de doute. Il était là question de capturer des Titans, pour des études. Machinalement, tu penses a une amie du camp d’entraînement. Eden qu'elle s'appelle, une folle amoureuse de ces bipèdes à l’appétit gargantuesque. Était-elle là ? Sans doute. Jamais elle n'aurait refuser une sortie pareille. Et même si elle n'y avait pas était « conviée » elle se serait d’emmerder pour s'infiltrer dans les rangs, incognito. A cette pensée tu décroches un rire cristallin.

Reprenant ta contenance, presque surréaliste quand on te connaît à l’intérieur des murs, tu chevauches aux cotés de ton caporal et de tes coéquipiers en parfaite formation. Aussi, sous un levé de bras que tu arrives a anticiper, tu commences doucement a tirer sur les rênes de ta monture pour la faire virer sur la droite. Tu lances un rapide regard vers l'arrière, surveillant tout ce beau monde et sous l'ordre d'Aiji, que tu te permet de répéter pour lui faire écho et passer le message, tu lèves a ton tour ton bras. Le peloton de cavaliers suit le mouvement, certain, trop distrait, trop inquiet se font lent et désordonnés. Tu ralentis légèrement la course de ton cheval pour faire de nouveau signe aux nouvelles recrues. Ils sont négligent et encore un peu tête en l'air et c'est normal. ▬ On reste groupé ! TOUS SUR LA DROIT! Cries-tu a leur attention alors que déjà de nouveaux fumigènes percent le ciel. Tu finis par reformer la structure même du groupe suivant du regard la peur de chacun. Un trait rouge vif serpente et la course s’accélère ainsi que les cœurs palpitants de frousse.


   
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Δ Nothing is given to man on earth - struggle is built into the nature of life, and conflict is possible - the hero is the man who lets no obstacle prevent him from pursuing the values he has chosen.© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 27 Juin - 21:56
Invité


54ème mission Extra-Muros
Aujourd'hui nous sortons, comme toujours, je ne montre rien, pourtant, je sens mon corps trembler. Je n'ai pas honte de le penser, je suis morte de frousse, j'ai une peur bleue de ce qui pourrait se passer en dehors des murs, j'étais à l'arrière du groupe, j'étais un peu en retrait, il faut dire, je n'étais pas une combattante, j'étais là pour les soigner, leur sauver la vie si quelque chose tournait mal et c'est ce qui m'effrayait. D'ailleurs mon cheval devait le sentir, car il s'ébrouait régulièrement alors que moi je soufflais profondément pour garder le contrôle, les yeux fixés, sur mes doigts enserrant les rênes. Je ne voulais pas lever les yeux, je ne voulais pas risquer de croiser leur regard ce qui ne m'aurait pas aider à rester calme, car je ne voulais mettre aucun d'eux, mais surtout aucun habitant en danger. Trop occupé à rester détendu, je n'entendis pas les mots prononcés, je ne vis pas la porte s'ouvrir et je relevais la tête surprise quand mon cheval avança de lui même pour suivre les autres. Je n'ouvris pas la bouche me contentant de suivre la formation, je sentais ma sacoche contenant tout mon matériel tapant sur ma hanche à chaque fois que je suis le mouvement de mon cheval. Se n'est pas très agréable, mais cela me permet d'intervenir au plus vite en cas de blessure, plutôt que de chercher dans mes sacoches, les premières secondes sont souvent décisive je le sais. La voix d'Aiji me fait sursauter, je me suis encore perdue dans mes pensées, je sais pourtant que c'est dangereux de faire ça, que je dois rester totalement concentrée sur la mission, mais mon esprit quand il a peur, il se fait la malle, c'est comme ça et je m'accroche à des idées futile pour rester maitre de moi-même. Heureusement que je suis à l'arrière, déjà comme ça, personne ne fait réellement attention à moi, ça c'est une chose courante dont j'ai l'habitude, limite ça me rassure, mais surtout, comme ça, personne ne se rend compte de ces petits moments d'absence, sans quoi, je risquerais de me faire taper sur les doigts. La voix d'Ezéchiel reprend alors l'ordre d'Aiji, nous allons à droite, je sens un gros frisson me traverser quand sa voix monte parmi les rangs, sauf que cette fois se n'est pas la peur, non, c'est autre chose, je grogne contre moi même, me secoue et au lieu de subir la peur, je préfère encore laisser la porte ouverte à une émotion que je maitrise à la perfection depuis six ans maintenant, la colère. Je rattrape le rang, je les suis alors que nous nous lançons dans une mission qui a toute les chances de foirer selon moi, la capture d'un titan.
– CODED BY CERSEI –
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humanity
« pnj »
+ MESSAGES : 89
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Juin - 0:35
Mission Exploration


A titre exceptionnel, Iliana rejoint la mission au sein de la #teamBailey. Ton tour se place après Ezechiel, avant Karhlya, en l'absence de Lucinda.
Lucinda ton tour ayant du être passé par deux fois, nous te plaçons en stand-by, jusqu'à avoir des nouvelles de ta part. Pense à faire connaître tes intentions, afin que nous puissions ou non te réintégrer correctement.

Les choses sérieuses commencent maintenant. Vous avez rejoint les plaines sans pertes, félicitions c'est un bon début. Il est maintenant temps de vous mettre en formation. Il s'agit de la formation habituelle de déplacement, elle vise à avancer rapidement et ce en évitant un maximum l'affrontement avec les Titans. Votre objectif maintenant, est de rejoindre la forêt afin de faciliter la manœuvre tridimensionnelle et d'opérer les captures le plus aisément possible. Pour vous repérer, et surtout vous faire une idée de votre formation actuelle, voici juste ici un schéma de cette dernière. Pour le moment, le flan droit est assuré par l'escouade Bailey. Ceux qui n'ont pas détailler leur position peuvent le faire maintenant. En vert, se trouve la première ligne, ce sont les soldats qui ont le plus de chance de rencontrer les premiers titans. En bleu, se trouve l'extrême centre où progressent les chariots de matériel, et autour, en rose se placent leur escorte entre autre composée de l'unité de recherche du Bataillon. En rouge, se trouve l'aile gauche.

Votre route jusqu’à la forêt ne sera pas de tout repos. Bonne chance à tous.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 28 Juin - 0:45
Invité
54ème extra-muros
Les potos de l'explo. /paf.
Quitter le dernier mur c'est comme une libération pour toi. Ça a toujours été le cas. Lorsque tu sors, lorsque l'odeur de l'herbe fraîche t'arrive au narine, lorsque le soleil vient éclairer ton visage et lorsqu'un vol d'oiseau te fait lever les yeux, tout à l'air de s'apaiser en toi. Chevaucher dans ces étendues sans risquer ta vie, tu en rêves. Tu aimerais découvrir ce monde dans son intégralité, et c'est pour ça que tu es là. Pour ça que tu ne te laisses pas envahir par l'angoisse. Tu vas te montrer forte, comme toujours. Tu prends quelques secondes pour t’empeigner de cette sensation que tu aimes tant, puis tu reviens à la réalité. Personne n'est là pour faire du tourisme. Vous avez une mission aujourd'hui, et même si le but de tout cela ne t'inspires rien de bon, tu vas obéir et te tenir aux objectifs. Tu vas suivre, tu vas te battre s'il le faut...et tu sais bien qu'il le faudra. Tu sers les reines entre tes doigts et finalement, tu lèves les yeux vers tes équipiers. Toujours les même, et tu entends la voix de Bailey à travers le brouhaha des sabots qui martèlent la terre. « CEUX AVEC MOI ! A DROITE. » Tu te décides finalement malgré tout à le regarder, tu sens son regard sur toi un moment mais tu ne prêtes attention qu'a ce bras qui se tend et tu tires les reines de Mousse pour le diriger à droite alors que la voix d'Hartmann fait écho à celle de ton Caporal. Tu sais ce que tu as à faire après cinq ans ici, alors il te faut une minute à peine pour trouver ta position alors cette fois, c'est vers Ezechiel que se dirige ton regard. Lui qui prend le temps de rappeler à l'ordre quelques recrues, ces quelques jeunes que tu ne connais pas et qui ne prennent pas garde. Qu'il faut rappeler à l'ordre, parfois trop souvent à ton goût et qui ne comprennent malheureusement trop souvent la réalité des choses qu'après quelques cadavres. Tu soupires, tu espères de tout ton cœur les voir survivre aujourd'hui.

Tes yeux se lèvent lorsque tu entends le bruit bien caractéristique des fumigènes. Un, puis un autre. Tu fixes le ciel à la gauche de cette formation qui déjà s'allume de rouge. C'est habituel. Tu le sais. Vos formations ne passent jamais dix minutes sans croiser un Titan, et les Titans signalés de rouge ne posent en général aucun problème. Ils sont tout simplement évités, le combat n'est que rarement engagé contre ces derniers...mais ton cœur rate un battement lorsque qu'après quelques minutes de plus, un fumigène noir viens assombrir le ciel à quelques centaines de mètres. Sur l'aile droite de la ligne avant. « Déjà... » murmures-tu. Tu sais que c'est le début des ennuis, tu te dis déjà que ce Titan qui arrive va peut-être verser le premier sang, mais tu sais que tu ne peux pas te permettre de te laisser aller à ça. Si ce Titan arrive jusqu'à toi, tu sais ce qu'il te reste à faire, mais pour le moment, c'est ton pistolet que tu armes, c'est un fumigène sombre que tu envois à ton tour pour faire passer le message au suivant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seven Iceveins
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 1241
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Juin - 21:59
Mission ∞ 54 ème Extra-Muros.

« CEUX AVEC MOI ! A DROITE. » hurla alors un homme plus loin devant moi tout en tendant le bras dans la direction à prendre. Je me redressais légèrement sur ma selle et tendis le cou pour voir ce qu'il se passait à l'avant de la formation, délaissant momentanément la partenaire à qui j'avais adressé la parole un peu plus tôt. Les chariots remplis de divers matériaux continuèrent leur route sans dévier de leur trajectoire tandis que chaque groupe de soldats se dispersait pour former un dessin en forme de U. Mâchoire crispée, je vis un détachement d'hommes et de femmes partirent vers la droite tandis que quelques mètres devant moi, un homme tendait vivement son bras vers la gauche, hurlant à plein poumon d'une voix rauque. " DISPERSEZ VOUS A GAUCHE COMME A L'ENTRAINEMENT ! " Le rouquin, dont je ne connaissais toujours pas le prénom, amena son cheval à ma hauteur et me regarda. " Eïvinnd, avec moi. " J'opinais et le suivis en direction du flan gauche, non sans avoir jeté un dernier regard derrière moi. Chacun prenait la position qui lui avait été assignée, et je ne pus retenir un hoquet d'effroi en pensant au fait que lorsque nous reviendrons entre les murs protecteurs, beaucoup auraient disparus.

Nous n'étions que deux à la position qui nous avait été confiée. Bien que peu rassurée, je l'étais déjà plus que si j'avais été seule en première ligne. Je repensais alors avec effroi au moment où le mur du district de Shinganshina avait été détruit. Mes pensées étaient si confuses, était-ce réellement moi qui avais terrassé ces quatre Titans dans le district et qui avais sauvé une petite fille d'une mort certaine? Sourcils froncés, je tentais vainement de me souvenir quels effets cela avaient entraînés, quelle avait été ma réaction face à ses bêtes immondes... La peur bien évidemment, mais je ne cherchais pas à éviter cette sensation. Je considérais qu'un soldat sans peur était mort à peine le pied posé dans un territoire rempli de Titans. Cependant je considérais aussi la peur comme une vile créature, menaçant d'engourdir chacun de mes membres au moment fatidique. Je me devais d'être forte et de garder les pieds sur terre. Je lançais un regard à l'homme qui m'accompagnait. Grand et plutôt musclé, il semblait avoir la trentaine et une large balafre courrait de son sourcil droit à sa bouche. Je m'abstiens de frissonner, me demandant surtout comment il avait fait pour obtenir une blessure pareille. Il sembla sentir mon regard car il tourna soudain les yeux vers moi. " Une chose vous tracasse Eïvinnd? " Je hochais vivement la tête de manière négative et regardais de nouveau devant moi, mains serrées sur les rênes, muscles des cuisses tétanisant et frottant contre l'encolure du cheval. Mais il n'était pas dupe. " Je dois cette cicatrice à un arbre. Je me suis pris de plein fouet une branche un jour après avoir abattu un Titan. L'allégresse d'être sorti victorieux sans doute, je ne l'avais pas remarqué. " Je ne savais si cette histoire était vrai ou s'il avait juste cherché à me mettre à l'aise mais cela me dérida. Je lui souris doucement et regardais devant moi à nouveau.

Nous venions d'entrer dans un petit groupement de maisons, isolées au milieu de cette vaste plaine. Mes doigts trituraient nerveusement les rênes et je sentis la faible agitation du cheval avant de le voir. Entre deux maisons, surgit soudain le visage d'un Titan. Je ne pus retenir un cri de panique tandis que le roux jurait et portait ses mains à ses lames. " Tirez la fusée Eïvinnd ! Je m'en occupe ! " Les yeux rivés sur le Titan, je l'évaluais du regard, cherchant à tâtons les fumigènes et regardant sans vraiment le voir, le soldat s'éjecter du cheval pour se mesurer à la créature. Elle n'était pas bien grande, cinq mètres tout au plus, mais elle possédait des yeux énormes, qui me fixait et me faisait comprendre à quel point j'étais petite et insignifiante. Elle se mit à se lancer à ma poursuite et après plusieurs secondes à galérer, je plaçais enfin le bon fumigène à sa place et tirais. Le projectile siffla et projeta une large traînée rouge, visible par l'entièreté du Bataillon. J'entendis alors plusieurs autres coups, signifiant que les autres groupes passaient l'information. La main du Titan se tendit et me manqua d'un cheveu. Le soldat m'accompagnant venait de lui sectionner les doigts et filait vers sa droite, cherchant à attirer son attention sur lui plutôt que sur moi. Un déclic se fit soudain et je me ressaisis. Je ne pouvais laisser cet homme seul. Je tirais mes grappins vers une maison et m'éjectais à mon tour de ma monture. Entreprenant un virage serré derrière la maison, je poussais un cri et me dirigeais vers les pieds de la monstrueuse créature, lames en avant. Les épées tranchèrent net la cheville et le Titan s'affaissa. Mon compagnon prit alors les devant tandis que je revenais vers l'artère principale, lui tranchant la nuque. Puis il siffla son cheval et me tendis la main, m'aidant à me redresser. " Appelez votre cheval Eïvinnd. " J'obtempérais et posais mes mains sur mes genoux, encore tremblant. " Ça va aller? " Je hochais la tête. " Oui je... Je crois. " Un nouveau coup de feu me fit relever la tête. Là bas, à l'avant droite de la formation s'élevait un fumigène noir. L'homme était déjà remonté en selle. " Vite Eïvinnd, il faut repartir. " Je sautais sur mon cheval et repris la course, encore éprouvée. " C'était bien Eïvinnd. Vous avez surmonté votre peur. " Il m'offrit un sourire encourageant. " Merci... merci d'être là. " Je désignais alors le fumigène noir. " Qu'est-ce que qu'on doit faire maintenant? " Il fronça les sourcils. " Rien. On attend des indications. "

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 29 Juin - 0:47
Invité
As a child you would wait And watch from far away. But you always knew that you'd be the one That work while they all play. In youth you'd lay Awake at night and scheme Of all the things that you would change, But it was just a dream! Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town. Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town. From dust
54th mission ~ Explorator

Quand les ordres de Bailey retentissent dans l'air, j'ai l'impression de déjà avoir vécu cette scène. Pourtant quelques différences, quelques visages qui ne sont pas les mêmes. Et oui la dernière fois qu'on est parti comme ça il y a eut quand même trois morts dans notre équipe. Je ne voulais et je ne les avais d'ailleurs pas pleurer. Je me contentais de faire survivre les gens important à mes yeux. Et non, même dans mon équipe, ils ne l'étaient pas tous. Mon beau frère reprends les ordres. J'ai toujours eut l'impression qu'il était le second de notre chef. Et pourtant, il n'est pas plus haut gradé que moi. Mais on est des bonnes bêtes et on l'écoute répéter avec un grand sourire.
 Je me décale le plus sur la droite de a formation. La première ligne, j'en fais presque parti. Les fusées rouges découpent le ciel et dirige les gens. Nous suivons la file et dans un soucis d'ordre, je me contente de regarder autour de moi. Quand la fusée noire est tirée, je regarde derrière moi. Voyant que mes camarades font suivre l'information, je décide, par instinct de me decaler un peu plus vers l'exterieur de la formation. J'entends déjà Aiji et Ez m'engueuler à l'unisson quand j'aurais de nouveau rejoint les rangs. Je dois pas faire cavalier seul hein ? Et laisser les nouveaux se faire massacrer en première ligne ? Non, j'avais envie d'action.
 Je le vois enfin. Le déviant court tout droit sans prêter attentions à la première ligne. Son casse-croute inutile, il veut qu'il ait le gout d'un major. Quand j'arrive, un duo est déjà sur l'affaire. Je les vois manœuvrer comme à leur habitude. La même technique. Le premier saute en prenant prise sur la nuque du titan, l'autre est chargé de le ralentir. Minable echec. Le filin est trop cours et le premier se ramasse lamentablement manquant de se faire pietiné par la même occasion. Je passe à coté de lui à cheval alors que l'autre est à la poursuite du titan. « Bouge toi ! En selle un peu si tu veux pas mourir ! » Je lui montre un titan au loin du bout de ma lame que je viens de dégainer. Il siffle son cheval quand je redemare. Une fusée rouge est tiré derrière moi. Je rattrape alors l'autre gars. « Gamin. Je me charge de l’arrêter. Tu te sens capable de viser un titant qui bouge pas ou je dois te refaire un cours ? » Il bredouille une réponse quand je me met e route. Je repère un arbre au loin dans la course du titan. Je tire alors dans le talon de la chose, et remonte le cul touchant presque le sol ver son talon. J'ai peur de finir le cul en feu, mais j'arrive à reprendre appuis sur le sol et à remonter un pue. Quand je suis au niveau du talon, je tire vers l'arbre ce qui me fait remonter presque à la verticale. J'en profite pour trancher de mes deux lames le tendon de la bête. La force que je met dans le geste est fulgurante. Le pied est à moitié tranché, le titan tombe net, glissant face contre terre. Une fois sur l'arbre, je siffle et ma monture me rejoint rapidement. Au loin, Aiji est là, il me regarde avec un air sévère, pendant que le jeune home de la première ligne assène le coup fatal au monstre. Je vais encore me faire engueuler moi.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 29 Juin - 16:19
Invité


54 EME EXTRA MUROS
TeamBailey, et le reste du monde.

Ils te suivent, ceux sont de bons soldats et ils savent parfaitement ce qu'ils ont a faire. Quand tu vois le fumigène tirer par Ainsley, tu ne peux t’empêcher d'être inquiet mais tu maintiens ton allure. Il ne faut surtout pas oublier que votre but est de les chopper vivant et non pas tuer les titans qui font un peu vers vous. Les titans s'approchent également des autres cotés et toute la formation est confrontée à ce problème. Il faut que tu gères cela comme tu l'as toujours fait mais étrangement il y a les souvenirs de la mission où tu as perdu Erina qui te reviennent en tête. tu secoues celle ci, hors de question de penser à cela en ce moment même alors que tu as ton bataillon à diriger. Finalement, c'est un regard surpris, terrifié et pas content que tu poses sur Kaidan quand celui ci finit par aller tuer un titan. Bon ok, tu leur as dit de s'entre aidé mais pas d'être suicidaire ! SURTOUT PAS CA !

Quand il finit enfin, tu grognes, tu croises le regard de ton meilleur pote et tu sens qu'il va se prendre un savon par deux fois. très bien, tu n'aimes pas qu'ils s'élancent comme ça à l'aveuglette même s'ils sont hyper fort ! Finalement tu continues le chemin et à l'approche d'un titan, c'est à toi que revient la tâche de tirer un fumigène. Cependant, tu aimerais bien le garder vivant celui là puisqu'il semble entrer dans les tailles réglementaires pour se faire capturer. « On l'attire à la foret !» Cris-tu en joignant les gestes aux personnes te succédant afin qu'ils répètent en écho les ordres donnés. Tu veux éviter de mettre des gens en danger alors tu prends le risque, tu fais signe à Ezechiel de continuer le chemin vers la foret alors que tu bifurques un peu vers le titan afin que celui ci te prenne en chasse. « A nous de jouer Océan. » Océan, ton cheval, que tu as depuis des années. Tu l'éperonne un peu plus pour filer à toute vitesse et faire l'idiot devant le titan qui finit par te prendre en charge. S'il le faut, tu le tuera mais là, tu fais confiance aux autre pour ouvrir la voie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ezéchiel Hartmann
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 174
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Juin - 2:26
54ème mission Extra-Muros × ft. # TEAMBAILEY


La concentration est a son comble. Une pression immense s'installe dans les rangs dés les premiers fumigènes lancés. Certains sursautes au moindre bruit, a la moindre envolé de piafs sauvages. Même les bruits de mastications de certains chevaux rendent nerveux les petits nouveaux. Pas étonnant, tu devais être pareil à ta première sortie, aussi admiratif que sur tes gardes. Même encore aujourd'hui, tu as les nerfs a fleur de peau. Soudain, de l'agitation se fait sentir dans ton dos. Ta jument continue d'avancer mais tu sens déjà son pas se faire plus lourd. Puis tout s’enclenche. Une fumée noirâtre transperce le ciel et beaucoup déjà s'agitent, s’affolent, regardant autour d'eux comme des chiens de prairies. Ton regards se fait plus perçant, plus juste, et quand enfin tu vois s'éloigner Kaidan et sa monture tu écarquilles les yeux. Le rejoindre est ta première initiative mais tu la réduit au silence d'une force de volonté et d'un professionnalisme impressionnant. Tu grognes, assez pour communiquer ton mécontentement mais raisonnable pour ne pas foutre encore plus la trouille aux soldats du bataillon. Si tu ramènes ton petit cul et son cul en vie, c'est Elijah qui va se faire un plaisir de le remettre a sa place ! Tu es intransigeant quand il s'agit de ton entourage, plus encore de ta famille. Ton frère t'as fais promettre de le protéger, de garder un œil sur lui et de le ramener vivant. Et l'autre il joue les héros ! Certes, peut-être que la situation exigé un rapport de force, mais les décisions, ce n'est pas lui qui doit les prendre... Finalement il revient parmi les rangs. Plutôt fier de lui, tu le fixe de loin et tente de capter son regard. Tu as beau avoir les yeux aussi bleu que le ciel, là, tout de suite, ils ne sont qu'incendie et foudre mêlés.

Néanmoins, pas le temps de pester, ni de prendre le temps d'aller pinailler avec Butch que déjà un nouveau titan fait son apparition. Du geste a la parole, les ordres de Bailey sont clairs et tu lui fait écho avant qu'ainsi de suite le message se passe d'une oreille à l'autre. ▬ Aiji ! Fais attention a toi ! Cries-tu a son attention alors que tu prends le « contrôle » du groupe pour continuer votre chemin jusqu'à la foret. Tu le savais assez fort, assez adroit et réfléchis pour le laisser décider de la marche a suivre. Il était caporal et tu ne l'étais pas. Cependant... tu ne pouvais t'empêcher de l'observer, de le suivre du regard, pensant chaque seconde a dévier ta trajectoire pour lui venir en aide.

Du galop simple, tu ordonnes a ta monture d’accélérer, pour ainsi prendre les devants. Une fois au milieu des arbres, vous pourrez tourner autour du monstre, l'immobiliser et ainsi le capturer. Enfin... ça c'était sur le papier. La partie pratique serait sans doute bien moins facile a réaliser. Plus facile à dire qu'a faire comme on dit ! C'est en gardant ton regard fixé sur Bailey que tu ne vois pas le titan cavaler jusqu’à toi et le reste du groupe. Ton cheval se cabre dans une foulée nerveuse et tu croises les yeux exorbités du spécimen de trois mètres a peine qui s'avance, presque hésitant. Un déviant ? Non. Il n'a juste pas de cible précise, il fonce dans le tas. Si puissant et indécis, qu'il bondit sur vous pour attraper le premier venu. Son choix c'est porté sur un ancien, arrivé il y a deux ou trois ans. Et sous son corps ardent est un autre soldat et sa monture, eux aussi fiers représentant du bataillon d'exploration. ▬ Fais chier ! Tu dirige Ashe, ta jument, aux pas de course pour passer derrière la créature. Tu grimpes sur son dos, prenant appuie sur sa selle, dégaine tes lames et bondis en avant pour lui trancher la nuque. Déjà a terre ce géant aura tout de même emporter avec lui deux de tes camarades. Tu ne perds pas une seconde et remonte sur le dos de ton canasson pour reprend de vive voix. ▬ Reformez les rangs ! On doit atteindre la forêt avant le caporal ! Dépêchons ! On les pleurera plus tard...

   
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Δ Nothing is given to man on earth - struggle is built into the nature of life, and conflict is possible - the hero is the man who lets no obstacle prevent him from pursuing the values he has chosen.© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 30 Juin - 15:06
Invité
[quote="Iliana Zeïtseva"]

54ème mission Extra-Muros
Tout accéléra soudain, alors que nous poursuivions notre route vers la forêt, un fumigène noire indiqua un danger. Un titan approcha, enfin un parmi tant d'autre et je frémis en voyant au loin un de mes co-équipier se lancer seul à la tête du monstre, pendant un instant fugace, je compris ce qu'avais ressentit Aiji en me voyant aux pieds du titan. Je déglutis, mais repris lentement mon souffle en voyant les deux soldats revenir au galop vers la formation. Cette mission était dangereuse et même si j'avais promis de ne plus faire de sauvetage inconsidéré, je voulais me tenir prête à intervenir au moindre problème. J'allais d'ailleurs accélérer, remonter la file des cheveux pour me situer au milieu et ainsi pouvoir aider rapidement chaque coin du bataillon. Seulement, alors que je talonnais mon cheval une main se posa sur mon poignet et je grognais. Le Caporal à bien insisté, tu ne dois pas te mettre en danger, on a besoin d'un médecin en vie. Mes doigts se serrèrent sur les rênes et je donnais un coup de poignet pour qu'il me lâche. Aiji n'avait pas apprécier ma mise en danger volontaire de notre dernière mission, il s'était donc assuré qu'un jeune me colle et me rappelle sans cesse les volontés de notre grand Caporal, je rageais, mais bien vite j'oubliais le problème car un second titan apparus, il attaqua au hasard et tua deux d'entre nous alors qu'Ezéchiel s'occupa de lui trancher la nuque. Le voir ainsi s'opposer seul au titan me serra la gorge, j'eus soudain peur et je détestais cette sensation qui me prenait au ventre alors que je ne voulais pas m'inquiéter pour lui au contraire. Finalement, la mission repris, alors qu'Aiji prenait le rôle d'appat, Ezéchiel, menait le bataillon en vitesse vers la forêt. Je passais devant les cadavres et ralentit, je pensais m'arrêter peut être, je ne sais pas, mais même s'ils avaient été broyés par le titan, je devais m'assurer de leur mort, je ne pouvais pas passer à côté d'eux sans ... de nouveau je grognais quand je sentis la main se poser sur mon épaule, nouveau rappel à l'ordre de mon chien de garde. Je devais avancer. Je soupirais agacer alors qu'il s'apprêtait reprendre la parole, non mais sérieusement, le Caporal déconnait sérieusement, me foutre une baby-sitter. Je levais les yeux au ciel quand Anderson m'interpella, il n'était pas méchant, mais la jeune recrue prenait son boulot beaucoup trop au sérieux. Je me tournais alors vers lui le plus sérieusement du monde, levant ma main droite paume vers lui près de son visage. Anderson, parle à ma main tu veux ! J'éperonnais alors mon cheval, sous le rire de ceux qui avait entendu et je remontais rapidement la formation, pour prendre place loin de lui alors qu'enfin nous arrivions aux premiers arbres.
– CODED BY CERSEI –
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Sujets similaires
-
» extra-terrestre
» COMICS PLACE : la petite émission
» Avis de marché - Paris - Musée Rodin - Mission de restaurateur conseil - conservation préventive
» Onde à bulles, l'émission BD de Radio Campus
» Mission à Montréal (Mission to Montreal)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Terminés
-
Sauter vers: