AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EVENT DE FIN D'ANNEE ▬ 2015.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Invité
Invité
Mer 9 Mar - 19:28
Invité

"Merry Christmas"
Gémaël & All



« Je suis en retard.. » Tu soupires, talonnant ton cheval tandis que tu vois la lune luire plus haut dans le ciel.  Tu es seul. Tu es bien passé chez l’apothicaire pour voir si Linah était toujours là, mais elle était déjà partie. Quant à Alwan… Il doit déjà être à la fête… « Mais c’est pas ma faute je cuisais mes cookies.. » Mais à qui tu causes d’abord ? A personne, il n’y a aucun villageois en cette heure dans les rues. Pas même un chat, ni un rat, ni même un oiseau… Y’a juste toi… Et ton cheval. Ouais ton cheval. C’est pas génial ? Nouveau soupir. Tu ouvres ton sac et en sort deux cookies. Tu manges le premier et tends le second à ta monture qui l’engloutit rapidement. « Ils seront bien content quand ils auront leurs cookies avec leur verre de lait. C’est moi qui te le dis Teapot ! » Puis tu talonnes ton cheval, le faisant avancer plus vite, tout en piochant un nouveau cookie dans ton sac.

Tu es dans l’écurie, en train de garer ton cheval à côté des autres bidets. Tu frottes tes vêtements afin d’enlever la poussière et le foin avant de jeter un œil dans le sac qui s’est vidé durant ta petite balade. « Mmh. Je crois qu’on a été trop gourmand mon grand… Il reste une dizaine de cookies pas plus, ça craint du boudin… » Tu secoues ta sacoche désespérément vide. Mais ce n’est pas ça qui fera apparaître de nouveaux gâteaux.  Tu soupires et finis par hausser les épaules. « Tant pis. Ça sera pour nous. » Tu ranges ton sac et t’apprêtes à aller à la fête lorsque tu vois débarquer tous les membres du bataillon d’exploration qui finissent par monter en selle. « Kesskisspasse ? » Demandes-tu à un soldat alors que tu cherches désespérément Alwan du regard. « C’est l’heure du spectacle. » Répond simplement l’autre avant de quitter l’écurie. Tu regardes chacun s’équiper, les yeux ronds. Là t’es carrément aux fraises… Ce que ne tarde pas de te faire remarquer ton jumeau qui vient te tamponner. S’en suit une petite discussion sur ton retard pour lequel tu passes pour un con puisque tu n’as plus sur toi les cookies que tu avais promis. Alwan finit par lever les yeux au ciel  tout en te faisant une pichenette sur le front. Tu secoues la tête, amusé et finis par reprendre place sur Teapot.

Les portes s’ouvrent. Tu finis par faire avancer ta monture aux côtés de ton frère, auquel tu tends le dernier cookie pour te faire pardonner. Le groupe avance et après avoir demander aux autres ce que vous fichez là, tu regardes dans ta sacoche, inspectant les munitions. Cela ressemble étrangement aux fusées que vous envoyez chaque jour en mission pourtant… Tu prends le pistolet et fixes la munition avant de la faire tourner dans tes mains, l’inspectant. Tu te demandes ce que ça fait comme…

Piiiiiiiiiiiiiiou !

Et la fusée part. Toute seule. Enfin non. Pas toute seule. Tu as quand même appuyé sur la gâchette… Mais c’était pas fait exprès. Tu regardes la longue trainée filer dans le ciel… Avant d’exploser en une grande étoile, immense lueur solitaire. « Oh la belle bleue… » Dis-tu émerveillé et commençant à crier, heureux de ce que tu vois. Puis tu poses les yeux sur ton frère, qui te lance un regard noir. Bah oui. T’as pas attendu le signal. « Pas ma faute… » Dis tu en faisant la moue, penaud, sachant que tu vas te faire remonter les bretelles... Mais tu ne dis rien et tu finis par suivre le reste de la troupe. Obéissant aux ordres docilement, et t'émerveillant devant le feu d'artifice...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 9 Mar - 20:31
Invité
Merry Christmas & Happy New Year Guys !
Ft. Tout le monde

On galope a vive allure, en essayant de rester le plus silencieux possible. Tout se fait dans le noir complet, les torches seront pour le retour, en attendant on avance au clair de lune. Je distingue à peine les personnes que je connais. Il me semble reconnaître Allan un peu derrière moi, et Les jumeaux Ceylian. Je vérifie le matériel que je transporte avant d'entendre une détonation derrière moi. Tout les regards suivent la même direction que moi : Gemael. Ce crétin pas fini à tiré son feu bien trop tôt. Son frère lui même semble plutôt courroucé. Enfin bref, trop tard désormais pour la discrétion on se hâte de rejoindre le point de lancement.

Une fois arrivés on se met en ordre de passage. On va galoper en un grand cercle pour tirer les feux d'artifices dans un certain ordre. Je me place là où j'ai été affecté, vers le début de la colonne. Je suis le gars devant moi, que je ne reconnais pas. On entend les premières détonation, le spectacle à commencé. Même de l'autre côté des murs on arive à entendre la foule exclamer sa surprise et son émerveillement. Mon tour arrive, j'arme mes pistolets, tend les bras en l'air, et presse les détentes. Deux éclairs violets montent en sifflant dans les airs avant d'exploser. Je reprend ma place dans la formation, près pour le second tour avant de rentrer.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seven Iceveins
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 1241
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Mar - 16:06
Merry Christmas
C’était il y a longtemps, bien plus qu’il n’y paraît, au coeur d’un univers dont les enfants rêvaient. Et un jour arriva cette étrange aventure, dans le monde des fêtes, présentes et futures. Vous êtes-vous demandé d’où provenaient les fêtes ? Non ? Alors suivez-moi, voici l’entrée secrète…


Tu ne sais pas si tes mots font mouche ou si elles tombent dans l’oreille d’un sourd. Toujours est-il que s’il est gêné par tes paroles, il ne le montre pas. Autant toi tu te sens complétement idiote et finis par ressembler à une petite tomate, autant lui ne laisse rien paraître. « Je me sens étriqué, j'ai l'impression de ressembler à un pingouin. Vous savez ces gros oiseaux qui savent pas voler et qui vivent normalement sur … bref laissez tomber. » Tu fronces les sourcils tout en le fixant, un petit sourire amusé au coin des lèvres. Si tu n’avais pas peur de le faire se renfermer sur lui même, tu serais déjà en train de rire aux éclats. Mais tu te contiens, pinçant les lèvres. Et seul un petit rire moqueur s’échappe de ta gorge. Il est drôle… Enfin. A sa manière. Tu le trouves rude et gauche, mais c’est mignon à voir. Tu lui lances un regard en coin. « Les soirées mondaines ce n’est pas votre truc c’est ça ? » Dis-tu pour lui faciliter la tâche, amusée. Cela doit faire bien longtemps qu’il n’a pas eu une véritable discussion avec quelqu’un. « Vous n’avez plus l’habitude de parlez n’est-ce pas ? » Tu sens son regard posé sur toi et tu rougis. Oulà. L’alcool te monte à la tête, tu n’as jamais ressenti une telle chaleur sur tes joues. Pourquoi son reggard te gêne t’il ? Tu t’éclaircis la gorge. « Enfin je veux dire. Autre que pour aboyez des ordres… » Tu lèves les yeux au ciel et repose ta coupe de champagne. Tu t’enfonces Astrid, tu t’enfonces. Tu le complimentes et après tu lui sors qu’il cause pas beaucoup. Bien. Comme ça à l’avenir il te causera encore moins. Tu soupires alors qu’il te souhaite un Joyeux Noël à son tour. « A vous aussi, soldat. » Tu manques te t’étouffer avec ta mignardise. Soldat ? Vraiment ? Tu poses le regard sur les couples qui dansent devant toi, légèrement penaude. Il semblerait qu’il veuille toujours garder une certaine distance… Cela te serre le cœur sans que tu ne comprennes pourquoi. Après tous les évenements passés.. tu aurais cru être plus proche de lui… il faut croire que ce n’est pas le cas. Il se met soudain à tousser et tu ne peux t’empêcher de pincer les lèvres pour ne pas sourire. Aurais-tu réussi à le surprendre avec cette histoire de cadeau ? Tu l’épies en douce tandis qu’il observe le croquis sans dire mot. Tu te balances d’un pied sur un autre, attendant, mais lorsque le silence devient trop pesant tu finis par détourner les yeux. Tu ne sais pas si ce croquis lui plait ou non et cela te stresse, mais il finit par te sourire, te tendant une main. « Mes excuses. M'accorderiez-vous cette danse, mademoiselle ? » Tu essayes de retenir l’énorme sourire qui veut prendre place sur ta face. Allons bon Astrid. Ce n’est qu’une danse, pourquoi en es-tu toute retournée ? Pourquoi ton cœur bondit-il dans ta poitrine de cette manière ? Tu essayes de contenir cette foule d’émotions qui jaillit en toi, qui te donne envie de sautiller gaiement partout en chantant. Tu lui prends la main, lui offrant ton plus beau sourire, ravie. « A un gentleman tel que vous ? Surement. » Et tu te laisses entraîner sur la piste.

Il ne dit rien. Il danse avec toi. Et il danse même plutôt bien. Tu ne sais pas pourquoi cela te surprend, tu l’avais déjà remarqué lors de la fête estivale pourtant. Ses mains se posent sur toi et il te serre contre lui. Une étrange chaleur se diffuse en toi, chaleur qui te perturbe, mais tu n’y prends par garde pour le moment. Tu danses, tu ris, tu t’amuses dans ses bras. Et tu sens son regard posé sur toi, son regard que pour une fois, tu as du mal à soutenir. Mais tu vois qu’il est… Content. Alors cela te fait sourire encore plus.

Kelsier se tourne vers toi, un sourire goguenard aux lèvres. Mais il vient t’aider. Tu te mets face à lui, attendant. « Cette robe est magnifique … mais pour monter à cheval, c'est loin d'être idéal... » Voilà quelque chose qui te coupe le sifflet. Tu ouvres et fermes la bouche plusieurs fois sans qu’un mot ne sorte. Tu te sens ridicule. Et en prime, tu sens tes joues chauffer de nouveau tandis qu’un minuscule sourire stupide nait sur tes lèvres. Tu te gifles mentalement. Té. Il va finir par te prendre pour une pauvre fille. Tu les fixes tandis qu’il met ses mains sur tes hanches, bredouillant un vague « M.. Merci.. » Tu te sens génée oui, tu essayes de ne pas le montrer, toi qui veut toujours afficher un visage impassible dans ces moments là, mais tu n’y arrives pas. Tu poses tes mains sur ses épaules tandis qu’il te soulève avec aisance, comme si tu étais aussi légère qu’une plume. Ton visage est si proche du sien… Tu retiens un frisson tandis qu’il te dépose en selle. « Merci. » Dis-tu après t’être raclée la gorge. « En effet, je n’avais pas pensé à ce léger problème. » Tu te positionnes au mieux sur ta selle. Ce n’est pas très confortable, mais tu vas devoir faire avec. Tu attrappes tes rênes, et ton caporal se remet soudainement à parler, se tournant vers toi. « A propos de ce cadeau … vous avez beaucoup de talent. » Et voilà. Encore une fois surprise. Deux fois en une soirée, c’est une première. Toi qui es d’habitude si bavarde, tu n’as l’habitude qu’on te coupe la chique de cette manière. Tu rougis. Encore. « Hum. Merci… J’espère que vous l’appréciez. J’avais envie.. De vous faire plaisir. » Puis tu talonnes ton cheval tandis que Kelsier se met en selle.

Les portes s’ouvrent et tu suis Kelsier pour te mettre en formation. Un feu d’artifice… Tu te demandes ce que c’est. Tu n’en as jamais vu… Tu t’apprêtes à demander à Kelsier s’il sait à quoi tout ça rime lorsqu’un sifflement se fait entendre plus loin devant. Tu regardes, surprise, la petite fusée exploser en une gerbe d’étincelles bleues. Tu ne peux t’empêcher de pousser un cri émerveillé. « C’est magnifique ! » Dis-tu à Kelsier alors que tu chevauches à ses côtés. Tu as un sourire digne d’une gamine de cinq ans sur le visage. Vous finissez par atteindre le point de lancement. Tu suis les ordres et armes. Au moment venu, tu regardes les pétards illuminés le ciel. Tu ris, heureuse, en voyant ces belles lumières au dessus de toi.  Le vent souffle dans tes cheveux, et tu regardes autour de toi, souriant à ton caporal. C’était une magnifique soirée…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethan Wideed
« military police »
+ MESSAGES : 51
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Mar - 16:10
H.CHRISTMAS
» Ethan ! » Dit-elle, surprise. Tu lèves les yeux au ciel. Qui s’attendait-elle à voir ? Pour sûr que c’est toi, cela est-il si surprenant ? Peut-être espérait-elle te revoir ? Sans que tu ne comprennes pourquoi, cela te fait plaisir. Mais tu finis par te gifler mentalement. Pourquoi diable es-tu allé la voir sérieusement ? Qu’est-ce que tu fous auprès d’elle, tu rêves pas… T’es encore en train de la draguer là. Mais pourquoi putain ? Pourquoi est-ce que tu traines encore à ces côtés alors qu’il y a d’autres femmes dans cette grande salle. D’autres femmes, vêtues de plus jolies robes, avec de plus beaux décolletés.  Des femmes qui te lancent des regards aguicheurs, qui se pincent les lèvres. Tu le vois, que tu plais à la gente féminine. Tu le vois que tu as fait tourner la tête de ces jeunes femmes en les faisant danser. Elles en sont toutes émoustillées, leurs joues sont roses et leurs yeux pétillents. Tu as bien envie dans emmener une un peu plus loin, te trouver un coin tranquille, un endroit sombre ou un buisson pour faire ton affaire… Mais la vue de Dylan t’a coupée dans ton élan. Et ça, tu n’arrives pas à le comprendre. Dans un sens, cela t’énerve. Mais tu ne dis rien. Pour le moment. Tu te tournes et attrappes un serveur par le col. « Hep hep hep ! Où est-ce que tu cours toi ? » Tu pioches deux coupes de champagne sur le plateau, avant de faire un rapide mouvement de la tête. « Allez zou. » Puis tu tends un verre à Dylan. « Joyeux Noël. » Dis-tu en toute simplicité, lui déposant un baiser sur la joue. Non, tu sens que ce n’est pas le moment d’en faire des tonnes. Et puis, Dylan tu l’as déjà eu dans ton lit. Pourquoi restes-tu encore prêt d’elle ? Tu te redresses, étonné par toi même. Kesstafé là ? Tu viens de l’embrasser tu n’as pas rêver ? Mais pourquoi ? Pourquoi as-tu cédé à cette… Stupide tentation que tu ne comprends même pas ? Tu finis par tourner le regard, laissant tes yeux voler dans la pièce. Les femmes surprennent ton regard, certaines te souris, d’autres te font de petits signe de main auquel tu réponds… Mais au final, ton attention reste centrée sur la petite meringue qui se trouve face à toi. Tu pousses un soupir. Là, tu ne te comprends absolument pas. Et tu la regardes baisser les yeux, génée, lissant sa robe. Et cela fait naître un  petit sourire amusé à la commissure de tes lèvres. « En plus d’être au coin vous n’avez plus le droit de parler ? » Te moques-tu gentimment. Tu sais que cette poupée est fragile, mais tu ne peux pas t’empêcher de lancer des piques. C’est dans ta nature, rien n’y changera. « Je devrais remercier Raven de m'avoir interdit de venir ici autrement qu'en robe alors... » Ah ! Là voilà qui retrouve la parole. « Ravie de constater que vous avez toujours votre langue. » Langue à laquelle tu aimerais encore goûter… Tu sens une douce chaleur se diffuser dans ton bas ventre et tu finis par te râcler la gorge, pestant intérieurement contre toi même. « Putain mais qu’est-ce qu’ils ont foutu dans leur champagne… » Dis-tu en regardant d’un air agacé la coupe que tu viens de vider cul sec.  C’est quoi cette merde là. C’est quoi cette irrésistible envie de rester auprès de cette nana qui n’a rien de plus qu’une autre à part cette manière de te fixer avec des airs de godiche amourachée?  Tu te frottes le crâne. Bon. Reste calme Ethan, reste calme. Cela ne sert à rien de t’énerver, de toute manière à la fin de cette soirée cette fille aura disparu de ton champ de vision.

Danser ? Tu viens vraiment de lui proposer de danser ? Mais t’as fumé la moquette ou bien ? C’est quoi cette question à la con ? Pourquoi tu lui proposes à ELLE en particulier alors que jusqu’à présent tu avais fait tourner la tête d’une dizaine d’autres jeunes femmes ? Et tandis que tu fronces les sourcils, te demandant si tu n’es pas bourré et si tu as encore conscience des conneries que tu sors, Dylan te répond. « C'est moi qui risque de t'écraser les pieds, je ne sais pas danser. » Fichtre. Voilà qu’elle te pose une colle. Alors que tu allais essayer de détourner la conversation pour rester finalement sur place, elle finit par accepter ta proposition. Tu grognes dans ta barbe mais ne la contredit pas. La laisser en plan au beau milieu de ce monde ? C’est tentant, c’est bien ton genre mais… Tu ne le feras pas. Pas cette fois. Pourquoi ? Ça t’en sais foutrement rien. Mais… Mais attend. Tiens donc, elle te tutoie maintenant ? Ah… C’est qu’elle fait tomber les barrières que tu as remises en place juste après l’avoir envoyé promener. Tu fronces les sourcils. Allors bon. Tu ne vas quand même pas pretexter avoir une envie pressante pour t’éloigner d’elle… Si ? Elle te prend la main, et tu finis par décréter que non. Vas savoir pourquoi…

Les percussions résonnent et les violons jouent leur mélancolie. Tu tiens Dylan serré contre toi, la faisant doucement tourner. « Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas votre poids plume qui va me fracasser un orteil. » Tu souris, vaguement amusé. Tu ne la sens pas à l’aise dans tes bras. Tu finis par lui montrer les pas. « Comme ceci. 1… 2… 3… 1… 2… 3… Vous voyez, ce n’est pas compliqué. » Tu l’as reculée pour qu’elle puisse fixer tes pieds. Pourquoi est-ce que tu es… Si… Attentionné d’un coup ? Ça ne te ressemble pas. « Si ces jeunes blancs becs nés avec un balais dans le cul peuvent danser, vous pouvez le faire aussi ! » Bon ok. Tu n’es pas sur que ce soit un compliment. Mais passons. Tu la ramènes contre toi, posant l’une de tes mains sur ses hanches et fixant ses yeux sombres. « Laissez vous guider... » Ouais. C’est toi le meneur d’abord.

La musique finit par s’arrêter, et tu desserres légèrement ton étreinte, lâchant sa hanche. Vos mains se baissent tandis que les premières fusées décolent. Tu vois Dylan et le reste de la foule s’émerveiller dans ses lumières. Toi même tu es surpris. « C’est pas d’la merde leur truc… » Siffles-tu avant de te resaissir. Enfin. Ça casse pas trois pattes à un canard quoi. « Pourquoi s’égosiller devant deux trois loupiottes… » Tu ne finis pas ta phrase. Tu t’es tournée vers Dylan qui regarde le ciel, un sourire aux lèvres, des étoiles plein les yeux. Et tu vois son cou nu, offert à toi une nouvelle fois, te rappelant cette nuit passée avec elle. Tes lèvres s’entrouvent et tu t’approches timidement, voulant sentir son parfum une nouvelle fois… Mais la pression sur tes doigts te ramène à la réalité. Tu baisses le regard. Vos mains sont toujours liées… Tout à coup, une bouffée de panique t’envahit. Tu relèves la tête, fixant la jeune femme. « Je euh… Je reviens j’dois pisser… » Toi romantique ? Plutôt deux fois qu’une. Tu lâches sa main et te frayes un chemin parmi la foule avec difficulté, échappant à la demoiselle. T’as pas l’intention de revenir. « Casse-toi ! » Marmonnes tu en repoussant un serveur, faisant tomber son plat ainsi que la vaisselle posée dessus. Les verres se brisent en un grand fracas, mais personne ne semble y prêter attention, focalisé sur le feu d’artifice.  Et toi, toi tu t’en moques. Tu lui lances un peine un regard, continuant à pousser les villageois. Tu finis par regagner la quiétuude des rues calmes. Tu marches encore un peu pendant quelques minutes avant de finir par t’adosser contre un mur, le regard fixé vers le ciel. Le souffle court, tu sens un truc se déchirer en toi. Tu ne sais pas trop ce que c’est, mais pour la première fois de ta vie depuis bien longtemps, tu te sens perdu. Parce que tu as peur, de ce truc qui vient de naître au fond de toi. « Putain… » Murmures-tu en shootant rageusement dans un pavé, t’arrachant un cri de douleur.  


(c) AMIANTE

_________________
Ouh Darling !
Next time? There won't be no next time! I apologize even though. I know its lies. I'm tired of the games I just want her back. I know I'm a liar. If she ever tries to fucking leave again.•• »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 10 Mar - 16:12
Invité


❝Merry Christmas❞
T’es là. Ouais. T’es toujours là, fredonnant dans ton coin une chanson de ton invention. Tu sais même pas si tes paroles ont un sens. En fait. Tu crois que c’est même plus des mots ce que tu dis. Ça à l’air d’être une bouillie indéchiffrable. Tu te frottes les yeux et clignes plusieurs fois avant de reposer tes yeux sur la foule. De ton perchoir, tu peux voir les badaux du coin s’amuser. Ils sont tous là, le sourire aux lèvres, fêtant la nouvelle année. Et toi t’es là, assis sur ton muret, la gueule digne du nain Grincheux. T’es sûr que tu lui ferais compét à celui là… Tu reprends la bouteille de vin que et la porte à tes lèvres.. Plus rien. « Merde.. » Bredouille tu en regardant par le trou. Bah ouais. Au cas où elle te ferait une farce. Mais nan, elle est belle et bien vide. Tu soupires et la lances sur le mur derrière toi, où elle explose en mille morceau, faisant aboyer les chiens dans la cour. « Ohé ta… Ta…. Taggle. »  Arrives-tu à dire tand bien que mal. Puis tu te lèches les lèvres. T’as soif. Encore. Tu grognes. Tu vas devoir te bouger le cul pour aller voler une bouteille. Pis tu vas en profiter pour prendre de la bouffe aussi. Parce que tu crèves la dalle. Le bonnet enfoncé sur le crâne, tu retournes à la fête en zigzaguant.

« Mmmm… » Tu mâchonnes,  mangeant les petites bouchées comme un affamé. T’as réussi tu ne sais comment à revenir inconito à la fête et en prime, t’as piqué une nouvelle bouteille de vin et t’as fourré dans tes poches plein de mini trucs à bouffer. Ça te soule un peu d’ailleurs. A quoi ça sert de faire des portions riquiquis s érieusement, c’est pour les nains ça… Tu savoures le fois gras, le saumon et autres bouchées avant de te caler un peu plus confortablement, faisant attention à te pas te faire repérer. Parce que ouais, t’as eu la flemme de repartir. Du coup tu t’es niché sous une table. Remarque comme ça le buffet est juste au dessus. Le long drap banc descendant jusqu’au sol, tu es caché aux yeux du monde entier, et c’est pas pour t’en déplaire. Tu soupires, rassasié, et finis par te saisir de la bouteille. Tu bois. Avidement. Trop même. La musique finit par s’arrêter. Des bruits d’explosions se font entendre ainsi que des cris d’émerveillement. Tu sais pas trop ce qu’il se passe mais t’en as rien à carrer. Tu dodelines de la tête. Tu te sens lourd d’un coup… Pis t’es pas bien… Tu laisses ta tête retomber sur le sol et finis par t’endormir, seul. Joyeux Noël petit Edwyn…




© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 10 Mar - 16:13
Invité
Merry Christmas

I pull one tiny thread and their whole world unravels into chaos. Glorious chaos ✻✻✻ Et blablabla. Et que ça picole, et que ça piaille et que ça rigole… Pff… T’en as marre de tout ce cinéma. Mais pourtant tu continues de remplir ton rôle, gardant ce sourire aux lèvres alors qu’en réalité tu t’emmerdes. Tu as ris, tu as dansé. Tu as flatté, tu as joué. Maintenant que la soirée est bien avancée, tu vas bientôt pouvoir te défiler. Tu ne peux pas rester éternellement. Après tout, tu ne connais personne, et même si ton double jeu et ta personnalité te permettent de te faufiler aisément dans les conversations et de te mêler aux autres, tu sais que tu risques gros. Tout autour de toi, il y a des soldats qui rôdent. Et même s’ils veillent surtout au bon déroulement de la fête, tu n’es pas à l’abri qu’une bonne femme se mette soudain à brailler pour dire que quelqu’un l’a volée. Tu pioches encore quelques mignardises, finis ton verre de vin et t’excuse auprès du petit groupe auquel tu étais venu t’accrocher. « Excusez-moi. Quelqu’un m’attend. » Tu souris et file après les avoir salué. Mensonge éhonté. Personne ne t’attend. Tu te diriges lentement vers le point de sortie tout en continuant ton manège… Mais un soldat finit par t’attraper. D’abord crispée, tu te détends lorsque celui ci se met à te faire danser. Tu te retiens de lever les yeux au ciel. Bon… Alors dansons puisqu’il le faut. Tu ne peux pas te dégager d’un coup cela serait suspect… Surtout que vous entamez une danse de groupe… Une danse folklorique… Tout ce que tu aimes…

Les violons s’arrêtent soudainement lorsqu’une fusée bleue éclate dans le ciel et tu profites que ton cavalier t’ais lâché pour te faufiler. Tu t’apprêtes à partir lorsque tu te rends comptes que tous les visages sont tournés vers le ciel, absorbés par la beauté du spectacle. Mmm.. Tu regardes autour de toi… Tu pourrais profiter de cet état général pour faire encore quelques poches… Sitôt pensé, tu mets ton plan en application. Faisant fi de regarder le ciel, tu te balades parmi les invités, poussant des exclamations, des « Ooooooh. » et des « Ah ! » Occasionnellement, suivant le rythme. Après avoir vidé quelques poches et ne désirant plus t’attarder, tu finis par sortir de la foule, saluant les gardes et pretextant que tes enfants t’attendent pendant que le feu d’artifice se termine. « Joyeuses fêtes ! » Lances tu avec un sourire mutin tout en te détournant d’eux. Tu déambules dans les rues, prête à retourner dans les souterrains. Tout est calme, tout est vide et tu en profites pour sortir ta petite besace de sous ta robe. Tu l’ouvres et regarde les merveilles qui s’y trouvent. Tu en sors une jolie bague que tu essayes. Mmm… Celle-ci peut-être que Caelan l’appréciera… Tu farfouilles et comptes les pièces. Tu entends soudain un bruit à ta gauche. Tu t’arrêtes, épiant l’obscurité. Cachant tes trésors sous ta cape. Tu ne dis rien. Tu finis par distinguer une silhouette dans la ruelle. Un homme, qui vient de shooter dans un caillou. Il n’a pas l’air heureux. Tu souris et t’approches, prête à lui offrir une belle nuit.. Mais te ravise.  Non. Que dirait-il en voyant tes trésors ? Et puis… Tu as plutôt envie de rejoindre Caelan ce soir. Tu mets ton capuchon et reprends la route, sereine.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 10 Mar - 17:39
Invité
Merry Christmas & Happy New Year Guys !
Ft. Tout le monde

La jeune femme semble complètement perturbée par ma présence. Sa première remarque me trouble : elle sait ? Elle admet donc me connaitre. Mais de mon côté impossible de la remettre pour le moment. Son prénom ne me dis rien non plus, Maëlle. Non j’ai beau me torturer l’esprit, ça ne vient pas. Elle tente de changer de conversation, ou faire diversion, comme si elle avait peur de la tournure des évènements, en m’exprimant à quel point elle aime la nourriture du buffet. Mais avant même que je n’ai le temps de m’esclaffer, voilà qu’Ethan débarque, et toujours le mot pour faire plaisir. Le jour où je vais vraiment vouloir me caser, je vais pas arrêter de l’avoir sur le dos. Faux frère toi-même d’abord ! Je secoue la tête alors qu’il repart, laissant une Maëlle rouge d’embarras manquant de s’étouffer avec sa nourriture.

Il est pas croyable, toujours aussi poli et délicat. Il me désespère dans ces moments-là. Rassurez-vous, je ne suis pas là pour ça, mais juste pour satisfaire cette curiosité et cette sensation de vous avoir déjà vu quelque part. C’est la principale raison pour laquelle je suis venu vous voir. Après heu ne croyez pas que je vous trouve moche non loin de là. Mais …

Ouf sauvé par le gong avant que je ne m’enterre six pieds sous terre. Un bruit comme un BANG se fait entendre dehors. Les gens commencent à sortir de la pièce et nous suivons le mouvement. Rapidement les rues et les places se remplissent, quelque chose va arriver mais quoi ? Je regarde autour de moi, j’ai perdu Maëlle dans la foule, tant pis. Je reporte mon attention vers le mur alors qu’un feu d’artifice commence de l’autre côté. L’exploration n’a pas ménagé les moyens et les risques, de quoi redorer un peu leur blason.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 10 Mar - 17:40
Invité

Ekaitz

ft. Participants

Event de fin d'année - 2015.
Bien qu’il ne se sente pas à sa place dans une fête, Ekaitz apprécie de passer du temps avec Hope. Il regrette l’absence de son frère Jahan, qui ne dois pas être très loin si ça se trouve d’ailleurs. Toujours est-il que le soldat profite d’une danse avec sa sœur. Mais il n’est pas très bon danseur, alors ça tourne vite à l’anarchie, lui arrachant des grimaces de mécontentement, même s’il sait que Hope ne lui en tiendra jamais rigueur, qu’elle en rit plus qu’autre chose. Quand ça touche sa famille, et plus particulièrement sa sœur, Ekaitz veut être parfait, il veut que tout se déroule au mieux pour eux. Pour ça il se sacrifierait sans hésitation si ça pouvait permettre à Hope et Jahan de vivre une belle vie. En attendant il continue de profiter comme il peut de cette danse. Lorsque la musique s’arrête, il fonce vers le buffet afin de s’empiffrer un peu. Là il aperçoit Jahan et lui fait signe de venir. « Alors petit frère on essaie de se la couler douce pendant que je dois me taper la honte en dansant ? » Son frère sourit, et donne une accolade à Ekaitz avant de faire de même à Hope. « Maintenant si tu veux danser Hope, prend Jahan, il se démerde mieux que moi. Puis faut bien qu’il se bouge un peu, parce que tu commences à grossir cher frère, à te tourner les pouces derrière ton mur ! » Seulement il n’y aura pas d’autre danse finalement. Une détonation se fait entendre au loin. Le silence se fait, les gens se demandent ce qu’il se passe. Puis un feu d’artifice explose en l’air, laissant échapper des « ahhh » , « ohhh » qui font pitiés à Ek’. C’est rien qu’un feu d’artifice, pas de quoi fouetter un chat se dit-il. Un peu de temps se passe avant que le véritable lancement n’ait lieux, captivant les gens. « Je vois pas de quoi s’exclamer comme ça, c’est juste un feu d’artifice quoi. » La dessus Ekaitz hausse les épaules et retourne au buffet, se préparant à rentrer chez lui.

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 10 Mar - 21:00
Invité

Merry Christmas


Tu te trémousses. Tu aimerais demander à cet homme de partir, tu aimerais qu'il s'éloigne de toi. Qu'il aille voir son ami ivre qui danse plus loin avec trois femmes à la fois. Tu aimerais qu'il s'intéresse à une autre fille que toi. Parce que toi, t'es pas quelqu'un qu'on a envie de côtoyer. Toi tu n'es qu'une petite chose fragile, maladroite et chétive. Tu aimes te fondre dans la masse. Tu n'as pas envie qu'on te drague, tu n'as pas envie qu'on te questionne. Pourtant tu n'oses rien dire. Tu continues de manger ton petit toast de foie gras en silence. Le grignotant doucement du bout des dents. Tu n'as pas faim. Tu as juste envie de t'occuper les mains, pour éviter de triturer ta robe et dévoiler ta nervosité. Tu le vois bien, que le Maël insupportable et moqueur est parti. Il t'a laissé seule et démunie face à cet homme... Qui se pose maintenant des questions. Tu le vois. Tu le lis sur son visage. il va chercher à se rappeler où il t'a déjà vu. C'est mauvais signe. Très mauvais signe. Tu ferais mieux de t'éclipser Maëlle... Tu finis ton toast, cherchant désespérément une excuse potable. mais le soldat reprend la parole. " Il est pas croyable, toujours aussi poli et délicat. Il me désespère dans ces moments-là. Rassurez-vous, je ne suis pas là pour ça, mais juste pour satisfaire cette curiosité et cette sensation de vous avoir déjà vu quelque part. C’est la principale raison pour laquelle je suis venu vous voir. Après heu ne croyez pas que je vous trouve moche non loin de là. Mais … " Tu ouvres de grands yeux en entendant ces mots et te mets à rosir. Heureusement que tu as fini ton toast tient, tu es sûre que tu l'aurais avalé de travers sinon. " Humpf. " C'est tout ce que tu trouves à dire. Pas de merci. Pas de formule de politesse ni d'effusion de joie. Tu es sûre que tu fais honte à tes parents à cet instant. Tu soupires. Peut-être devrais-tu au moins le remercier... Ce serait la moindre des choses. Tu n'as pas envie qu'un silence pesant s'installe. En même temps tu n'en as pas le temps.

Un bruit se fait entendre. poussant les villageois vers la sortie. Tu te fais embarquer malgré toi. Tu forces le passage, essayant de t'éloigner de cette foule. Tu détestes être entourée de cette manière. Alors tu t'échappes, tu prends la tangente. Tu profites de ce moment pour échapper à la compagnie de James. Au moins ce mouvement de foule aura eu un effet positif. Il t'aura permis d'échapper au questionnement. Et à une lamentable tentative de discussion. Tu soupires, réussissant enfin à sortir de la foule. Tu foules la pelouse et te retournes en entendant des pétards. Ah. Un feu d'artifice... Tu trouves ça magnifique, mais tu ne veux pas t'éterniser en ces lieux. Au milieu de la peuplade, tu aperçois le soldat, accaparait par le spectacle. Il ne te cherche même pas... C'est mieux ainsi. Tu baisses les yeux et finis par libérer tes pieds douloureux, enlevant les petits chaussons. Tu foules l'herbe humide et repars chez toi comme tu es venue. C'est-à-dire seule...

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 10 Mar - 22:06
Invité


Merry Christmas.
Hope&All

Elle rit. Elle a toujours aimé faire tourner Ekaitz en bourrique. C'est une chose tellement facile en même temps... Il est trop impulsif, il fonce toujours tête baissé, sans réfléchir. Il est une véritable plaie parfois. Mais c'est son frère, les liens du sang comptent avant tout. Elle ne le laissera jamais tomber. Quoi qu'il puisse se passer. Il a tellement souffert plus jeune... Alors Hope veut que tout aille au mieu pour lui. Elle l'épaule, le soutient. Elle sait qu'il a besoin de lui. La jeune femme rit et danse avec son frère. Et uniquement avec lui. Elle ne se sent pas à l'aise avec d'autres personnes, d'autres hommes. Si elle ne les approche, c'est uniquement pour se fondre dans la masse. Parce qu'elle ne doit pas se faire remarquer, de n'importe quelle manière. Elle veut profiter de la présence d'Ekaitz, parce qu'elle ne le voit que très rarement. Tout comme Jahan d'ailleurs. Elle ne l'a pas encore aperçu, mais elle sait qu'il doit en avoir profiter pour être ici, avec eux. Pour les voir. La brune a hâte de pouvoir le serrer dans ses bras. Et elle a aussi hâte de savoir ce qu'il peut bien lui apprendre. Que se passe t'il donc entre les murs de Sina... ? Elle a besoin de savoir, pour qu'ils puissent tous trois poursuivre leur mission... Mais pour l'instant elle s'amuse, et voir Ekaitz grimacer lorsqu'il lui marche sur les pieds la fait rire. " Toujours aussi gauche à ce que je vois. " Crie-t-elle, amusée. Il la fait tourner, et elle le regarde, heureuse. oui. Elle n'a besoin que de la présence de ses frères à ses côtés...

La musique s'arrête, et Ekaitz en profite pour la tirer vers le buffet. Hope fait la moue, peu contente. " On ne danse plus, " Mais il ne l'écoute pas. Et cela la vexe. Mais sa mauvaise humeur s'envole dès qu'elle aperçoit Jahan. Elle lui offre un large sourire tandis qu'il s'approche. " Alors petit frère on essaie de se la couler douce pendant que je dois me taper la honte en dansant ? " Il la serre dans ses bras, et Hope humes son odeur, un sourire aux lèvres. " C'est si bon de te voir. " Murmure-t-elle tandis que le soldat donne une accolade à son frère. " Maintenant si tu veux danser Hope, prend Jahan, il se démerde mieux que moi. Puis faut bien qu’il se bouge un peu, parce que tu commences à grossir cher frère, à te tourner les pouces derrière ton mur ! " Hope fronce les sourcils et croise les bras. " Ne parle pas comme ça à ton frère. " Voilà que la jeune femme est contrariée. " Et j'ai envie de danser avec vous deux, alors vous allez me faire le plaisir de rester à mes cotés. Voilà bien longtemps qu'on ne s'est pas vu tous ensemble pour une grande occasion. " Elle rouspète, les mains sur les hanches tandis qu'un pétard s'élève dans les airs. Hope pince les lèvres. Le feu d'artifice... Elle avait complètement oublié qu'elle devait y participer. Son escouade a donc du faire sans elle.. Elle soupire, agacée. " Ekaitz à cause de toi j'ai zappé cette histoire de surprise ! Je devais emmener mes hommes hors des murs. " Hope se frotte le front. Bon tant pis. Elle aurait très certainement à faire face à Hayden ou a Tessa pour ça. Elle allait se faire remonter les bretelles. " Le feu d'artifice reprend, et tu tournes la tête vers les lumières, le visage de marbre. Je vois pas de quoi s’exclamer comme ça, c’est juste un feu d’artifice quoi. " Grogne Ekaitz avant de filer. Hope repose les yeux sur lui. " Ekaitz ! " Mais le voilà parti. Hope fronce les sourcils, étonnée. Elle ne comprend pas son habitude. Il avait été si près d'elle durant le début de soirée... Pourquoi ce soudain éloignement? Frustrée, agacée et peinée, elle décide néanmoins de rester avec Jahan. " Il veut jouer au con et bien qu'il y joue. Cette fois je ne lui courrais pas après. " Maugréé t'elle, mécontente. Elle relève la tête, soupire et se tourne vers Jahan. " Alors frangin. Comment vas-tu? On se voit si rarement.. As-tu des potins croustillants pour moi? '

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» [Pin Trading Event] Alice in Phantomland (30 mai 2015)
» La galerie de Noël de PPS- MAJ du 31 décembre BONNE ANNEE 2014
» [Event] Johnny's West new year 2015
» BONNE ANNEE 2015 !!!
» Salute To Supernatural Minneapolis 21-23 August 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: