AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MISSION SPÉCIALE • Time to die.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Invité
Invité
Sam 22 Aoû - 16:37
Invité

Don't leave me.


Te voilà maintenant assis au beau milieu de ce monde, juste à côté de Hodgen. Tu as finis de distribuer tes cookies, il ne t'en reste plus qu'un et tu le regardes avec envie. Alwan n'est toujours pas sorti de cette petite réunion, et tous les autres gâteaux ont maintenant disparu de la circulation. Chacun a mangé le sien. Tu laisses passer ta langue sur tes lèvres. Cela à un goût de trop peu. Tu as encore faim, et ce cookie te fait les yeux doux. Et puis, personne ne le remarquera si tu l'engloutit vite, même ton jumeau ne pourra rien voir. Tu le sort de son paquet et te met à le reluquer soigneusement. Oui, il est tout moelleux au centre et bien croustillant sur les côtés. Et puis il sent si bon le chocolat et le miel... Tu l'approches de ta bouche. Et puis il est tout doré. Ni trop cuit, ni pas assez. Les pépites de chocolats à sa surface ne sont pas bien aligné cela dit, il y en a une qui te gêne là, ah et puis maintenant il y en a un nombre impair bon sang. Cruel dilemme. Tu fronces les sourcils, puis choisis une autre pépites que tu enlèves. Puis tu tournes ton cookie. Voilà. Un nombre pair et comme ça cela fait symétrique. Maintenant tu peux le manger. Tu jettes un coup d'oeil vers la porte, et, ne voyant pas revenir Alwan, tu engloutis le dernier cookie avec un sourire aux lèvres. Miam miam, que c'est bon...

Une voix rauque te fais sortir de ton petit nuage sucré et mielleux. " De toute façon, il va bien falloir quelqu'un qui sache faire preuve de sang-froid au milieu de ce désastre. Regardez vous tous, vous pensez vraiment réussir quelque chose dans cet état ? Ressaisissez vous enfin, vous êtes des soldats. On ne parle pas d'une partie de pêche on parle de sortir des murs, arrêtez de pleurnicher. Ça vaut aussi pour vous Bailey, on dirait une petite fille qui a perdu sa poupée. " Tu le regardes avec des grands yeux, la bouche pleine de gâteaux que tu finis par avaler avec un grand bruit. C'était ta dernière bouchée. Tu ranges le sac maintenant vide tandis que le Lieutenant se met à murmurer à Hodgen. " Caporal Hodgen vous avez raison, mais essayez d'avoir un peu plus de tact s'il vous plait dans ce genre de situation. Ils sont suffisamment à cran comme ça une telle remarque risque d'en faire sortir de leur gongs plusieurs. Mais bon heureux de voir que vous pouvez garder la tête froide, on en aura besoin. " Oulala cela ne sent pas bon. Tu pensais les avoir un tant soit peu détendu en leur filant des gâteaux mais finalement ça ne va pas mieux. Ah pourquoi c'est pas comme les gosses? Les gosses ça choline mais quand tu leur tends un biscuit ça va tout de suite mieux, ils ont les yeux qui pétillent et adieu les soucis... Bon d'accord ce n'est pas du tout le même contexte. Et ces soldats ont perdus quelques amis, mais là cette mission court à la catastrophe.

" Si je peux me permettre... " Dis tu en te relevant tranquillement. Tu restes calme. A quoi cela servirait-il de s'énerver. Vu l'ambiance qu'il y a dans cette pièce, mieux ne vaut pas mettre le feu aux poudres. Et tu sais que ce que tu vas dire risque fortement de déplaire. " Je trouve cette mission bien suicidaire. Ces trois femmes sont mortes. Tout comme un bon nombre de soldats avant elles sont morts. " Tu lèves la main pour calmer les vives protestations et cris de colère qui s'élèvent. Pour une fois, tu ne joues pas le mariole, tu es on ne peut plus sérieux. " Pourquoi décider de se venger? A quoi cela va t'il servir ? Je sais que vous avez de la colère en vous, c'est totalement compréhensible. C'étaient vos amies, mais ressortir aujourd'hui, ou dans les jours à venir, en étant aussi énervé que vous l'êtes actuellement, cela ne fera que causer plus de morts et de blessés encore. " Tu reprends une profonde respiration. Tu ne sais même pas pourquoi tu cherches à les dissuader de faire ça. Enfin, si. Tu ne veux pas qu'il y ai plus de morts. Mais à voir leur regard déterminé, tu sens que c'est peine perdu. Pourtant tu continues. " A charger de cette manière nous allons tous nous retrouver six pieds sous terre. Il faut se calmer et établir un plan. Ce Titan n'est pas normal. Il est grand, plus grand qu'à l'habitude et il... Il a choisit ces femmes. " Tu sais que tu vas passer pour un fou, mais tu sais que ce que tu dis est vrai. " Il ne les a pas prise au hasard, il ne s'est pas... Déchainé sur le groupe entier comme le ferait un Titan normal. Il est venu, a choisi ses victimes et est reparti. Il n'a même pas essayer de nous poursuivre. " Tu regardes chacun des soldats présents. Il faut bien que tous comprennent. Ils faut bien essayer de les raisonner. Ils ne raisonnent plus, ils ne laissent exprimer que leur colère. Tu soupires. " Sachez juste que si vous y allez je vous accompagnerais. J'aimerai tout de même essayer d'étudier ce spécimen. Et je pense qu'Eden sera du même avis que moi. "
(c) Colyn


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 22 Aoû - 22:00
Invité
Time to die


Si les gamins de Karanes attendaient les sorties du bataillon d’exploration avec impatience, ravi de les voir passer les portes, les adultes eux, attendaient leur retour avec impatience. Ou pas, vu la faible estime que certains avaient de l’Explo. Les pertes subies étaient souvent nombreuses, mais là… là, ça dépassait l’entendement. Trois morts. Les deux premières, il les avait sans doute croisés, mais leurs noms ne lui disait rien. Karhlya… il lui avait parlé, ils avaient sympathisé au chevet de Ez. Et si son frère devait être dans un sale état, ce n’était sans doute rien à côté de celui de Bailey. Il était un ami de la famille, et il se souvenait de l’avoir vu dévasté après la mort de ses camarades. Et les autres, comment pouvait se sentir les autres ? A part au fond du gouffre ?
Est-ce que ça avait de l’importance, au fond, qu’il les connaisse ou pas ? Probablement pas, non. Aedan s’était approché, bien assez pour saisir les nouvelles, bien assez pour comprendre que non, rechercher les corps ne faisait pas partis des priorités. C’était tout bonnement impensable… il comprenait cette décision de ne pas exposer l’Exploration plus encore, après les lourdes pertes subies. Mais pour autant, c’était injuste. Ils étaient des soldats, non ? On leur enfoncé la tête sous l’eau, ils donnaient un coup de talon pour remonter. On tuait leurs camarades, ils les pleuraient, et repartaient au combat. Mais là, on ne leur donnait même pas cette possibilité de faire leur deuil. Parce que c’était bien trop dangereux.

Et puis les nouvelles étaient tombées. Relayée pour ceux qui étaient exilés à l’extérieur de cette salle, incapable de calmer leur colère ou leur tristesse. Une mission de volontaires, pour aller faire quoi au juste ? Tuer du Titan ? Se venger, récupérer les corps, rentrer et pleurer. Tout un programme. Et lui, qu’est-ce qu’il faisait là, en fait ? Tous y allaient de leurs grandes déclarations, et Aedan resta en retrait. Il n’était guère dans ses habitudes de chercher le devant de la scène, ni même de parler sans trop y réfléchir. Et pourtant, il était là, déterminé à venir. Pour les filles, mais aussi pour tous ceux qui se portaient volontaires. Pour ne plus se sentir aussi impuissant que le jour du Festival. Pour tout un tas de raisons en fait, qui s’entremêlaient dans sa tête sans parvenir à émerger vraiment.

Et puis sans doute aussi, parce qu’ils les connaissaient, ceux qui voulaient participer à cette mission. Ce n’était pas que ses proches du bataillon d’Exploration, qui d’aussi loin qu’il se souvienne, avaient amplement prouvé qu’ils ne craignaient pas de sortir. Lightwood, Raven, Dylan… ils étaient de la Garnison, tout comme lui. Et si chacun d’entre eux avait eux une raison personnelle de choisir de garder le Mur plutôt que de sortir, aujourd’hui, on leur offrait une chance de défendre pour de bon ce qu’ils gardaient. Qui aurait pu refuser ça ? Même ces planqués du Bataillon Sacré s’y mettaient. « J’en suis aussi » finit-il par prononcer, s’approchant de ceux qu’ils connaissaient. Quoi dire d’autre ? la tension était déjà à son comble et clairement, il n’avait guère envie de jouer les fauteurs de troubles et de reconnaître que le caporal n’avait pas tout à fait tort. Mais ils étaient des soldats, non ? C’était bien sous la pression qu’ils travaillaient le mieux.

©Falling Angel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 23 Aoû - 14:40
Invité
Girl let me love you And I will love you Until you learn to love yourself Girl let me love you And all your trouble Don't be afraid, girl let me help Girl let me love you And I will love you Until you learn to love yourself Girl let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
Time to die ~ Never Alone Again

Non. Non non non non non. Par pitié elle ne va pas faire ça ! Je me fiche que ces filles aient été ses amies, moi je peux pas imaginer mettre mon amour en danger. Elle est folle, ça je le sais depuis des années, mais à ce point, j'aurais prié pour que ça ne soit pas le cas. Puis avec un regard déterminé elle rejoint la sortie. La réunion n'est pas finie, l'annonce officielle ne sera pas fait tout de suite. Ils sont encore en train de se battre pour des détails. Je regarde l'assemblé, grogne et cours après Raven. Quand j'arrive dehors, je suis assez abasourdi par l'attroupement qui s'est formé. La fine fleur est là. Pourquoi j'ai l'impression d'être le seul homme sensé d'un coup. Les un après les autre, ils affirment vouloir être volontaires. Ils veulent vraiment tous partir à la chasse au monstre après qu'il y ai eut tant de morts ? C'est du suicide. J'avoue que je me pose des questions sur ce Titan et que je réalise l'importance de ce qu'il représente, mais quand même de là à moi même le voir de mes yeux. Je suis certain de pas le vouloir.

Mais ils enchaînent. En premier Raven. Je reste sans voix. Heureusement Bailey est là pour refaire venir à la raison sa cousine. Mais ce n'est sans compte sur Gladstone. Elle sort aussi. Forcement Raven va suivre. Je les connais. Elles ont le même objectif. Moi et Aiji somme maintenant pas plus puissant que de la poussière sur leur route. On aura beau s'élever, les gêner, au final elles iront jusqu'au bout. Je me fou totalement des petites discussion qui s'en suivent. Je n'en n'ai rien à faire que des gens de la spéciale ou de l'exploration. Moi ce que je vois c'est que deux personne de mon équipe veulent risquer leur vie. Alors que je m’apprête à ouvrir la bouche pour essayer de les raisonner, c'est un autre membre de mon équipe qui affiche son soutien à l'opération « Mahon ? Vous aussi ? » Mes paroles sont étrangement similaire et coordonnées avec celui qu'on surnomme Butch. Il me faut un moment pour comprendre pourquoi il dit ça. Mais évidement, le lien c'est Callum. Je soupire lourdement. « Vous vous rendez compte dans quelle position vous me mettez ? Je suis désolé Bailey, mais si ces trois là se mette d'accord, à mon grand désespoir, vous comme moi ne pouvons plus rien y faire. Mais c'est hors de question que je vous laisse y aller seul. Vous feriez quoi sans votre Caporal ? » Les gens me regarde. Un Idiot de plus à ajouter sur la liste. Je regrette déjà mon choix. Mais je peux pas laisser Raven y aller sans moi. Même si j'ai confiance en Mahon et Gladstone pour veiller sur elles, je veux pas la laisser. C'est plus fort que moi. Plus fort que ma peur.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 23 Aoû - 15:19
Invité
As a child you would wait And watch from far away. But you always knew that you'd be the one That work while they all play. In youth you'd lay Awake at night and scheme Of all the things that you would change, But it was just a dream! Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town. Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town. From dust
Hold my hand ~ Desperate people

Cet idiot n'a pas l'air de se rendre compte qui il est en train de provoquer. Ses mots m'enervent. Tous sans exceptions. Cet air de suffisance. J'ai envie de lui mettre la tête dans le mur jusqu'à ce qu'elle n'existe plus. D'ailleurs ses derniers mots me provoque bien trop. Comment ose-t-il ? Je m’apprête à l'attraper pour lui faire bouffer le sol quand Aiji me stop dans mon élan. Je serre les dents et me retourne pour ignorer cette sous merde. Je préfère parler à des gens intéressant. Quand Raven arrive pour nous donner la bonne nouvelle, je suis lancer dans une nouvelle quête. Une énergie nouvelle m’enveloppe. Je vais venger les filles. « Caporal, si vous imaginez une seule seconde que je vais vous laisser repartir sans moi, vous vous fourrez le doigt dans l’œil jusqu'à toucher vos boyaux. » Des voix s’élèvent rapidement pour affirmer que eux aussi en sont. Dylan, Raven, Hodgen, même les deux de la spéciale. Des gens qui traînent autour du Lieutenant. « Puis vous avez entendu Hodgen. Faut bien quelqu'un qui gardera son sang froid. » Je le regarde avec un sourire carnassier. Entre lui et moi c'est explosif, mais dans le font c'est peut-être parce qu'on se ressemble un peu. On est des guerriers.

Puis une voix s'eleve. Celle d'Aedan. Il viens aussi. Mon cœur se serre. Elijah va faire une crise. « Aedan ? Toi aussi ? » Étrangement, j'entends comme un écho. C'est Lightwood qui lui demande en même temps que moi. Mais lui garde le silence un moment, me permettant de parler un peu à mon frère. « Ça va être dangereux. Je te préviens, tu sors pas si tu n'es pas avec moi. Tout le temps. Tu m'as compris ? Tu n'as pas le droit de mourir, sinon je te tue. » Sur cette déclaration vaseuse, c'est au tour de Lightwood de se porter volontaire. Étonnant. Il est pas réputer pour être un modèle de courage face à un Titan. De toute façon, on a besoin de gens compétents. Et plus il y a de gradés, plus il y a de chances de réussite en théorie. Il n'y avait qu'une seule chose qui comptait maintenant retrouver ce Titan et l'exterminer. Je voulais pas entendre parler de captures. Si la section de recherche voulait l'étudier, ils allaient avoir tout intérêt à le retrouver avant moi.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 23 Aoû - 19:05
Invité

When the Darkness comes
    rencontre avec Joe Black

« Rav, certainement pas. Je ne te laisserais pas faire. C’est hors de question ! » Ce serait mentir que de dire que Raven ne s'était pas attendue à cette réponse de la part de son cousin. Mais elle ne s'était pas non plus attendue à ce qu'il la prenne dans ses bras. Mais elle se laisse faire. Parce que finalement, ça fait du bien. Même si elle sait que lui essaie surtout de la faire changer d'avis. « Je veux pas te perdre, je pourrais pas le supporter Rav’. Je ne pourrais pas. » Elle resserre elle aussi son étreinte. Elle comprend parfaitement le sentiment. Après tout, elle le ressent aussi à chaque fois qu'il sort des murs. Mais ça ne changerait rien. « Ce n'est pas un calin qui va y changer quelque chose, Aiji. »

Autour d'eux, il semble à Raven que tout le monde parle en même temps. Il y en a même un qui a ramener des cookies, après avoir soigner la main de son cousin. Elle lui en ait reconnaissant. Surtout qu'elle peut ainsi quitter ses bras, bien qu'elle ne s'éloigne pas non plus trop de lui. Après, elle ne fait pas vraiment attention à qui décide de venir. Elle retient surtout les gens qui comptent véritablement pour elle. Dylan, comme elle le savait déjà. De toute façon, elle ne pouvait pas y aller l'une sans l'autre. Aedan aussi, au moins, une partie de l'équipe sera là. Puis c'est Lightwood qui reprend la parole. Elle peut encore parfaitement voir son expression à l'intérieur de la salle de réunion. Un regard qui pourrait bien lui filer des frissons. D'accord, il s'inquiète pour elle, mais elle sait aussi qu'il ne va pas le montrer devant les autres. « Vous vous rendez compte dans quelle position vous me mettez ? Je suis désolé Bailey, mais si ces trois là se mette d'accord, à mon grand désespoir, vous comme moi ne pouvons plus rien y faire. Mais c'est hors de question que je vous laisse y aller seul. Vous feriez quoi sans votre Caporal ? » Elle sait qu'elle ne devrait pas, pourtant elle ne peut s'empêcher de lui faire un léger sourire. Sûrement parce qu'elle se sent mieux avec lui à ses côtés aussi. Et qu'il a raison. Ils ne pouvaient rien faire sans leur caporal. Mais pour une fois, elle se retint de commentaire. Se contentant de voir ce qui se passait plutôt que de parler à tort et à travers. Elle se rendait petit à petit compte qu'elle allait surtout sortir. Et une boule d’appréhension se formait au creux de son ventre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humanity
« pnj »
+ MESSAGES : 89
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Aoû - 19:24
MISSION SPÉCIALE


Les plus hauts gradés de chaque divisions quittent la salle. Les délibérations sont désormais terminées, aucun d'entre eux n'a souhaiter prendre la responsabilité d'une telle folie. Aucune Expédition extra-muros officielle ne sera organisée, peu importe les raisons qui animent une partie ou une autre des soldats présents. Le brouhaha est assourdissant. Les discussions vont bon train. L'Expédition n'attendra pas et un porte parole désigné se décide alors à monter sur une table pour faire entendre sa voix. Il s'éclaircit la gorge et demande à ce que silence soit fait. « Soldats ! Voici la décision qui a été prise, elle est irrévocable sachez le ; le Bataillon d'Exploration n'organisera aucune expédition, que ce soit dans le but de capturer ou chasser ce Titan. En revanche, suite à de nombreux désaccords … ceux qui le souhaitent, et ce même s'ils ne portent pas le blason bleu, sont autorisés à quitter les murs dans l'heure qui suit. Je vais être clair, mes amis, cette mission n'a aucun but précis. Tuez ce Titan, capturez le, ou ramenez simplement les corps de vos disparus … mettez vous d'accord. La décision vous revient. Souvenez-vous simplement que quel que soit votre choix, vous risquerez tous vos vies pour ça aujourd'hui. Bonne chance à tous. » L'homme, massif, finit par sauter à terre. Il quitte alors la salle.

Préparez-vous soldat. Vous disposez d'une heure pour vous préparer, vous organiser. Le détail des équipes est placé dans le premier post, ainsi que la position de chaque escouade dans la formation. Dans une heure, les portes extérieures de Karanes s'ouvriront pour laisser passer un Bataillon que VOUS aurez constitué. Soyez forts, soyez courageux, revenez en vie.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 23 Aoû - 22:16
Invité

Time to die

 
c'était juste une mission de repérage. Rencontrer des titans durant les missions, c'était pas quelque chose de surprenant mais au fond personne n'était préparer à un tel monstre, un tel massacre…
Jayce galopait avec le reste de l'escouade du caporal Bailey juste un peu plus loin derrière Astrid, celle à qui il devait la vie. Puis quelques instants après c'était … l'hécatombe. Cette chose gigantesque fonçait sur elle. Fuir ? Oui Jayce l'aurait fait, il n'aurait même pas regarder en arrière ou chercher à récupérer au passage d'éventuels mourants … si ce n'était pas elle, s'il ne l'avait pas vu se faire propulser dans les airs elle  et sa monture. C'était sans réfléchir que la jeune recrue avait pousser Kyo au galop, peut être en pensant vainement qu'il y avait encore une chance de lui venir en aide. Mais il était trop tard… quelque instant plus tard elle n'était plus et un autre cavalier, dans la panique générale, était venu le heurter de plein fouet, faisant heurter violemment le sol à la jeune recrue. Puis après ça plus rien, sa vision était devenu trouble, Jayce sombra dans le néant…



c'était tout se dont il se souvenait quand il s'était réveillé dans l'un des lit de l'infirmerie du QG.
Il aurait pu penser pendant un court instant que ce n'était qu'un mauvais rêve mais la poche de glace qu'on lui avait poser sur le front lui prouvait le contraire. Comme Karhlya et Iliana, elle était morte …  Pendant une bonne heure  la jeune recrue avait sentit des larmes coulaient le long de ses joues et cela  à chaque fois qu'il repensait à sa rencontre avec Astrid. C'était bien les souvenirs des moments où elle était encore en vie qui était le plus douloureux. C'était ce dire qu'on ne les reverrai plus jamais. Finalement il s'était lever et préparer à sortir, malgré les protestations de l'infirmière. Risque de commotions cérébrale mon œil ! S'il tenait debout c'est que ça allait mieux non ? Il ne tarda pas à atterrir dans les couloirs du QG et alors qu'il traversait l'un des halls, il pu enfin entendre au loin les dires des autres membres de l'exploration. Ça parler d'aller en dehors des murs encore. Bientôt les portes de la salle de délibération vint à s'ouvrir et le verdict tomba. Libre à eux de vouloir se jeter dans la gueule du loup.

«  Pourquoi faire ?  Elle sont mortes. » avait il dit direct à son caporal qui semblait bien déterminé à ce lancer dans cette quête. Lui qui s'attacher rarement à quelqu'un et qui avait encore du mal à voir le sens véritable de l'esprit d'équipe avait encore du mal, affichait une mine fermée ,prétendant être  hermétique à tout cela. Pourtant au fond bien qu'il ne tenait pas à le montrer,   il avait l'impression de sentir son cœur lourd de chagrin et de remords.
william shakespearehamlet; act. 1 - scene 2
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 23 Aoû - 23:51
Invité
Time to die Sans l’étonner, Saly vit plusieurs personnes se porter volontaires. En fait, presque ceux qui étaient présents avaient annoncé leurs intentions de rejoindre cette mission et la jeune femme en faisait bien entendu partie. Elle qui avait toujours voulu rejoindre l’exploration mais qui avait cédé à son aîné et rejoint les spéciales, elle allait enfin pouvoir accomplir une partie de son “rêve”. Mais malgré tout, la blonde pouvait toujours sentir les tensions présentent entre différentes personnes, comme s’il fallait toujours chercher la petite bête pour essayer de déclencher quelque chose. Cependant, la jeune femme ne faisait pas partie de ces personnes. Elle s’était contentée d’annoncer qu’elle serait des leurs, n’étant pas à vouloir envenimer les choses, même si elle savait qu’elle devrait se confronter tôt ou tard à son frère. Il voulait la protéger et la voilà qu’elle se proposait pour sortir des murs. Mais voilà, la soldate était quelqu’un d’assez têtue et, lorsqu’elle avait une idée derrière la tête, elle ne l’avait pas ailleurs. Alors, la jeune femme ne fut pas vraiment étonnée de le voir arrivée et se prépara à devoir camper dans ses positions pour ne pas flancher et montrer sa détermination. Elle était sûre d’elle sur ce coup et voulait prouver qu’elle en était capable. Après tout, elle avait bien fini dans les premiers de sa promotion et ce fut d’ailleurs l’un des arguments qu’elle sortie à Hayden. Au final la jeune blonde n’eut pas à persister très longtemps et écouta les instructions de son frère.  ❝Et je ne chercherais pas à négocier. Mais je veux sortir vous aider. ❞ Lui répondit-elle s’en trop savoir quoi dire d’autre.

Une fois qu’Hayden se fut éloignée, Saly soupira doucement de soulagement. Elle avait eu peur de ne pas réussir à lui tenir tête, mais finalement il la prenait avec lui. Au moins elle serait sous ses ordres, ce qui lui semblait plus facile que de finir dans le groupe de quelqu’un qu’elle ne connaissait pas. Se re-concentrant sur ce qui se passait, elle écouta l’homme de l’exploration donner son point de vue. Elle était d’accord avec lui sur le fait qu’il allait falloir établir un plan et décida de se rapprocher pour mieux entendre ce qui allait se dire. Elle resta silencieuse à écouter le porte-parole et décida de repérer son frère pour le rejoindre. Comme elle allait être sous ses ordres, il valait mieux qu’elle reste non loin pour avoir les instructions. ❝Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? ❞
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 24 Aoû - 0:36
Invité
Mission spéciale : Time to die
Ft. Beaucoup d'autres
Bon voilà que l'annonce est officielle, pas trop de nouveaux volontaires la plupart avaient déjà annoncés leur souhaits de participer. Reste la stratégie, tout le monde à l'air pressé de partir mais j'en voit pas beaucoup penser à la répartition de tout ce beau monde. Si on sort comme ça on est foutu pas la peine de partir. Du coup je prend quelques minutes pour réfléchir avant de demander le silence. Bon je dois m'y reprendre à trois fois avant de l'obtenir. C'est bon j'ai l'attention de toute le monde même s'il faut un rien pour que ça reparte.

On part bientôt mais pas question qu'on y aille comme une bande de recrues tout juste promues. On va commencer par s'organiser. Il nous faut une formation. Je me propose de prendre le centre, étant le plus haut gradé participant à l'expédition et n'ayant pas perdu de membre d'escouade je suis l'un des plus apte à garder la tête froide. Pour le reste de la formation il serait préférable que ce soit des gradés de l'exploration qui en prennent le commandement, question d'expérience. Caporal Hodgen, caporal Ceylian pourriez vous vous occuper respectivement des ailes gauche et droit de la formation? Et je propose le caporal Bailey en avant garde. Chacun d'entre vous est libre de choisir ses hommes bien entendu. Si certains ne trouve pas d'escouade ils me rejoindront. Est-ce que tout le monde est d'accord? C'est le moment de se manifester, ce serait bien qu'une fois les murs passés nous soyons tous d'accord. Et j'attends de vous que vous respectiez le plan décidé, car un écart et ce n'est pas que votre vie que vous mettez en jeu mais celle de tout le monde.

Je reprend mon souffle et attends les remarques, ces choix me semblent les meilleurs possibles. Utiliser la colère de l'escouade d'Aiji en première ligne plutôt que de risquer que ça nous explose à la figure et nous mette en l'air une aile entière. De même les séparer n'aurai rien donner de bon, c'est donc la meilleur solution envisageable. Et des groupes plus solides sur les flancs tandis que je vais devoir faire mon rôle de lieutenant à une échelle bien plus grande que ce dont j'ai l'habitude, mais dont je suis celui ayant le plus d’expérience. Je ne nie pas que ça me fait un peu peur et que si je le pouvais je refilerai le poste à quelqu'un de plus expérimenté. Mais je les accompagne pour les aider à rester en vie surtout et je me dois de le faire tel quel. Bon si certains protestent maintenant. Je me tourne néanmoins vite fait vers Saly et Eileen qui sont derrière moi.

Quoiqu'il arrive vous deux vous restez avec moi.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 24 Aoû - 7:14
Invité
TIME TO DIE × ft. les suicidaires



C'est le gros bordel ici. Tout le monde se gueule dessus, y'en a qui veulent défoncer les murs, d'autres qui se demandent pourquoi on est encore là, certain voulant comprendre l'énervement des autres et ceux qui dépriment. T'as l'impression qu'on leur a annoncé la fin du monde et qu'ils tentent de trouver une solution. Même ton lieutenant s'y met en plus. Mais tu ne dis rien, tu reste sagement dans ton coin avec les bras croisés.

Tu hausses un sourcil cependant quand tu vois la petite soeur Malcal débarquer et soutenir qu'elle veut sortir des murs. Elle est sérieuse ? Soit, mais hors de question que tu ne joues les baby sitter, si tu y vas c'est pour faire ton job et foncer la tête la première avec tes lames en mains pour te baston contre le titan. Haydan se résigne à accepter sa demande mais tu ne dis rien. Il explique son plan, la formation qu'il propose et pour toi, ça te va.

Hayden« Quoiqu'il arrive vous deux vous restez avec moi. »

Finit-il par dire. Non mais quel idée, comme si tu pourrais aller sous les ordres de quelqu'un d'autre que lui ? Si tu n'es pas à ces cotés ça ne sert strictement à rien. Tu prends une petite moue vexée et tu inclines la tête avant d'approcher pour lui murmurer à l'oreille.

Fiora« Auriez vous peur que je ne tombe sous le charme d'un Caporal, lieutenant ? »

Tu lui adresses un clin d’œil et finalement tu prends le chemin de la sortie. Y'a plus rien à voir et tu dois préparer Dandinou pour la sortie. Ton fidèle destrier en a vu de toutes les couleurs et cette fois, tu espère bien que ce ne sera pas la dernière. En passant tu reprends pour ton lieutenant, toujours comme un souffle à son oreille.

Fiora« Je ne te lâcherais pas. »

A prendre dans n'importe quel sens, mais tu lui souris avant de partir, laissant les autres se gueuler dessus encore et toujours.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Sujets similaires
-
» Une Nuit dans l'Enfer Juif: 1945 [Mission spéciale #1 : Time Crisis] [Ft Barry Allen, Reverse-Flash, Ace]
» Emission Saint Seiya du Club Dorothée (avec vintage dedans)
» Fort Boyard 2008 - Émission 07 - Équipe Spéciale acteurs
» Fort Boyard 1991 - Émission 27 - Équipe Spéciale animateurs d'Antenne 2
» EMISSION 11 (29/12/2012) - Équipe Anne-Gaëlle Riccio - Spéciale Nouvel An

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: