AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Here I am. Don't be afraid

Invité
Invité
Ven 4 Mar - 14:10
Invité


Here I am. Don't be afraid.
Ekaitz&Hope

Les chevaux renâclent, leurs sabots frappant, martelant le sol avec une énergie diminuée. Il est temps, temps de rentrer. La mission a été un véritable échec, tant de morts… Hope soupire, rabattant son capuchon sur la tête tandis que la pluie se fait plus forte. Jusqu’alors, elle ne s’était pas enfermée dans sa cape, voulant sentir le contact du vent sur sa fine chemise, voulant balayer le sang qui macule ses vêtements. Mais rien n’y fait. Il va falloir nettoyer à la main cette chemise blanche en coton, pour le peu que le liquide vermeil veuille bien s’en allait. Pourquoi du blanc ? Ne pouvait-il pas choisir une autre couleur ? Le blanc, c’est salissant. Le blanc est la couleur de la pureté… Et voir cette pureté maculée par le sang des autres soldats… Elle baisse les yeux. Sa chemise est trempée. Mais aussi couverte du sang d’un soldat qui s’est fait croquer sous son nez. La brune frissonne, se rappelant avec horreur le déroulement des événements. Les cris de l’homme. Son désespoir. Ses os craquant sous la mâchoire du titan… Et ce sang… Tout ce sang lui giclant à la figure… Liquide poisseux et chaud… Hope soupire une nouvelle fois. La jeune femme est d’humeur maussade. Cela ne fait pas plus de trois mois qu’elle a intégré les bataillons d’exploration, elle aime sortir hors des murs, parcourir les vastes étendues…. Mais pour le moment, tout ce qu’elle a vu se ressemble, elle pensait que le monde changeait en dehors, qu’il y aurait d’autres choses que des plaines et des arbres… Mais ce n’est pas le cas. L’exploration ne peut pas parcourir des milliers de kilomètres de distance. Peut-être ne verra t’elle que ça… Peut-être ne découvrira t’elle jamais la mer, ou cette fine poussière dorée qu’on appelle le sable… La pluie tombe maintenant en trombe. Tous les soldats finissent par être trempés, poussant des grommellements. Ah. Enfin un bruit. Hope regarde autour d’elle. Il est vrai que depuis que le groupe a repris la direction des murs, personne ne parle. Tous sont absorbés par l’environnement, main sur leur épée, prêt à tirer des fumigènes. Il y a eu trop de pertes. Les hommes sont à cran. Mieux vaut rebrousser chemin…

La cloche sonne le retour des guerriers… Hope relève le menton et enlève sa capuche, prête à affronter le regard dédaigneux des villageois ainsi que leur critique. Elle sait très bien qu’ils vont encore une fois les huer, les traiter, les siffler. Mais elle n’a pas peur d’eux. Pas peur de leur regard. Elle est fière de porter les ailes de la liberté. Fière de servir et de ne pas être une couarde. Les portes s’ouvrent, lourdement, et le groupe s’avance. Hope talonne son cheval, avançant le regard haut parmi ces imbéciles de villageois qui se mettent immédiatement à piailler. « …peu nombreux. » ; « …chair à pâté… » ; « …imbéciles… » Voilà les mots qu’elle entend. Voilà ce qu’elle affronte à chaque fois qu’elle revient de mission. Pour le moment, elle a réussi à rester fière, à faire fit des commérages et des insultes. Mais elle sait très bien qu’un jour elle craquera. Un jour, elle en tuera, sous le coup de la colère… Et tandis qu’elle rumine de sombres pensées de vengeance, une tomate vient la heurter de plein fouet. Elle tourne le regard tandis que plusieurs fruits et légumes viennent frapper les soldats, accompagné d’insultes et de cris. Sa main se porte instinctivement à son oreille alors que ses yeux fouillent le public afin de retrouver le coupable. Mais son regard finit par se poser sur un être qui ne devrait pas être là. Ses lèvres s’entrouvrent, et au lieu de laisser passer un cri de rage, elle pousse une exclamation de surprise et de ravissement. « Mon frère ! » Exit la tomate qui est venue s’écraser sur son joli minois, la brune n’a plus d’yeux que pour son frère qui est venu l’accueillir, et vérifier si elle était toujours en vie, accessoirement. Et aussi sans doute la rouspéter. La soldate fait sortir son cheval des rangs, s’avance vers lui, descend de son cheval et finit par lui sauter au cou. « Ekaitz ! Tu as quitté ton poste pour venir me voir espèce de chenapan ! »

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 9 Mar - 18:03
Invité

Ekaitz

ft. Hope

Here I am. Don't be afraid
Ekaitz est de bonne humeur pour une fois, enfin ce que l’on peut qualifier de bonne humeur pour lui. Il sait qu’il va voir sa sœur aujourd’hui, et la surprendre. L’exploration doit rentrer sous peu alors il a profité d’un temps libre pour aller accueillir Hope. En réalité on pourrait plutôt dire qu’il a déserté son poste, mais à son habitude, Ek’ s’en contrefiche. Il attend donc, au milieu d’une foule qui semble n’attendre qu’une chose, déverser sa haine sur les soldats. Si sa sœur ne se trouvait pas parmi lesdits soldats, il n’en aurait cure d’ailleurs. Mais par association, toute insulte et critique versée vers l’exploration touche Hope. Mais pour une fois il décide de se retenir, bien que l’envie le démange, il serait inutile de provoquer une bagarre maintenant. En réalité il a juste peur de se faire embarquer avant d’avoir pu passer un peu de temps avec sa sœur. Ainsi donc il retient sa haine alors que l’habituel flot de critiques se déverse sur l’exploration, laquelle vient de franchir les portes. Ekaitz cherche donc Hope parmi les soldats, il commence à voir voler quelques fruits et légumes vers eux. Son sang boue en se disant que si l’un d’eux ne fait qu’effleurer sa sœur, il tuerait le coupable, il a même pensé à apporter son couteau. Après quelques minutes à observer, il finit par la voir. De son côté Hope ne semble pas avoir remarqué son frère. Alors qu’il allait s’élancer la trouver, c’est là qu’il vit une tomate toucher sa sœur de plein fouet. Immédiatement Ekaitz voit rouge. Il s’élance vers le lieu du lancer alors que Hope le remarque et essaie de le rejoindre. Pour le moment il n’a qu’une envie, retrouver le coupable. Personne ne manque de respect envers sa sœur. Personne ! Ek’ fait donc un signe rapide à Hope lui demandant de l’attendre et finit par repérer l’ordure qui a osé lancer une tomate sur Hope. Il lui semble d’ailleurs l’entendre lui crier quelque chose, surement de laisser tomber. Mais c’est impossible pour lui. La personne le vois arriver, et voyant l’air énervé du soldat, essaie de prendre la tangente. Mais Ekaitz est vite sur lui. Il le plaque contre le mur avant de lui couper la respiration d’un coup de poing bien senti. Puis, alors que le type est plié en deux, c’est son genou qui vient rencontrer le visage du lanceur, faisant éclater son nez. Ekaitz l’empêche de s’écroule et déverse encore plusieurs coups sur sa victime avant que sa sœur ne finisse par intervenir. « Personne ne s’en prendra à toi de quelque manière que ce soit sous mes yeux sans en payer le prix. » Puis il prend sa sœur dans ses bras, heureux de la retrouver. « Et oui, j’ai bien quitté mon poste pour venir te voir, on a un peu de temps avant qu’on vienne me chercher et me coller au trou une nouvelle fois. La routine. Ça va toi ? » La présence de Hope l’a presque entièrement détendu, il se fait plus calme et plus chaleureux.

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» DON'T BE AFRAID OF THE DARK de TROY NIXEY (?)
» { Don't be afraid of the Light [PV Zafira Hern]
» Fais moi peur aka Are You Afraid of the Dark?
» Don’t Be Afraid Of The Dark Diorama
» Are You Afraid of the Dark? (Fais-moi peur) (1991-1996)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: