AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dream... It's like a dream... [ft. Tessa]

Invité
Invité
Mar 26 Jan - 21:36
Invité
Le jeune homme était de retour avec son cheval, il était allé faire un simple tour près du mur pour y monter et observer l'extérieur. L'horizon était comme à son habitude calme et déserte, du moins, ce n'était qu'une apparence. Car au delà du visible, il savait que de nombreux Titans se cachaient, attendant leur futur victime pour les dévorer ou juste jouer avec. Comme toujours, monter là-haut, c'était un moyen d'être seul, de n'avoir personne à supporter et surtout personne à qui s'attacher. Bien sûr, il y a des soldats qui font des rondes, qui observent si jamais un titan vient s'attaquer au mur. Une nouvelle catastrophe serait dramatique, tout le monde le sait. Alors, c'est sur eux qu'on compte, le bataillon d'exploration. Parfois, ça lui donne envie de rire... Qui aurait cru un jour que notre voleur d'Ezra Acker finirait dans l'armée pour sauver le monde... Merde, c'est tellement ridicule. Pourquoi ne pas être resté auprès de Caelan, continuant ainsi leur petit larcin sans se soucier du bordel qu'il y a au-delà des plaines.

Son cheval, Glorius, était totalement noir, possède juste un liserai blanc au niveau de l’œil droit. Ça lui donnait l'impression d'avoir une sorte de cicatrice alors que ce n'est que la couleur de son poil. C'est une brave bête, toujours fidèle à son cavalier... enfin pour le moment. La raison est suffisante pour que Ez s'occupe bien de la bête, il n'aimerait pas que cette dernière lui fasse faux bond lors d'une bataille contre l'un des géants. Se retrouver à pied avec un monstre aux trousses ce n'est pas vraiment conseillé. Avant de le rentrer dans son box, il entreprit de lui faire une petite toilette. Pour ça, il était dehors, l'animal attaché à un poteau en bois. Doucement, il versa un sceau d'eau sur Glorius pour mouiller son poil et le nettoyer plus facilement à l'aide de sa brosse. Le cheval avait l'air content, appréciant les caresses que lui promulguait la brosse, retirant la poussière et la terre ayant pu le salir. Après ça, il cura même les sabots de sa monture pour qu'il n'ait pas mal en galopant. Quel brave bête, se laisser faire aussi facilement, c'est qu'il devait en avoir besoin, à moins qu'il apprécie juste ce peu de chaleur humaine dont peu faire preuve Acker.

L'extérieur était presque désert, les soldats se rendaient à l'intérieur des bâtiments, surement pour se préparer à diner ou se changer. La fin de journée tombait rapidement, c'était compréhensible. Quoi qu'il en soit, il ne se pressa pas, au pire, il mangera seul, c'est quelque chose qu'il aime... être seul !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 29 Jan - 22:52
Invité
Tessa aimait beaucoup Gripoil. Peut être même l’aimait-il plus qu’elle ne s’aimait. En tout cas, elle faisait plus confiance à ce brave cheval qu’à la plus part de ses soldats. La femme aimait donc passer beaucoup de temps avec celui-ci. Elle n’avait pas beaucoup l’occasion de le sortir ces derniers temps alors elle aimait venir s’occuper de lui puis s’installer sur un ballot de paille dans son box et simplement lire. Souvent il venait poser son museau sur son épaule et ils pouvait rester ainsi des heures sans vraiment bouger. Elle aimait cette complicité avec l’étalon et elle savait que grâce à cela, il n’allait pas la laisser tomber face aux titans. Il ne l’avait jamais fait et elle était persuader qu’il ne le ferait pas. Elle continuait donc à prendre soin de son partenaire.

Le temps passait sans qu’elle ne s’en rende compte. La nuit était tomber. C’était le calme plat. Elle ne s’était même pas rendu compte des gens qui s’était rendu du passage qu’il y avait eut dans l’écurie. Tessa se leva. Elle n’avait pas spécialement faim mais elle ne pouvait pas se cacher éternellement ici. Elle prit tout de même un moment pour passer une main sur le chanfrein avec un léger sourire avant de passer sa main sur sa gorge. Au passage elle vint déposer ses lèvres sur le naseau de Gripoil.

Après ce petit moment de tendresse et avoir récupérer son livre, la major sortit du box. Mais elle ne s’attendait pas du tout à tomber nez à nez avec un soldat de la brigade d’exploration. Elle n’avait pas fait attention et pensait être seule. Une fraction de seconde la surprise pût ce lire sur son visage mais elle se reprit bien vite. Elle espérait simplement qu’il n’ai pas vue ce petit moment de tendresse avec son cheval. Après tout, elle avait encore une réputation à garder !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 8 Fév - 0:06
Invité

S'occuper de son cheval lui prit un moment. Au moins, il passa le temps de manière utile et sans avoir quelqu'un avec qui devoir faire la causette. De toute manière, parler ce n'est pas son genre. De plus, les gens ne viennent jamais vers lui. Il a cette réputation d'être froid et peu bavard. Le fait que ce soit un voleur ou du moins qu'il était un voleur ne doit pas aider non plus. Tout le monde ne le sait pas, son passé reste assez flou aux yeux des autres soldats, il n'en parle pas et c'est mieux ainsi. Mais nombreux sont ceux qui savent d'où il vient et quel genre de fréquentation il a pu avoir. Si ça peut leur faire plaisir de penser que Ezra n'est pas quelqu'un de bien ou juste une personne dangereuse ça lui va très bien. Après tout, c'est la vérité, c'est pour ça qu'il est mieux seule. D'ailleurs, il ne veut pas s'attacher aux autres, qui sait, demain, ils seront peut-être morts, piétiné ou déchiqueté par un Titan.

Son cheval, Glorius était enfin propre, totalement prêt à retourner dans son box pour se reposer. Sa main se balada dans ses poils un instant avant de détacher sa longe pour l'emmener avec lui vers l'intérieur. Ez était sûr d'être seul, mais quelqu'un sortit d'un box un peu plus loin. C'est rare de voir quelqu'un aussi tard ici. Le jeune homme ne fit qu'un simple hochement de tête, n'étant pas franchement du genre doué pour engager une conversation et il n'était pas sûr de vouloir le faire. Ne s'occupant pas plus d'elle, il fit entrer l'animal dans son box avant de lui retirer ce qu'il avait encore autour de la tête. Avant de partir, il ajouta un peu de foin et referma la porte. Ce qui est bien avec les animaux, c'est qu'il n'y a pas besoin de mot, on peut rester muet, ils ne s'en plaindront jamais. Une fois terminée, il retourna vers le mess, ce serait bien de manger un petit morceau à présent. Quand il poussa la porte, il trouva l'endroit vide... enfin presque vide, la femme de tout à l'heure était là, elle venait tout juste de s'asseoir. Acker l'ignora pour le moment, partant se saisir d'un plateau et d'assiettes pour prendre de quoi manger. Comme souvent, c'était une soupe, du pain et quelques légumes. Être soldat, c'est savoir se contenter de ce qu'il y a. Puis il prit place à la même table que l'officier, mais ne se mit pas devant elle, juste à quelques places sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 5 Avr - 1:51
Invité
Apparemment le soldat n’avait rien vu et ce n’était pas plus mal ainsi. J’affichais un sourire neutre et me dirigeait vers le réfectoire pour manger. Je saisit un plateau et y posa mon assiette, mon verre et un morceau de pain avant d’aller m’installer. Ce n’était pas beaucoup puisque j’étais dans les derniers à manger – la salle étant vide a présent – mais cela m’évitait de cuisiner moi même chez moi. J’avais déjà tellement à faire en temps que capitaine de l’exploration, ne pas avoir a cuisiner mes repas me permettait un gain de temps réel.

Je m’étais installé à l’une des tables et il ne s’était pas écouler trente seconde qu’un soldat qui trainait encore dans le coin vint me déposer tout un tat de paperasse qu’il était supposer me donner… Je n’aurais décidément jamais cinq minutes à moi sans avoir à me cacher ? C’était comme si j’avais un traqueur qui facilitait la tache de tous les soldats qui souhaitait me trouver.

J’abandonnais donc mon repas l’espace d’un instant pour regarder ce que venait de me déposer le dit soldat. Ce ne serait pas la première fois que je mangerais froid de toute façon… J’était si plonger dans ce que j’étais en train de lire que je ne me rendit pas compte que le soldat que j’avais croiser dans l’écurie quelques minutes plus tôt s’était installer à la même table que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 13 Avr - 0:08
Invité

Le calme était appréciable, il aimait se retrouver seul ou quasiment seul pour manger le soir. C'est d'ailleurs pour ça en général qu'il allait flâner ailleurs, ainsi, il n'a pas besoin de se mélanger aux autres et de faire connaissance. La plupart des autres soldats diront qu'ils ignorent tout de Ezra. Il parle peu, il ne fait pas d'effort pour mieux s'intégrer, mais il connait son boulot et on peut compter sur lui. N'est-ce pas l'essentiel ? Le jeune homme ne cherche pas à tisser des liens, c'est bien trop futile et ça peut vous causer de la peine. Inutile de se leurrer, leur boulot est bien trop dangereux et à chaque exploration, il y a beaucoup de mort. Alors à quoi bon s’embarrasser d'une amitié qui ne sera pas durable et qui risque de vous affaiblir ? Ceci peut paraitre cruel, mais c'est la réalité. La perte d'un être cher rend souvent les gens fous et imprudent, les poussant à vouloir venger l'être perdu. Au moins, lui n'est pas comme ça, il ne foncera pas en criant pour se venger. En fait... si... il pourrait le faire, mais uniquement pour une seule personne : Caelan. C'est sa seule amie, elle est sa famille, comme une sœur, elle est tout simplement ce qu'il a de plus précieux. C'est d'ailleurs pour elle qu'il fait ce boulot, pour la protéger.

Alors qu'il mangeait, un soldat entra avec des papiers qu'il donna à la jeune femme qui était assise un peu plus loin à table. Au départ, il l'ignora, mais il vit qu'elle était bien plus plongée dans la paperasse que dans son repas qui était en train de refroidir. Le diner est loin d'être parfait, alors si elle laisse s'échapper les quelques saveurs potables quand c'est chaud, c'est dommage pour elle. "Vous feriez mieux de manger. Vous aurez tout le temps de vous occuper de vos papiers plus tard. Un repas chaud, c'est quand mieux !" Son ton était assez neutre, ni vraiment jovial, ni vraiment agressif, c'était froid et sérieux comme bien souvent quand il s'adresse aux autres. Il ne cherche pas à être son ami, mais il sait que les soldats doivent être en forme et un bon repas contribue à la santé de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I had a dream!
» Mon Ascaso Dream est arrivée... Joyeux Noël à tous !!!!
» Mon premier make-up sur Mina (dollfie dream)
» [Offre paris-billets.com] PA Dream à 159€ + 1 PA Dream Enfant offert!
» Offres actuelles sur les Passeport Annuels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: