AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sans lumière, j'ai peur de tomber au cœur de la nuit.

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Seven Iceveins
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 1241
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Aoû - 21:34

Sans lumière, j'ai peur de tomber au cœur de la nuit.
Hayden & Astrid



Je ne suis plus rien, rien qu'un cœur blessé. Rien qu'un soldat, qui a livré son ultime combat.

Le soir tombe. Marchant le long du mur du District de Shinganshina, tu regardes les quelques Titans qui s'agglutinent à son pied d'un air maussade. La journée ne s'est pas trop mal passée, mais tu vois le soir arriver à grande vitesse, et cela te file le bourdon. Tu n'as pas envie de rentrer chez toi. Tu n'as pas envie de quitter ce mur où tu as passé ta journée à déambuler sous le soleil, sans penser à quoi que ce soit. Juste à faire ton travail et à surveiller. C'est d'un ennui monstrueux, mais au moins tu as pu penser à autre chose, tu n'as pas passé ton temps à ruminer de sombres pensées. Le soir, c'est une autre paire de manches. Lorsque tu te retrouves seule à cheminer vers la maison qui t'accueille depuis ta plus tendre enfance. Lorsque tu pousses la porte de ta demeure, et que personne n'est là pour t'embrasser ou te câliner... Une cloche sonne. Sonne le retour des Bataillons d'Exploration. Tes oreilles se dressent, ton coeur se met à battre plus vite dans ta poitrine et tu te tournes mécaniquement vers l'origine du bruit. Mais tu sais, au fond de toi, que personne ne reviendra. Ton père est mort il y a longtemps, et Casey ne rentrera pas de mission...

Tu erres dans les rues, les mains dans les poches. Tu as finis ton travail, le soir a fini par tomber, recouvrant la ville d'un épais manteau noir. Tu es passé chez toi il y a moins de vingt minutes, mais une fois la porte ouverte, tu n'as pas pu te résoudre à entrer chez toi. Il y a certains soirs où cela t'es trop douloureux. Trop de souvenirs, aucune présence... Juste toi et ta solitude, juste toi et ta tristesse, ta peine. La cape de Casey est soigneusement posée sur le lit. Chaque soir tu pleures, et chaque soir tu la serres contre toi pour te rappeler son odeur, qui pourtant se dissipe. Tu te demandes si un jour tu réussiras à tourner la page, si un jour tu réussiras à oublier cette douleur lancinante qui t'arraches le coeur... Non, tu ne veux pas l'oublier, tu ne veux pas oublier ces moments passés avec Casey, mais tu ne veux plus de cette douleur. C'est un véritable cauchemar... Ta main passe sur la poche de ton blouson, là où se trouve son blason, que t'as apporté son Caporal... Tu finis par te cogner à quelqu'un. Tu relèves les yeux et finis par marmonner un semblant d'excuse avant de regarder autour de toi. Tes pas ont fini par te mener devant une auberge. Tu en déchiffres difficilement le nom *Hippopotamouth* Té. Quel nom à la con. Déboussolée, tu regardes autour de toi avant de te décidé à entrer. " Tous à Hippopotamouuth donc ! " Gromelles-tu. Au point où tu en es...

L'air est chaud à l'intérieur, et il y a beaucoup de monde. Tu restes d'abord figée sur le seuil, incapable de faire le moindre mouvement. Depuis la mort de Casey tu n'as pas réellement côtoyé la foule. En fait, depuis deux mois tu as une petite routine. Tu te lèves, tu te rends à ton travail, tu parcours le mur de long en large, vérifie les canons, rentre chez toi, et finis pas aller dormir rapidement. Et c'est cela tous les jours. Alors te retrouver au beau milieu de tous ces villageois si soudainement... Tu déglutis et finis par t'avancer au milieu de la pièce. Tu finis par aviser une place au bar et t'y diriges. A peine assise, le barman te demande ce que tu prends. Maussade et perdue, tu finis par commander le plat du jour et un alcool fort. Cela te permettra d'éviter de te noyer dans des idées noirs...

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 18 Aoû - 16:02
Invité
Sans lumière, j'ai peur de tomber au cœur de la nuit
Ft. Astrid Eïvinnd
La soirée battait son plein, tout le monde y mettait du sien. Une bagarre avait même éclatée sous le regard effrayé du propriétaire et des serveuses. Quelques gars et moi y avons mis fin. Non sans quelques coups bien sentis. J'ai encore une côte endolorie et j'espère qu'elle est pas cassée, mais qu'est-ce qu'on se marre en attendant. Je recommande un cocktail maison, ils sont vachement bons ceux là. Je retourne a ma table autour d'un jeu de cartes. Evidemment un jeu d'alcool, suivant la carte que l'on pioche on boit ou on fait boire. Je m'en tire pas mal pour le moment je prend pas trop.

Une bonne heure passe et beaucoup sont désormais trop alcoolisé pour tenir correctement alors que je suis encore plutôt frais. Je remarque alors une femme qui entre, ce qui me frappe n'est pas son sexe, il y a beaucoup de dames qui fréquentent les tavernes contrairement à ce que l'on croit. Mais plutôt qu'elle ne semble pas y avoir sa place, elle a l'air triste et déprimée. Je la vois jeter des regards dans l'assemblée e semble un instant sur le point de partir. Mais elle se ravise et se met dans un coin pour boire. Pas bon ça de picoler dans son coin. Rien de mieux que de ruminer des idées noires et faire une connerie dans la foulée. Je me lève et la rejoins. La vue de mon blason, les ailes de la liberté semble lui faire un certain effet. Positif ou pas? Plutôt négatif vu comme elle rumine.

Bonsoir ! Je m’appelle Hayden et toi? Bon j'vais être direct, t'as clairement pas l'air dans ton assiette et c'est pas comme ça que ça va aller mieux ! Aller viens à ma table y a de l'ambiance tu vas voir !
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seven Iceveins
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 1241
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Aoû - 12:33

Sans lumière, j'ai peur de tomber au cœur de la nuit.
Hayden & Astrid



Je ne suis plus rien, rien qu'un cœur blessé. Rien qu'un soldat, qui a livré son ultime combat.

Tu attends patiemment au bar, que le plat te soit servi. Tu n'as pas très faim, mais tu sais que tu dois te forcer. Si Casey était encore là... Tu t'arrêtes dans tes pensées. Cela ne sert à rien d'aller plus loin. Casey n'est plus là. C'est un fait. Et tu dois te l'enfoncer dans le crâne. Tu en avais discuter avec lui de toute manière. Tu le savais, un jour ou l'autre, cela devait arriver. Mais tu n'as pas su te préparer. Tu t'es dis que cela arriverait plus tard, beaucoup plus tard... Tu aurais aimer fonder une famille avec Casey, mais tu ne le pourras jamais... Jamais tu ne verras de Casey miniature courir dans tes jambes, jamais plus tu ne pourras l'embrasser, le cajoler, le dessiner...

Tu pinces les lèvres tandis que le barman t'apporte un cocktail. Une larme glisse et coule sur ta joue. Tu soupires et l'essuies doucement avant de porter le verre à tes lèvres. L'arôme de la boisson te fait grimacer. Tu ne sais pas ce qu'il y a dedans mais ce n'est pas ce que tu préfères. Tu regardes le liquide rouge orangé d'un oeil morne avant de finir par hausser les épaules. Tu prends le verre et avale, gorgée après gorgée, jusqu'à le vider complètement. Le liquide te brule la gorge, tu le sens descendre le long de ton corps et te vriller le crâne. Tu as bu trop vite. Mais tu t'en moque. Le barman vient te donner ton plat et tu en profites pour commander un autre verre. " La même chose. " Dis tu d'une voix éraillée. Tu tousses. La vache, cet alcool est bien fort. Tu reposes brutalement ton verre et prend la fourchette dans ta main, faisant tourner la viande dans ton assiette. Non. Tu n'as vraiment pas faim. Le nouveau verre arrive avec, par la même occasion un jeune homme du Bataillon d'Exploration.

La vue des ailes de la Liberté te fait te tendre. Et tu détournes le regard. Ils ne peuvent pas te laisser tranquille ceux là? " Bonsoir ! Je m’appelle Hayden et toi? Bon j'vais être direct, t'as clairement pas l'air dans ton assiette et c'est pas comme ça que ça va aller mieux ! Aller viens à ma table y a de l'ambiance tu vas voir ! " Tu le regardes avec un regard noir. Pour qui il se prend celui là? Ouais ok il t'a bien cerné. Tu ne vas pas bien, c'est clair, mais tu penses que tout le monde ici peut le voir à des kilomètres. Tu le jauges du regard avant de retourner à ton assiette. " Quelle perspicacité... " Murmures-tu, glaciale. Tu ne le suivras pas. " Non merci, je suis très bien où je suis. " Tu lui lances un regard de travers. " Hayden. "

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 21 Aoû - 13:21
Invité
Sans lumière, j'ai peur de tomber au cœur de la nuit
Ft. Astrid Eïvinnd
Au fond je m'attendais à me faire rembarrer comme ça. Y a qu'à voir a tête, elle vous donne envie de vous suicider. Même avec un peu d'alcool dans le sang son visage me fait froid dans le dos de tristesse. En tout cas elle semble avoir un soucis avec le bataillon d'exploration. Mais je suis bien décidé à ne pas la laisser seule, vu son état si elle boit sans surveillance elle serait capable de se jeter d'un pont. Mon côté protecteur que je tiens depuis la naissance de ma sœur remonte en moi. Je m'éloigne donc chercher mon verre et reviens m’attabler à sa table.

Désolé mais là je peux pas te laisser comme ça. Ce serait pas humain et tu si continue de boires comme ça tu risque de faire une connerie et même si je te connais pas je l'aurais sur la conscience. Du coup je vais passer pour un connard mais tant pis. HEY LES GARS RAMENEZ VOUS !

Réagissant immédiatement à l'appel, toute ma table se lève et nous rejoints a grand renforts de cris, de rires et de chutes aussi. Enfin si ça peut lui faire oublier ses pensées morbides ou quoi que ce soit ce serait ça de gagner. Même si du coup elle vaut me foutre un pain dans ma face c'est presque un bon point. Elle semble pour le moment confuse tandis que nous reprenons nos jeux de cartes, sans oublier de lui fournir une main. Je me suis assis à côté d'elle.

Bordel ces salauds se liguent contre moi, putin cul sec de cette merde c'est dégueu.

Je bois le verre contenant un peu de tout. Je ne peux malheureusement retenir une grimace ignoble au gout du machin. Poua mais c'est vraiment immonde.Mon estomac se retourne et je file à l'extérieur vider le tout.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seven Iceveins
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 1241
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Aoû - 22:32

Sans lumière, j'ai peur de tomber au cœur de la nuit.
Hayden & Astrid



Je ne suis plus rien, rien qu'un cœur blessé. Rien qu'un soldat, qui a livré son ultime combat.

Après avoir posé ton regard noir sur lui, tu finis par détourner la tête. Tu ne peux pas être plus clair si? Ah si. Tu pourrais lui lancer un agréable " Dégage ! " ou un très chaleureux " Vas te faire foutre. Cordialement. " Mais ton père t'a appris les bonnes manières. Même si ce jeune homme t'embête, il ne semble pas bien méchant. D'ailleurs il finit par repartir à sa table. Tu pousses un soupir de soulagement. Bien, il a compris. Au moins il n'est pas stupide. Tu n'as pas envie d'avoir à faire à un lourdeau. Tu n'as pas la force de les envoyer chier comme il se doit. Tu vides d'un trait ton verre, grimaçant lorsque cette étrange mixture te brule la gorge. Tu ne sais vraiment pas ce qu'il y a dedans, mais Dieu sait combien c'est dégueulasse. Tu reposes ton verre et fait signe au barman de t'en donner un nouveau. Bon. Tu préfères boire ça et te prendre une bonne cuite plutôt que de penser à quoi que ce soit ce soir. Ce n'est pas dans tes habitudes. Pas du tout. Mais ce soir tu as besoin de faire une exception. Ce soir, ça ne vas vraiment pas bien. Tu as les nerfs en pelote.

Mais d'un seul coup, le voilà qui revient s'asseoir à côté de toi, te tirant de tes pensées. Tu lui lances un nouveau regard noir. En fait, il était juste parti chercher son verre. Tu souffles et t'apprêtes à lui balancer une réplique cinglante mais tu n'en as pas le temps. Il l'ouvre avant que le moindre mot sort de ta bouche. " Désolé mais là je peux pas te laisser comme ça. Ce serait pas humain et tu si continue de boires comme ça tu risque de faire une connerie et même si je te connais pas je l'aurais sur la conscience. Du coup je vais passer pour un connard mais tant pis. HEY LES GARS RAMENEZ VOUS ! " Tu fronces les sourcils. Tu n'as pas compris la moitié de ce qu'il vient de dire tant il est allé vite. Ton cerveau est déjà un peu embrumé. Toujours est-il que tu entends soudain derrière toi des cris et des rires. Tu n'as pas le temps de te retourner. Déjà on te bouscule sur ton tabouret. Tu te rattrapes tant bien que mal à la table et regarde confusément autour de toi. " Non mais... " Des hommes. De la Brigade d'Exploration. Ils te mettent entre les mains un jeu de cartes. Tu ne comprends rien à ce qu'il se passe. Ta colère laisse place à la confusion la plus totale. Qu'est-ce qu'il se passe là? Tu regardes le mec qui t'a dérangé. Hayden. Un air courroucé sur le visage, tu sens ton visage s'empourprer. " Non mais je rêve ! De quoi tu te mêles ! " Tu envoies valdinguer ton assiette à l'autre bout de la table. Des gens crèvent de faim dehors, une pointe de culpabilité t'assaille. Mais elle est vite remplacer par l'incrédulité et la colère. " J'ai envie d'être seule ! Seule putain ! Ça ne se voit pas? Pourquoi tu te ramènes à ma table, je suis assez grande pour savoir ce que je fais ! J'ai pas besoin d'un... " Tu te tais pendant quelques secondes. Copain ? Frère ? Père ?  Non ça ne fonctionne pas. " D'un chaperon ! " Tu serres ton verre dans tes mains et regardes les cartes. " Qu'est-ce que c'est que ce truc sérieusement? " Hayden est sagement assis à côté de toi. Visiblement, cela ne le gêne absolument pas de t'avoir abordé de cette manière. " Bordel ces salauds se liguent contre moi, putin cul sec de cette merde c'est dégueu. " Tu le regardes, hébétée alors qu'il vide son verre rempli de.. Rempli de tu ne sais quels ingrédients en fait. Mais rien qu'à voir la couleur cela ne te donne pas envie de le boire. Mais lui le vide d'un seul trait. Cependant, son visage vire bien vite au vert et il se rue dehors. Sourcils froncés, toujours à moitié stupéfaite, tu regardes la porte de sortie. Et maintenant, que fais tu?

Une bourrade qui semble être amicale te plonge la tête dans ta chope. Tu te redresse et fusille l'homme du regard. Il te montre tes cartes, puis le verre rempli d'une mixture marron boueuse. Puis il rit. La tête te tournant déjà, tu refuses ploiement le verre. Mais il se met à insister. Ne ressentant pas le désir de rester plus longtemps avec ces brutes sans cervelles, tu lui balances ses cartes à la figure avec un charmant " Va te faire foutre ! Non ça veut dire non ! " avant de reprendre ta cape. Quitte à rester avec tes abrutis, tu préfères n'en avoir qu'un sur le dos. Nauséeuse, tu tangues vers la sortie et pousse la porte.

Une bouffée d'air fraiche t'accueille. La tête te tourne. L'idée qui te paraissait bonne il y a pas moins d'une heure te parait maintenant totalement stupide. Un bruit te fait tourner la tête. C'est ce Hayden... Tu as l'impression qu'il est en train de vomir ses tripes. Tu hésites pendant un court instant. Tu as bien envie de le laisser là. Le laisser vomir dans son coin et te barrer de ton côté. Au moins il ne te fera plus chier. Mais finalement... Finalement ta générosité prend le dessus. Tu soupires, lasse, et finis par t'approcher de lui. " Eh mec, t'es sûr que ça va aller? " Tu poses une main sur son dos, le tapotant maladroitement. C'est que toi non plus t'es pas bien. En plus tu ne tiens pas bien l'alcool, alors avoir pris cinq verre de l'alcool le plus fort... Tu te sens pas terrible. " Tu veux que j'ailles chercher un de tes potes? "

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 22 Aoû - 0:07
Invité
Sans lumière, j'ai peur de tomber au cœur de la nuit
Ft. Astrid Eïvinnd
J'ai pas trop compris ce qu'il s'est passé. Enfin ... si. Mais disons que sur le moment j'ai rien compris, fin au final sur le moment c'est maintenant non? Mais quel mélange immonde, comment des trucs bons mélangés ensemble peuvent donner un truc dégueu faudra m'expliquer spas logique. Bon du coup vla que je rend tout le contenue de mon bide sur le mur .. extérieur quand même jfais un peu gaffe même bourré. Bon du coup je finis de vomir avant de sentir une main dans mon dos, enfin sur mon dos parce que dans ça fait chelou quand même uhuh. Et vla la déprimée suicidaire ! Elle a l'air aussi atteinte que moi, en même temps vu comme elle t'as descendu ses 4 ou 5 verres y a de quoi.  Bon du coup j'essaie de lui répondre entre deux hoquet.

Heuu nan nan ça va aller. On est toujours un peu moins bourré après avoir vomis, enfin je crois. Pas la peine d'aller les chercher ils vont me charier du coup. Attends ici une minutes je reviens.

Je retourne dans la taverne et vais payer mes consommations retourne a ma table vite fait dire aurevoir sous les huées amusées des autres andouilles là bas. Je retrouve la fille dehors. Elle est toujours là, j'aurai presque cru qu'elle en aurait profité pour partir.

Bon ça va un poil mieux, vache c'est monté vite quand même. Bon par contre zavez pas l'air bien mieux que moi en fait. Faut pas prendre cul sec comme ça c'est un coup à faire faire un coma éthylique. Ecoute je sais pas ce qui s'est passé mais ça m'a fait mal de te voir dans cet état, donc désolé si j'ai joué au relou comme ça mais j'aime pas voir les gens dans cet état alors le refaite pas hein ! Votre vie est trop précieuse pour finir comme ça quoiqu'il vos soit arrivé.

Pas mal mon pote, même bourré t'arrives a être cohérent et a peu près convaincant. Enfin ça faut voir comment elle va réagir. En attendant jla prend par le bras et l’emmène, enfin nous emmènes parce que j'en ai besoin aussi, faire un tour dans la rue et dans la fraîcheur de la nuit.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seven Iceveins
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 1241
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Aoû - 0:33

Sans lumière, j'ai peur de tomber au cœur de la nuit.
Hayden & Astrid



Je ne suis plus rien, rien qu'un cœur blessé. Rien qu'un soldat, qui a livré son ultime combat.

Tu ne sais pas pourquoi tu t'arrêtes auprès de lui. Il y a pas cinq minutes il te faisait chier et tu avais l'intention de l'envoyer promener, et maintenant te voilà en train de lui demander si il se sent bien. Té. Quelle conne sérieusement. Tu chancelles et te tiens la tête. Oulà. Ça va pas fort toi. Tes yeux te brulent, tu ne vois plus très bien. Un peu flou, ça tangue autour de toi. Et puis cette odeur de vomi... Ça te file la gerbe à toi aussi. " Heuu nan nan ça va aller. On est toujours un peu moins bourré après avoir vomis, enfin je crois. Pas la peine d'aller les chercher ils vont me charier du coup. Attends ici une minutes je reviens. " Qu'est-ce qu'il baragouine là? Tu as peine le temps de l'aider à se redresser qu'il file à l'intérieur du bar, te laissant seule et perdue dehors. Tu chancelles à nouveau et regardes autour de toi. Il fait noir, il n'y a personne. Seuls des rires proviennent de la Taverne. Tu frissonnes. Tu ne te sens pas bien, mais pas bien du tout. Et cette odeur qui monte et te rend malade...

Tu te précipites contre le mur et te met à vomir à ton tour. Un peu moins bourré après avoir vomi hein? Ça t'en sais rien, mais ce que tu sais, c'est que ça fait longtemps que tu n'as pas été malade à ce point. Ton estomac te brule, et tu vomis à nouveau. " Putain... " Réussis tu à marmonner avec de te redresser avec grand mal. Tu t'essuies la bouche. Ça va tu as au moins réussis à ne pas en foutre partout, tu n'en as nul part sur toi. Pas même sur tes bottes. Cela te ferait presque sourire si tu n'avais pas été aussi mal. T'as bien envie de t'assoir là, au beau milieu de la rue et de ne plus bouger, mais tu te dis que ce n'est pas raisonnable. Alors tu lèves les yeux au ciel. Attendant un truc, tu ne sais pas quoi. " Qu'est-ce que je fous... " Tu fais un pas, puis un autre, avant de te tourner lorsque la porte s'ouvre à nouveau.

" Bon ça va un poil mieux, vache c'est monté vite quand même. Bon par contre zavez pas l'air bien mieux que moi en fait. Faut pas prendre cul sec comme ça c'est un coup à faire faire un coma éthylique. Ecoute je sais pas ce qui s'est passé mais ça m'a fait mal de te voir dans cet état, donc désolé si j'ai joué au relou comme ça mais j'aime pas voir les gens dans cet état alors le refaite pas hein ! Votre vie est trop précieuse pour finir comme ça quoiqu'il vos soit arrivé. " Tu le regardes, bouche bée. Mais qu'est-ce qu'il parle vite. Il te donne encore plus mal au crâne. Tu n'es même plus en colère après lui. Tu es trop défoncé pour ça. En fait, t'as juste envie de te poser là. Comme ça. Tes soucis? Ils se sont envolés, tu n'y penses plus avec la cuite que tu t'es prise. Tu sais pas pourquoi, mais il y a une chanson idiote qui te trotte en tête, et ça te gave. Tu fais un geste de la main et t'approches de lui. Tu lui met un doigt sur la bouche. " Stop.. Stop... " Dis tu doucement. " Tu parles trop mec j'ai mal au crâne. Pis j'comprend rien à c'que tu m'dis. " Tu te recules un peu et te passes une main sur le visage. " D'où tu m'sors que j'vais faire une connerie ou chais pas quoi... J'me sens... Bien " Tu soupires. " Enfin. J'crois que j'me sens bien. " Tu marches doucement en zigzaguant. " J'ai juste, mal au crâne. Et au doigt aussi, chais pas pourquoi... " Tu lui montres ton petit doigt.

Il te saisit par le bras et t'emmène faire un tour. Tu ne dis rien. Tu ne protestes même pas. T'es trop vidée pour ça. Tu ne captes plus vraiment ce que tu fais. Ton corps obéit docilement mais ton cerveau semble être en pause. " Tu veux faire une balade au clair de lune? C'est si... " Tu glousses. " Si romantique. " Tu ris. Tu ne sais pas pourquoi mais tu ris. Pourtant c'est pas drôle ce que tu dis. T'es toujours collé à lui. Tu zigzagues, chancelles, tombes, te relèves, tout en continuant de rire. " Au fait où c'est que tu m'emmènes? Parce que jte préviens, j'crois je pourrais pas marcher très longtemps. "


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 22 Aoû - 17:16
Invité
Sans lumière, j'ai peur de tomber au cœur de la nuit
Ft. Astrid Eïvinnd
Alors que je pensais que ce que j'disais était cool et tout vla qu'elle me coupe en disant qu'elle capte que dalle a ce que je déblatère. Déblatère? Genre je connais ce mot moi? Merde l'alcool me rend puis instruit eheh je l'aime celle là. Bon du coup on tangue comme on peu en pleine rue sans vraiment savoir où on va. A la base chuis pas censé être le pilote moi? Merde je sais même plus où on est du coup. BOn la fille a l'air de partir dans son délire avec du romantisme ou un truc du genre, elle rit même. Dieu qu'elle rit fort, où c'est moi qui suis devenu plus sensible je sais pas mais on dirai qu'on sonne les cloches à côté de mon oreille. Je roule des yeux du coup, rouler des yeux encore une expression que je kiffe j'imagines toujours plein d'yeux qui roulent dans une pente ah !

Heuuuu ben en fait chais pas trop. Je sais plus ou on est. N'est ? Nez? Néné? Oh ta gueule. Nan c'était surtout pour prendre l'air et digéré tout ce foutoir dans nos bides. Mais ouai j'irai pas très loin moi aussi.

La dessus je me laisse tomber le cul sur le sol en poussant un long soupir ainsi qu'un magnifique hoquet que seuls les gens bourrés savent faire. Et va falloir que jme calme avec mes vannes pourries. Mes yeux commencent à se fermer, j'ai la vague impression qu'elle s'assoit à côté de moi où quelle se baisse j'en sais rien mais là je suis trop bien installé. Ouai sûr ! Le cul dans le caniveau c'est bien beau ça. Il est beau le soldat de l'exploration dites donc. Y en a qui vont se poiler demain matin en me trouvant là. Ouai faudrais que jme bouge mais trop dur je crois que le sommeil arrive quand je sens quelque chose me faire rouvrir les yeux.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seven Iceveins
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 1241
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Aoû - 18:28

Sans lumière, j'ai peur de tomber au cœur de la nuit.
Hayden & Astrid



Je ne suis plus rien, rien qu'un cœur blessé. Rien qu'un soldat, qui a livré son ultime combat.

Tu ris. Encore et toujours. Tu ne sais pas t'arrêter. Tu n'y arrives pas. Les larmes perlent sur tes joues tellement tu ris. A gorge déployée même ! Ce petit rire qui au départ n'était qu'un gloussement échappe maintenant totalement à ton contrôle. Tu ris si fort que tu as l'impression que tu vas réveiller tout le quartier. " Mais chut roooo... " Dis tu à Hayden alors qu'il n'a même pas parler. Puis tu te remets à rire. Tu as mal au ventre. Va falloir que tu t'assoies pour te calmer parce que là ça va pas.

" Heuuuu ben en fait chais pas trop. Je sais plus ou on est. N'est ? Nez? Néné? Oh ta gueule. Nan c'était surtout pour prendre l'air et digéré tout ce foutoir dans nos bides. Mais ouai j'irai pas très loin moi aussi. " Tu fronces les sourcils. " Pourquoi tu me dis ta gueule? " Puis tu regardes autour de toi. Ça tangue. Pis les rues bah, elles se ressemblent toutes. Par où tu dois aller toi? T'as pas envie de marcher toute la nuit, mais tu ne sais même pas où tu es. " Jcrois c'est par là... " Dis tu en désignant une rue à ta droite... A moins que ça ne soit ta gauche. Tu lâches Hayden et t'avances de quelques pas pour regarder un peu mieux le carrefour. " Ou alors par là... Ouais ça à l'air cool par là... " Dis tu en désignant une ruelle qui te semble droite. Tu entends un choc derrière toi.

Tu te retournes. Un peu trop vite cela dit. Même quand tu danses et que tu tournes trop vite cela ne te fait pas le même effet. Tiens. T'as bien envie de tester pour voir ce que ça fait. " Jveux danser. " Tu fronces les sourcils. " Jraconte d'la merde crois. " Tu fermes les yeux. Mais quand tu les ouvres, tu ne vois plus l'homme qui t'accompagnait. " 'Tain Deden t'es où j'te vois plus ! " Tu écarquilles les yeux. Il est passé où ce con? Tu avances en regardant autour de toi, et même en l'air. Bah ouais. Il a des ailes dans le dos, tu l'as vu tout à l'heure. " Maudit piaf. " Il s'est envolé ce... Tu trébuches sur quelque chose et pousse un cri de surprise. Tu tombes dans le caniveau, t'affalant à moitié sur un truc un peu mou. Tu te redresses et t'approches de ce machin, que tu commences à palper. Ah. Ça à l'air de respirer. Tu vois son visage. Il a pas une tête moche le bougre. En fait il est même canon. Tu l'avais pas encore remarqué, t'étais trop occupée à l'engueuler. " Deden ! Jt'ai retrouvé ! " Tu pousses les mèches qui sont tombées sur son front. Il a fermé les yeux. " Eh mec dort pas ! On est à la rue là, jveux pas être à la rue. " Tu le secoues sans ménagement et finis même pas le gifler. Le voyant revenir à lui, tu soupires. " Deden. Faut qu'on se trouve un lit. "

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 23 Aoû - 12:54
Invité
Sans lumière, j'ai peur de tomber au cœur de la nuit
Ft. Astrid Eïvinnd
Bordel j'étais trop bien là dans mon caniveau, j'allais dormir et rêver de ... je sais même plus. Pis la vla qui me dégringole sur la tronche et me parle. Je crois que le truc qui sors de ma bouche ressemble à un genre de "gneh kessskecé?". Puis au final c'est la douleur, elle t'es tombée dessus en mettant tout son poids, et c'est l'entrejambe qui a encaissé une bonne partie initiiiialeeement? Dur ce mot. J'essaie de contrôler la douleur et de l'oublier mais vla qu'elle me secoue comme un cocotier pour faire tomber les noix de cocos. Mes noix de cocos elles, elles sont tombées je vous l'assure ça fais mal. Et paf la gifle, mais quelle brute celle là.

Oé oé deux secondes t'as failli me castrer en tombant jte signale. Bon ok pour le lit mais j'habites pas dans le coin moi donc sauf si t'en a un, va falloir qu'on emprunte, enfin loue.

Cte galère, mais pourquoi j'ai pas laissé un de mes potes me ramener moi? La nuit va être longue je le sent. Bon on avance comme deux ivrognes, bras dessus dessous chacun servant de béquille à l'autre. Le spectacle de merde, heureusement qu'y a personne pour mater. Elle est belle l'armée. Et soudain l'illumination se fait dans ma tête. Vous foutez pas de moi ça m'arrive parfois !

Attends pas par là jcrois que je sais ou on peut crécher ! J'ai un pote de beuverie qui habites pas loin, il m'avait laisser un clef de sa chambre d'ami. Doit bien me connaitre ce con. Juste faudra se serrer y a qu'un lit jcrois. EN AVANT CHARGEZ AU PIEU !

ET nous vla partis pour une une nouvelle expédition. Y en a bien pour dix minutes à pieds en plus dur. Enfin vu notre état et allure, nom de zeus qu'est-ce que ça tangue, on en a bien pour le double. Je trébuche même et m’étale lamentablement sur le sol, l’entraînant avec moi. La gueule dans les pavés je me redresse tant bien que mal et on recommence.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» [CONSEILS] Faire des photos sans lumière naturelle.
» Dois-je avoir peur de tomber sur des documents illégaux ?
» Le Marchombre et la Peur
» Serpentin de lumière
» Super Héros Marvel - 1 - Spiderman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: