AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MISSION DE L'EXPLORATION : Bases avancées

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Invité
Invité
Jeu 31 Mar - 16:33
Invité
Mission d'exploration : Bases avancées
ft. wings of freedom
« Une nouvelle recrue ? » Comment te dire Kelsier. T'aurais du t'y attendre, non ? Une remarque. Là, ce n'en est pas une, pas encore. Elle répète tes mots et tu sens bien que quelque chose arrive derrière. Alors, tu portes toute ton attention sur elle, pour te préparer à faire face. « Pourquoi moi ? » Étrange, comme tu commences à si bien la connaître, celle-là, non ? « Je ne suis certainement pas la mieux placée pour jouer à la nounou. J'ai à peine une année d'expérience dans votre équipe. » Tu soupires légèrement. Et voilà que tu vas devoir partir dans des explications. Le pourquoi du comment. Tiens, depuis quand tu penses à te justifier toi ? Non mais c'est qu'elle t'en fera faire, la Astrid. A croire que tout à changer depuis son arrivée. Qui d'autre laisses-tu ainsi discutailler lorsque tu donnes un ordre ? Personne. « Justement. C'est ma vengeance pour les heures que j'aurais perdu à vous apprendre à monter sur un cheval sans abîmer votre postérieur. » Puéril. Absolument puéril. Quelle justification à la con. Et pourtant, c'est bien ça. Toi qui a du donner de ta personne pour elle, tu ne joueras pas à ça deux fois. « La perdez pas. » Pas intérêt, tiens.

La discussion dévie sur cette jeune femme, nouvellement arrivée au poste de Caporale. Elle te paraît si jeune, et au fond tu la plains. Rien que son regard en dit long, à croire qu'elle n'est pas à sa place. Tu en viens même à te demander ce qu'elle fou là, aux vues de ses épaules basses et de ses yeux cocker qu'a pas eu ses croquettes. « Je n'aspire pas à commander. Suivre les ordres me convient parfaitement … Lorsque je les suis sans broncher. » Té. Autrement dit jamais, ou presque quoi. « Et puis. Je ne pense pas qu'elle voulait de tout ça. Si elle le pouvait je pense qu'elle donnerait son grade à quelqu'un d'autre ... » Tu souffles, tu regardes encore Ainsley un moment avant de reporter ton attention sur Astrid. Elles sont amies, et tu le sais. Les épreuves comme celle qu'elles ont toutes les deux vécues soudent les gens, tu n'en doutes pas. « Elle n'a pas fuit, elle au moins. C'est bon signe. » Ouais. Pas comme certain. Tu l'as toujours dit toi, que ce Bailey était qu'un crétin.

Finalement, tu retournes à tes affaires. Les tiennes. Puis tu te mets enfin en selle, rassemblant ton équipe au complet devant toi, pour leur rappeler que ce soir, il n'y aura pas de bon repas en famille pour fêter les retrouvailles. Les chevaux se mettent en route, portant les soldats vers les portes, l'extérieur, peut-être leur fin pour certains. « Si jamais on a oublié sa couette on pourra squatter celle d'un autre ? » Tu plisses les yeux tout en tournant la tête pour poser les yeux sur Astrid. Ça veut dire quoi ça, encore ? Bizarrement, tu sens une étrange odeur de sous entendu bizarre. Té. Voilà qu'elle joue à ce petit jeu avec toi, maintenant. Et devant tout le monde en plus. L'a pas froid aux yeux, celle-là. Dingue ça. « Si c'est le cas va falloir se serrer. » Frr. Mais vas-y Hodgen, continue. Enfonce de bitoniau bien au fond du p'tit trou … « Et supporter mon eau de Cologne. » … tu mets pas d'eau de Cologne crétin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 1 Avr - 17:57
Invité
Mission de l'exploration : bases avancées
ft. Equipe Une

La formation avance dans un calme assez habituel en fait. Au centre j'entends vaguement les jumeaux devant échanger quelques mots. Silver semble faire du boudin, du bon boudin même, à son habitude quand ça lui prend. Au fond je le comprend, j'aurais aimé ne pas être au centre et ne pas m'occuper de coordonner toute la mission. Pour lui ça doit être vraiment chiant de devoir se tourner les pouces au chaud au centre. Je termine le gâteau que m'a fait Hazel, toujours aussi bon. Je me tourne d'ailleurs vers elle pour lui chuchoter quelques mots.

Délicieux vraiment, tu me donnerais la recette? J'en veux bien plus souvent des bons gâteaux comme ça. Ou mieux attends, passe chez moi plus souvent m'en faire si ça te va? J'aime bien cette solution moi eh !

J'arrive a sourire malgré le stress évident que cette mission me procure. Mais s'il y en a bien une qui est capable de me remonter le moral et me redonner confiance en moi en un seul regard, c'est bien Hazel, la femme que j'aime. Allan en serait capable aussi mais il lui faudrait bien plus qu'un regard. Silver, il faudrait qu'il tombe dans une flaque de boue de manière à se dégueulasser les cheveux ! Mais effet garanti j'en suis certain. Je reporte cependant mon attention vers le village abandonné qui s'avère être la première étape de la mission. L'avant garde y pénètre avant de donner le signal du RAS. Tout le monde s'y engouffre du coup.

Messagers, faites savoir aux caporaux de poster quelques hommes en bordure pour signaler toute approche de titan. Le reste des hommes doivent creuser les caches d'équipement et de vivres ou les décharger du premier chariot. Alwan va prévenir Hooper, Gemaël de même pour Hope. Comme il n'y a rien à éclairer vous serez messagers pour cette mission, vous avez vos affectation désormais. Revenez ensuite donner un coup de main. Allez on doit avoir fini en moins de deux heures.

Joignant le geste à la parole je vais aider au déchargement du premier chariot alors que des soldats arrivent d'un peu partout pour aider. Je récupère plusieurs bonbonne de gaz et les amène sur la place centrale du village. Pourquoi pas dans un bâtiment? Simplement qu'ils ont tendance à être détruits par les titans, et là bon courage pour récupérer ce qui est dessous. Autant tout mettre à l'abri sous terre au centre, là ou il y a peu de chances que quelque chose tombe dessus. Je dépose mon chargement et retourne chercher autre chose. Il faut faire vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Karhlya Ainsley
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 66
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Avr - 16:37
Mission d'exploration : Bases avancées
ft. wings of freedom
Certaines choses ne changent pas, non. Quelque chose de bien rassurant pour toi. Tu avais tendance à voir les années à venir, de la même manière que les précédentes. Dans ton esprit, il y avait toujours l'escouade Bailey. Toujours Aiji, et pourtant, voilà que le vent avait tourner. Certains dirons que c'est tout à ton avantage, et toi tu leur répondrais sans nul doute que tu veux bien leur donner cette place, là maintenant. Mais tu fais face. Tu te reprends. Tu hurles, tu aboies … toujours sur le même. Sur Hartmann. Lui, il est là. Et tu conserves la conviction qu'il le sera toujours. Lui, il ne pouvait pas partir. Parce qu'il avait bien plus que ta confiance tout entière, lui il avait … il avait tout simplement bien plus. Il savait, du moins tu le pensais. Et tu savais. C'était tout ce qui comptait. D'ailleurs, le voilà qui revient nettement moins fier qu'habituellement … quoi que. Tu ne peux retenir un sourire en l'observant revenir vers toi doucement, mais sûrement. Il revient là, tout prêt se placer. Juste à côté de toi. Et il te fixe de ses yeux si profonds, si bleus. T'aimes pas quand il fait ça. Ou si. Ou plutôt non. Le fait est que ce regard … brr. « ▬ La prochaine fois... se sera avec toi ? » Du grand Hartmann. Ça, t'aurais tout simplement du t'y attendre. Il se laisse jamais impressionner, surtout pas par toi. Toujours un mot, une phrase, une expression pour te déstabiliser. Depuis quand est-ce que ça marche aussi bien … ? « Si t'es sage. Peut-être. » Té. Tu souffles. Reposes ton regard sur ton équipe – dans son ensemble cette fois – puis donne le signal.

En un instant, te voilà dehors. Vous voilà dehors. Et maintenant, tu te sens bien différente. Maintenant, tu as réellement la responsabilité de la vie de tes hommes sur tes épaules, et tu en sens le poids. Lourd. Si lourd. Pourtant, tu te tiens droite. Tu ne va pas fléchir, tu ne vas pas abandonner. Toi, tu ne fuiras pas. Tu vas rester et te battre, parce que c'est ce que tu as toujours fais. Te battre. Peu importe ton état. Peu importe les conditions, les enjeux. C'est que tu fais de mieux dans ta vie. Et ça ne changera pas. La formation se met en place toute seule. « Jayce, tu vas servir de messager pendant le voyage. Juste au cas où … Prépares tes fusées. » lances-tu. Chez toi, ils ne bougent pas les messagers. Ils transmettent à distance, et d'ailleurs, ce n'est jamais la même personne ou presque.

Le trajet dure plusieurs heures, jusqu'à enfin apercevoir les vestiges de ce village. Le premier poste. Tu jettes un œil à l'arrière, tout va bien. Pour une fois, tout s'est déroulé sans accroc. Quelques combats à l'avant pour débarrasser le terrains de quelques Titans gênants, rien de plus. Une cavalière ne tarde pas à rejoindre ton équipe, un soldat de l'escouade de Malcal, une jeune femme. L'une de ses messagères. Elle s'approche de toi pour te parler quelques secondes, te dispenser les ordres du centre et tu finis par hocher la tête. Elle s'éloigne à nouveau. « Ok, euh, on y est bientôt. Jayce, Iliana, Ezra, vous restez en bordure du village, gardez vos fusées près de vous, vous signalerez toute approche de Titans. Hartmann, Tahys et moi on va au centre pour creuser et décharger les chariots. » Tout doit être terminé en moins de deux heures, et l'avant garde dirigée par Hodgen est déjà en place .. alors tu pousses Mousse à accélérer le mouvement et une fois dans la zone, tu sautes à terre pour te diriger vers le chariot et attraper quelques bidules pour aider au déchargement. Tu ne peux cependant pas t'empêcher de garder les yeux sur l'horizon lointaine...Tu finis par attraper une pelle que tu balances à Ezechiel. « Si t'as trop chaud tu pourras toujours abandonner la chemise. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 4 Avr - 15:36
Invité
Under the stars. #Mission
Hope & the others
Tu chevauches en silence. Ce n'est pas ton genre de blaguer et de discutailler sans cesse. Toi tu es plutôt une force calme. Discrète et pensive, mais oh combien rancunière et tenace. Voilà plusieurs heures que vous chevauchez de manière continue. Pour l'instant il n'y a pas vraiment eu de casse. Pour l'instant même, vous n'avez rencontré que peu de titans. Comme c'est étrange... C'est dans ces moments là où tu te sens légèrement sur les nerfs. Tu n'aimes pas ça, lorsqu'il n'y a pas de cris, lorsqu'il n'y a pas de morts. Étrangement, lorsque vous rencontrez peu de titans, tu as toujours l'impression que quelque chose de plus gros va vous tomber dessus... Tu retiens un ricanement. De toute manière, troupeau de titans ou calamité, tu sais très bien que tu t'en tireras toujours. L'un des avantages à être shifter, c'est que tu n'as réellement pas peur de ses montres. Un messager arrive soudainement à tes côtés, te tirant de tes pensées. « Eh ! Eh oh ! » Tu zieutes Gémaël de haut en bas d'un regard mauvais. Mais qu'est-ce qu'il a à crier comme un uluberlu lui? Tu soupires. A vrai dire, ce n'est pas comme si tu n'en avais jamais eu l'habitude. Tu as servi pendant un petit moment aux côtés des jumeaux Ceylian. « Gémaël... » Salues-tu en le voyant venir à tes côtés. Il te souris, d'un de ces sourires idiots que lui seul est capable de faire. « Depuis quand es-tu éclaireur? » Lui demandes-tu après son incroyable et habituel monologue qui te casse déjà les oreilles. Il hausse les épaules et fait une moue boudeuse. Ouais. A vu de nez, tu vois qu'il n'est pas heureux dans l'escouade de Hayden. En même temps ça se comprend. Ce mec est trop à cheval sur les ordres. Il tient trop à ses hommes. Pis il est pas marrant. Enfin. Dixit celle qui cause presque jamais à ses hommes. « Gém. Retourne avec Hayden. Il va te virer sinon. » Ça t'en es certaine. C'est pas un rigolo le lieutenant là dessus. Pourtant il devrait parfois desserrer la bride. C'est pas en agissant ainsi qu'il va maintenir ses hommes en vie de toute manière. Tu soupires. « Vous avez entendu? Va falloir retrousser vos manches. » Tu regardes au loin, le village qui approche et tu réfléchis. « Toi, toi et toi, au centre avec les autres soldats. » Dis-tu en désignant tes hommes. Puis après un silence. « Cröwen tu iras au centre aussi. » Tu le sens gigoter sur sa monture. « Pourquoi? » Bah voilà. T'aurais du le parier. « Parce que j'ai décidé. Ne discute pas. » Il soupire et ris. « Tu penses pouvoir te débarrasser de moi comme ça? » Tu lèves les yeux au ciel. Vous entrez dans le village. « Non. Mais ça ne te fera pas de mal d'aider à creuser. Tu as pris du poids à Noël. » Les autres rient.

Cröwen grommelle mais il finit tout de même par rejoindre le centre pour creuser. Tu le regardes de loin. Assise sur ton cheval. Tu t'es mise en bordure pour pouvoir surveiller l'horizon. Non pas parce que tu n'aimes pas te salir les mains. Creuser et décharger des équipements, ce n'est certes pas ce que tu préfères faire, mais tu voulais garder un oeil sur ce qui t'entoure. Tes yeux fouillent frénétiquement le paysage à la recherche d'un mouvement. Tu ne sais pas pourquoi, mais tu as une espèce de petite boule là, dans le fond de la gorge. Un mauvais pressentiment. Tu secoues la tête. Que pourrait-il t'arriver? Quand bien même un troupeau de Titans décimerait le groupe, toi, tu pourrais toujours t'en sortir. Tu lances un regard à Cröwen qui jure comme un charretier, une écharde enfoncée dans le pouce. Tu esquisses un vague sourire avant de te retourner. Ouais. Ça te ferait quand même bien chier de perdre cet homme. C'est bien pour ça que tu l'as envoyé au centre d'ailleurs. Si un titan débarque, tu n'auras pas à l'envoyer le massacrer. C'est une chance en moins pour qu'il ne crève pas. Tu te redresses sur ta selle et tourne résolument le dos au soldat. Tu n'aimes pas ça. Savoir que tu t'es attachée un peu trop à un simple humain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 7 Avr - 6:11
Invité
Mission d'exploration : Bases avancées
ft. wings of freedom
Tu te redresses sur ta selle, faisant craquer quelques vertèbres. Un cheval, ce n'est absolument pas confortable, tu supportes aisément les trajets rapides … tu apprécies même devoir sauter de ta monture pour abattre un Titan à l'occasion rien que pour soulager ton corps de cette inactivité déranger par la cadence de l'animal sous toi. Mais là. Là, ça s'éternise et tu soupires lourdement en apercevant enfin le lieu prévu pour le premier avant-poste. Aucune attaque. Pas un Titan en vue, Kelsier à bien son travail … et c'est particulièrement désespérant au final. Presque décevant, malgré les risques que cela en coûte de se frotter à des Titans. La situation n'a d'ailleurs pas l'air de plaire à Silver non plus. Il boude. Tu le vois comme un nez au milieu de la figure. « Délicieux vraiment, tu me donnerais la recette? » Tu sursautes légèrement avant de te tourner vers Hayden qui termine son gâteau. Tu lui souris. La recette ? Pourquoi faire ? Il est bien incapable de faire de la pâtisserie. Et tu le sais. « J'en veux bien plus souvent des bons gâteaux comme ça. Ou mieux attends, passe chez moi plus souvent m'en faire si ça te va? J'aime bien cette solution moi eh ! » Ah, voilà qui est mieux et qui finalement, te conviens d'avantage. « Ça me paraît être une bonne idée oui... »

L'avant garde pénètre enfin le périmètre de l'avant poste, et à partir de là tout s’enchaîne. Hayden dispense ses ordres, comme il a l'habitude de le faire. Un flot de paroles que tu écoutes d'une oreille tandis que le reste de ton attention est offerte à ce qui se passe à l'avant. Bientôt, les messagers s'éloignent, ne restent plus que toi, Zéphyr et Silver auprès d'Hayden. Il ne faut pas longtemps au reste de l'expédition pour rejoindre. Tu sautes de ton cheval que tu attaches avec les autres, avant d’attraper quelque chose que tu peux porter et de l'emmener pour le déposer avec le reste.Puis, tu retournes au chariot, et tu t'y appuies un moment alors qu'Hayden attrape déjà une nouvelle caisse d'équipement pleine. « Ça s'est plutôt bien passé, espérons que ça dure... » Le fait est que les expéditions de ce genre sont rares. Celle là est prévue pour durer plus que d'autres, et pour le moment .. aucune victime à déplorer selon les premiers rapports. La formation est efficace, et c'est plutôt une bonne nouvelle.Tu l'observes. Tu hésites. Vous vous êtes rapprochés, ces derniers temps toi et Hayden. Ce n'est pas encore redevenu comme avant, d'ailleurs, peut-être que ça ne sera plus jamais comme avant. Peut-être que c'est ce qu'il vous faut, du renouveau. Quelque chose de neuf, de solide. Tu lui souris. Tu ne peux pas te permettre de lui offrir le moindre geste trop affectueux, pas ici, au milieu du danger, au cœur même d'une mission, au centre du Bataillon au complet. Pas que tu ai honte, d'ailleurs. Loin de là. Simplement, tu souhaites préserver ce qui vous arrives à nouveau à tous les deux. C'est quelque chose que tu veux garder entre vous deux, précieusement, le plus longtemps possible, même si tu sais que tes regards, ou même les siens en disent long sur vos sentiments l'un pour l'autre depuis bien longtemps et que cette escouade au complet doit savoir. Tu t'approches tout de même, posant une sur sa joue pour lui offrir une légère caresse. Puis, tu attrapes un petit quelque chose. « Aller au boulot, Lieutenant. C'est pas le moment de se tourner les pouces ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 8 Avr - 17:04
Invité

Cinq minutes après avoir pris la décision de faire la gueule jusqu'à la fin de sa vie, Silver avait déjà oublié. A la place, il dévisageait ses camarades en silence, tentant d'analyser l'état d'esprit de chacun d'eux. Pas vraiment par inquiétude, pour être honnête, il ne comptait pas vraiment sur eux – ou sur qui que ce soit d'autre – pour survivre mais plutôt par ce qu'il aimerait appeler de la « curiosité scientifique ». Silver Strauss avait beau être incroyablement égocentrique et détaché, il était avant tout un grand amateur de la nature humaine, et rares étaient les choses qu'il considérait comme plus amusantes que de simplement observer les gens et tenter de décortiquer leurs pensées, aussi futiles et imbéciles soient elles. Il gardait néanmoins les yeux ouverts en cas d'attaque surprise de titan, mais le voyage était long et sans incidents, ce qui lui laissa bien assez de temps pour étudier le reste de l'escouade. En ce jour, il était particulièrement intrigué par les deux nouveaux, Gémail et Alban, s'il se souvenait bien. Des jumeaux, s'il avait bien compris, bien que leur ressemblance n'allait pas plus loin que l'air loufoque qu'ils partageaient. L'un d'eux semblait assez sombre, l'autre donnait l'impression qu'il n'avait pas vraiment décidé quel allait être son état d'esprit… Ouais, ils étaient chelou, ce qui était une assez bonne chose en soi. Il restait à voir s'ils arriveraient à se faire à la dynamique particulière de l'escouade Malcal.

Après une chevauchée à travers les plaines sans la moindre pause pipi qui lui parut interminable, les membres du bataillon d'exploration arrivèrent enfin à leur première escale, un village abandonné. Une fois son canasson fermement attaché, Silver courut se soulager derrière un arbre avant que Hayden ne donne ses ordres puis réapparut pile à temps pour entendre les instructions du patron. N'ayant absolument pas (mais alors AUCUNE) envie de creuser, il s'empressa de se mettre à décharger les chariots frénétiquement. A peine dix minutes plus tard, il en avait déjà ras le bol et soupira profondément. Pas de réponse. Bon… Il se mit donc à soupirer un peu plus fort, et encore un peu plus fort, il fallut presque qu'il se mette à souffler directement dans les oreilles des gens pour qu'on lui demande enfin c'était quoi son problème. « Rien. » minauda-t-il en haussant les épaules, l'air innocent, à croire qu'il avait juste envie de faire chier son monde. « C'est bien calme en tout cas, limite c'est à se demander si c'était la peine d'envoyer tout ce monde... » il ajouta, le ton malicieux et plein de sous-entendus. En vérité, il ne sous-entendait rien du tout mais jouer de sa réputation et paraître plus moqueur qu'il ne l'était vraiment (dans la situation présente en tout cas) était toujours quelque chose qui l'amusait grandement. Et si on ne pouvait pas s'amuser en mission, quand est-ce qu'on était censé le faire ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ezéchiel Hartmann
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 174
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Avr - 14:05
I live by night, because they said, on day, i am going to die
Bataillon d'exploration


« Si t'es sage. Peut-être. » Comment ça peut-être ? Seulement peut-être ? Tu sais très bien que derrière ces deux petits mots soufflés en fuite de regards gêné se trouve la vérité. A moins que tu sois totalement bête et aveugle, dans ce cas tu auras droit a une bien belle baffe quand tu te montreras un peu trop avenant. ▬ Je suis toujours sage.

Après un rire attendri tu reportes toute ton attention sur les remparts qui s'ouvrent. La grande porte, en grincements singuliers en fait frémir plus d'une. Même toi, après des mois enfermés, tu sens ton échines se froisser sous cette mélodie presque morbide. Tu sens la tension dans ton dos, les regards qui se ferment. Tu peux même entendre quelques gémissements de frousses, un peu en arrière.  Le courage, ce n'est pas inné. Ça s'apprend, ça se forge autour du cœur pour ne pas se le retourner. Et ton petit courage a toi ? Solide !  Indestructible. Quand on est courageux, on peut avoir peur, les deux sentiments sont bien évidement compatibles... A vrai dire, l'un ne va pas sans l'autre.

Vous passez tous la grande porte et les ailes du Bataillon se déploies. Tu suis aux galops ta nouvelle caporale et te fait attentif aux fusées. Tu ne parles pas beaucoup durant le trajet, la concentration prime sur la parlotte, même si tu imagines qu'une petite discussion pendant ces longues heures n'auraient fait de mal a personne.

Vous arrivez finalement aux frontières du village délabré. De vieilles tours en ruines sont comme des pustules de roches sur l’herbes vertes des plaines. Il s'agit là de vestige d'une vie tranquille et sans accroche... avant que les Titans ne frappent, avant que tout ne s’écroule et que des flots de sangs se déversent. Ton escouade s’arrête devant une muraille en piteuse état. Des lierres en pagailles ont fait de la roche leurs prisonnières. Ta jument s'ébroue, tape des sabots et une fois que les ordres sont donnés, tu descend de ta monture au centre même de ce vieux bourg. Tu attaches Ashe a un reste de bâtisse et lui caresse l'encolure. ▬ Reposes toi ma belle. Et hop, un petit bisou sur le museau. Son regard est si sombre, sa robe si noire.

Tu l'abandonnes d'une tapote sur le flan et vas aider a décharger les chariots comme ordonné tantôt, caisses après caisses. Finalement c'est Karhlya qui s'approche pour te filer une pelle. Lancée a l'improviste, tu es obligé de te plier pour la réceptionner in extrémiste, un peu maladroitement. Heureusement que ton incorrigible façon de faire te permet de te redresser assez rapidement et de venir déposer le manche de l'outil sur ton épaule, fer vers le haut. ▬ C'est toi qui va avoir chaud si je fais ça. Il faut que notre nouvelle caporale reste concentrée. Tu reprends correctement la pelle en main et t'avances sur ton champ de travail. Tu commences a creuser, remarquant bien assez vite que tu es seul sur le coup. Un regard vers le haut, muscles tendus, un haussement de sourcil alors qu'elle ne semble pas bouger. Même chose pour Tahys. C'est a peine si elle a commencé quoi que se soit ▬ Ça va je vous déranges pas trop ? Et d'un autre mouvement tu laboures d'avantage la terre. ▬ Non sérieux; vous allez me laisser creuser tout seul ?


   

_________________
Δ Nothing is given to man on earth - struggle is built into the nature of life, and conflict is possible - the hero is the man who lets no obstacle prevent him from pursuing the values he has chosen.© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 13 Avr - 0:26
Invité


❝ It' a new day ❞
Gem & the others
La chevauchée continue. Silencieuse. Lugubre. Seuls les sabots des chevaux martelant le sol provoque un léger bruit. Tu as l’impression d’aller à ton propre enterrement. « Eh bah c’est plus gai dans un cimetière… » Bougonnes-tu, finissant un cookie. Quelle belle chevauchée funéraire… Il ne manque plus qu’un bon titan débarquant de la forêt là bas au loin pour venir shooter dans le tas. Tu tournes la tête vers Alwan, qui n’en finit plus de déprimer. Tes veines tentatives de le dérider n’ont pas fonctionner. Tu le fixes durant de longues minutes, soupires, et regardes à nouveau devant toi. Tu t’ennuies. C’est bien la première fois que tu t’ennuies lors d’une sortie au grand air. Habituellement, les cris et les rires fusaient de votre petits groupes de chercheurs. Avec Eden, vous étiez toujours en train de créer de nouvelles histoires sur les Titans. Toujours en train de jacasser, de piailler. De vous poser mille et une questions. D’élaborer des théories plus farfelues les unes que les autres. Votre groupe était solide, soudé. La peur ne vous affectait pas, seules la liberté et la soif de connaissances vous donnez des ailes. Wings of freedom…. Un nom si bien trouvé pour des soldats éphémères…

Une voix grave te tire de tes pensées. « Messagers, faites savoir aux caporaux de poster quelques hommes en bordure pour signaler toute approche de titan. Le reste des hommes doivent creuser les caches d'équipement et de vivres ou les décharger du premier chariot. Alwan va prévenir Hooper, Gemaël de même pour Hope. Comme il n'y a rien à éclairer vous serez messagers pour cette mission, vous avez vos affectation désormais. Revenez ensuite donner un coup de main. Allez on doit avoir fini en moins de deux heures. » Ces paroles te font grincer des dents. Non mais pour qui ils se prend lui à te donner des ordres? Tu vois Alwan acquiéscer et partir de son côté. Il te faut quelques secondes pour réaliser qu’Alwan n’est plus qu’un simple soldat. Oui oui Gem, surtout n’oublies pas ça. Ton jumeau n’est plus Caporal, tout comme toi tu as été destitué de ton statut de chercheur… Mais cela n’est écrit que sur papier. Faiblement outré, et surtout en rogne, tu lances un regard en coin à ton nouveau supérieur. « Té. Je suis pas un pigeon voyageur. » Mais en voyant Alwan obéir, tu te décides de faire la même chose. Il ne manquerait plus que tu sois renvoyé tiens. Ça. C’est inconcevable. Tu dois veiller sur ton frère, tu ne peux plus faire de bêtises. Sans attendre la moindre réponse de ce cher Hayden, tu frappes les flancs de Teapot de tes talons, la faisant partir en direction de Hope.

Un fin sourire s’étire en voyant le groupe de la jeune Caporal. Hope, tu la connais. Depuis plusieurs années maintenant même. Elle était dans ton groupe avant. Tu lui fais de grands signes de main. « HOPINOU ! YOUHOU ! »  La jeune femme finit par tourner la tête vers toi. « Eh ! Eh oh ! » Tu la vois soupirer, mais cela ne te départi pas de ton sourire. Tu es heureux de la voir, c’est une partie de ton ancienne escouade cette femme. « Gémaël... » Elle te salue calmement alors que tu continues de hurler, un grand sourire sur les lèvres. « On est presque arrivé ! Hayden te demande de poster des hommes en bordure au cas ou des titans décideraient de nous faire coucou. Les autres doivent creuser. » Puis tu secoues la tête. « Ah Hope… Je donnerais cher pour retourner à notre ancienne escouade.. Tu te rends compte… Même Cröwen me manque ! Pour te dire, pourtant lui il m’a souvent casser les noix. A me foutre des noisettes dans mes gâteaux pour que j’arrête de parler… » Tu souris en repensant à ce bon vieux temps. La jeune femme te tire de tes pensées. « Depuis quand es-tu messager? » Tu hausses les épaules, mécontent. T’as pas vraiment envie de lui répondre, mais les mots sortent tout seul. « Depuis qu’on m’a collé dans les pattes d’Hayden. » Bougonnes-tu. Tu continues ta chevauchée à ses côtés, jusqu’à ce que sa voix te ramène au présent. « Gém. Retourne avec Hayden. Il va te virer sinon. » Tu grommelles dans ta barbe inexistante mais finit par faire tourner ton cheval.

Lorsque tu arrives sur les lieux, la plupart des soldats ont déjà mis le pied à terre. Tu soupires lorsqu’on te fait signe d’aider à décharger. Peu désireux de te mêler aux autres, tu t’avances vers le centre de la place, attrapes une pelle et te mets à creuser à côté de ton frère. « Pics, pioches, creusons la roche. À coup de pics, de pioches. Pic et pic et pic. Et pikedy pic et pic et pic… » Tu fredonnes doucement pour toi même, pour passer le temps. Parce que tu n’as que ça à faire, ton frère étant plonger dans ses pensées, et les autres riant entre eux.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seven Iceveins
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 1241
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Avr - 10:40

 

 

 

Live as if you'll die today.  

Astrid & The others
 

Il te fixe. Il soupire. Bingo. Tu as toujours étais forte pour anticiper ses réactions. Étrange non? Il a suffit de quelques mois pour que tu comprennes sa manière de fonctionner. Bon, d’accord. Tu ne le connais pas aussi bien que tu l’aimerais, mais il n’empêche que tu remarques très bien que tu réussis auprès de lui certaines choses que les autres ne tentent même pas. Comme discutailler ses ordres par exemple. Ou babiller sans cesse. Ou encore le taquiner. « Justement. C'est ma vengeance pour les heures que j'aurais perdu à vous apprendre à monter sur un cheval sans abîmer votre postérieur. » Té. Tu lui lances un regard en coin. Il est sérieux là? « La perdez pas. » Tu ouvres de grands yeux. Apparemment oui. Tu soupires. Non pas que ça te gêne de garder un oeil sur une jeune fille, mais tu te dis juste qu’une personne ayant plus d’expérience lui aurait été plus bénéfique. « Bien Caporal. » Finis-tu par dire. Tu ne répliques pas pour une fois. Même si tu as bien envie de lui rétorquer qu’au final tu as bien mordu la poussière avec lui avant de réussir à tenir sur ce fichu canasson.

« Elle n'a pas fuit, elle au moins. C'est bon signe. » Ses yeux sont durs. Tu sais qu’il pense à Bailey à ce moment même. Tu hausses les épaules. Pour le peu que tu connais les gens de l’Exploration… Tu n’iras pas tirer un jugement hâtif sur eux. Après tout, peut-être que ce Bailey avait fort à faire ailleurs, qu’est-ce que tu en savais. « Ka’ ne fuit jamais. » La preuve, elle était la seule qui n’avait pas été amochée par le Titan Gobeur et pourtant elle vous avez sauvé la vie.

Tu humes la bonne odeur, celle de la liberté. Tu trembles légèrement lorsque le vent passe sous ta cape. C’est ta première sortie depuis ton retour triomphant de la dernière fois. Saine et sauve, les médecins avaient du s’acharner sur toi avant que tes côtes fêlées, ton épaules et ton nez cassé se remette en place.  Tu inspires et souris, regardant autour de toi. « Si c'est le cas va falloir se serrer. » Tu tournes le regard vers lui, un sourire au visage… Qui s’agrandit encore un peu plus en entendant ses paroles. Tu le fixes pendant quelques minutes, pinçant les lèvres pour éviter d’avoir un sourire encore plus idiot sur les lèvres. Tu n’arrives pas à savoir si il plaisante ou non, mais dans tous les cas, cela te fait un petit quelque chose. Tu sens cette boule de chaleur au creux de ton estomac, cette boule de chaleur qui avait depuis longtemps disparu. « On est pas bien gros, cela devrait passer… » Dis-tu en penchant la tête et souriant à nouveau. « Et supporter mon eau de Cologne. » Tu hausses les épaules et approches ton cheval du sien pour éviter que tout le monde ne t’entende. Tu ne sais pas s’il apprécierait ce genre de commentaire devant le reste des soldats, et tu n’as pas envie de te faire envoyer bouler. Alors tu colles ton cheval au sien et te penches vers lui. « Je supporte déjà votre mauvais caractère, je n'aurais aucun mal à supporter votre odeur ne vous en faîte pas pour cela. » Tu lui fais un sourire mutin, lui faisant comprendre que tu le taquine. Mauvais caractère, plutôt bougon et distant, mais tu l’apprécies ce mauvais bougre.

Tout est calme. Il n’y a rien à signaler pour le moment. C’est le genre de truc qui te fais gesticuler sur ta selle. Mais tu ne dis rien. Tu attends tout simplement… Tu attends quoi au juste? Tu ne le sais pas toi même. Un truc. Des ordres. L’arrivée de quelque chose. Un titan, un soldat, la pluie… Tu sais pas ce que tu attends mais tu espères que quelque chose va se passer. Un messager débarque soudain et s’adresse à Kelsier. Étant juste à ses côtés, tu entends la conversation. L’homme repart aussi vite qu’il était venu. Tu tournes tes yeux vers lui, te redressant sur ta selle. « Quels sont les ordres? »


codage by jacks ღ gifs from tumblr


 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» COMICS PLACE : la petite émission
» Avis de marché - Paris - Musée Rodin - Mission de restaurateur conseil - conservation préventive
» Onde à bulles, l'émission BD de Radio Campus
» Mission à Montréal (Mission to Montreal)
» [Epcot] Mission: SPACE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: