AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MISSION SPÉCIALE • Time to die.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Invité
Invité
Lun 24 Aoû - 8:19
Invité
TIME TO DIE × ft. aiji & le reste du monde



Autant dire que tu n'es pas le meilleur des caporaux en ce moment et tu le sais très bien mais malheureusement la colère brouille ta vision des choses et toi qui est particulièrement calme en règle général, là tu ne te contrôle plus. C'est comme si la colère de toutes ses morts se manifester aujourd'hui. Erina, Karlhya, Iliana, Astrid et tous les autres soldats morts pour l'Humanité. Tu sais bien que tu n'es pas logique, qu'en règle général tu dis à tes hommes d'abandonné pour sauver leur vie mais cette fois, même si tu ne les force à rien, c'est toi qui a pris l'initiative première de ressortir pour buter ce déviant. Mais tu commences à te calmer parce que ceux que tu aimes te suivent alors que tu aimerais les protéger. Les autres te demandent de te calmer, de mettre un plan en vigueur et que ta colère est devenue simple folie. Tu le sais, mais c'est ainsi, une bombe à retardement. tu accumules depuis des années et ces trois femmes sont les décès de trop, les blessures de trop.

Raven. Elle veut y aller, elle veut sortir mais tu aimerais tant qu'elle reste sagement sur les murs, qu'elle ne quitte pas cet endroit et qu'elle ne franchisse pas les portes menant dehors. Au fond, tu t'en doutais dès le début et tu te résigne à tout cela. tu l'as prends donc dans tes bras et même si elle dit qu'un câlin ne changera pas, tu l'as serre un peu plus, comme si c'était peut-être la derrière fois.

LIGHTWOOD ▬ « Vous vous rendez compte dans quelle position vous me mettez ? Je suis désolé Bailey, mais si ces trois là se mette d'accord, à mon grand désespoir, vous comme moi ne pouvons plus rien y faire. Mais c'est hors de question que je vous laisse y aller seul. Vous feriez quoi sans votre Caporal ? »

Tu tournes la tête vers lui et tu soupires alors.

AIJI ▬ « Très bien.. Je ne peux pas l'attaché à la maison de toute façon. Mais s'il lui arrive quelque chose.... »

La menace est sous entendu. Ho, évidement que tu ne le tuerais pas mais tu as peur pour ta cousine. Elle est tout ce qui te reste de ta famille et si tu l'as perd, tu vas pas t'en remettre et tu n'auras aucune raison de te battre. Tu as Tigern, tu le sais bien. Mais à ce moment là tu te diras qu'elle vaut bien mieux que toi, qu'elle mérite d'avoir un homme fort et pas un faiblard comme toi.

KAIDAN ▬ « Caporal, si vous imaginez une seule seconde que je vais vous laisser repartir sans moi, vous vous fourrez le doigt dans l’œil jusqu'à toucher vos boyaux. »

Tu lui souris, tu connaissais déjà sa réponse mais au moins tout cela est clair aujourd'hui, tu ne force rien. Butch te suivra, pour l'honneur des défunts, et parce que comme toi, il culpabilise de ne pas avoir su les sauver. De ne pas être mort à leur place. Alors tu inclines sagement la tête, montrant que tu as bien reçu le message.

JAYCE ▬ «  Pourquoi faire ?  Elle sont mortes. »

Une voix se fait entendre, tu tournes la tête vers le petit nouveau de la bande et tu hausses un sourcil. Ses mots ne vont pas avec sa tête. Il tente de faire bonne figure mais il en souffre aussi. Il fait comme toi au début de ta carrière. Tu lui souris simplement avant de répondre.

AIJI ▬ « Je ne force personne a venir. Si tu ne veux pas, tu ne viens pas. Si tu veux venir, tu seras avec moi. Butch également. »

Les autres sortent enfin de la salle de réunion et on vous annonce une chose que Raven vous avez déjà dit. Tout sera sur du volontariat, tu soupires cependant.

HAYDEN ▬ « On part bientôt mais pas question qu'on y aille comme une bande de recrues tout juste promues. On va commencer par s'organiser. Il nous faut une formation. Je me propose de prendre le centre, étant le plus haut gradé participant à l'expédition et n'ayant pas perdu de membre d'escouade je suis l'un des plus apte à garder la tête froide. Pour le reste de la formation il serait préférable que ce soit des gradés de l'exploration qui en prennent le commandement, question d'expérience. Caporal Hodgen, caporal Ceylian pourriez vous vous occuper respectivement des ailes gauche et droit de la formation? Et je propose le caporal Bailey en avant garde. Chacun d'entre vous est libre de choisir ses hommes bien entendu. Si certains ne trouve pas d'escouade ils me rejoindront. Est-ce que tout le monde est d'accord? C'est le moment de se manifester, ce serait bien qu'une fois les murs passés nous soyons tous d'accord. Et j'attends de vous que vous respectiez le plan décidé, car un écart et ce n'est pas que votre vie que vous mettez en jeu mais celle de tout le monde.  »

AIJI ▬ « Ca me va.. Butch, Hale, Mahon. Avec moi ! Si je laisse Mahon avec quelqu'un d'autre je vais me faire taper sur les doigts par la maman ! Et elle est pire qu'un titan croyez moi ! On va préparer les chevaux. »

Tu tentes de faire de l'humour pour te calmer et calmer les autres. Tu prends une grande bouffée puis tu reprends, la voix serrer.

AIJI ▬ « Allez dire au revoir à vos familles... Expliquez leur la situation s'il le faut. On ne sait pas si on rentrera, cette fois je ne vous ferais pas de promesse. »

les choses soient claires. Toi, tu veux allez voir Tigern, l'embrasser une derrière fois, lui dire qu'elle a été la meilleure chose qui te soit arrivé et que grâce à elle, ton cœur est moins lourd. Tu veux lui dire que ces moments avec elle étaient merveilleux, que malgré les événements, que malgré ce qui va arriver, tu feras tout pour rentrer pour elle.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 24 Aoû - 9:29
Invité
TIME TO DIE × ft. lux & l'avenir


« Eden ? Eden ? » Tu cherches ta sœur, tu l'as cherche vraiment partout. Mais impossible de la trouver. tu ne sais pas si elle était parmis les escouades de cette mission, mais tu as peur. Tu arrives alors qu'il y a déjà du monde et que les chefs sont déjà sortis de la réunion. Ca parle de volontariat mais pour le moment tu cherches ta sœur. Tu finis par te glisser entre les personnes présentes. Tu es petite et très fine donc tu passes presque inaperçu. Il n'y a que tes cheveux flamboyant qui marquent ta présence. Tu entends le noms des disparues et tu es à la fois soulagée et triste. Tu ne les connais pas, tu es triste pour elle mais tu es tellement heureuse que ta sœur n'en fasse pas partie.

Tu écoutes tout le monde, il y en a qui sont en colère, d'autre un peu plus m'enfoutiste. Il y a des gens déjà près à ce battre et d'autres qui sont terroriser. Mais toi, tu réfléchis pas vraiment, c'est l’instinct qui parle et tu lèves la main bien haut pour qu'on t’aperçoit. « Moi aussi... Je vous accompagne ! » Mais tu es là et tu sais ce que tu fais. Tu veux faire partie de l'exploration et de la recherche alors c'est le moment où jamais de faire tes preuves, de montrer ce que tu vaux vraiment. Et si tu meurs, alors c'est que tu n'étais pas faite pour cela. Tu sais que tu vas te faire hurler dessus par Eden si elle l'apprend, tu sais que Alwan va surement te faire la moral mais peut importe, ta décision est prise. Tu les accompagneras, tu feras de ton mieux pour atteindre votre but.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 24 Aoû - 9:37
Invité
Time to die


Raven et Dylan s’étaient portés volontaires et à vrai dire, cela ne le surprenait pas vraiment. Le plus surprenant était que le Caporal Lightwood essaye de leur faire entendre raison, en vérité. Il connaissait les deux filles, et si elles étaient têtues, ensemble, elles battaient des records. Personne n’avait la moindre chance de les faire fléchir, une fois leur décision prise. Pas même Aiji qui visiblement, aurait mille fois préféré que  Raven reste à l’abri. Quant à lui… il s’était attendu à ce que sa proposition soulève une opposition. Elle était venue de Kaidan, mais le Caporal ne semblait pas en reste, bien qu’il finisse par abdiquer face à ses propres hommes. Et un candidat de plus, qui n’avait pourtant pas l’air des plus heureux de s’engager.
Aedan s’était attendu à un sermon, en vérité. Mais là-dessus aussi, il avait bien réfléchi, et s’il se portait volontaire, c’est bien qu’il avait pesé le pour et le contre. Peut-être qu’en d’autres circonstances, le discours de Demetrius l’aurait vu répliquer violemment. Evidemment, que ça allait être dangereux, il n’était plus un enfant bercé d’illusions depuis longtemps. Et à ce titre, il n’avait clairement pas besoin d’une baby-sitter. Pas besoin d’être protégé comme l’homme venait de le clamer.

Mais il s’efforça de retenir la réplique cinglante qui lui venait sur les lèvres. Ce n’était pas le bon moment, il le savait, et vu la tension ambiante, ça aurait fait plus de mal que de bien. Il avait vu le compagnon de son frère se relever pour la vengeance, il avait vu Aiji relever la tête et clairement, il ne se sentait pas le droit de faire des caprices de diva à ce moment. Tant pis pour cette sensation d’étouffement, et celle d’être pris pour un gamin de l’âge de Mathgen. « Promis Maman, je te donnerais la main tout du long.» Se contenta-t-il de répliquer avec un sourire devant la remarque de Kaidan, se gardant bien de lui dire que sa mère s’adjugerait sans doute la prérogative de le tuer la première. Et puis, il y avait pire que d’être pris sous l’aile d’un homme aussi légendaire que Butcher, après tout. Lightwood finit aussi par se porter volontaire, pas forcément de grand cœur, mais il le fit. « C’est bon à savoir pour nos prochaines perm, Caporal : vous êtes incapable de résister à un complot » annonça-t-il en faisant un sourire aux filles de son unité. S’il n’espérait pas vraiment détendre l’atmosphère, au moins montrait-il qu’il croyait en un retour possible, et que cette mission n’était pas seulement une mission suicide. Parce que franchement, se suicider ne l’enchantait pas plus que ça.

Le porte-parole des gradés finit par monter sur une table, annonçant la décision que tous ceux réunis connaissaient déjà, ou presque. Les rumeurs allaient toujours bien plus vite que les réunions officielles. Ainsi donc, le choix leur était laissé. Capturer ce Titan ou le tuer. Sérieusement qui, à part certains extrémistes, pouvait vouloir capturer un tel monstre ? Sans parler de l’esprit de vengeance qui devait motiver le plupart des candidatures. On  leur laissait une heure pour se préparer, s’organiser, et sortir. Franchir les portes… peut être ce qui, pour le moment du moins, l’impressionnait le plus. Bien d’autres choses auraient dû l’inquiéter en vérité, à commencer par le fait que malgré leurs entrainements, aucun soldat de la garnison n’avait l’expérience du combat. Mais non, pour l’instant, l’idée même de franchir les portes occupait la majorité de ses inquiétudes. Le pas le plus simple pourtant, en théorie du moins.
Restait à s’organiser et clairement, assez de gradés s’étaient portés volontaires pour effectuer cette partie du boulot, comme l’indiqua le lieutenant Maycal. Resterait à préparer l’équipement et à dire au revoir. L’idée même d’annoncer sa décision à sa famille lui filait la nausée, à dire vrai. Il ne put s’empêcher de regarder ceux qu’ils considéraient comme ses proches, Kai’, Aiji, et de se demander si eux aussi éprouvait le même sentiment à l’idée de sortir, et de peut-être ne jamais revenir. Il avait eu beau indiquer à Demetrius qu’il n’était pas un gamin, à ce moment, il ne se sentait pas très loin d’en être un. Mais sa décision était prise, et il ne reviendrait pas dessus, peu importe la trouille qu’il pouvait bien avoir.

Et puis, il aurait pu tomber sur bien pire. S’il ne connaissait absolument pas la nouvelle recrue, les autres, il les connaissait bien. La déclaration de Bailey lui arracha un sourire… sa mère ne volait pas sa réputation, et il le savait. D’où le fait qu’il appréhendait sérieusement les adieux. Car si son discours et ses motivations étaient claires dans sa tête, devant sa mère, cela ne tiendrait pas, il le savait. Elle qui s’inquiétait déjà tellement à chaque sortie, il se sentait coupable de lui donner une raison de plus en vérité.
Aiji avait raison de ne pas leur faire de promesses. De toute façon, en avaient-ils réellement besoin ? « On a pris cette décision en connaissance de cause. On sait dans quoi on s’embarque ». Contrairement à chaque sortie de l’Exploration, en vérité… cette fois, ils savaient à quoi s’attendre. Il poussa un soupir avant de se tourner vers le reste de l’équipe qu’on lui avait alloué. « Bon. Je ne sais même pas comment je vais présenter ça en fait. » Il appréhendait la réaction de sa famillle : la peur dans les yeux de sa mère, l’inquiétude qui les tarauderait jusqu’au retour. Pour lui, mais aussi pour Kaidan, Aiji, tout ceux de la famille. Et il avait beau être sûr que sa décision était la bonne, il ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable vis-à-vis des siens. C’était donc ça que les autres ressentaient à chaque sortie ? Ou alors la culpabilité s’estompait au fil des missions ?

©Falling Angel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethan Wideed
« military police »
+ MESSAGES : 51
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Aoû - 11:09

Be brave
Et je suis là près d'eux, vivant encore un peu, tuant le temps de mon mal, tuant le temps de mon mieux.
Dylan continue de te fixer avec ses grands yeux noirs ; Pourtant tu vois que tes mots la touchent. Elle finit par reparler calmement. « Ma cousine est morte à cause de ce Titan, elle était ma seule famille. Ce qui s’est passé là bas… Je m’en fiche totalement. » Tu la regardes, totalement blasé. Oui et alors ? Elle est morte elle est morte cette cousine. Elle croit quoi ? Qu’en sortant elle va retrouver son fantôme ? C’est totalement absurde. Elle aussi elle a un pois chiche dans la cervelle. Tuer ce Titan pour se venger. C’est pire que stupide comme idée. « Parce que vous pensez vraiment que vous venger arrangera le truc ? Que vous aurez moins mal ? »  T’y connais quelque chose à la vengeance toi, tu sais bien que ce n’est qu’une fine compensation. Elle lève la main, prête à te gifler. Tu ne bouges pas. Aller. Qu’elle te gifle. Cela prouverait que tu as raison.  Tu siffles. Excédés, et finis par rejoindre James un peu plus loin. T’en peux plus de cette bonne femme. Tout comme de ce bonhomme, ce Butcher qui avait sans doute voulu te casser la gueule il y a cinq secondes. Tous des cons.

« Ils ont décidés de faire une mission basée sur le volontariat. Tout le monde peut y aller. » Té. Voilà l’annonce que fait une bonne femme de la Garnison qui vient de sortir du bureau. Tu soupires. Bruyamment. Quelle bande de cinglés. S’ils sont tous comme ça dans l’exploration tu m’étonnes qu’ils finissent tous par se faire bouffer et qu’à chaque retour ils sont de moins en moins nombreux. Ils sont fous. Juste fous. Ils ne réfléchissent pas. « Quel gâchis. » Grognes-tu en sortant une nouvelle cigarette. Comme s’il n’y avait pas assez de morts. Et maintenant ils vont envoyer des membres de la Garnison et des Spéciales en plus. Manquerait plus qu’ils ouvrent la mission aux citoyens tiens. Tu soupires et lâches une nouvelle bouffée, ne prêtant guère attention à ce qu’il se passe autour de toi. Voilà qu’ils se mettent tous à piailler en même temps. J’y vais, j’y vais pas… Y’a ceux qui jouent les durs, les revanchards, ceux qui sont jamais sortis des murs. Y’a aussi ceux qui tentent de dissuader les autres. Du style le grand frère ne veut pas que la sœur y aille… Cela te ferait presque marrer. Presque. Y’a aussi lui là bas. Qui te fait un monologue et qui essaye de dissuader tout le monde. Qui raconte que ça ne sert à rien. Il porte portant le blason de l’Exploration. C’est celui qui a distribué les cookies. Mais personne ne semble lui accorder de l’attention. Pourtant dieu sait que ce qu’il dit est censé. Y’en a peut-être des intelligents finalement, dans l’Exploration. Mais ils doivent être rares. Ah non. Y’a aussi lui là bas, qui prend la parole, et qui, d’après les dires des autres, se nomment Hodgen. « De toutes façon, il va bien falloir quelqu’un qui sache faire preuve de sang-froid au milieu de ce désastre. Regardez vous tous, vous pensez vraiment réussir quelque chose dans cet état ? Ressaisissez vous enfin, vous êtes des soldats. On ne parle pas d’une partie de pêche on parle de sortir des murs, arrêtez de pleurnicher. Ça vaut aussi pour vous Bailey, on dirait une petite fille qui a perdu sa poupée. » Tu te retiens d’applaudir. Tu adores ce mec. Plein de bon sens, d’ironie et de finesse. C’est tout toi ça. Tu pourrais bien t’entendre avec, tu en es sûr. Et tu es aussi sûr que peu des soldats présents apprécieront son intervention. Il n’a pas l’air apprécié. Comme toi. Un fin sourire s’étire mais tu le caches aussitôt.

Tu finis par remarquer Saly, posée contre un mur, loin de tous. Elle écoute mais ne dis rien. Tu souris. Cette blondinette. Qu’est-ce qu’elle t’en a fait voir. Mais finalement entre vous deux le contact est passée. C’est l’une des rares filles avec qui tu t’entends bien. Enfin. Parfois elle te trouve lourd tout de même. Tu n’irais pas jusqu’à dire que vous êtes amis. Mais vous avez déjà travaillé ensemble. Etant la seule autre membre des Spéciales avec James et toi, tu t’approches d’elle. Elle semble vouloir participer à la mission. Tu le vois, c’est écrit sur son joli minois déterminé. Saly parle avec le Lieutenant. Finalement celui-ci la laisse venir. Il s’éloigne. Et tu finis pas l’accoster. «  Alors ma belle, tu as décidé de sortir aussi ? »  Tu lui proposes ta cigarette. « Ils ont tout de même un grain ceux là… » Ne peux-tu t’empêcher de dire.

Soldats ! Voici la décision qui a été prise, elle est irrévocable sachez le ; le Bataillon d'Exploration n'organisera aucune expédition, que ce soit dans le but de capturer ou chasser ce Titan. En revanche, suite à de nombreux désaccords … ceux qui le souhaitent, et ce même s'ils ne portent pas le blason bleu, sont autorisés à quitter les murs dans l'heure qui suit. Je vais être clair, mes amis, cette mission n'a aucun but précis. Tuez ce Titan, capturez le, ou ramenez simplement les corps de vos disparus … mettez vous d'accord. La décision vous revient. Souvenez-vous simplement que quel que soit votre choix, vous risquerez tous vos vies pour ça aujourd'hui. Bonne chance à tous. “ Tu regardes le gros homme descendre et soupires de nouveau. Eh bah. Dans quelle merde tu t’es fourré sérieusement. Et tout ça à cause de James. Té. Tu lui redevras ça. Tu suis Saly parmi tout ce bordel, et tu rejoins toi aussi le Lieutenant qui fit maintenant son speech. Tu ne sais pas trop où aller. Pas chez Bailey en tout cas. Mieux vaut demander au plus haut gradé. « Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? » Ouais qu’est ce que vous allez foutre.  Tu soupires « J’imagines qu’on va chercher les chevaux et qu’on se rassemble près d’une porte nan ? » Tu finis par jeter le reste de ta cigarette. « Lieutenant, on peut venir avec vous ? J’ai pas l’envie de rejoindre Bailey. Pis je pourrais aussi garder un œil sur Saly. On s’connaît. » Tu souris à la jeune femme. Tu as finis par abandonner avec elle. Mais tu aimes bien l’embêter. «  Au fait. Si vous pouviez nous expliquer comment ça s’passe dehors. C’est pas de refus. On a aucune idée de vos moyens de communications et de comment nous allons devoir agir. »

(c) AMIANTE

_________________
Ouh Darling !
Next time? There won't be no next time! I apologize even though. I know its lies. I'm tired of the games I just want her back. I know I'm a liar. If she ever tries to fucking leave again.•• »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 24 Aoû - 12:05
Invité
     

Dylan ♦ les autres

Time To Die
Je me tenais immobile contre le mur, là même où se trouvais Ethan avant qu'il ne parte non sans s'être montré odieux une dernière fois. La tête appuyée contre la pierre froide je ne faisais plus attention à ce qui se passait autour de moi, j'avais du mal à me concentrer, à rester fixer sur leur conversation, à réfléchir correctement. Je les écoutais se prendre le bec, faire de grandes déclarations et aussi tenter d'empêcher ceux dont ils étaient proche de ne pas venir, en vain. Je respirais profondément, en faite je n'attendais qu'une chose, qu'il soit l'heure du départ, le reste je m'en foutais royalement. Je savais que s'était une mission risquée, que je risquais de mourir et même si je n'étais pas particulièrement pressée de passer l'arme à gauche, la rage m'aveuglait suffisamment pour ne pas avoir à y penser de manière cohérente. Même les paroles d'Ethan qui à un autre moment m'aurait sans doute fait réagir, m'avait complètement laisser de marbre. Les répartitions commencèrent, enfin, il y avait du mouvement, enfin nous allions nous mettre en route.

Je voulais savoir avec qui je serais, avec qui j'allais combattre ce monstre et le plus rapidement serait le mieux. Je commençais à étouffer dans ce couloir avec tous ce monde. J'avais besoin de me retrouver seule car si les autres avaient la chance d'avoir des adieux à faire se n'était pas mon cas, moi je n'avais plus personne, un père qui je n'avais pas vu depuis des années, une tante qui refusait de m'adresser la parole, la voilà ma famille. Je levais la main qui n'était pas blessée, voulant remettre une mèche de cheveux en place quand je vis que je tenais un cookies. Je fronçais un instant les sourcils, je l'avais bien vu en distribuer, mais je n'avais pas le souvenir d'en avoir pris un moi-même. Je soupirais avant de croquer dedans sans vraiment faire attention, ils étaient succulent et effectivement, le sucre me fit du bien, je respirais profondément, ayant l'impression de sortir quelques peu de ma léthargie, je ne bougeais pas, mais j'écoutais maintenant un peu plus attentivement les autres.

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 25 Aoû - 13:21
Invité
Non, non tu n'es pas délicat. Non, tu n'es pas chaleureux et non, tu ne vas sûrement pas te montrer compatissant. Tu pourrais l'être, de loin, mais toi tu comprends bien que leur haine et leur douleur sont en train de les envoyer à la mort. Littéralement. Alors tu te montres direct et franc, comme d'habitude. Tu ne mâches pas tes mots tu te contentes de dire ce que tu penses, tu tentes de secouer les troupes … surtout Bailey qui te paraît être dans un état déplorable. Sérieusement, on confierait des vies à cet idiot qui s'en prend aux murs gratuitement pour tout simplement passer ses nerfs ? Tu la sens, la tension. Elle est palpable, elle transperce chacun de tes muscles et dans la situation actuelle, elle t'effraie un peu … tu ne peux que l'avouer. Tu n'es pas un monstre, Hodgen, tu ne le montres pas mais oui, tu as des sentiments et les pertes du jour pèsent déjà énormément sur ton cœur. Tu n'es pas certain de pouvoir endurer encore plus d'horreur. Elle se fera cette mission, avec ou sans ton avis .. alors autant tenter de limiter les dégâts. « Caporal Hodgen vous avez raison, mais essayez d'avoir un peu plus de tact s'il vous plait dans ce genre de situation. Ils sont suffisamment à cran comme ça une telle remarque risque d'en faire sortir de leur gongs plusieurs. Mais bon heureux de voir que vous pouvez garder la tête froide, on en aura besoin. » Bla, bla, bla. Du tact ? Comme s'ils avaient besoin d'un type qui fait preuve de tact maintenant ? Tu n'es pas là pour les plaindre et tu n'es sûrement pas celui qui va se mettre à pleurnicher avec eux. Loin de là. Oui, tu gardes la tête froide et ça implique le fait de ne pas montrer tes émotions, de ne pas te montrer compatissant non plus.  Ton regard froid, sévère se pose sur ton supérieur qui déjà s'éloigne et rejoins une jolie blonde de la spéciale à quelques pas seulement. Tu n'ajoutes rien. Tout à fait inutile, et puis de toute façon … te voilà déjà pris à parti par quelqu'un d'autre. Le même. Toujours le même. Encore le même : Butcher. Lui et toi, c'est chien et chat. Ou chien et chien. En clair, vous ne vous supportez absolument pas. Son manque d'obéissance quand ça te concerne t'énerve, tes tentatives d'autorité l'agacent. C'est comme ça. Quelques mots, un regard carnassier … tu l'ignores, tu ne veux pas t'énerver après ta tirade et tu préfères te concentrer sur le mec aux cookies qui malgré ses airs d'idiot est totalement dans le vrai ou presque. Tu ne laisses échapper un soupire lourd qu'a la fin de son discours, lorsqu'il parle de capture. Venant de la section de recherche c'est relativement peu étonnant... Et voilà que les discussions reprennent. Jusqu'à ce qu'un homme prennent la parole. Massif, sa voix est puissante et douce à la fois. « Soldats ! Voici la décision qui a été prise, elle est irrévocable sachez le ; le Bataillon d'Exploration n'organisera aucune expédition, que ce soit dans le but de capturer ou chasser ce Titan. En revanche, suite à de nombreux désaccords … ceux qui le souhaitent, et ce même s'ils ne portent pas le blason bleu, sont autorisés à quitter les murs dans l'heure qui suit. Je vais être clair, mes amis, cette mission n'a aucun but précis. Tuez ce Titan, capturez le, ou ramenez simplement les corps de vos disparus … mettez vous d'accord. La décision vous revient. Souvenez-vous simplement que quel que soit votre choix, vous risquerez tous vos vies pour ça aujourd'hui. Bonne chance à tous. » Hm. Voilà qui est surprenant. C'est bien la première fois qu'une telle chose arrive. Franchement ? Tu le sens que ça va mal finir. Tu le sens à des kilomètres à la ronde. Et pourtant, tu en seras. Tu ne laisseras pas une expédition se faire sans toi, tu ne laissera pas le monstre qui a oser te prendre un soldat si précieux à tes yeux être découpé par un autre. On part bientôt mais pas question qu'on y aille comme une bande de recrues tout juste promues. On va commencer par s'organiser. Il nous faut une formation. Je me propose de prendre le centre, étant le plus haut gradé participant à l'expédition et n'ayant pas perdu de membre d'escouade je suis l'un des plus apte à garder la tête froide. Pour le reste de la formation il serait préférable que ce soit des gradés de l'exploration qui en prennent le commandement, question d'expérience. Caporal Hodgen, caporal Ceylian pourriez vous vous occuper respectivement des ailes gauche et droit de la formation? Et je propose le caporal Bailey en avant garde. Chacun d'entre vous est libre de choisir ses hommes bien entendu. Si certains ne trouve pas d'escouade ils me rejoindront. Est-ce que tout le monde est d'accord? C'est le moment de se manifester, ce serait bien qu'une fois les murs passés nous soyons tous d'accord. Et j'attends de vous que vous respectiez le plan décidé, car un écart et ce n'est pas que votre vie que vous mettez en jeu mais celle de tout le monde.  Tché. En voilà une idée qu'elle est bonne. Tu te contentes de lever la main et de hocher la tête pour signifier ton accord. Tu prendras une des ailes … la question est de savoir qui tu vas te coltiner comme soldats sous tes ordres parmi l'assemblée ici présente. Tu les observes. Franchement, aucun ne te conviens réellement. Tu es connu pour être très sélectif et tu te rends compte que là, tu ne peux pas tellement l'être autant que tu l'aimerais. Nouveau soupire. Peu importe. Tellement peu importe que tu en chopes deux au pif, une petite brune et ce qui a l'air d'être son supérieur … des gens de la Garnison a quoi tu joues, Kelsier ? Bwarf, tant pis. « Vous deux. Avec moi. Et pas de discussions. Débrouillez vous pour vous équiper correctement et vous trouver des chevaux .. on se retrouve à la porte. Ne soyez pas en retard. » Tu leur lances ton habituel regard empli se sévérité, avant de t'éloigner pour te préparer à ton tour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 28 Aoû - 18:09
Invité
Time to die Saly resta stoïque. elle avait rejoint son aîné pour savoir ce qu’elle aurait à faire. Ce serait une première pour celle qui était toujours resté à l’abri de Sina, de devoir sortir des murs. Elle ne savait pas comment cela se passait et c’est pourquoi elle attendait les instructions de son frère. Avant qu’elle ne le rejoigne, elle avait vu Ethan venir vers elle et se demandait ce qu’il allait dire. La jeune femme l’avait entendu dire ce qu’il pensait et cela l’avait exaspéré. L’exploration était déjà à cran et il en avait rajouté une couche, ce qui n’avait pas étonné la jeune blonde qui avait apprit à le connaître. ❝Si c’est l’occasion d’aller aider l’exploration, oui, j’irais.❞ En lui répondant, elle avait intentionnellement fait comme si elle n’avait pas remarqué le “ma belle”, connaissant Ethan depuis un peu de temps déjà. Au début elle ne l’avait pas vraiment apprécié, mais, à force de se côtoyer, elle avait revus son jugement et l’appréciait sans forcément le considérer comme un ami. Elle déclina la cigarette qu’il lui proposait avant de répondre à sa remarque. ❝Je les comprends, ce sont leurs amis qui sont morts et l’ hiérarchie ne veut rien faire. J’aurais agi à l’identique si j’étais de l’exploration.❞ Pour elle s’était surtout une réaction normale de vouloir venger des amis morts.

Maintenant qu’elle se trouvait avec Hayden, elle restait silencieuse pour voir ce qu’ils allaient faire. Saly avait écouté ce qu’il avait dit quand il avait prit les choses en mains, même si elle n’avait pas pu saisir l’importance des placements ne connaissant pas les stratégies de l’exploration. Elle avait acquiescé à sa remarquer de rester avec lui. Même si elle avait insisté pour venir, elle ne pouvait pas nier que cela l’angoissait légèrement, alors restait avec son frère l’aidait à se rassurer. Il avait l’habitude des sorties et pourrait donc la conseiller. Sa question avait été suivie par des suggestions d’Ethan qu’elle ne pouvait qu’approuver. Ils auront besoin de chevaux en premier lieux. Cependant, elle fut étonnée de le voir se proposer, car elle aurait pensé qu’il serait plutôt resté tranquillement à l’abri des murs. Malgré tout elle continua de ne rien dire, réfléchissant pour voir s’il manquait quelque chose. Elle était déjà équipée de son équipement tridimensionnel pour venir, alors elle n’avait pas à demander où s’équiper, il lui restait donc à s’occuper d’un cheval. ❝Être au centre va constituer à faire quoi exactement ? Et oui, je te promets de ne pas m’éloigner❞ Et comme Fiora était partie se préparer, elle enchaîna. ❝Nous devrions aussi commencer à nous préparer non ? Une heure, ça va passer vite.❞
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 29 Aoû - 5:17
Invité
Time to die × ft.# Le monde



Une nouvelle mission, une nouvelle hécatombe, encore une fois Alwan pouvait de féliciter d'avoir gardé son équipe entière, ça n'avait pas été le cas de tous les caporaux. Il avait été abasourdis en assistant à la mort des trois jeunes filles, l'idée qu'il aurait pu s'agir de n'importe qui d'autre présent à ce moment-là lui glaçait le sang, personnes n'avaient rien put faire pour les sauver, si le titan avait choisi Gémaël ou Eden, il n'aurait rien put faire non plus. Il aurait assisté à leur mort sans pouvoir lever le petit doigt ! Il avait gardé un calme apparent en suivant la réunion sans vraiment y prendre part, mais son esprit bouillonnait, il savait que le caporal Bailey allait réclamer vengeance, il savait que ce titan était une aberration à lui tous seul et que s'ils arrivaient à le capturer leurs recherche pourraient connaitre une avancé majeure, il savait que beaucoup voudrait faire les autruches comme toujours et enterrer le problème.

Quand il sortie finalement de la salle et rejoignit l'attroupement qui c'était formé autour des gradés et grande-gueules de l'armée au moment où la décision finale est annoncée, ce qui soulève tout un tas de protestation qui pourrait vite dégénérer, tout le monde est à cran. Alwan repère du coin de l'oeil son frère, il va bien, il ne sait déjà, mais le voir le soulage quand même d'un poids, il est bel et bien vivant. Hayden réclame le silence plusieurs fois avant de pouvoir enfin s'exprimer, l'avantage d'être le plus haut gradé de la pièce.

On part bientôt mais pas question qu'on y aille comme une bande de recrues tout juste promues. On va commencer par s'organiser. Il nous faut une formation. Je me propose de prendre le centre, étant le plus haut gradé participant à l'expédition et n'ayant pas perdu de membre d'escouade je suis l'un des plus apte à garder la tête froide. Pour le reste de la formation il serait préférable que ce soit des gradés de l'exploration qui en prennent le commandement, question d'expérience. Caporal Hodgen, caporal Ceylian pourriez vous vous occuper respectivement des ailes gauche et droit de la formation? Et je propose le caporal Bailey en avant garde. Chacun d'entre vous est libre de choisir ses hommes bien entendu. Si certains ne trouve pas d'escouade ils me rejoindront. Est-ce que tout le monde est d'accord? C'est le moment de se manifester, ce serait bien qu'une fois les murs passés nous soyons tous d'accord. Et j'attends de vous que vous respectiez le plan décidé, car un écart et ce n'est pas que votre vie que vous mettez en jeu mais celle de tout le monde.

Alwan hoche la tête et accepte de prendre la direction de l'aile droite, il regarde les soldats présents dans la salle, qui vat-il prendre ? Son frère, c'est une évidence, même s'il ne veut pas l'exposer au danger il sait que Gémaël n'acceptera pas de rester bien sagement ici, de même pour Eden, il ne va même pas essayer de la dissuader.

« Moi aussi... Je vous accompagne ! »

Oh non, cette voix Alwan la reconnait et ça ne lui plait pas tellement, il cherche des yeux la petite tête rousse dans la foule et espère qu'Eden n'a pas entendu, elle va piquer une crise, elle ne laissera jamais Lux partir affronter un titan aussi dangereux. Le problème c'est qu'une mission basée sur le volontariat ça veut bien dire ce que ça veut dire, tout le monde peut venir. Il doute de pouvoir la faire changer d'avis. Alwan s'approche d'elle pour lui parler.

Tu restes près de nous quoi qu'il arrive, pas de comportement héroïque et tu te débrouilleras seule avec Eden après. Si tu sens que la douleur est trop forte tu te trouves un endroit en hauteur à l'abri et tu attends ! Mon escouade n'a subi aucune perte aujourd'hui, tu ne feras pas exception à la règle, compris !?

 
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 29 Aoû - 21:09
Invité
Mission spéciale : Time to die
Ft. Beaucoup d'autres
Tout le monde semble accepter la répartition que je propose. Me voilà donc responsable de tout le monde, si ça merde c'est vers moi qu'on se retournera. Bon sang que j'aurai aimé que Tess, la major nous accompagne, au moins ça m'aurait déchargé d'un bon fardeau. Mais non cette fois c'est moi allait devoir veiller à la cohérence de la mission et essayer de ramener un maximum de monde en vie. Pendant que je pense à mes problèmes mon groupe central commence à se former. C'est avec soulagement mais inquiet aussi que je vois des membres de mon escouade se joindre à moi, Allan notre médecin, Lana qui relaie mes ordres et pour finir Silver qui fait office de force de frappe et de garde du corps. Les autres semblent n'avoir pas souhaités venir, et je ne leur en veux pas. Quelques autres membres du bataillon ainsi que divers soldats de la garnison et des forces spéciales me demandent de me rejoindre, à l'image de Saly et de cet Ethan. Au moins j'allais pouvoir m'appuyer sur un bon effectif de soldats pour relayer et exécuter les ordres.

Bon on a pas toute la journée, la mission est de tuer le titan hors normes et de récupérer des corps si possible, on joue pas aux héros. Je vous expliquerai comment on va fonctionner en attendant allez vous équiper et préparer vos chevaux. On se retrouve dans une heure, profitez-en pour vous assurez que vous êtes prêts à mettre vos vies en jeu.

Joignant le geste à la parole je vais rejoindre Eileen qui s'occupe déjà de son cheval, sans un mot je scelle ma monture, que j'ai nommé Ablette. Je file aussi enfiler mon équipement tridimensionnel et faire un petit paquetage. Près d'une heure après avoir quitté la réunion me voilà prêt. J'attends devant la porte que tout le monde se rassemble. Eileen à ma gauche, Allan à ma droite. Derrière moi commencent à s’agglutiner les membres du centre, j'aperçois Saly à qui je fais signe de se rapprocher de moi, de manière à l'avoir juste derrière, j'assigne son camarade Ethan à sa droite et Silver à sa gauche. Lana et deux autres désignés comme messagers sont devant moi. Le reste du groupe se réparti comme ils peuvent en 3eme ligne et plus.

Une fois la porte passée ne restez pas collés les uns les autres espacez vous autour de nous, tout en restant à portée de voix sauf les messagers et ceux juste derrière moi. On va essayer de maintenir une formation assez serrée pour progresser rapidement, en tant que centre de la formation nous sommes les plus à l'abri mais je eux vous envoyer a tout moment en renfort d'un autre groupe, et gardez en tête que des titans peuvent nous tomber dessus à tout moment même à notre position.

Tandis que j'explique rapidement le reste de la stratégie et surtout comment se déroulent les sorties hors des murs pour mettre au courant les soldats de la garnison et des forces spéciales, tout les groupes semblent s'êtres préparés et complets. Je vois alors dans un grand fracas la porte commencer à s'ouvrir tandis que l'escouade Bailey se préparer à les franchir. C'est parti.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 30 Aoû - 18:20
Invité
Time to die


Une heure, c’est ce qu’il avait été laissé aux volontaires pour se présenter devant les portes munis de leur équipement et de leur paquetage. Tellement de temps, et en même temps si peu pour tout faire. Pour s’expliquer. Mais au moins, cela l’empêchait de penser à ce qu’il se passerait après. Après que les portes se soient ouvertes. Autant ne pas le cacher, il appréhendait la sortie : pas au point de revenir sur sa décision, non, et pas assez pour rester figé au moment où il faudrait agir. Durant le Festival, il s’était frotté de près aux Titans, même si son rôle s’était cantonné à l’évacuation des civils. La mort des filles avaient été la goutte d’eau : Aedan avait soif de vengeance, mais surtout soif d’action. Faire quelque chose. Agir. Et cette sortie, il en avait presque un besoin vital.
C’est ainsi qu’il l’avait présenté à ses proches. Et s’il avait lu la peur et l’incompréhension dans les yeux de ses parents, au moins, ça n’avait pas été aussi dur que ce qu’il appréhendait. Il n’empêche, ressentir cette culpabilité, ce sentiment qu’à cause de lui, tout le monde s’inquiétait… non, il ne pourrait probablement pas supporter ça à chaque sortie. A chaque action.
La préparation de son paquetage avait été rapide : après tout, avant qu’il ne parte de la maison, il avait vu faire Ezéchiel des dizaines de fois. Et puis, Garnison ou pas, chaque soldat se tenait prêt au pire, alors, cela ne différait pas vraiment. Boucler son harnais, vérifier ses lames, s’assurer de la proximité d’éventuelles lames de rechanges, des réserves de gaz ; des gestes si répétés qu’il les effectuait en général sans y penser, mais aujourd’hui, c’était complétement différent. Aujourd’hui, le moindre détail ferait la différence entre rentrer en un seul morceau, ou ne pas rentrer du tout. Comme les dernières membres de L’exploration.

Il avait longuement hésité à laisser un mot à Linah, mais fini par le faire en espérant sincèrement qu’elle n’aurait jamais à le lire. Ou même qu’elle ne devinerait jamais qu’il avait écrit une quelconque ligne, d’ailleurs. Il avait glissé l’un de ses sachets de thé dans son paquetage, songeant avec amusement que c’était complètement stupide. Mais après tout, il avait le droit d’être stupide parfois. Sa décision de s’embarquer dans cette mission le démontrait bien.
Il avait sellé Danseuse, bouclé son paquetage sur la jument avant d’embrasser les petits et de serrer ses parents dans ses bras, tout en tentant de ne pas donner à cet au-revoir des allures d’adieu. C’était complètement raté, soit dit en passant.

Et maintenant il se trouvait là, devant les portes, ses doigts jouant distraitement avec la crinière de sa monture. En première ligne… en même temps, il n’aurait pas aimé qu’il en soit autrement. Se planquer derrière ses camarades, non, il n’en avait pas envie. Et puis, que pouvait-il lui arriver, après tout, accompagné d’hommes aussi expérimenté ? L’idée que les soldats décédés devaient penser peu ou prou la même chose l’effleura, mais il la rejeta bien vite. Ce n’était pas le moment de flipper, après tout. Même s’il crevait d’appréhension, en vérité.
Petit discours d’un gradé, explications, conseils… le brouhaha autour de lui semblait bien incapable de l’arrêter dans sa contemplation presque hypnotique des murs qui lui faisaient face. A peine nota-t-il que les soldats se rassemblaient sous les ordres de ceux qui seraient leurs Caporaux pour l’instant. L’heure imparti devait être presque écoulée, songea-t-il sans s'en émouvoir plus que ça.
Comme s’il touchait un talisman, ses doigts s’égarèrent sur l’insigne de la Garnison, deux roses rouges qui tranchaient presque au milieu des uniformes, majoritaires, des volontaires de l’Exploration. Aedan n’avait jamais été un croyant, même s’il s’était intéressé au culte que vouait les hommes comme son Caporal au mur. S’il existait des Dieux quelconques, il les priait pour que chacun ici revienne entier. Et surtout Aiji et Kaidan : ses frères lui feraient sans doute la peau sinon. Quant à Jayce… s’il était ici, malgré son apparente dénégation, c’est qu’il n’était pas aussi mauvais que ça. Il était l’une des nouvelles recrues de Bailey, après tout, et ce dernier savait choisir ses hommes.

Aedan reporta son attention sur les portes. Si l’idée de les franchir pour la première fois était dérangeante, celle qu’il le faisait peut-être pour la dernière fois était carrément terrifiante. Une simple pression des genoux, et Danseuse avança docilement, bien peu concernée par les tourments des humains tout autour.


©Falling Angel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Sujets similaires
-
» Une Nuit dans l'Enfer Juif: 1945 [Mission spéciale #1 : Time Crisis] [Ft Barry Allen, Reverse-Flash, Ace]
» Emission Saint Seiya du Club Dorothée (avec vintage dedans)
» Fort Boyard 2008 - Émission 07 - Équipe Spéciale acteurs
» Fort Boyard 1991 - Émission 27 - Équipe Spéciale animateurs d'Antenne 2
» EMISSION 11 (29/12/2012) - Équipe Anne-Gaëlle Riccio - Spéciale Nouvel An

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: