AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Everybody Love Heroes
 :: Registres d'admission :: Archives Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ETHAN ▬ Look at me, Did I grow up according to plan?

avatar
Ethan Wideed
« military police »
+ MESSAGES : 51
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Juin - 21:19

Ethan Wideed
Ft. James Franco

Nom ▬ Wideed. Un nom que son père était fier de tenir de son grand père mais qu'il a donné à son fils à contre coeur. Prénom ▬ Ethan. Un prénom convenant parfaitement à un jeune homme ambitieux et robuste. Surnom ▬ Il ne répond pas aux sobriquets, il a ça en horreur. Si vous lui trouvez un surnom à la con il fera la sourde oreille et ne se tournera jamais vers vous pour vous répondre. Age et date de naissance ▬ 2 novembre 818. Il a donc 31 ans. Lieu de naissance ▬ Dans le district de Shinganshina. Métier / Corps de l'armée ▬ Soldat dans les Brigades Spéciales. Statut social ▬ Aisé. Orientation sexuelle ▬ Hétéro. Situation ▬ Célibataire et coureur de jupons. Groupe ▬ Brigades Spéciales.
On dit de moi que j'ai très mauvais caractère. En fait je pense surtout que tous les hommes me jalousent. J'ai un charme naturel, je plais aux femmes. Dire que je suis fier est un euphémisme, en fait, je me la pète grave. Je suis un tombeur, je suis fort, intelligent, bien bâti et surtout beau gosse, avouons le. J'aime passer la majeure partie de mon temps à ne rien foutre et à me balader le nez en l'air. Cependant je pense que je me bougerai le cul si besoin est. Râleur. Oui je pense que c'est un trait de caractère qui me convient bien. J'aime bien râler, pout tout et pas grand chose. Contre ces abrutis de nobles qui pensent être les rois de ce monde réduit dans un mouchoir de poche. Contre ces gros tas de marchands qui ne voient plus leurs pieds à cause de leur grosse bedaine. Contre cette fille qui me coure après sans cesse et qui me casse les pieds. Et la liste est encore longue. J'aimerai un jour obtenir un poste plus haut. Caporal, ou pourquoi pas Commandant ou Major. Pouvoir rabaisser, gueuler, crier des autres à tue-tête, les mains croisés dans le dos. Et voir toutes ces petites personnes se plier à mes exigences... Cela doit être jouissif. J'aime intimider les autres, les rabaisser. J'adore rire et plaisanter des autres, sur leur physique ou leur capacités intellectuelles. Cela ne me rend pas plus fort, cela ne me fait pas me sentir mieux comme certains peuvent le penser. J'aime tout simplement me moquer, c'est dans ma nature. Arrogant je suis. J'ai des capacités et j'en suis fier. Mais je n'apprécie pas que quelqu'un soit plus fort que moi, je déteste perdre. Alors lorsque j'ai terminé second dans le classement des Brigades d'Entrainements et non pas premier, cela m'a rendu hors de moi. Mon charme, bien que dû à mon corps musclé et à ma belle gueule, se fait aussi grâce à mes belles paroles. Oui je suis un beau parleur, lorsque je vois passer une jolie fille je ne peux m'empêcher de lui courir après et de la baratiner, ce qui fonctionne bien. J'aime la présence de la gente féminine à mes côtés, j'aime les avoir dans mon lit, bien m'entourer... Mais rien de plus. Lorsque les nanas commencent à piailler et à babiller cela me fait chier. Je n'envisage pas de me mettre en couple. Pourquoi se réserver à une femme alors que tant d'autres se baladent en ville? L'amour, c'est pour les idiots et les naïfs. Je suis souvent d'humeur blasée, surtout lorsqu'on m'oblige à faire quelque chose dont je n'ai pas envie. Bien évidemment, m'engager dans les Brigades Spéciales était surtout l'occasion de vivre une belle vie. Vivre dans l'endroit le plus riche et le plus sécuritaire, que demander de mieux? Mais parfois ce travail m'emmerde, bien que j'aime ne rien foutre, je préférerai m'amuser plutôt que d'avoir à surveiller des mioches ou à lécher les bottes du Roi. Je m'emporte peu souvent. Mais dans ces rares moments j'entre dans une colère noire et me retrouve dans l'incapacité de me contrôler. Je deviens un véritable connard, insultant, frappant, shootant dans tout ce qu'il se trouve sur mon passage. Qu'il soit humain ou non. Je suis quelqu'un de confiant. Très confiant. Et cette confiance est inébranlable. Du moins c'est ce que je montre en apparence. Personne ne connait mon histoire et tout le monde s'entend pour dire que je suis un enfoiré de premier. C'est vrai en un sens, et cela ne me déplait pas. Mais dans de très rares moments ce masque, cette carapace se fissure. A l'abri des regards bien entendu. Cynique, moqueur, sarcastique, rabat joie... Tant de défauts dans une si belle personne. Qu'à cela ne tienne je tiens à garder mes distances, surtout avec les femmes. J'aime envoyer tout le monde bouler grâce à mes répliques cinglantes. Au diable les larmes qu'elles font couler ! Je suis quelqu'un de très désordonné. J'aime le foutoir, le bordel. Mes affaires ne sont guère ranger mis à part mon uniforme qui est toujours impeccable. Mon lit n'est jamais fait. A quoi bon puisque tant de femmes y passent de toutes manières. De plus je ne suis pas un conservateur, je bazarde beaucoup de choses. Je déteste les souvenirs Pas réellement flemmard mais pas énergique non plus, je croque la vie à pleine dent, m'amusant, me soulant, fêtant la vie. Je me fiche royalement des autres, de leur motivation, de leur vie. Tout ce que je souhaite c'est passer ma vie dans le cocon que je me suis créé. J'ai eu ce que je voulais. Pas tout ce que je voulais. Mais en grande partie. Et au diable mon père et ses conneries ! Finalement, je n'apprécie pas grand monde. J'aime être seul.

James est mon meilleur ami, tout deux sommes dans les Brigades Spéciales et rien ne nous séparerait, pas même Laéti, bien que j'ai merdé avec elle. Laéti me plaisait, plus que toutes ces filles avec lesquelles je couchais, mais je ne me suis jamais rendu compte de la profondeur de mes sentiments pour elle jusqu'à ce qu'elle meurt. Mon grand père est mort de veillesse sans que je vienne lui dire adieu. Mon père est mort peu après mon entrée dans les Brigades Spéciales sans que cela ne m'affecte réellement.
Et sinon, en dehors de ça je suis une patate mariée, je suis un(e) fille et j'ai 2X ans ! J'ai découvert le forum grâce à FB, TOP, Google..., et j'aimerais juste vous dire que ; Je m'aime..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethan Wideed
« military police »
+ MESSAGES : 51
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Juin - 21:20


History
And now I try hard to make it, I just wanna make you proud.
" Ethan ! Ethan vient ici sinon je te jure que je te file une sacrée rouste, et crois moi tes fesses s'en souviendront toute ta vie ! " Mais toi tu t'en fiches. Riant aux éclats, tu coures et tu ne t'arrêtes pas, gardant en main la pipe et le tabac que tu as volé à ton grand père. Grand père qui sort d'ailleurs en boitillant sur le pas de la porte, levant son bras valide, poing serré pour te maudire et te lancer toutes sortes de noms d'oiseaux. " Viens ici sale petit merdeux ! Je te jure que si je t'attrape... " " Tu feras quoi si tu m'attrapes? " Tu t'arrêtes soudainement à plusieurs mètres de lui, faisant se soulever un nuage de poussière, à distance respectable de sécurité, et tu le dévisages avec un regard arrogant et moqueur. " Comment tu feras Grand-père pour me frapper? T'es manchot j'te rappelle. Pour ta gouverne, ça veut dire que tu ne pourras pas me tenir et me frapper en même temps. " Tu vois ton Grand père rougir de colère devant ton sourire mesquin et cruel. " Attend que ton père rentre tient ! Il te filera une bonne correction ! " Tu hausses les épaules, ton sourire s'effaçant et laissant place à un masque, visage imperturbable. Mais dans ton fort intérieur, tu sens la colère, la haine te ronger le coeur. " Pour ça faudrait qu'il revienne ! " Et là tu vois ta mère, venant de sortir de la maison, plaquer ses mains sur sa bouche, les yeux écarquillés d'horreur. Pendant un court instant, tu as honte de toi en voyant le visage fatigué de ta mère, ses cheveux déjà grisonnants tirés en un chignon sévère. Tu l'aimes ta mère. C'est d'ailleurs la seule à qui tu aies donné de l'amour, la seule personne qui t'ai vraiment câliné. Elle te fais de la peine, mais tu ne peux rien faire pour elle. Un mouvement attire ton attention et tu évites de justesse la main de ton grand père qui s'était avancé vers toi. De défi, tu craches à ses pieds. " Jamais tu ne m'auras jamais ! " Et tu t'enfuis, la pipe et le tabac en main. Tu coures à en perdre haleine, encore et toujours plus vite. Tu coures pour oublier cette haine qui grandit en toi, qui te ronges le coeur, cette haine que tu éprouves pour ton propre père et son père. Tes jambes, tes muscles sont brûlants et tes poumons sont en feu. A bout de souffle tu t'effondres au beau milieu d'un champ et tu regardes le ciel. Tu n'as que cinq ans, mais tu es un emmerdeur, un chieur. Tu le sais ça, ton père et ton grand père n'arrêtes pas de te le répéter. " Tu ne feras rien de ta vie. " " Tu ne branles rien de tes dix doigts. " " Ce n'est pas en t'amusant que tu avanceras dans la vie. " " Té. " Tu souffles et tu te redresses en regardant autour de toi. Là bas, James court vers toi, sa petite soeur le suivant comme un chien. " Dis donc Ethan, t'y es pas allé de main morte. On entend ton grand père à l'autre bout de la rue. " Tu lui lances un regard agacé et tu continues de rembourrer la pipe. " Et alors qu'est-ce que tu veux que ça me fasse? Ce vieux n'est qu'un crétin. " Puis tu te tournes vers Laéti, le regard dur. " Et qu'est-ce que tu fous là toi? T'en as pas marre de nous suivre comme un toutou?! Dégage ! " Elle regarde son frère qui ne bouge pas d'un poil et finit par partir en courant. James s'assoit à tes côtés en soupirant. " Tu sais, ma soeur n'est pas méchante, t'es pas obligé de la rembarrer comme ça à chaque fois. " Tu fais un geste las de la main. " Arrête avec tes leçons de moralité j'en ai pas besoin. J'en ai déjà assez avec mon père et mon grand père sur le dos. " Tu avales une gorgée de fumée, tu t'étouffes et finit par recracher, les larmes aux yeux, avant de tendre la pipe à James. " Elle m'énerve, je déteste ses couettes de merde qui volent au vent. " James rit, s'étouffe et te rend à nouveau la pipe. Cette fois, tu tire une bouffée plus doucement, que tu relâches par la bouche. L'âcreté de la fumée te gratte encore, mais cela passe tranquillement. " Les filles c'est stupide. " James tousse et rit. " Tu ne diras pas ça plus tard j'en suis sûr. "

--------------------

" Putain Ethan où est-ce que tu as encore traîner? T'as vu dans quel état tu reviens? " Tu regardes ton père, un air mauvais sur le visage. Bien sûr que tu sais dans quel état tu es, tu l'as fait exprès. Pour emmerder ton père dont tu avais appris le retour, mais aussi parce que tu avais eu envie de t'amuser. Il avait plu aujourd'hui, et avec tes amis vous aviez organisé des combats dans la grande prairie, tout près des champs. Tes beaux habits auparavant écrus avaient maintenant une teinte marron dégueulasse. Tu étais couvert de boue des pieds à la tête, parsemé de brins d'herbes et de paille. Tes cheveux, sales et emmêlés pendent négligemment et tombent devant tes yeux qui lancent un regard féroce sur ton père. Celui-ci se lève, toujours habillé de l'équipement du Bataillon d'Exploration et t'attrape violemment par le bras. " Tu vas me répondre Ethan?! Qu'est-ce que tu fous de tes journées? Quand vas-tu te rendre compte que tu as intérêt à te bouger le cul? " Boudeur et bouillonnant de rage, tu ne réponds pas et gardes les lèvres serrées. Ton père perd patience et finit par t'arracher tes vêtements avant de crier après ta mère. " HELENA ! VIENT ICI ! " La jeune femme arrive, tamponnant ses mains d'une serviette. Ton père te jette dans ses bras, sous le rictus écoeuré de ton grand père. " Prends le avec toi et frotte le. Je veux qu'il soit impeccable. Tu ne le surveilles jamais c'est pas possible ! " Ta mère ne dit rien et t'emmène vers le bac qu'elle remplit d'eau chaude. Tu te plonges dedans sans dire un mot, des larmes roulant doucement sur tes joues, creusant un sillon dans les traces de boues. Perles de rage qui évoquent ta peine et ta souffrance, tu t'enferme dans ton mutisme jusqu'à ce que ta mère commence à te frotter tendrement. " Pourquoi tu ne lui réponds jamais? " Oses tu demander à ta mère après avoir entendu la porte claquer, signalant que ton père et ton grand père était parti faire un tour à la petite auberge pour boire un coup. Elle met du temps à te répondre. Mais c'est d'une voix douce qu'elle te dit. " Ton père et ton grand père ont subi beaucoup de chose en sortant de ces murs... Ton grand père a eu le bras arraché par un Titan. Ton père a vu beaucoup d'horreur. Ce n'est pas facile... Mais je ne le quitterai pas. " Tu lui jette un coup d'oeil agacé. " Bah tu devrais. C'est qu'un bon à rien, incapable de t'aimer, tu... " La gifle part, sans prévenir. Tu ne l'as pas vu venir. Surpris, tu regardes ta mère d'un air ahuri. Elle qui est si douce, elle qui était la seule à te donner de l'amour vient de te donner une soufflante. Tu sens ta joue rougir et devenir brûlante, tandis qu'un mélange de colère et de peine s'insuffle dans ton esprit. Mais elle se jette à ton cou, relâchant son éponge. " Pardon, pardon Ethan je ne voulais pas... " Elle se redresse, s'essuie les yeux et te regarde. " Mais je t'interdis de parler comme ça de ton père tu m'entends? Tu n'as que treize ans. Tu ne connais rien de la vie. " Et elle se remet à te frotter énergiquement. " Oui bien sûr. Je ne peux rien dire de papa mais lui et grand père ont le droit de me traiter avec tout le mépris qu'ils veulent... " bougonnes-tu froidement, énervé. Tu arraches l'éponge des mains de ta mère et te mets à te laver toi-même. " Laisse moi tranquille. J'ai pas besoin de toi. "

--------------------------------------

" Tu iras dans cette Brigade d'entraînement que tu le veuilles ou non Ethan c'est clair?! " Ton père fulmine devant toi. Grand costaud mesurant un peu moins de 2mètres, tu sais très bien que tu ne fais pas le poids face à lui. Mais tu serres les poings et le regarde avec une lueur de défi au fond des yeux. " Je ne veux pas y aller ! " Tu vois les yeux de ton père se plisser sous la colère mais tu ne bronches pas, ne bougeant pas d'un poil alors que celui-ci s'approche doucement de toi. " Et qu'est-ce que tu vas foutre de ta misérable vie? Bailler aux corneilles? Errer dans les rues ? T'amuser, encore et toujours? " Tu ne réponds pas, mais tu sens au fond de toi cette haine qui ne demande qu'à sortir. " Tu me fais honte. " Ces mots tombent comme une pierre au fond de ton coeur. Tu le savais bien évidemment. Il n'y avait qu'à voir la tête de ton père ainsi que celle de ton grand père à chaque fois que tu étais dans les parages. Mais cette fois ci, tu ne peux plus te contenir. " Je sais Papa ! Je le sais très bien que tu me détestes, tu crois que je ne l'ai pas remarqué? Toujours sur mon dos à me dire que je suis un bon à rien ! Toujours sur le dos de maman en disant qu'elle ne fait pas du bon boulot, mais c'est pas elle, c'est moi le problème ! " Tu hurles, des larmes de rage coulant sur tes joues, la fureur déformant ta jolie gueule d'ange. " Je suis un gosse ! Je veux m'amuser oui, M'AMUSER ! Je ne veux pas suivre tes pas et ceux de grand père, je ne veux pas suivre ton putain de plan ! Parce que tu me désapprouves tout le temps ! " Tu le vois d'abord s'étonner, puisque tu n'as pas l'habitude de lui répondre. Tu le vois prêt à répliquer, et sans doute prêt à te foutre une torgnole. Mais soudainement, la solution est là, est s'affiche dans ton esprit comme une évidence. Tu ravales tes larmes et sors d'une voix rauque et plus posée. " J'intégrerai les Brigades d'Entraînements. Et je finirais le premier de ma promotion. Tu verras là si je suis vraiment un bon à rien ! Tu ne pourras plus rien me dire ! " Tu prépares un paquet vite fait aidé de ta mère, et tu sors de la maison sans un regard en arrière. Tu as quatorze ans, et tu vas devenir un apprenti soldat pour prouver à ton père qu'il peut être fier de toi.

-------------------------

" Ethan bordel qu'est-ce que tu fous? " Attablé au réfectoire, tu discutes avec une vieille connaissance, Laéti, qui a décidé elle aussi de rejoindre la Brigade d'Entraînement un an après toi. Une phrase que James t'avait dite des années auparavant te trotte alors dans la tête. " Tu diras pas ça plus tard j'en suis sûr. " Et non en effet, il avait raison. Tu es à l'aube de tes 16 ans et tes hormones te travaillent. Entouré de toutes ces jolies jeunes femmes qui plus est combattantes, tu sens ton coeur s'emballer et pas que. Ton regard est irrésistiblement attiré par leurs courbes généreuses et leurs bouches charnues. Mais là tu n'as pas le temps de t'impliquer plus. " Putain Ethan magne ton cul sinon l'instructeur va nous dégommer on est en retard ! " Et tu sors soudainement de tes pensées. Tu salues la demoiselle, prends ton équipement et rejoins James dehors. " Alors mec tu dragues ma soeur? " Tu le regardes, un air blasé sur le visage. " Té. Dis pas n'importe quoi. Allez grouille on y va. " Tu marches d'un pas pressant pour te diriger vers la forêt. Aujourd'hui, c'est entraînement à l'équipement tridimensionnel, et Dieu sait que tu adore ça. Cette sensation grisante de liberté... Tu as l'impression de voler, de planer, le vent siffle à tes oreilles, giflant ton beau visage. L'air frais s'engouffre sous ta cape et te fais ressembler à un oiseau. Tu vois l'instructeur en bas s'époumoner sur toi parce que tu es arrivé en retard, mais tu t'en moque. Ici, tu te sens à l'abri de tout, libre de réfléchir et de t'amuser. " On fait la course? " demandes-tu avec un sourire arrogant à James. Tu vois celui-ci soupirer, comme blasé par tes affronts, mais il finit par opiner de la tête. " Le dernier arrivé gagne le droit de ranger le lit de l'autre ! " " Eh mais, mon lit est impeccable ! " Rugit l'autre. Mais tu ne lui prêtes pas attention, tu files déjà entre les arbres à vive allure, te concentrant sur tes objectifs: trouver les leurres en premier et finir la course en tête. Tout ceci est d'une facilité déconcertante. Tes lames tranchent les boudins avec force tandis que tu virevoltes et effectues gracieusement pirouettes et autres figures. Tu te demandes alors quelles réactions auraient ton père et ton grand père en te voyant et tu serres les dents. Un boudin vole, entièrement lacéré par tes soins. Tu es sûr qu'ils trouveraient encore à redire à ta manière de faire. Mais tu t'en moques, tu as fait tes propres plans, tu ne suivras pas les leurs...

---------------------------

Les brins d'herbe se balancent régulièrement au gré du vent tandis que quelques pétales de fleurs s'envolent pour suivre la douce brise qui se lève, emportant leurs doux parfums. Mais ce n'est pas au parfum des fleurs que tu prêtes attention, c'est à son parfum à elle. Aérien et boisée, l'odeur de son corps est douce et chaude. Le nez dans son cou, tu lâches un soupir de contentement avant de descendre le long de sa poitrine pour poser ta tête sur son ventre. Cela faisait longtemps que tu lui tournais autour, qu'elle jouait au jeu du chat et de la souris, mais tu as finis par l'avoir. Tu finis toujours par les avoir de toute manière. Ce n'est pas la première fille qui te tombe dans les bras, et ce ne sera pas la dernière. Tu sens ses mains te caresser doucement les cheveux tandis que tes doigts suivent ses courbes. La froideur du vent te rappelle que tu te trouves dans les bosquets, pas très loin des logements de la Brigade d'Entraînement, mais tu sais que vous y serez tranquilles. La moiteur de vos corps se refroidit, et tu t'apprêtes à te redresser lorsqu'elle te pose une question à laquelle tu ne t'attendais pas. " Ethan, tu m'aimes? " Tu ne parles pas pendant quelques secondes, puis tu finis par te redresser sur un coude, fixant la jeune femme de 17 ans du regard. " Pourquoi cette question Lola? " La jolie brune rougit en sentant ton regard sur son corps et ramène sa chemise pudiquement sur elle. " Eh bien... Ça me semble évident. Tu m'as amenée ici pour... Enfin tu vois... Alors c'est que tu dois avoir des sentiments... " Tu l'as regardes pendant quelques minutes puis tu finis par éclater de rire. " Depuis quand faut-il obligatoirement avoir des sentiments pour coucher avec quelqu'un? " Elle te regarde, visiblement surprise et abasourdie. " Eh bien je pensais que... " " Tu pensais que quoi? " Tu la regardes, agacé. Pourquoi en faisait-elle tout un foin? Les autres filles avaient bien compris ce qu'il cherchait alors pourquoi pas elle? " Tu pensais que j'étais le prince charmant? " Tu ricanes. " Non désolé tu t'es trompée. Il n'y a rien entre nous. Tu es séduisante, tu as de belles formes, j'avais envie de toi. On a fait l'amour et voilà ça s'arrête là. " Tu la vois serrer les dents et anticipes le mouvement. Ton bras arrête sa main dans son élan alors qu'elle s'apprêtait à te gifler. Tu la regardes durement. " Arrête un peu. Tu croyais quoi? Que j'allais me marier avec toi? Que j'allais me réserver à toi pendant toutes ces années? Réveilles toi ! Demain c'est le grand jour, je me casse d'ici, j'ai 18 ans ! " Tu relâches sa main, restant sur tes gardes. Vexée de s'être laissée avoir, elle finit par te cracher au visage " T'es qu'un minable ! " " Tu ne disais pas ça il y a cinq minutes. " Avec un cri de rage, elle s'arrache à toi et s'habille à la hâte, ses longs cheveux masquant son visage déformé par la fureur. " Allez, arrête. Affiche un joli sourire sur ton visage au lieu de cette mine pathétique, tu seras beaucoup plus belle. " Elle te lance un regard noir et après avoir remis ses bottes se détourne de toi pour retourner dans sa chambre. Tu ris et commence à t'habiller toi aussi, heureux comme un roi. " Té. Ces femmes j'te jure... "

-------------------------

" Putain mais Ethan c'est ma soeur ! " Tu te retournes vers celui qui te suis depuis ta plus tendre enfance. " Et alors qu'est-ce que tu veux que ça change? " Il te jette un regard à la fois ébahi et écoeuré. " Mais ça change tout bordel ! Tu te rends compte du mal que tu lui as fait? " Tu hausses les épaules, arrachant un brin d'herbe pour le porter à ta bouche et le mâchouiller. " Pas vraiment non... " James te soulève soudainement par le col. " Putain Ethan regarde moi je ne ris pas ! " Tu lèves ton bras et l'abat sur celui de ton ami pour lui faire lâcher prise. C'est le jour du classement, le jour où tu vas devoir décider quelle armée rejoindre et James t'emmerde à propos de sa soeur. " Quoi encore que veux-tu que je te dise?! " James te regarde, peiné et en colère. " Mais merde mec !  Assume je sais pas fais quelque chose ! " Tu mets tes mains dans tes poches. " J'ai rien à dire. " Un crochet du droit t'atteins à la mâchoire et tu portes la main à ta joue, regardant d'un air surpris ton meilleur ami qui se frotte la main. " Putain pourquoi t'as fait ça ? " " Mais parce que t'as couché avec ma soeur bordel ! C'est pas une de ces filles faciles que tu trouves en par poignées, c'est MA soeur ! Tu lui as brisé le coeur ! " Tu te frottes la mâchoire et bougonnes. " Excuse mec... Je l'aime bien Laéti, mais tu me connais, les relations c'est pas mon truc... " " Ouais... " James est fâché, tu le sais, et tu sens que votre relation pâtira de ta connerie. " T'approches plus d'elle compris? " Tu opines et finis par le suivre.

-----------------------

" Deuxième de la promotion, Ethan Wideed ! " Tu grinces des dents, frustré et énervé, mais t'avances le dos droit et fier. Putain tu la voulais cette première place et voilà qu'elle te passe juste sous le nez. Mâchoire serrée, tu attends la suite. " Premier de la promotion, James Eilith ! " Il s'avance à tes côtés mais tu ne bouges pas d'un cil. Tu vois sur l'estrade le visage fermé de ton père. Il ne te regarde pas, comme si tu n'étais qu'un vulgaire soldat amateur. Ta bouche s'étire en un rictus mauvais tandis que vous saluez. Le moment est arrivé. Après le petit speech habituel, le Major lança. " Que ceux qui souhaitent intégrer l'Exploration restent ! Les autres vous pouvez disposer. " James tourne déjà les talons, mais toi tu restes quelques secondes. Tu vois soudainement le regard de ton père se poser sur toi, pénétrant. Un muscle sur sa joue tressaille, tu serais prêt à parier que pour une fois dans ta vie, il est ravi que tu sois là et qu'en cet instant présent, il semble enfin fier de son fils. Tu lèves la tête bien haute, lui adresse un sourire narquois, puis tu tournes les talons à la suite de James, laissant le petit sourire de ton père se fissurer. Oui. Tu es arrogant, et bientôt les Brigades Spéciales se feront une joie d'accueillir un connard de premier choix parmi eux. Maintenant, ton père n'a plus rien à te dire. Maintenant, tu es libre de t'amuser et de faire tout ce qu'il te plait...

----------------------

" Mec ! Shinganshina est tombé ! " Tu te redresses sur ton séant et te frotte les yeux. James vient de tambouriner à ta porte, te pressant de sortir. Le drap bouge à tes côtés et tu regardes la blonde qui se trouve à tes côtés d'un air agacé. " Ethan vient dormir.. " Murmure t'elle paresseusement en tendant les bras. Même si ce n'est pas le désir qui manque, tu sens que tu ne peux pas replonger immédiatement entre les draps. Tu te lèves d'un bond et recherche tes affaires. Après avoir enfilé caleçon et pantalon, tu ouvres la porte à James qui entre dans la chambre sous le cri effarouché de la demoiselle. Tu ne peux t'empêcher de la regarder agacée. " Casse toi, tu vois pas qu'il y a urgence ? La blonde resserre le drap sur elle, prête à protester mais tu le lui arrache des mains et tire d'un coup sec dessus, dévoilant la pauvre jeune femme nue au yeux de ton ami. " Grouille toi, on nous appelle là haut ! " Dit celui-ci en détournant les yeux tandis que tu te bats avec la femme qui hurle et te lance des tas d'injures. " Putain ferme la ! " Tu lui balances à la tête ses sous vêtements et sa robe avant de la mettre à la porte. Puis tu t'habilles en vitesse. " On va quand même pas aller les aider? " Gromeles-tu, excédé d'avoir éjecté cette jolie créature. James te regarde d'un oeil noir, n'appréciant pas tes manies avec les femmes. " Non, mais ils nous veulent tous sur le pied de guerre juste au cas où. " Tu opines. " Bien ! Un peu de mouvement ça nous fera du bien ! " Ton sourire s'éteint en voyant le regard plein de souffrance de ton ami. " Ethan... Laéti est là bas... " Et là tu te figes, le coeur soudain serré...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 16 Juin - 22:18
Invité
Ho un coureur de jupon, tu vas etre coupin avec Hartmann toi xD

Bienvenuuuue
et bon courage pour ta fichette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 16 Juin - 22:24
Invité
Encore un .. xD
James Franco, kwaaa ! :10:
Re-Bienvenue. :coeur: jotème !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 17 Juin - 14:45
Invité
Bienvenue à toi ♥

Même si ça va pas être un temps avec Dylan, Je te n'aime touah ^^

Et bon courage pour le reste de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 22 Juin - 15:43
Invité
Bouuuuh ce keunard. xDDD

Félicitations !




Tu es maintenant validé(e) & tu fais donc officiellement partie de la communauté ! Pour éviter que tu ne sois perdu au milieu du bazar administratif, voici un petit guide utile sur les choses qu'il te reste à faire. Ce ne sont que des formalités, héhé, mais des formalités qui tout de même ont leur importance. Pour commencer, passe donc par le bottin afin de faire recenser ton avatar. Une fois cela fait, je te propose d'aller te créer ta petite fiche de liens et de RPs, dans cette partie du forum. Tu pourras ensuite commencer le RP, et si tu ne trouves pas de partenaires, un sujet a été mis en place pour t'aider. Pour t'amuser, le flood est aussi à ta disposition.

Maintenant que tout c'est fait, nous pouvons te souhaiter bonne chance ! Nous espérons de tout cœur que tu te sentiras chez toi ici, et que tu t'amusera en notre compagnie !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bon anniversaire à Ethan
» [Site] Never Grow Up (recherche co-webmestres)
» T.commun ~ I n t r o d u c i n g [Ethan - Drayton] p.24
» Ethan Rayne
» Le cri des anges par Ethan - commentaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Everybody Love Heroes
 :: Registres d'admission :: Archives
-
Sauter vers: