AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Raven ▬ Dans toutes les larmes s'attardent un espoir.

Invité
Invité
Sam 5 Mar - 16:00
Invité

 
Dans toutes les larmes s'attardent un espoir.
 Raven & Dylan

 

 
Le silence était pesant dans la salle, jamais alors que toute l'équipe était réunis, il y avait eut ce silence. Pour un peu on aurait pu penser que la salle de réunion était vide. Nous étions tous assis dans un fauteuil et pourtant aucun de nous n'avait envie de parler, nous étions tous plongé dans nos pensées, dans nos craintes, nous n'attendions qu'une chose, le retour de Raven et des nouvelles qui arriveraient avec elle. J'étais sur le mur le matin, des tirs de canon à l'ouest pour s'assurer qu'ils tiraient correctement. J'avais les mains dans le cambouis presque jusqu'aux coudes quand le reste de l'escouade était passé me chercher, nous devions aller en observation à l'autre bout de la muraille. Je les suivis rapidement, le soleil commençait à chauffer et cela annonçait une bonne journée pour nous, car j'aimais bosser sur le mur, mais par temps chaud s'était vraiment mieux. Réunis autour de Lightwood nous écoutions ces recommandations et ordres en tout genre, non vraiment nous aurions dut passer une bonne journée. Seulement voilà, rien ne se passa comme prévu. Alors comme je vous l'ai dit tout à l'heure aujourd'hui nous ... J'étais en train de l'écouter en regardant le paysage au delà du mur quand il s’interrompit soudain au milieu de sa phrase, chose qui ne lui ressemblait pas du tout. Je levais les yeux vers lui, l'observant attentivement, il était blême, il était transpirant et je fronçais des sourcils en le voyant légèrement trembler. Caporal, tout... Je n'eus pas le temps de finir ma phrase, que soudain son corps sembla se ramollir et avant que quiconque n'ai réellement le temps de réagir, il était au sol, inanimé. Je restais figée, bouche bée à le regarder, je ne réussis pas à réagir, mais heureusement, Raven qui était à mes côtés, fit ce qu'il fallait, grâce à elle, à ces ordres, le Caporal fut rapidement pris en charge et elle nous demanda de l'attendre dans la salle de réunion alors qu'elle l'accompagnait à l'hôpital.

J'avais perdu la notion du temps, je ne savais pas depuis combien de temps nous étions enfermé dans cette pièce, j'avais mon tournevis dans les mains et je jouais avec sans réellement y penser, je posais le regard sur chacun de nous et tous nous avions la même expression, la peur, l'attente et la nervosité. Soudain enfin la porte se fit entendre, comme un seul homme nous nous tournèrent vers celle-ci alors que Raven faisait son entrée. Je me levais aussitôt, imité par les autres, Lightwood n'était pas avec elle et cela fit monter la tension d'un cran. Raven, qu'est ce qu'il lui arrive ? Même ma voix ne semblait pas pareil, il faut dire avec le temps, cette escouade était devenu ma famille, je me sentais bien parmi eux et là alors que le chef de cette famille était mal, je me sentais moi affreusement apeurée.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 8 Mar - 0:27
Invité

Dylan & Raven
    dans toutes les larmes s'attarde un espoir

Elle le regardait dans ce lit, alors qu'ils respiraient difficilement. Elle ne savait pas quoi faire. Elle ne pouvait rien faire. Et ça la rendait complètement folle. Son pied battait un rythme que personne n'entendait et ses mains ne cessait de bouger passant dans ses cheveux, puis sur ses lèvres avant de se retrouver sur genoux ou sous ses cuisses, comme pour les coincer et qu'elles ne bougent pas. Mais ce ne durait pas longtemps. Il fallait qu'elle fasse quelque chose, où qu'on vienne lui dire quelque chose. Sinon, elle allait se rendre chèvre. D'ailleurs, elle ne tenait plus et quitta sa chaise pour faire les cent pas autour du lit de Lightwood, les yeux toujours posés sur son visage blême, peu importe où ses pieds allaient. Puis la porte s'ouvre et un de ses médecins que Raven considère comme des charlatans entrent finalement, la mine grave. La peur étreint un peu plus fort le cœur de la jeune femme. Elle tente d'écouter attentivement les mots du médecin mais rien n'y fait, son regard est toujours attiré par son caporal, alors que le médecin ne donne pas beaucoup d'espoir. Quand il la laisse, c'est parce que Lightwood a finalement ouvert les yeux. Ca ne va pas durer, du moins, c'est ce que dit le médecin. Alors elle s'empresse d'aller à son chevet, écoutant ce qu'il veut lui dire, faiblement, doucement. Elle en profite pour déposer un baiser sur ses lèvres, mais il est déjà à moitié inconscient et elle ne sait même pas s'il l'a sentit. Et alors qu'elle le regarde ainsi, les yeux mi-clos, elle se rend finalement compte qu'elle aurait peut-être dû lui dire certaines choses. Ses mots qui restaient toujours bloqué dans sa gorge et qui ne lui créait des crises d'angoisses.

Elle ne sait pas combien de temps s'est écoulé quand elle rejoint le QG. Il faut dire qu'elle n'a pas fait attention au temps qui passait. Elle se rend compte qu'il est tard quand elle les retrouve tous dans cette salle et qu'elle voit que la lumière qui filtre au travers des fenêtres est faible et ne va pas tarder à totalement disparaître. Ses coéquipiers sont tous là, à la regarder, à attendre qu'elle donne des nouvelles. Pour la première fois de sa vie, elle se prendrait bien un verre d'alcool bien fort, un de ses torts-boyaux qui l’assomme tout de suite. « Raven, qu'est ce qu'il lui arrive ? » Elle tourne doucement la tête vers Dylan. La seule vers qui elle a vraiment envie de se tourner. La seule personne véritablement proche d'elle qui reste au final. A croire qu'elle perdait tout ses proches un à un en ce moment. Après son cousin qui disparaissait, c'était Lightwood qui se retrouvait pris dans sa malédiction. Comme quoi, il ne faut jamais s'approcher de Graymarck. Elle secoue doucement la tête, avant de se laisser tomber sur une chaise, comme si toute force l'avait quitté. « Il va mal. » Dit-elle d'une voix qu'elle reconnaît à peine, comme sortie d'outre-tombe. Dire ses mots à voix hautes semblent les rendre encore plus réel. Elle ne rêve plus que de se mettre en boule et de pleurer. « Les médecins ne savent pas vraiment ce qu'il a. Ils cherchent et tentent de le maintenir... » Du moins, c'est ce qu'elle a compris au milieu de leurs termes techniques incompréhensibles. Elle les soupçonnait d'ailleurs d'utiliser des mots compliqués uniquement pour ne pas avoir à fournir de véritable explication à leur incompétence. « Il est à peine conscient. Quand il l'a été c'était pour me dire de m'occuper de vous. De prendre le commandement. Si c'est pas une preuve qu'il va mal ça... » Un peu de sarcasme qui lui ressemble plutôt bien au final. Et qui prouve qu'elle ne se sent capable de faire ce que lui demande Lightwood. Le remplacer... comme si elle en était capable. Elle, elle était la gogolle qui provoquait les titans ou disait vouloir nager quand elle tombait dans une flaque d'eau. Elle se passe une main sur le visage, attendant maintenant ce qu'allait dire le reste de l'équipe. Ils allaient devoir se choisir un nouveau caporal. Temporaire. Hors de questions que Lightwood ne remette jamais les pieds ici. Même si c'était très exactement ce qui lui faisait le plus peur. Elle lève les yeux vers Dylan, croisant son regard. Elle fait transparaître sa terreur. A elle, uniquement elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 9 Mar - 12:29
Invité

 
Dans toutes les larmes s'attardent un espoir.
 Raven & Dylan

 

 
Je sens mon cœur se serrer quand nos regards se croisent, la douleur que je peux lire dans ces yeux, mais aussi la peur m'étouffe presque et je ressens le besoin de prendre une profonde inspiration. Je voudrais la consoler, la prendre dans mes bras, la bercer et lui dire que tout ira bien, qu'elle doit juste avoir confiance et laisser le temps agir. Elle n'a même pas besoin de parler pour que je comprenne que la situation est grave, que les choses vont changer et je voudrais me lever pour la consoler, pourtant je ne bouge pas, je reste assise sur mon fauteuil, je la fixe, mes mains agrippées aux accoudoirs. Je sais que ce soir, je ne rentrerais pas chez moi, j'allais rester avec elle, m'assurer qu'elle aille bien et tenter de lui changer les idées. Aiji avait disparus depuis quelques semaines, elle recommençais seulement à sourire de nouveau, à se détendre de nouveau et voilà que l'autre homme de sa vie lui faisait défaut. Elle confirma mes pensées quelques secondes plus tard, il allait mal, le silence qui avait été à peine rompu par son arrivée sembla s'alourdir encore plus et de nouveau la sensation de ne pas réussir à respirer se fait sentir. Elle tente de nous expliquer, sauf qu'en faite, elle n'en sait pas vraiment plus, sauf que les choses sont sérieuses, qu'ils luttent pour le maintenir en vie et que peut être ils n'y arriveront pas. Je sens mes yeux se remplirent de larmes, Lightwood, je l'avais toujours vu comme étant un roc, quelqu'un qui ne faillirait jamais et sur qui nous pourrions toujours compter pour nous guider et nous protéger. Seulement là, la réalité revenait soudainement, il était un homme, un homme gravement malade et sans qui nous allions devoir continuer un certain temps. Il est fort ... il va s'en sortir... Je voulais la rassurer, je voulais nous rassurer, mais aussi pointer du doigt qu'il fallait à tout pris rester optimiste.

Je respirais profondément, tout le monde semblait perdu dans ces pensées, l'ambiance était morose et je ne savais pas de quoi serait fait demain, là tout de suite, j'avais envie d'aller à la taverne et boire, boire pour oublier combien en ce moment tout semblait merdique. Pourtant, la conversation et les surprises n'était pas terminées, en effet, Raven avait une autre annonce, une chose qui ne devrait pas me surprendre, puisque Lightwood était pour le moment hors service, il fallait quelqu'un pour le remplacer et il avait choisit Raven. J'eus un petit sourire en coin alors que déjà elle tentait de nous faire dire que s'était un choix des plus idiots. Je n'étais pas d'accord, sous ces airs, Raven avait de la poigne, avait du caractère et j'étais sur qu'elle serait capable de prendre des décisions pour nous et de nous diriger sans aucun problème. Je pense qu'il a eut une très bonne idée de demander à ce que tu le remplace. Je voyais déjà sa bouche s'ouvrir pour protester, je voyais la terreur dans ces yeux et je me promis de tout faire pour l'épauler au maximum, mais elle n'eut pas le temps de dire quoi que se soit, car le reste de l'équipe me soutint, oui elle était faite pour guider les gens, il suffisait qu'elle prenne suffisamment confiance en elle pour ça. Je sentais aussi qu'elle ne tiendrait pas encore longtemps sans s'écrouler, elle avait besoin de souffler et elle ne pourrait pas le faire devant le reste de l'escouade. Je propose que l'on arrête là pour ce soir, que l'on aille se reposer et que l'on en reparle demain... Je me tournais alors vers Raven, lui souriant doucement. [color=#666699]Qu'en penses-tu ?[/ color] Je me devais de lui demander son avis, d'attendre son ordre, car pour moi, maintenant, elle était mon Caporal jusqu'au retour de Lightwood.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 13 Mar - 14:39
Invité

Dylan & Raven
    dans toutes les larmes s'attarde un espoir

« Il est fort ... il va s'en sortir... » Dylan vient de dire exactement ce qu'elle ne cesse de se répéter dans sa tête depuis des heures. C'était de Lightwood qu'on parlait. Ce caporal qui avait toujours été le seul à parvenir à la supporter. A voir ce qu'elle valait au delà de toute cette parlote. Le seul qui n'ait jamais osé l'aimer... Elle ne pouvait imaginer un monde sans lui. Elle ne pouvait pas, et le voulait encore moins. Sans doute une des raisons qu'elle repousse en bloc cette idée de le remplacer. Dans tout les cas, elle n'était pas faites pour ce travail. On aura tout vu si elle devenait caporal. Ça en ferait marré plus d'un à tout les coups. Comment ils pourraient être pris au sérieux avec elle à leur tête ? « Je pense qu'il a eut une très bonne idée de demander à ce que tu le remplace. » Quoi ? Dylan était tomber sur le tête ou quoi ? En quoi c'était une bonne idée ? Elle s’apprêtait d'ailleurs à le lui dire quand les autres s'y mirent aussi. Elle n'en croyait pas ses oreilles ? Elle savait qu'elle avait de la chance d'avoir une escouade qui lui faisait confiance malgré les conneries qu'elle pouvait sortir. Mais elle n'aurait jamais cru qu'ils lui faisaient autant confiance. Elle n'arrivait pas à comprendre comment ils pouvaient voir en elle un leader. Si sur le terrain elle arrivait pas trop mal à faire son job, elle n'avait jamais vraiment penser à monter en grade. Sa situation lui plaisait comme elle était. Mais pour le coup, elle ne sait pas quoi le dire à son équipe. Elle voit tellement de détermination dans leur regard. Ou alors, ils disent tous ça parce que aucun d'eux ne veut de la place... C'était possible aussi. Non, ils étaient juste sous le choc, voilà tout. Lightwood, il était leur roc, celui sur lequel ils comptaient tous. Ils étaient dans le même état qu'elle en vérité. Sur le point de craquer, rongé par la peur de ce qui pourrait arriver à leur caporal. « Je propose que l'on arrête là pour ce soir, que l'on aille se reposer et que l'on en reparle demain... » Encore une fois, Dylan lui sauvait la vie. C'était la meilleure chose à faire. Demain serait un autre jour et tout le monde aurait le temps de réfléchir et de prendre du recul. « Qu'en penses-tu ? » Elle fronces légèrement les sourcils face à son amie. Sérieusement ? Elle demande vraiment à elle de prendre la décision ? Comme si c'était déjà décidé dans un sens. Raven allait devoir la jouer finement sur ce coup là. Même si la finesse n'avait jamais été une bonne idée. « Moi ça me paraît une bonne idée, mais à vous de décider. » Bon, elle se rendait bien compte qu'elle aurait sûrement du dire directement que peu lui importait, mais en vérité, elle rêvait de pouvoir se laisser aller. D'être un peu seule avec sa meilleure amie. Elle aurait aimé avoir Aiji auprès d'elle aussi. Mais bien sur, il fallait que son cousin soit porté disparu au pire au moment. Si elle n'avait pas Dylan, elle se sentirait plus seule que jamais. Tout les autres se rangent de leur avis et ils sortent tous, un par un. Certains en faisant un geste envers Raven, comme pour montrer qu'ils la soutenaient. Mais dans quel embrouille il la mettait. Elle les regarde partir tous, un par un. Puis finalement, elle se tourne vers Dylan. « Fais pas de moi un chef Dydy. J'en ai jamais eu l'étoffe. Et maintenant encore moins. J'ai l'impression que je pourrais m’effondrer à tout instant. » D'ailleurs, a peine elle prononces ses mots qu'elle sent les larmes lui monter aux yeux. Voilà, elle se craquelle. Sa carapace s’effondre petit à petit, pour ne laisser que cette douleur sourde qu'elle retient depuis des heures. D'un geste de la main, elle chasse une larme solitaire. « Je comprends pas comment vous pouvez croire que c'est une bonne idée. Et Lightwood... » Sa voix se brise un instant. Et elle ne parvient même pas à continuer. Encore une fois, alors qu'il était au plus mal, il lui faisait confiance. Une confiance qu'elle ne comprenait toujours pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 18 Mar - 10:15
Invité

 
Dans toutes les larmes s'attardent un espoir.
 Raven & Dylan

 

 
Je ne veux plus voir le doute sur son visage et encore moins cette expression de surprise quand je dis qu'elle est la plus capable de diriger l'escouade, elle veut me contredire, je la connais, je le vois dans ces yeux, elle ne me croit pas et fera tout pour tenter de nous en convaincre. Sauf que voilà, je ne suis pas la seule à le penser et les autres me rejoigne, l'empêchant de parler et de tenter de se descendre en flèche comme elle en a tant l'habitude. Elle ne parlait pas, elle avait le regard brillant et je compris, elle allait craquer et je ne voulais pas que cela se passe devant tout le monde. Le temps avaient été dur pour Raven depuis le festival et je sentais que là, la maladie mystérieuse de Lightwood était comme la goutte d'eau qui allait faire exploser le vase. J'invitais les autres à quitter la salle, tout en cherchant l'approbation de notre nouveau caporal, je ne voulais pas diriger, mais là, il fallait prendre les choses en main, elle en avait besoin et il était hors de question que je la laisse tomber maintenant. Je fais un signe de tête à chacun après que Raven se soit exprimé, je les encourage à sortir et c'est ce qu'ils font, ils ne sont pas bêtes et même s'ils ne connaissent pas Raven comme moi, on voit bien qu'elle n'est pas en état de supporter une réunion où même une conversation. La porte se referme sur Lewis en claquant, mais je l'entend à peine. Je me suis tourner vers elle et j'attends, je la laisse digérer et mettre ces idées en place sachant qu'elle parlera quand elle se sentira prête.

Elle me supplie de ne pas la laisser au pouvoir, elle ne se sent pas l'âme d'un chef et elle doute de pouvoir embrasser ce rôle sans s'effondrer. Ces yeux se remplissent d'eau et je sens mon cœur se serrer. Calme toi Raven, respire profondément, ça va aller... Je ne compte pas te laisser affronter tout ça toute seule d'accord, je suis là. Je ne peux pas accéder à sa demande, elle va être en charge de notre unité, elle va devoir prendre des responsabilités et je sais qu'elle à peur, qu'elle ne se sent pas à la hauteur, mais je ne compte pas l'abandonner, je l'aiderais chaque jour jusqu'à ce que Jeremiah revienne reprendre sa place. Les larmes finissent par couler, elle tente une nouvelle fois de me faire avouer qu'elle n'est pas à sa place, mais elle se brise et je sens ma gorge se serrer à mon tour, je pourrais pleurer de la voir ainsi, si fragile, mais je ne le fais pas, je reste forte pour elle, pour qu'elle puisse reprendre confiance, pour qu'elle puisse croire en elle. Sans un mot, je me redresse et la serre dans mes bras, je ne réponds pas, je me contente de la garder la contre moi, je lui caresse le dos et je la laisse pleurer, vider la peur et la colère qu'elle pourrait ressentir face à la situation. Pour le moment, je sens qu'elle n'a pas besoin de parole ou de grand discours, mais juste de ma présence, d'une amie qui pourra la regarder pleurer sans la juger. Il se passe un long moment ainsi, puis finalement, je la prend par les épaules, la recule un peu et lui souris. Je crois que l'on a fortement besoin de se changer les idées, alors tu vas me suivre dans mon atelier, j'ai une bouteille et on va boire un coup ok. Je sais qu'elle n'aime pas spécialement boire, pourtant, ce soir, ça lui fera du bien, je ne parle pas de s'enivrer, mais juste de boire un verre et de penser à autre chose pour quelques heures.
© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ♫ Kailiana - "Dans toutes les larmes s'attarde un espoir."
» Qui souhaite partager des recettes de cuisine dans toutes les langues et de tous les pays ?
» [RESOLU] créer dossier dans le répertoire application
» avocat farcis au oeufs
» XIII La Conspiration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: