AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gravitation is not responsible for people falling in love. Owen

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Lun 21 Sep - 21:19
Invité
Gravitation is not responsible
for people falling in love.

Owen & Perle

Les garçons étaient rentrés deux jours plus tôt pour quelques jours, j'allais enfin les avoir pour moi et surtout je me sentirais moins seule, c'est du moins ce que j'avais pensé au début, mais seulement voilà, la veille, Vivi et Lloyd qui avaient parfois un étrange comportement depuis quelques semaines, avaient reçut pour ordre de retourner au camps d'entrainement, j'avais été déçue je dois bien le dire, j'avais espérer profiter de mon petit ami pour quelques jours. Pourtant, j'étais tout de même heureuse, car Owen n'avait pas été rappeler lui, il était à la maison avec moi et je me réjouissais de cela, je n'allais pas être seule, mais surtout j'allais pouvoir renouer un peu avec lui, j'avais remarquer que ces derniers temps, il était distant, il me parlait peu et qu'il était rare que l'on se retrouve tout les deux seuls dans la même pièce. Je ne m'étais pas posé de question, en faite je m'étais cela sur le compte de l'entrainement, ils étaient tous fatiguée, ils se défonçaient pour obtenir de bonne place au classement et moi, je sais que je ne pouvais pas réellement comprendre ça, moi, j'étais dans mon univers, avec mes chevaux. Nous avions mangé dans le calme la veille et je ne l'avais presque pas vu de la soirée, je comptais bien changé les choses aujourd'hui, je n'allais pas le lâcher d'une semelle et je commençais donc en me levant aux aurores.

Je savais que la nourriture n'était pas extra au camps d'entrainement et qu'ils aimaient que je cuisine pour eux quand ils rentraient, alors, je me mis rapidement au travail, préparant un repas gargantuesque juste pour lui, je le savais encore au lit, je ne l'avais pas entendu bouger encore alors un moment plus tard, c'est avec un plateau que je montais à l'étage, je frappais à la porte plusieurs fois. Owen ! Petit déjeuner ! J'ouvris alors la porte, la pièce était encore plongé dans la pénombre et je voyais la forme de mon ami sous la couette. Je posais mon plateau sur son bureau, je savais que pour le réveiller, contrairement à Vivi, il fallait y mettre un peu de douceur sans quoi, il risquait d'être grognon le reste de la journée, alors je grimpais sur le lit, m'allongeant sur la couverture à côté de lui et je baissais la couette pour pouvoir voir ces yeux. Hey ! La marmotte, debout. Une grande tasse de café t'attends Je l'observais alors ouvrir les yeux ou du moins tenter de le faire pendant un petit moment puis quand enfin un œil s'ouvrit je lui offrit un grand sourire. Salut toi ! Je me penchais l'embrassais sur la tempe et quittais le lit pour aller chercher le plateau. J'espère que tu as faim. Je déposais le plateau à côté de lui et m'assit au bord du lit.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 22 Sep - 12:35
Invité
Gravitation is not responsible for people falling in love.
Ft. Perle Hipsterwall
Alors que nous avions enfin eu une permission et qu'on se disait tous que nous allions pouvoir passer du temps avec Perle tranquillement, il a fallu que Lloyd et Vivi soient rappelés au dernier moment. Bon ça me paraissait bizarre qu'ils soient rappelés et pas moi. En fait ce qui me fait le plus peur, c'est de me retrouver seul avec Perle, non pas que je ne l'aime pas. Justement avec elle je n'arrive plus à savoir ce que je ressent vraiment. Du coup depuis un moment je tente de rester à distance. Et voilà que le sort me fait me retrouver en tête à tête avec elle. Comment j'allais me démerder encore moi, je n'allais pas non plus m'esquiver, pas le choix je vais devoir faire comme si ne rien n'était. C'est sur ces pensées que je me suis endormi, assez tard d'ailleurs.

Je dors assez profondément, d'un sommeil sans rêves. Je sens vaguement du mouvement dans la pièce. Mais ça me parait trop lointain pour que je m'en occupe plus que ça. Puis une voix, douce que je crois reconnaître. Mais encore une fois elle semble venir de loin. Ah cette fois-ci je sens clairement quelqu'un s'installer à côté de moi et me tirer la couverture. J'entrouvre les yeux, il me faut un petit moment pour m'adapter, mais le réveil est comme je les aimes, en douceur. Je tombe alors sur Perle qui est toute proche de moi. Encore cette sensation dans ma poitrine. Je détourne le regard tandis qu'elle me ait un bisou et qu'elle m'apporte son plateau déjeuner.  Je ne sais trop quoi faire sur le moment, alors je commence à manger, jusqu'à tout avaler assez rapidement sous le regard amusé de Perle. Allez fais un effort, parle lui comme tu le faisais avant, comme s'il n'y avait rien.

Salut, merci pour le déjeuner et le réveil tranquille. Au moins toi t'oublies pas que faut y aller doucement avec moi. Pas comme les deux autres qui me sautent dessus à chaque fois. Non vraiment le seul truc chiant dans les brigades c'est devoir se lever tôt et vite, parfois en pleine nuit. T'imagines ? C'est pas humain je dis.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 7 Oct - 9:43
Invité
Gravitation is not responsible
for people falling in love.

Owen & Perle

Je le laisse se réveiller tranquillement, à force de les côtoyer, je sais comment réveiller chacun d'eux, mais dans le fond, même si je ne me l'avoue pas, c'est tout de même Owen que je préfère regarder le matin, alors qu'il émerge doucement. C'est mal je le sais, je ne devrais penser qu'à Lloyd, pourtant, je ne peux m'empêcher d'avoir une tendresse particulière pour lui, de vouloir être près de lui. Je respire profondément, alors qu'il commence à manger, il est totalement silencieux profitant du petit déjeuner et engloutissant tout à une vitesse qui me fait demander s'il mange suffisamment en temps normal. Je reste immobile, pourtant, se n'est pas l'envie de m'agiter qui me manque, le faite qu'il soit si silencieux avec moi me gène, habituellement on parle de tout et de rien, mais ces derniers temps, il s'éloigne, il m'évite et j'ai peur qu'à un moment il ne veuille plus me voir, alors que je ne sais pas pourquoi. A cette idée, je sens ma gorge se nouer, j'en aurais presque envie de pleurer. Heureusement, c'est à ce moment là, qu'il décide de parler, de couper court à mes idées lugubres et je redresse la tête pour l'écouter avec attention. Je souris quand il me remercie, ris doucement quand il râle contre les garçons qui je l'imagine bien doivent avoir une manière bien plus brusque que moi de faire les choses. Pourtant quand il aborde l'entrainement, je redeviens aussitôt sérieuse et je sens de nouveau cette peur m'éteindre l'estomac.

Je soupire doucement, plus jeune, en ressentant cette peur, je me serrais allonger contre lui, il m'aurait serrer dans ces bras pour me rassurer, il y a encore quelques mois, je l'aurais fais, mais depuis quelques choses à changer. J'en ai envie, je voudrais sentir ces bras m'entourer et me serrer contre lui, mais j'ai l'impression que se serait mal, que je ne dois pas le faire et je dois contracter mes muscles pour que mon corps m'obéisse. Je m'éclaircis la voix, il est rare qu'il parle de l'entrainement, et je dois maintenant en profiter pour lui poser quelques questions. Owen ! Ma voix tremble et je hais une fois de plus cette sensiblerie qui me colle à la peau, je passe sans cesse pour une petite chose fragile, non je suis une petite chose fragile et je déteste ça. Je tousse un peu pour m'éclaircir la gorge pour éviter les tremolos quand je parle, mais je sais que s'est illusoire. Qu'est ce que tu vas choisir comme brigade après ? Cette question me hante depuis des mois, depuis qu'ils m'ont annoncer qu'ils rejoignaient la brigade d'entrainement, j'avais pleuré ce jour là, j'avais menacer et Lloyd m'avait embrassé. Pourtant depuis nous avions pris soin d'éviter de penser à l'après, enfin jusqu'à récemment, Vivi m'avait appris qu'il rejoindrait la brigade d'exploration, une partie de mon monde s'écroulait et l'idée que Lloyd ou lui puisse faire la même chose, me donnait des cauchemars. Mes yeux étaient ancrés aux siens, je les connaissais maintenant, je savais quand ils me mentaient et je voulais être sur qu'il me dirait la vérité. L'envie d'être dans ces bras se fit plus forte et mes doigts s'enroulèrent autour de la couette pour m'ancrer sur place, pour ne pas bouger de là car je ne voulais pas qu'il me repousser. Je ne veux pas que tu risque ta vie Ma voix n'avait été qu'un murmure et je ne suis pas certaine qu'il est pu l'entendre, pourtant, s'était la stricte vérité, je ne suportais pas l'idée qu'il puisse être en danger.


made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 10 Oct - 13:35
Invité
Gravitation is not responsible for people falling in love.
Ft. Perle Hipsterwall
C'est vraiment dur de faire comme si ne rien n'était mais que faire d'autre? Lui dire ce que je ressent? Non je ne peux pas leur faire ça, et partir sans rien lui dire, rester froid? Elle n'y est pas vraiment pour quelque chose, Perle veut juste être avec le Owen qu'elle a toujours connu, elle ne comprend surement pas pourquoi je suis distant ces derniers temps. Alors ne plus rien dire et l'éviter? Je l'achèverai. Ces pensées me martèlent la tête a chaque fois qu'elle est dans les parages, et maintenant qu'on est seuls c'est encore pire. Le plus dure c'est d'éviter le contact physique, les câlins, les réconforts, les bisous et tout ça. Surtout lorsque je sens la détresse qui émane d'elle alors qu'elle aborde le sujet des affectations après les brigades. Je la regarde dans les yeux.

Je ne sais pas trop en fait, je commence à y penser sérieusement, je sais déjà que je n'irai pas dans la garnison en tout cas. ET je suis partagé entre les deux autres. Je ... crois que Vivi et Loyd pensent à l'exploration mais je n'en suis pas certain on en a pas vraiment parlé. Les spéciales me font envie, on a trimé toute notre vie, ce serait une bonne revanche sur elle en me plaçant la bas et puis j'aime bien. Mais mon côté bagarreur me pousse aussi vers l'exploration, surtout si nos deux compères y vont. Je n'arrive pas a me décider vraiment encore. Ne te fais pas de soucis pour ça maintenant, tu as encore du temps et personne n'arrive vraiment à se décider avant le jour J.

Voyant que mes propos l'ont surement plus inquiété qu'autre chose, je suis pris d'un élan de tendresse et ma main se pose sur son épaule. Je frissonne au contact, serre les dents, mais qu'est-ce qui me prend bon sang. Je retire ma main assez vite et me lève pour aller m'habiller en vitesse, disant a Perle que je revenais et que je n'en avais pas pour longtemps. J'en profite pour respirer un coup, je me doutais que seuls comme ça j'allais surement faire ce genre de gestes, mais aussi vite, mais j'ai toujours fais comme ça avec elle je n'arrive pas a me retenir, alors que je le devrais. J'enfile des vêtements propres et la rejoins.

Heu, du coup tu as prévu quelques chose aujourd'hui?
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 11 Oct - 11:23
Invité
Gravitation is not responsible
for people falling in love.

Owen & Perle

Son regards croisa le mien, il était tellement rare ces derniers temps que nos regards soient aussi franc, je me sentis étrange,  comme attiré vers lui, je voulais être plus proche de lui et je l'aurais surement fait, j'aurais brisé cette distance qui s'était instauré entre nous depuis si longtemps selon moi et qui me pesait de plus en plus. Heureusement ou malheureusement, je n'arrivais pas à me décider, il commença à parler, à m'exposer ce qu'il voyait pour l'avenir. Ces paroles qui un moment me rassurèrent, finir par me stresser, je mordillas ma lèvre, alors que je les imaginais tout les trois sortir des murs, risquer leur vie pour tenter de nous offrir la liberté, mourir pour cela. Je les voyais très clairement tout les trois mort dans l'herbe verte et j'en aurais pleurer, m'imaginer sans eux, sans Owen, j'avais l'impression de me perdre déjà. Je baissais les yeux, me sentant un instant coupable dans ma détresse, je n'avais pas le droit de me sentir plus attrister par la supposé disparition d'Owen que celle de Vivi, mais surtout Lloyd, mon petit ami depuis plusieurs années maintenant. De nouveau je n'eus pas le loisir de m'interroger sur toutes ces questions, sur pourquoi j'étais plus bouleverser par l'idée qu'Owen se mette en danger par rapport aux autres car il eut alors un geste envers moi qui me coupa la respiration, sa main se posa sur mon épaule, dans un geste de réconfort mais qui me troubla totalement alors que sa main me brula, une sensation douce finalement qui fugitivement, me donna envie de plus. Sa main quitta mon épaule presque aussi vite qu'elle s'était posé et je ne pus empêcher un petit soupir de frustration s'échapper de ma bouche. Incapable de parler, je le laissais filer le temps de s'habiller.

Une fois seule dans la chambre je respirais profondément, essayant de calmer mon cœur et fermais les yeux. Tu aimes Lloyd, tu aimes Lloyd, tu... Je m'interrompis dans ma litanie, restais immobile en fixant le mur me mordillant de nouveau cette lèvre qui n'avait rien demandée, l'air absente, oui j'aimais Lloyd, mais en faite je les aimais tout les trois, un lien fort nous unissait et dans le fond, même si j'appréciais être avec Lloyd, même si sa compagnie était agréable, je ne pouvais pas assurer sans aucun doute possible que je l'aimais comme j'aurais du. Je me mordillais la lèvre, cette idée me revenait souvent depuis qu'il m'avait embrassé ce jour là, notre relation avait évoluée naturellement, je ne m'étais jamais réellement posée de question, jusqu'à aujourd'hui du moins. Je soupirais et cette fois remerciais mentalement Owen de revenir et de m'interrompre dans mes pensées qui j'en étais certaine n'amènerais à rien de bon. Ce que j'avais prévu aujourd'hui, bon à la base nous étions censé être quatre, mais je n'avais pas envie de rester enfermer toute la journée. Je me levais de son lit pour m'approcher de lui. Allons faire un tour au marché, c'est beaucoup moins sympa quand vous n'êtes pas là Généralement, faire les courses avec les garçons étaient des crises de fou rire garantis et cela me manquait de pas parcourir les allées en rigolant. On pourrait acheter ce qu'il faut et partir pique-niquer à notre arbre L'arbre en question se trouvait à l'extérieur de la ville et depuis des années maintenant s'était devenue notre lieu, celui où tant de chose s'était passé, où nous avions joués pendant des heures, où nous avions ris et même pleuré pour ma part.
made by roller coaster
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 13 Oct - 23:26
Invité
Gravitation is not responsible for people falling in love.
Ft. Perle Hipsterwall
Le marché donc, pourquoi pas c'est un lieu plein de vie et surtout un vivier de conneries à faire. Sauf que là manque une bonne partie de la bande ça va pas être pareil. Sans compter ma gêne actuelle avec Perle. Enfin je termine de me préparer tandis qu'elle m'attend à la porte, déjà prête à partir. Je prend un peu d'argent sur moi on sait jamais et je file la rejoindre. Sauf que la voilà déjà a vouloir m'embarquer dans un pique nique près de notre arbre habituel, tout les deux, seuls. Bon sang c'est vraiment dingue d'être autant effrayé par la situation comme ça, j'ai juste à agir comme d'habitude. Oui mais non, cette habitude est bien loin de nous maintenant je dois me faire une raison. J'inspire un bon coup avant de m'élance de manière plus joyeuse en prenant les devants.

Allez Perle on se bouge avant qu'il y ait plus rien à acheter ! Il est bientôt midi quand même. Et tu connais mon appétit, si on veut me rassasier on va pas pouvoir se contenter d'une pomme. On fonce.

La dessus on se rend au marché au plus vite, Perle est obligée de me rappeler à l'ordre car je vais trop vite. Bah oui avec l'entrainement qu'on se tape pas étonnant qu'on soit en mode marche forcée de base maintenant. Je ralentis a chaque fois et l'attends tout en souriant. Au final sortir était une bonne idée, je me sens moins "coincé" seul avec elle et je peux me sentir un peu plus moi même. J'avise un marchand de légumes et me dirige devant, empoigne un concombre un peu pourri et le montre a Perle avec une tête un peu dépitée.

Il ose vendre ce ... truc ... ça ressemble a rien ! Hey toi t'as vu que ton légume est tout mou et pas comestible? Bordel c'est dégueulasse c’est pour ressembler au tiens c'est ça?

La dessus je lève les yeux au ciel et me dirige sur un autre stand plus sérieux, laissant l'actuel marchand sous quelques rires moqueurs et surtout rouge de honte et de colère. Fin bon il l'a mérité aussi, et j'ai pu m'amuser au passage, je le remercie presque.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 1 Nov - 16:58
Invité
Gravitation is not responsible
for people falling in love.

Owen & Perle

Il existe une tension entre nous qui n'était pas là avant et qui me trouble, que je ne comprend pas et j'aimerais tant qu'elle disparaisse. D'ailleurs soudain, cela semble être le cas, il me sourit, un sourire qui fait battre mon cœur bien plus rapidement et qui me donne également le sourire alors qu'il s'élance soudain, cette fois je ris à sa réponse, oui j'ai face à moi un ventre sur patte, je me demande chaque jour où il arrive à mettre toute cette nourriture qu'il ingurgite, mais je me dis qu'il ne doit pas vraiment bien mangé au camps d'entrainement. Je ne me risquerais pas à t'affamer, tu risquerais de mordre sinon. Et la dessus, il me laissa à peine le temps de prendre mes affaires, je saisis mon gilet en laine, mon écharpe et surtout mon sac contenant notre argent. Je le regardais avancé à grand pas, à un rythme que je ne pouvais pas suivre, un instant être derrière lui est plaisant, je le détail et me rend compte que sa carrure s'est développer avec l'entrainement, je me mordille la lèvre inférieur, depuis quand n'ai-je pas détaillé ainsi Lloyd, c'est une question qui me ramène à la réalité. Je m'éclaircis la gorge pour faire passer cette gène, cette sensation dans l'estomac qui me semble si délicieuse pourtant. Hey ! Attend moi un peu tu veux, sinon je vais devoir te mettre au régime La menace marche, il s'arrête et m'attend, même si plusieurs fois sur le chemin du marché je dois le rappeler à l'ordre.

Finalement nous arrivons dans cette rue qui chaque jours proposaient de nombreux produits pour se nourrir, se vêtir ou pour la vie quotidienne. Enfants cette rue était un supplice, tant de bonne chose à portée que nous ne pouvions pas nous payer, alors que nous avions souvent si faim. Aujourd'hui nous pouvions nous acheter presque tout ce qui nous faisait envie. A peine arrivée, il se dirige vers un marchant, un de ceux que je n'aime pas, ces produits sont mauvais, mais surtout il m'a dragué à plusieurs reprise, pensant pouvoir profiter que j'étais souvent seule. J'allais toucher son bras pour attirer son attention, pour que l'on aille ailleurs, je n'aimais pas le regard lubrique qu'il portait sur moi quand je passais. Pourtant, il me prit de cours, il se tourna vers moi, son petit sourire moqueur sur le visage et surtout son regard qui annonçait qu'il allait s'amusé à ces dépens, en règle général, je tentais de l'en empêcher, mais là, je me contentais de lui sourire, d'attendre ce qui allait se passer. J'éclatais de rire, alors que sans attendre sa réaction il m’entraîna plus loin, vers d'autre stand bien plus appétissant. Je glissais mon bras sous le sien, me rapprochant de lui comme j'en avais toujours l'habitude depuis toujours. Je n'aurais rien contre un morceau de concombre tout à l'heure ... Je sens soudain mes joues me brûler alors que je devais devenir toute rouge, mes propos avait un double sens surtout après les paroles d'Owen et même si l'idée de ... non vraiment je ne devais pas penser à cela, je ne devais pas l'envisager et je me mordis la lèvre espérant qu'il n'ai pas compris ce que ma phrase pouvait sous-entendre, même si j'en doutais fort. Je ne le lâchais pas gardant son bras contre moi, mais je m’intéressais soudainement à l'étal de fromage devant nous. Alors tu as envie de quoi ? Bon là vraiment je méritais des baffes, j'aurais voulu m'en donner, mais je préférais éviter de bouger où de croiser son regard alors que j'enfonçais le clou dans les déclarations bizarre et déplacer.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 2 Nov - 21:09
Invité
Gravitation is not responsible for people falling in love.
Ft. Perle Hipsterwall

Lorsque Perle se blottit contre moi en me prenant le bras mon gêne reviens. Mais comment me dégager? Enfin disons plutôt, comment réussir à vouloir me dégager? J'aime ce contact, qui est certes habituel, mais qui depuis maintenant quelques temps a pris en importance. J'essaie donc de ne pas trop me raidir et de regarder autour de moi. J'aperçois bien un marchand qui semble porter un intérêt à Perle. Je vais devoir le garder à l’œil celui la, j'attarde mon regard dans le sien, je n'aime définitivement pas son sourire pervers. Une envie de lui démolir le portrait commence à germer en moi mais la remarque de Perle me coupe net tout élan.  Je reste un instant silencieux devant le sous entendu que j'y trouve forcement, avant d'éclater de rire tout de même. Perle toute crachée, toute en finesse comme d'habitude.

Merci pour ce moment Perle ! Je te rassure y a des concombre bien dur dans le coin, on devrait pouvoir s'arranger sans soucis.

Mais bon sang de ... Qu'est ce qu'il me prend encore? Pourquoi je rentre dans ce jeu là moi? Ça va pas bien, surtout maintenant que je ne peux nier mes sentiments pour elle voilà que je joue aux sous entendus potentiels avec Perle. Je ne suis donc pas mécontent de sa diversion vers les autres stands. Qu'est-ce que je veux aussi? Aucune idée si je m'écoutais je prendrai tout. Je finis par opter pour un peu de fromage et du jambon, quelques légumes et du pain. Largement de quoi tenir le repas. Nous reprenons le chemin vers notre arbre en repassant devant l'autre marchand qui la lorgne.

Bon avec tout ça on a de quoi faire ça te va? Allons manger du coup, j'ai encore faim ... Humpf et tu connais ce type la bas qui te regardes? Parce que j'aime pas sa façon de faire, jvais lui faire bouffer les concombres moisis de l'autre je sens.

Ouai y a rien à faire, ce type m'énerve, et j'espère pour lui que c'est la première fois qu'il embête Perle de cette manière parce que j'aurais aucun scrupule a aller lui en coller une en public. Je plonge mes yeux dans ceux de ma camarade afin de lui signifier que je ne veux pas de mensonge et me tend, prêt à bondir.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 3 Nov - 10:03
Invité
Gravitation is not responsible
for people falling in love.

Owen & Perle
Je me suis rarement sentit aussi gênée face à lui, je rougis, je n'ose croiser son regard et pourtant ils ont l'habitude de ces phrases là, je les sort à la pelle. Seulement là les choses sont différente, j'ai beau me répéter sans cesse que j'aime Lloyd, la présence d'Owen change tout. D'ailleurs au début un silence s'installe entre nous, je sens sont regard sur moi, mais je ne bouge pas, je fixe l'étal devant moi et quand son rire résonne je me rend compte que je m'étais retenu de respirer, je m'autorise un petit rire également, pas très franc, pas très joyeux, mais je me dois de sauver les apparences, jamais il ne doit se douter que le faite d'être si proche de lui me trouble à ce point là. Je me détend un peu, respire profondément et souris en coin quand il me remercie, oui j'ai toujours eut tendance à les faire rire à mes dépends. Ce sourire pourtant, disparait bien vite, j'ai du mal entendre, alors je lève les yeux vers lui et vois à son air troublé que j'ai bien compris. Oh ! Et bien en voilà une remarque constructive et très intelligente, pourtant, sur le moment rien ne vient, enfin jusqu'à ce que je fronce les sourcils. Il est en train de faire nos achats et sa phrase tourne en boucle dans ma tête, soudain, une nouvelle fois je parle sans réfléchir. Vraiment apprendre à tourner ma langue sept fois dans ma bouche ne serait vraiment pas du luxe. Mais je ne veux pas n'importe quel concombre ! Et il fallait que je le dise d'une voix forte, claire et surtout en le fixant. Pitié donné moi une corde là maintenant, tout de suite. Je m'éclaircis la voix nerveusement, essais de ne pas montrer combien je me sens stupide et en même temps ... en même temps complétement sur qu'effectivement, je ne veux qu'une personne à cet instant. Je respire profondément me laissant guider par Owen.

Je suis tellement troublée par mes propos, par ce que j'ai sous-entendu et surtout par ce que je tente de refouler depuis des semaines maintenant, que je ne vois pas que l'on repasse devant le marchand. Je ne fais même plus attention à ces regards censé me séduire et qui me dégoute particulièrement. Pourtant Owen lui l'a vu, il me stoppe soudain alors qu'il se demandait si ce qu'il avait pris était bon. Sur le moment je pense qu'il veut encore en acheter et je tire sur son bras pour le faire avancer. Owen on a largement de quoi manger, vient. En faite, j'ai hâte de quitter le marcher et cette conversation hallucinante, je me dis qu'à notre arbre les choses vont se calmer, que l'on va retrouver nos conversation d'avant et ... Quoi ? Qui ? Je lève finalement les yeux autour de nous, croise aussitôt le regard du marchand et grimace doucement avant d'affronter le regard d'Owen. Un instant je pense lui mentir, il me regarde, me drague, mais jusqu'ici n'a jamais rien fait de plus, enfin à part sa main aux fesses une fois, mais depuis je l'évite. Pourtant son regard je le connais, mentir et il le saurait, il m'en voudrait et je ne le veux pas et puis que je dise la vérité ou non, je sais comment ça finira. Owen n'a pas aimé sa façon de me regarder, une fois encore, il allait me défendre et faire en sorte que personne ne m'embête. Un instant l'idée ridicule qu'il puisse éprouver plus que de l'amitié pour moi traverse mon esprit tellement vite que j'ai à peine le temps d'en savourer l'idée. Depuis que vous êtes partis, il me drague et veut ... que je couche avec lui. Je frissonne rien qu'à l'idée de me retrouver nue face à ce porc, mais voilà, je n'ai même pas le temps de le calmer, de le retenir, qu'il s'est arraché à moi pour aller l'affronter.



made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 3 Nov - 22:44
Invité
Gravitation is not responsible for people falling in love.
Ft. Perle Hipsterwall

Pourquoi faut-il que l'on s'enfonce comme ça? Juste pour un concombre et une remarque de ma part. Le pire c'est qu'on le sait tout les deux mais on continue de s'enfoncer de plus en plus dans cette situation de gêne total. Sa dernière remarque termine de m'achever. Pas n'importe quel ... concombre ... on ne peut même plus parler de sous entendu là, c'est juste clair net et précis finalement. Je frissonne lorsque qu'elle me dit ça droit dans les yeux.Se pourrait-il que mes sentiments ne soient pas ... à sens unique? Je bredouille un peu, ne sachant trop quoi répondre, jusqu'à ce que l'image de Lloyd se fasse dans mon esprit. Et là c'est la jalousie qui parle, non pas une tentative de rattrapage comme ça pourrait en avoir l'air.

Ouai je me doute bien que tu veux celui de Lloyd c'est bon hein. Enfin passons, allons finir nos courses.

La jalousie, quelle plaie parfois, mais là je n'en pouvais plus. Je suis piégé, entre Lloyd et Perle, entre un de mes meilleurs amis et la fille avec qui il est et que j'aime. Et si en plus ça peut être réciproque, cette situation m'énerve encore plus, en plus de me compliquer la tâche au final, je ne sais pas quoi faire. On en arrive rapidement au marchand du coup. Et je reste tout ouïe envers ce que me raconte Perle. Mon sang boue, mais pourquoi elle en a pas parlé avant !!! Ma colère monte rapidement et je trépigne sur place avant même qu'elle ait finit de parler. Je jette un regard noir au marchand, qui me répond par un simple sourire. Sans laisser le temps à Perle de faire quoique ce soit, je m'élance vers lui, le plaque contre le mur en le soulevant de terre et lui murmurant à l'oreille d'un voix énervée, Perle juste derrière moi.

Toi espèce de gros porc dégueulasse, t'as intérêt à plus jamais jeter le moindre regard sur elle, ne la regarde plus, ne pense même plus à elle, ne lui adresse plus aucun signe, ou je te jure que je t'étripe comme le porc que tu es !

Je le lâche au sol, l'envie de le frapper est forte, mais je serais en tort et on aurait des ennuis, on a pas besoin de ça alors je me fait violence pour ne pas craquer. Enfin c'était sans compter le marchand qui se saisit d'un manche en bois de sous son étable et tente de me frapper. ma parade fonctionne a moitié, le bois casse et m'entaille le front. Mais mon poing lui fait mouche et viens souffler le marchand qui se plie en deux. Alors que je veux m'élancer de nouveau c'est Perle qui viens me retenir d'aller plus loin. Alors qu'elle me pousse doucement plus loin je déverse un flot d'insultes et de menaces sur lui.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» 2NE1 - Falling In Love
» La 1re fanfiction: Gravitation : le numéro d'hypnose
» [RESOLU] Supprimer les icones HTC Calendar, Twitter, Music, People, Footprints dans Demarrer.
» La gravitation quantique
» [gravitation] Shindou/Eiri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: