AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MISSION SPÉCIALE • Time to die.

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
avatar
Humanity
« pnj »
+ MESSAGES : 89
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Aoû - 19:44
Time to Die.




L'objectif de mission était simple, très simple. Voyager, tout simplement. Loin, toujours plus loin. Le but secondaire, était de trouver un emplacement idéal pour bâtir une base, un point de ralliement et de ravitaillement pour les missions à venir. Le Bataillon subit pour cette mission de lourdes pertes, et le retour presse. Les soldats sont épuisés, à bout de forces, les équipements et surtout les bonbonnes de gaz arrivent en bout de courses. Le chemin sera long, mais le Bataillon presse le pas … c'est alors qu'il surgit, ce Titan. Il est gigantesque. Plus grand qu'aucun Titan jamais vu...il dépasse les vingt mètres habituels. Vingt-cinq, pas loin de trente. Il est rapide, il court en direction des soldats… puis stoppe sa course. Il se tient là, debout au milieu des chevaux en panique. Il semble observer, analyser, chercher. Puis de nouveau, il bouge… il tend les mains et attrape des soldats qu'il sert entre ses doigts, avant de les dévorer. Astrid Eïvinnd, Iliana Zeïtseva, Karhlya Ainsley ... trois de vos équipières viennent d'être avalées sous vos yeux. Malheureusement, il n'y a rien a faire. La retraite est sonnée. Il vous faut rentrer. Fuir pour vos vies.

La mission, en bref.

La mission débute à l'intérieur des murs, peu après le retour du Bataillon d'Exploration. Il est temps d'annoncer les pertes. Vous avez un moment pour jouer vos réactions. Viendra ensuite le temps de l'annonce de la mission à venir, vous pourrez donc jouer vos personnages prenant la décision de sortir, exposer ses raisons, etc... Puis, la mission sera lancée. Pas d'ordre de passage. Réponses courtes !


Les Décisions.

Le nombre de personnages gradés étant important, nous avons décidé de faire en sorte de laisser à chacun d'entre eux un peu de pouvoir. Aiji, Hodgen, Alwan et Hayden, le PNJ apparaîtra de temps à autre pour s'adresser à l'un de vous. Il mettra sur votre chemin un choix, et deux ou trois possibilités. A vous de choisir ce qui vous paraîtra le mieux pour orienter cette mission.


Escouades.

Team Bailey + - première ligne - Jayce C. Hale ; Kaidan Demetrius ; Aedan Mahon. (Caporal PNJ.)
Team Hodgen + - aile gauche - Raven Graymarck ; Jeremiah Lightwood ;
Team Ceylian + - aile droite - Gémaël Ceylian ; Lux Garroway ; Dylan Gladstone ; Eden Garroway.
Team Malcal + - centre - Ethan Wideed ; Saly Malcal ; Fiora Carter.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 21 Aoû - 0:08
Invité
As a child you would wait And watch from far away. But you always knew that you'd be the one That work while they all play. In youth you'd lay Awake at night and scheme Of all the things that you would change, But it was just a dream! Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town. Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town. From dust
Hold my hand ~ Desperate people

Ma colère est infinie. Rageuse et infinie. En tant d'année, il ne m'a jamais vu dans un tel état. Je hurle, tout le monde me regarde. Je me déchire les cordes vocales. Il est là impuissant face à mon desespoir. « Cinq années ! Cinq ans pour ça ?! Et je n'ai même pas le droit de la venger ? Ils se foutent de moi ? » Ils viennent de nous annoncer que l'exploration en fera pas de mission de récupération des corps. Je me sens tellement impuissant. Je me sens tellement vide. Pourquoi faut-il qu'elles trois soit victimes de ce monstre. Pourquoi maintenant. Je me revois devant la porte à notre retour. Elijah qui réussi à être là et qui me vois épuiser et en silence, dés que mon regard croise le sien, des larmes commence à couler puis je tombe de cheval. Je ne me réveil que des heures plus tard. On a déjà annoncer la mort des victimes aux familles. Elijah était auprès de moi. Et maintenant ça ? Je peux pas accepter ce qui s'est passé. Pourquoi est-ce que j'ai du vivre ça. Cinq année réduite à néant. Je me repasse le film encore et encore dans la tête. Et je deviens dingue. Je dois retrouver et exterminer ce monstre. Il le faut pour ma survie mentale.

Chaque image est gravée dans ma mémoire. Un trait noir dans le ciel. Un cri déchirant. Un cri bien trop familier ; Je l'avais entendu plusieurs fois quelques semaines avant. Ce cri m'avait sauver la vie. Astrid. Elle nous supplie de fuir. Alors que je pense être en sécurité sentimentale, pour la première fois en dehors de ces murs, mon cœur se déchire. J'aimerais ne pas l'écouter. Mais son visage est résigné. Elle sait qu'elle va mourir et je le sens déjà, elle a raison. L'abomination est trop rapide. Astrid n'est que la première. Je reste là avec un air hébété, sans pouvoir bouger devant ce spectacle monstrueux. Bientôt elle n'est déjà plus. Je ferme les yeux et commence à foncer le plus rapidement possible. Merde, merde. Astrid. Elle n'est pas de mon équipe, mais durant mes derniers moments difficiles elle était toujours là à mes côtés. Je tremble. Je lui dois la vie et je n'ai même pas défendu la sienne. Mes poings se serre sur le cuir.

Mes yeux seraient rester clos très longtemps encore si un nouveau cri n'avait pas retenti. Surtout suivis d'aussi prêt par un autre. Cette fois, l'heure était au drame. Mon cheval refuse de ralentir. Je sens sa peur. Je ne peux que regarder et souffrir. Iliana puis Karhlya. Mon cœur est au bord de l'explosion. Mes cris me déchire la gorge. Mes yeux ne voient presque plus rien. Je en suis d'une masse informe de douleur. J'avais fait une promesse. Une promesse à Anderson. Ce jour là. Je ne devais pas le laisser tomber. Et maintenant, dés la première sortie, elle est morte. Comment je vais pouvoir le regarder en face ? Et Ez ? Et Tay' ? Et Aiji ? Je ne suis plus capable de rien. Cinq années qui se termine par un instant aussi fugace. Une demi-seconde, un cri et ma flagrante impuissance. Je suis rapidement en état de choc. Je ne sais même pas comment j'arrive entier à Karanese.

Et aujourd'hui. Aujourd'hui on ose me dire que les venger est inconscient ? J'ai envie de rentrer dans cette salle de frapper le moindre de ces connards bien assis sur leur chaise. Rapidement, on me demande de sortir. Je suis dérangeant. Pas étonnant. Je me calme pourtant une fois dehors, je pose mes fesses sur le sol et prends ma tête entre mes mains. J'entends des pas revenir vers moi. « Je suis désolé mon ange. S'il te plaît laisse moi seul. Va voir s'ils ont pas d'autres nouvelles à nous transmettre. Je … Je vais rester là et tenter de me calmer. » J'étouffe un sanglot pour finir cette phrase. Il hésite, mais s'exécute. J'en fais la promesse. Même si je dois sortir seul et par mes propres moyens, je les vengerais.


© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 21 Aoû - 1:17
Invité

When the Darkness comes
    rencontre avec Joe Black

Elle avait vue la tête d'Aiji à son retour. Et juste en voyant son visage, elle avait su qu'elle n'allait pas aimer ce qu'il allait lui annoncer. Trois. Trois pertes. Juste ça avait suffit a faire perdre toute couleur à Raven. Puis Aiji avait fini par prononcer trois noms. Et il avait semblé à la jeune femme qu'elle avait sombré de plus en plus dans les ténèbres. D'abord Astrid. Le premier choc. Sa camarade de promotion. Son amie aussi. L'une des rares a comprendre totalement ce que c''était d’intégrer la garnison pour exaucer le vœu d'un parent. Celle aussi qu'elle admirait pour avoir finalement eu la force de faire ce qu'elle voulait vraiment. Puis Iliana, et là, elle n'avait pu que revivre la scène qu'elle avait supporter dans cette maison, alors que son cousin avait du faire face à la disparition de sa sœur. Voilà que sa cadette avait le même destin qu'elle. Puis Karlhya. Son amie, la cousine de Dylan. Une fille avec qui elle avait tant partagé. Et voilà, les trois envolés, disparues comme ça. Même pas de corps à enterrer, rien. Il ne restait plus rien. Elle avait alors entouré son cousin de ses bras, pour pleurer avec lui. Il fallait croire que le monde sombrait complètement. A croire qu'elle perdait la foi, alors qu'elle n'avait même pas conscience de l'avoir. Lightwood déteignait sur elle. Mais n'auvaient-ils pas droit à un peu de repos ? A juste un peu de temps au calme. Il fallait croire que non. Ça ne s'arrêtait jamais. Et même pas le temps de panser les plaies, de soigner les cœurs. Parce que les titans eux, ne laissaient aucun répit.

Aiji avait fini par lui dire qu'une réunion allait se tenir pour savoir si une mission pour récupérer les corps des filles étaient possible. Si les venger était possible, s'ils allaient pouvoir avoir l'occasion d'aller mettre la main sur ce titan. Raven s'inquiétait déjà de voir son cousin repartir. Elle le savait, elle allait encore plus s'inquiéter pour lui. Mais elle comprenait aussi son besoin d'action. Son besoin de faire quelque chose. C'était si frustrant pour elle ne pas pouvoir le faire. De devoir rester sur le banc de touche. Elle n'avait plus qu'à s'inquiéter. C'est d'ailleurs avec cette frustration qu'elle se pointe finalement devant la réunion, patientant dehors dans l'espoir de savoir le plus vite possible ce qui allait se passer. Elle avait prévenue Dylan, lui proposant de l'y rejoindre. Sa meilleure amie venait de perdre sa cousine et elle savait qu'elle allait être dans le même état qu'elle. Peut-être même pire. Elles pourraient au moins se soutenir mutuellement. C'était tout ce qu'elles avaient de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 21 Aoû - 2:28
Invité
Tu n'as pas bouger de là, depuis ton retour de mission. Au diable les larmes, les explications, les bonnes manières et les condoléances. Tu n'as simplement pas été d'humeur à supporter la peine des autres quand la tienne s'est manifesté. Tu as le cœur lourd pour la première fois depuis longtemps, tu te sens coupable, tu te maudis tu te flagelles, ça n'arrête pas. Tu t'étais jurer de protéger tes soldats, jurer de veiller à ce que ce qui vient d'arriver … n'arrive justement pas. Tu as pourtant été prudent, tu as pourtant cru faire les bons choix. Bon sang, Hodgen, qu'est-ce qui t'as pris de penser qu'elle pouvait tenir en première ligne ? Qu'est-ce qui t'es passé par la tête, lorsque tu as décider de l'envoyer là-bas ? Tu n'aurais tout simplement pas du. Toi qui ne voulait pas la perdre comme tu avais perdu Casey, toi qui voulait la préserver sans en avoir l'air...qu'as tu fais ? C'est toi. Toi et toi seul le responsable de sa mort. C'est ta faute. Que cherchais-tu dont à prouver ? Que tu ne t'attaches pas … que tu es capable d'envoyer n'importe quel soldat à une position difficile sans remord ? Bravo Kelsier. C'est réussi. Tellement réussi... Tu tapes du poing contre ton bureau de bois. Si fort qui l'en tremble et qu'une pile de papiers parfaitement triés s'effondre pour se répandre sur le sol. Un soupire las. Tu tournes en rond. Tu ne sais que faire. Elle tarde, cette fameuse réunion. Les conclusions se font attendre et tu dois bien le dire, cette histoire de paperasses et de bureaucratie t'agaces au plus haut point. Si tu es mal ? Oui. Si tu es révolté ? Oui. En colère ? Ce n'est rien de le dire et pourtant … tu ne ressens pas ce besoin qu'ont certains d'y retourner. Les pertes ont été lourdes. Plus que d'habitude. Alors pourquoi prendre encore plus de risques ? Récupérer les corps de bons soldats … et alors ? Ce n'est pas la première fois que des cadavres sont laissés derrière. Tout ceci n'est conduit que par la peine. L'escouade de Bailey à la tête de cette petit révolte. Voilà ce qui arrive, quand on fait de son escouade une famille... quand on s'attache à ses recrues. Té, franchement Hodg', tu peux parler.

Tu sais que d'autres se sont mis en tête de récupérer ce Titan. Certains veulent l'éliminer. Voilà qui te parais bien plus censé. Et pourtant, est-ce bien nécessaire. Bouarf. De toute façon, tu le sais bien que quoi qu'il se décide, tu suivras. Tu n'es pas pour, et pourtant … si une expédition était organisée, tu serais sûrement de la partie. Ne serait-ce que pour le simple plaisir d'avoir l'occasion de trancher dans la nuque de ce Titan. Nouveau soupire, voilà que tu te lèves. Tu quittes cette sombre pièce dans laquelle tu te trouves depuis des heures maintenant. Marre d'attendre que les nouvelles te tombent entre les mains … tu décides d'aller les chercher toi-même. Tu traverses les couloirs du QG, montent des escaliers pour atteindre le corridor adjacent à la salle où sont normalement réunis ton supérieur le plus haut et ses homologues. Tu n'es pas seul, on dirait à t'impatienter. Butcher est là. Installé à même le sol, le visage entre les mains. Escouade Bailey … deux soldats en moins. Dont l'une était présente depuis bien des années. Depuis le début de la formation de cette équipe il te semble. Le choc est rude, tu le sens en posant les yeux sur l'homme. Tu t'avances alors, puis tu t'arrêtes non loin de lui. Tu appuis ton dos contre le mur. « Des nouvelles ? » te contentes-tu de demander, comme pour briser la glace, chasser le silence trop pesant dans cette situation précise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 21 Aoû - 8:08
Invité
TIME TO DIE × ft. aiji & le reste du monde



Tout est fini. C'est la fin. Il faut cinq ans pour que tout le monde puisse bosser ensemble dans une confiance absolue, cinq ans pour que les choses évolues et que tout semble naturel chez vous. Cinq ans... Et pourtant il ne suffit que de quelques secondes pour que tout cela n'est plus aucun sens, pour que tout cela se termine dans un bain de sang. Ho, tu en a déjà perdu des soldats, tu es déjà aller voir les parents pour leur dire que leur fille ou fils est mort en héro. Mais là ce n'est pas pareil. L'épreuve est trop douloureuse, trop grande même pour un homme comme toi. Tu as toujours pris tes responsabilités, tu as toujours fait au mieux pour la mission et tu as toujours fait passé le devoir avant tout le reste. mais pas cette fois.

Tu ne peux même pas décrire ton état, tu ne sais même pas ce que tu ressens. De la peine, de la colère folle, du dégoût pour toi même, de l'impuissance. Tout se mélange et devient un véritable bordel d'émotion. Aujourd'hui, tu n'as pas vu trois soldats mourir sous tes yeux sans avoir pu les sauver, tu n'as pas vu trois soldats hurler avant de mourir.. Tu as vu trois amies à qui tu tenais se faire dévorer sans que tu ne puisses faire quoi que ce soit. Oh, c'est bien beau de dire que vous êtes les plus fort, de te dire ninja juste pour plaisanter mais tu n'es qu'une lavette, qu'une simple merde maudite. Tu n'as pas pu aider Erina il y a six ans, et cette fois tu ne peux même pas sauver trois femmes qui étaient tes amis. Tu vas devoir aller trouver les parents d'Iliana pour dire que tu n'as pas pu sauver leur seconde fille, que tu n'es toujours pas assez fort et que tu aurais du être à leur place. Tu vas devoir aller voir la mère de karhlya et lui dire que sa fille était un héro, qu'elle est morte pour sa cause et surtout, tu vas devoir rester fort et ne pas pleurer comme une mauviette. Tu n'es qu'un lâche incapable de voir la vérité en face.

Comment vas-tu pouvoir regarder ton meilleur ami en face, comme vas-tu pouvoir dire à Ézéchiel que tu n'as pas pu la sauver, elle aussi. Comment peux-tu te dire Caporal ? Tu n'es qu'un bon à rien. Juste bon à voire les gens que tu aimes mourir sous tes yeux. Alors tu es là, debout, le regard fixer au sol et tu sembles absent. Tu ne bouges pas, comme un poteau bien incruster sur le sol, les poings serrer jusqu'à rendre le bout des doigts blancs. Les peuvent très bien t'adresser la parole, tu n'as pas la force pour cela. Pour le moment tu es encore dan cette phase de déni, d'incompréhension total et de culpabilité.

« Des nouvelles ? » Voilà que finalement, ton homologue finis par parler. Tu redresses la tête, les yeux exploser par les larmes que tu retiens, par cette colère qui bouillonne en toi et que tu aimerais pourtant faire exploser. Ho tien, un mur ! Voilà ce que tu fais, tu plantes ton poing avec une telle violence dans le mur que tu en saigne et pourtant, tu ne ressens aucune douleur, elle n'est pas assez forte pour devancé celle du cœur et de la perte des jeunes femmes. Astrid. Iliana. Karhlya.. Oh Karhlya.. Je vous vengerais. « J'y retourne. » C'est tout ce qui sort de ta bouche et tout le monde risque de te regarder comme si tu étais abruti et tu l'es, mais peut importe. « Je retrouverais ce titan et je lui ferais la peau. Et quitte à plonger dans sa face de troll pour récupéré les filles, je le ferais. » Tu n'es pas objectif, tu parles sous l'émotion et tu ne peux pas prendre de décision où d'ordre correctement et ça, tout le monde le voit bien, mais peut importe, elles étaient tes amies, autant l'une que l'autre. Deux étaient sous tes ordres, Astrid a déjà été sous tes ordres quand il le fallait. Tu ne laisseras pas leur mort impunie. Tigern.. pardonnes moi mais je dois le faire.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethan Wideed
« military police »
+ MESSAGES : 51
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Aoû - 10:56

Be brave
Et je suis là près d'eux, vivant encore un peu, tuant le temps de mon mal, tuant le temps de mon mieux.
" Nan mec arrête tu déconnes ! " Tu suis tant bien que mal les pas de ton meilleur ami, James, à travers le dédale de couloirs. Vous avez entendu parler du retour triomphant des héros du Bataillon d'Exploration, bien sûr, comme tant d'autres. Les pertes avaient été bien plus importantes qu'à l'habitude, et une réunion devait se tenir. " James enfin ! Pourquoi tu veux assister à cette réunion c'est du délire ! On a rien à faire avec ces suicidaires ! " Et il continue d'avancer, te laissant pester derrière lui. Tu lèves les yeux au ciel. Qu'il était emmerdant parfois. Souvent silencieux, et têtu qui plus est. Tu ne sais pas ce qui lui trotte dans la tête à cet instant précis, mais ça ne sens pas bon. Vos pas résonnent dans les couloirs. Un couloir à droite, vous passez devant plusieurs soldats, encore hébétés. Tu leur lances un regard blasé. Pourquoi ces tronches de six pieds de long sérieusement? Ils l'ont choisi pourtant d'aller se frotter aux Titans, comme si ils ne connaissaient pas les risques. Comme si ils n'avaient jamais vu quelqu'un se faire tuer sous leurs yeux. C'est pitoyable. " Té. " Tu soupires. Que ça t'énerve, ils font leur malin à se balancer devant les Titans avec leur équipement tridimensionnel, mais à chaque fois que quelqu'un crève c'est la même rengaine. Et des pleurs, et des cris. De la rage, de la haine, de la colère... Tu lis ça sur leurs visages tandis que tu passes au milieu des soldats. Tu ne dis rien, mais tu n'en penses pas moi. Voilà pourquoi il ne vaut mieux pas s'attacher. Ça ne sert à rien. Toi tu es tranquille. La seule personne à laquelle tu tiens énormément est James, et vous vous trouvez tous deux dans les Brigades Spéciales. Autant dire que vous étiez à l'abri. Tu n'as pas t'inquiéter pour les autres. En fait tu ne t'es jamais inquiété pour les autres. Tu n'as pas d'attaches. Et cela ne te gène en aucun cas. Au moins cela t'évites de ressembler à tous ces gens. Les yeux bouffis, dans le vague, ils semblent prêt soit à déchainer leur colère contre quelqu'un, soit à éclater en sanglot. Tu soupires à nouveau mais James finit par se retourner et te plaque contre le mur. " Ecoute Ethan. Ce qu'il s'est passé dehors est grave tu comprends? " Tu hausses les sourcils. " Pas plus que les autres fois. " James te regarde et baisse la voix pour éviter que quelqu'un d'autre vous entende. " Apparemment c'est plus que ça Ethan. C'est pour ça que je veux savoir ce qu'il se passe. Et tu vas venir avec moi. " Tu ricanes. " Venir avec toi? Pour quoi faire? J'ai pas envie de me coltiner tous ces soldats à la mine morbide. " James te regarde avec des yeux noirs. " T'as intérêt à la fermer Ethan. Fais pas ton coq, je ne serai pas là pour te sauver la peau. " Tu lèves un sourcil. James te relâche et reprend sa marche. Tu pousses une bordée de jurons avant de réajuster tes vêtements.

Le silence. Malsain. Lourd. C'est ce qui t'enveloppe dès que tu poses un pied dans le long couloir. Le long du mur, plusieurs personnes attendent bien sagement des indications. Apparemment le Major tarde à donner ses indications. Tu soupires et finis par rejoindre James, qui discute à voix basse avec un autre soldat. Tu ne prends pas part à la conversation. A quoi cela servirait-il? De toute manière si tu parles tu te feras certainement casser la gueule, tu es tellement doux dans tes paroles... Tu sors une cigarette et te pose contre un mur, ramenant une jambe sous toi. Tu es debout, tu es bien. Tu es... Calme et apaisé. Pas comme tous ces autres personnes qui transpirent de hargne et de colère. " Des nouvelles? " L'un d'eux parle. Tu le regardes brièvement. Comme toi, il est posé contre le mur. Mais tu vois bien que, dans sa paisible apparence, un feu brûle à l'intérieur. Il est aussi remonté que les autres, mais lui le cache. Tu le fixes. Puis allume ta cigarette. Tu l'aimes bien cette homme là. C'est pas comme cet autre gars là bas, recroquevillé sur le sol, ou encore cet autre là bas qui vient de foutre son poing dans le mur. Tu lèves les yeux au ciel une nouvelle fois et relâche la fumée. " J'y retourne. Je retrouverais ce titan et je lui ferais la peau. Et quitte à plonger dans sa face de troll pour récupéré les filles, je le ferais. " Bah oui bien sûr. Et comme ça cela fera un soldat en moins. Encore. Il est stupide ou quoi ce mec? " Je serai vous je ne m'amuserai pas à m'amocher avant de repartir dans ce cas. " Dis-tu distraitement avant de reprendre une bouffée de ta cigarette. Tu sens les regards se tourner vers toi. Ouais. Un soldat de la Spéciale au milieu de ce bordel, ça doit leur faire tout drôle. Tu te sens observer, tu as l'impression d'être une vulgaire fourmi qu'ils ont envie d'écraser. Mais tu ne te laisses pas démonter. Tu gardes un visage calme et impassible. " Avec une main en moins, comment voudriez vous vous servir de votre équipement sinon.. " Nouvelle expulsion de fumée. Tu sens cette tension, palpable. Tout le monde menace d'exploser. James te regarde avec de gros yeux. Tu soupires et sors ton paquet de cigarettes. " Vous en voulez une? Cela aide à se détendre... " T'as pas l'habitude d'être généreux. Mais au vu du regard de James, tu te dis que c'est ce que tu as de mieux à faire. C'est un peu con comme phrase. Tu sais bien qu'ils n'ont pas vraiment envie de se détendre. Mais tu n'ajoutes pas un mot. Tu te souviens de ce que t'as dit James. De la fermer. Tu n'as pas su le faire, mais mieux vaut que tu te taises, pour le moment.

(c) AMIANTE

_________________
Ouh Darling !
Next time? There won't be no next time! I apologize even though. I know its lies. I'm tired of the games I just want her back. I know I'm a liar. If she ever tries to fucking leave again.•• »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 21 Aoû - 11:49
Invité
     

Dylan ♦ les autres

Time To Die
J'étais là recroqueviller dans mon atelier, enfin si l'on pouvait encore appeler ça un atelier, puisque tout était sans dessus dessous maintenant. C'est Raven qui m'avait apprit la nouvelle, Karhlya ma cousine était morte, un titan l'avait attrapé et elle n'était pas la seule, Astrid, nous n'avions pas réellement été proche, mais nous avions fait nos classes ensemble, s'était une amie de Raven et ensuite Iliana, le médecin qui avait rejoins Bailey il y a quelques mois maintenant. Devant ma meilleure amie j'étais restée stoïque, je n'avais rien montrer alors qu'à l'intérieur une tempête faisait rage. Il y avait une réunion, elle voulait que j'y assiste, mais il me fallait un peu de temps, alors après lui avoir fait la promesse de la rejoindre je m'étais rendu là où habituellement je pouvais m'apaiser, mais rien n'y fis et soudain, je me retrouvais en pleurant, en hurlant à retourner l'endroit. Il y avait tant de chose que je voulais lui dire, tant de chose que je devais lui raconter et je n'avais pas pris le temps, j'avais toujours remis à plus tard et maintenant il était trop tard. Je perdis la notion du temps, mais je repris petit à petit le dessus, la colère et la tristesse apaisées pour un temps.

Je sentis une douleur dans la paume, dans ma rage, je m'étais coupée sans m'en rendre compte, je regardais un instant la plaie qui mériterais d'être pansée, mais je m'en fichais, je devais aller à la réunion, je voulais qu'ils y retourne, qu'ils abattent ce monstre pour la première fois de ma vie, je me sentais ivre de vengeance. Je quittais sans un regard mon atelier, où plutôt le carnage que j'avais fait. Je traversais les couloirs sans les voir, je ne voyais rien n'y personne, j'avais l'impression que tout cela n'était qu'un rêve, un très mauvais rêve. Pourtant, quand enfin j'arrivais au lieu de la réunion, j'en vis certains dans le couloir. Je vis alors Aiji, il frappa le mur rageusement et je ne pus que comprendre son geste. J'avais eut le même genre quelques temps plus tôt. Ces paroles pourtant, firent vibrer quelque chose en moi et si je n'étais pas du genre à pleurer devant les autres, je sentis mes larmes monter, il voulait y retourner, il voulais les retrouver. J'allais avancer, lui dire que je le soutiendrais, mais alors une autre voix s'éleva, une voix qui jusque là m'avait troubler, mais aujourd'hui, elle ne me fit rien, j'étais anesthésier et je ne voulais qu'une seule chose.

Je m'avançais alors un peu plus, je voulais vengeance, oui, je le voulais plus que tout, mais je me rendis alors compte que je voulais en être, je ne voulais pas rester ici derrière les murs à attendre, je voulais tuer le monstre, je voulais le voir de mes yeux et aider. Je veux t'aider ! Bailey si tu ressors, je viens avec toi, je veux avoir cette pourriture, je veux ... Ma gorge se coince, je sens les sanglots arrivée et de toute façon il y a de forte chance que l'on me refuse ce droit, je pense d'ailleurs un instant à Lightwood, mais je m'en fiche, les ordres, tout le reste, je m'en tape, je veux en être. Je me tourne alors vers Ethan qui est la tranquille tendant son paquet de cigarette, j'en prend une grimaçant à cause de ma main, mais je ne dis rien, je ne fais que le regarder dans les yeux. Et vous Wideed, trop peur de quitter la sécurité des murs pour en être j'en suis sur. Je sais tout de suite que j'ai été méchante inutilement, que le blessé ne ramènera pas les filles et surtout ne me fera pas me sentir mieux, pourtant, quand j'allume ma cigarette, je voudrais continuer à lui hurler dessus pour faire passer ma souffrance.

GleekOut!
[/b]
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 21 Aoû - 12:21
Invité
As a child you would wait And watch from far away. But you always knew that you'd be the one That work while they all play. In youth you'd lay Awake at night and scheme Of all the things that you would change, But it was just a dream! Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town. Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town. From dust
Hold my hand ~ Desperate people

Là dehors, je suis déjà plus calme. Peut-être parce que je ne suis pas avec le tumulte des gens qui attendent d'avoir enfin des réponses. Un silence de mort pèse au grand air. Les mains me cache de la lumière et je souffre en silence. Je dois avouer que je m'y attendais pas à celle là. Je m'attache pourtant pas à grand monde. Mais après cinq années, je pensais partir avant elle. Le sort est cruel. Je n'imagine même pas comment Elijah réagirais si c'était moi. Soyons franc, ça aurait pu tout aussi bien être moi. Mais maintenant on sait à quoi s'attendre et c'est lui qui va être chasser. Je lève la tête quand une voix qui ne m'est pas inconnue prend la parole. Hogden. Je déteste ce mec. La dernière fois qu'on a été comme ça, tout les deux, je l'ai frappé. Mais aujourd'hui, je n'ai pas la force d'être une tête de con avec quelqu'un qui sait ce que je ressens. « Le Major à affirmer que les ailes de la liberté n'auront pas de missions pour chasser ce titan ou pour récupérer les corps. » Je prononce ces mots avec une grande lassitude. Une fatigue palpable. Je relève la tête quand j'entends Aiji. Il est là, il s'énerve. Je sais qu'il se sens responsable. Mais je peux pas m’empêcher d'avoir l'impression de lui devoir des excuses. A quoi bon être un soldat avec un surnom connu par tout le monde si on est pas capable de sauver au moins les personnes qui compte pour soi ?

Le silence reprends. D'autres personnes s'approchent de nous. Mais personne n'ose ajouter un mot. Mais Aiji lui brise le silence avec une déclaration qui me gonfle d'un nouveau but, d'une nouvelle mission. Lui aussi veut y retourner. Il veut le faire, et personne ne pourra l'en empêcher. Alors je sais ce qu'il me reste à faire, lui montrer et lui promettre mon soutien. Expier mes fautes. Un mec prend la parole, l'air désinvolte. Un écusson de la spéciale sur l'uniforme. Qu'est-ce qu'il fou ici ce parasite ? Je me lève serrant le poing et lui afflige le regard que je gardais pourtant ces temps ci pour Hodgen. Je m’approche d'un air menaçant, mais Dylan me coupe. Elle affirme son soutien à notre petit opération. Elle en profite pour mettre une petite pique, m'apprenant le nom de ce connard. « J'ajouterais Wideed. Que pour votre bien. Vous déviriez vous taire. » Je me retourne vers Aiji. Je lui fias un simple signe de la tête. Il sait qu'il peux compter sur moi. « Et vous Hogden ? On peux compter sur vous ? »


© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 21 Aoû - 12:45
Invité
Mission spéciale : Time to die
Ft. Beaucoup d'autres
La dernière expédition a été vraiment meurtrière, je consulte la liste des pertes que la major m'a donné. En 10 ans dans l'exploration je n'ai jamais vu quelque chose de pareil. Plusieurs noms m'ont fait un peu tiquer, je les connaissais. Astrid, Iliana et Karlhya. Elles faisaient toutes les trois partis d'escouades sous mes ordres, j’imagine bien l'état de leurs caporaux. Déjà que je n'en mène pas large, eux doivent être furieux et blessés. Surtout Aiji. Et je ne peux m'empêcher de me sentir coupable n'ayant pas participé à l'expédition, qui sait peut être aurais-je réussi à faire quelque chose? Non probablement pas mais ce sentiment me tiraille. J'ai passé une bonne partie de la nuit avec la major et d'autres gradés de tous les corps d'armées. En gros, pas de nouvelle expédition du bataillon, en tout cas pas seul. On pars sur le volontariat de tous. Je m'imagine déjà que de nombreux membres de l'exploration viendront par vengeance. Le genre d'attitude qui peut vous faire tuer rapidement. Je soupire et préfère sortir, connaissant déjà le résultat à mon avis.

Je les laisse faire ce qu'ils ont a faire et me rend à l’extérieur pour annoncer que l'annonce va être faite . Je  alors cherche du regard des visages connus. Comme je pensais Aiji et d'autres sont prêts à en découdre. Chose surprenant c'est la présence de membres des forces spéciales. J'espère juste que Saly ne fera pas la folie de se joindre à nous. Nous oui, je compte bien y aller cette fois. Je me place à côté d'Aiji en posant un main rapidement sur son épaule.

Aiji, je suis désolé. Sache juste que je vous accompagne cette fois.

Je balaye de le reste de l'assemblée du regard. Croise celui de Kelsier, lui fait un signe affirmatif de la tête. Que faire d'autre? Je n'étais pas là, je ne peux pas être aussi énervé qu'eux, d'autant plus que bien que connaissant beaucoup des victimes, je ne les connaissais pas autant que leur camarades d'escouades. En revanche l'animosité entre Les membres des forces spéciales et de l'exploration refait surface, et ça risque de faire des dégâts. Je surveille donc la conversation en me promettant que si certains d'entre eux rejoignent le groupe, je les prendraient sous mes ordres pour éviter les débordements.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 21 Aoû - 12:52
Invité
TIME TO DIE × ft. aiji & le reste du monde



Ta mains saigne mais ce n’est pas non plus une hémorragie. Tu attrapes juste un mouchoir de tes poches pour en enlever le sang. Tu tentes de te calmer mais rien à faire, tu es sur les nerfs et les emotions en toi se bousculent. Tu as envie de hurler, de frapper, de pleurer, de dormir. Trop de truc en même temps qui t’épuise déjà. Finalement voilà que quelqu’un prend la parole alors que tu viens de dire que tu allais sortir de là et aller buter ce titan à la noix qui a tout détruit. Ethan ▬ « Je serai vous je ne m'amuserai pas à m'amocher avant de repartir dans ce cas. » La tout de suite, tu tournes les yeux vers lui et tu le fusilles du regard pourtant tu sais parfaitement qu’il a raison. Ethan ▬ « Avec une main en moins, comment voudriez vous vous servir de votre équipement sinon » Il a totalement raison ce petit con mais hors de question de l’avouer aussi vite. Tu ne fais que hausser les épaules pour te calmer et il revient à la charge. Ethan ▬ « Vous en voulez une? Cela aide à se détendre » Il est sérieux là ? Tu déclines l’offre sagement mais rien ne change ta décision. Tu partiras et ceux qui voudront venir le feront en connaissance de cause. Tu ne forcera personne, pas même ta propre équipe.

Les yeux sur tourne vers la petite brune de la garnison. Visiblement elle a une dent contre le type de la Spéciale mais tu n’interfères pas. C’est leur problème. Dylan ▬ « Je veux t'aider ! Bailey si tu ressors, je viens avec toi, je veux avoir cette pourriture, je veux » Soit, comme elle veut, comme dit plus haut tu ne forceras personne. Tu regardes ensuite Kaidan qui s’y met et qui s’en prend aussi à ce pauvre type mais cette fois tu reprends, plus calme et un peu plus strict aussi. « Ca suffit vous deux. » Tu incline la tête pour Butch et un léger sourire passe sur tes lèvres, tu es tout de même rassurer de ne pas être tout seul. Dans tout les ca ta décision est prise. Tu sortira ici et tant pis si tu dois en mourir ou pire, être envoyé en court martial. Tu fera ton devoir jusqu’au bout. Hayden ▬ « Aiji, je suis désolé. Sache juste que je vous accompagne cette fois. » Tu a le soutient du lieutenant et tu inclines la tête pour le remercier.

Tu dois cependant mettre les choses au clair, si tu va la bas ce n’est pas pour faire du kidnapping mais bien pour défoncer la gueule à ce titan et le couper en petit morceau. « Je sors pour le buter, pas pour le capturer. Rien à faire des recherches, je veux juste sa peau. » Vengeance ? Oui et tu ne le caches absolument pas. Tu tournes la tête vers les autres et tu attends, peu importe leur avis à vrai dire, tu sortira;




code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Sujets similaires
-
» Une Nuit dans l'Enfer Juif: 1945 [Mission spéciale #1 : Time Crisis] [Ft Barry Allen, Reverse-Flash, Ace]
» Emission Saint Seiya du Club Dorothée (avec vintage dedans)
» Fort Boyard 2008 - Émission 07 - Équipe Spéciale acteurs
» Fort Boyard 1991 - Émission 27 - Équipe Spéciale animateurs d'Antenne 2
» EMISSION 11 (29/12/2012) - Équipe Anne-Gaëlle Riccio - Spéciale Nouvel An

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: