AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Repas de famille (Tigern, Kaidan et Aedan

Invité
Invité
Sam 15 Aoû - 0:03
Invité
Repas de famille
Voilà une semaine que le festival de l'horreur était passé, une semaine que j'avais l'impression de flotter, de ne pas réellement être là. Les médecins diraient que je vivais le contre coup de ce qui s'était passé, il faut dire nous avions morfler durant ce qui devait être une jour de fête. Il y avait eut des centaines de morts, des milliers de blessés plus ou moins grave et pour la première fois de ma vie je m'étais trouver face à face avec des titans, sans mur pour me protéger. La semaine était passé à une vitesse folle, je passais mes journée à courir partout, j'allais voir Ézéchiel, ma famille, le boulot et surtout je quittais Kaidan le moins possible. J'avais passé le pire moment de ma vie durant les longues minutes où je l'avais chercher parmi les décombres de la ville, j'avais d'ailleurs perdu tout discernement quand enfin je l'avais retrouver, l'embrassant ainsi devant tout le monde. Je m'en fichais complétement pourtant, lui seul comptait et si moi je n'avais eux que deux doigts de cassés et une petite plaie à la tête, lui s'était une autre histoire. Alors pendant une semaine, j'avais pris soin de lui. Nous nous reconstruisions au calme alors que la ville vivait au ralentie et que l'armée était en stand by. Pourtant, il y avait bien une personne qui ne prenait pas le temps, ma mère. Elle avait crut tous nous perdre un moment et elle vivait très mal la situation, alors la veille elle nous avait prévenus, elle nous voulait tous à la maison, sauf Ézéchiel encore obligé de rester à l'infirmerie, même si j'étais sur qu'elle avait essayer de le ramener à la maison pour partager un repas tous ensemble. Nous n'avions pas été réunis depuis le festival et elle avait besoin que nous soyons tous là.

Je m'étais donc réveillé ce matin-là une semaine après le drame, je sentais les bras fort de Kaidan m'entourer, me tenant près de lui et n’empêchant de bouger, mais je n'en avais de toute façon pas envie. Je caressais lentement son bras en pensant aux derniers évènements quand un baiser dans le cou m'indiqua qu'il était réveillé également. Bonjour mon cœur Je tournais la tête pour l'embrasser, savourant ces matins où l'on n'était pas pressé pour se réveiller, où il ne fallait pas courir au boulot et risquer sa vie. Je finis par sourire car il fallait quand même se lever et partir, mais cette fois pour partager un bon repas. Il faut se lever, ma mère n'acceptera aucun retard aujourd'hui. Je me levais et quittais ces bras à regrets. Nous préparer fut rapide et bientôt c'est à cheval que nous nous dirigions vers Karanes, vers la ferme familiale. Le chemin fut calme et c'est en discutant tranquillement de tout et de rien que les temps passa. La ferme n'avait pas été touché par l'invasion des titans, elle était toujours là et mon père y travaillait toujours malgré son âge et je me demandais comment serait ma vie si j'avais décider de ne pas suivre mon frère, si j'étais finalement devenue fermier, est ce que Kaidan ferait partie de ma vie. Je me le demandais souvent. C'est ensemble que nous nous dirigeâmes vers les écuries où se trouvait déjà ma petite sœur, Je déscendis de cheval pour la serrer dans mes bras. Salut princesse. Je savais qu'elle n'avait plus l'âge pour ce petit surnom, d'ailleurs j'évitais en public, mais en privé, elle était toujours ma princesse, celle qui nous dirigeais et faisais de nous ce qu'elle voulait.
W.B

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 18 Aoû - 6:51
Invité
Tigern, Elijah, Kaidan & Aedan


La semaine avait été épuisante, et riche en émotions. Le boulot à abattre était impressionnant pour tenter de reconstruire la ville certes, mais ses habitants aussi. Tout le monde était à cran, tendus, anxieux, comme si chacun retenait son souffle dans l’attente d’une nouvelle catastrophe. Chacun était sur les nerfs, et des évènements qui auparavant auraient fait rire étaient susceptibles de déclencher une émeute. Alors oui, les soldats de la Garnison ne chômaient pas, et aedan se félicitait de trouver un peu de temps pour manger, dormir, et prendre des nouvelles des blessés. Ezéchiel avait été fortement touché, provoquant un tremblement de terre dans leur petite famille, et il n’y avait rien d’étonnant à ce que leur mère veuille organiser un repas de famille.
Le jeune homme la soupçonnait de vouloir tous les avoir sous les yeux, en même temps, pour s’assurer que tous ses enfants étaient sains et sauf. Tous sauf exception, sauf Ez qui devait rester cloitré à l’infirmerie, et louperait donc un succulent repas… que leur mère mettrait sans doute de côté pour lui, histoire qu’il puisse manger autre chose que de la nourriture d’hôpital. Si lui avait été sévèrement touché, eux l’avait été à plus petite échelle. Une fois la folie passée, une fois qu’il s’était assuré D’Ez, Aedan avait été à la pêche aux nouvelles, s’assurant de l’état de ses frères et sœurs. Pas de gros bobos, heureusement.

Il avait demandé –et obtenu- une demi-journée de repos pour ce repas qui s’annonçait, il le savait, pas tout à fait habituel. Parce qu’après un tel évènement, se retrouver tous ensemble, c’était essentiel, et cela leur ferait du bien. A tous. Il était donc rentré il y avait à peine une heure, le temps de se doucher et d’enfiler autre chose que son uniforme, et sa mère l’avait envoyé ramasser quelques légumes au potager pour le repas. L’intérêt d’avoir encore l’un de ses aînés à disposition à la maison ! Il revenait à peine de sa cueillette que du mouvement dans l’écurie attira son attention. Un sourire sur les lèvres, il s’approcha, restant silencieux quelques secondes pour regarder Elijah et Kaidan descendre de cheval. Eux venaient de Trost et, s’il faisait le voyage régulièrement pour aller voir Linah, il ne les avait pas vu depuis un petit moment. Il lui arrivait de croiser Elijah, puisqu’ils faisaient tous deux partie des bataillons, mais Kaidan était de l’Exploration et il n’avait pas eu l’occasion de le voir depuis un moment, se contentant de lui dire bonjour le jour du Festival, avant que tout ne se mette à dégénérer.

« Comme c’est mignon » Ironisa-t-il en se montrant, faisant allusion au doux surnom dont Elijah avait affublé leur petite sœur. Il donna l’accolade à Kaidan et à son frère, avant de s’approcher de la jeune fille pour lui souhaiter la bienvenue. « Mais princesse, ça te va à merveille, je dois bien l’avouer ».  Il sourit à sa petite sœur avant de reprendre la parole. « Les petits ne parlent que de ce repas, et Maman est aux fourneaux depuis un bon bout de temps. On va se régaler. Vous venez ? » Demanda-t-il en prenant la direction de la maison familiale.
Pas une seule allusion à comment chacun allait. Pas une seule non plus à la semaine écoulée. Les nouvelles avaient beau être bonnes, l’absence d’Ez leur ferait déjà sentir que ces derniers jours avaient été éprouvants et compliqués à gérer, alors, Aedan ne souhaitait pas jeter de l’huile sur le feu.


Falling Angel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 18 Aoû - 16:41
Invité
Tu avais quitter Karanes il y a peu, une toute petite semaine. Ce n'était rien pour toi, tes absences pour le travail étaient habituellement bien plus longues. Un mois, voir bien davantage. Tu te contentais de repasser par la maison quelques jours lorsque tu en avais la possibilité. Des moments que tu appréciais particulièrement toi qui était si proche de ta famille. Pourtant, cette fois c'était bien différent. Tu avais traîner les pieds pour partir. Il y avait Aiji, tu aurais aimer prendre le temps pour être avec lui … en partant si rapidement, tu avais eu l'impression en quelque sorte de bâcler le début de cette relation qui mine de rien te tenait déjà beaucoup à cœur. Et puis, il y avait cet incident. Tu savais ta maman un peu troublée, secouée, tu savais Kaidan blessé, Elijah aussi, puis Aedan. C'était léger, mais tout de même. Et puis il y avait Ezéchiel, celui qui avait prix le plus cher et qui encore aujourd'hui était dans l'obligation formelle de rester au QG de l'Exploration sous bonne garde de médecins et d'infirmières. Partir avait signifier pour toi les abandonnés, mais malheureusement tu t'étais plié aux ordres. Tu n'avais pas tellement eu le choix. Néanmoins, lorsque tu avais eu vent de ce repas que ta mère souhaiter organiser pour réunir sa famille, tu avais batailler pour obtenir quelques jours afin de retrouver ta famille. Tu avais sacrifier quelques jours de vacances pour avoir le droit de revenir dans ton district mais tu étais plutôt satisfaite d'y être parvenu.

Tu caresses le museau de Faline, ta jument avant de lui retirer ses sangles et la selle. Elle s'ébroue et tu souris alors qu'elle se dirige directement vers l'abreuvoir. La pauvre bête t'as porter sur son dos un bon moment, elle mérite bien un peu de repos. Bien vite cependant, tu la lâches du regard lorsque tu entends des sabots entrer dans la petite écurie. Tu fais quelques pas en avant pour rejoindre ton grand frère et Kaidan. Elijah te serres aussitôt dans ses bras, c'est un geste habituel chez lui. Il a toujours été comme ça avec toi. Salut princesse. Princesse. Ça aussi, c'est quelque chose que tu connais. Un surnom adorable qui a traverser les âges, tu l'avais enfant, tu l'as toujours aujourd'hui et il te semble bien que tu le porteras toute ta vie avec tes grands frères. Cela dit, tu ne protesteras pas. C'est agréable parfois, et tu profites des quelques secondes d'étreinte fraternelle pour savourer la présence d'Elijah. « Comme c’est mignon » Une nouvelle fois familière qui te fais sourire alors que tu t'éloignes un peu d'Eli. Tu adresses à ton second frangin une grimace tout a fait enfantine. « Mais princesse, ça te va à merveille, je dois bien l’avouer » Un sourire, tu t'approches, te hisses sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur la joue d'Aedan. « Les petits ne parlent que de ce repas, et Maman est aux fourneaux depuis un bon bout de temps. On va se régaler. Vous venez ? » Oh ça ne t'étonnes pas ça. Ce n'est finalement pas souvent que toute la famille est réunie et tu sais que les petits aiment plus que tout avoir leur aînés à disposition au moins une journée. « Je meurs de faim. » laisses-tu échapper alors que tu sens ton estomac grogner légèrement. Tu emboîtes finalement le pas à tes frères, reniflant la bonne odeur qui s'échappe des fenêtres ouvertes alors que tu approches de la maison de ton enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 20 Aoû - 1:50
Invité
As a child you would wait And watch from far away. But you always knew that you'd be the one That work while they all play. In youth you'd lay Awake at night and scheme Of all the things that you would change, But it was just a dream! Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town. Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town. From dust
Retrouvailles ~ Famillia

Il est là devant moi. Un Titan. Je n'arrive pas à bouger. Autour de lui je vois des cadavres. Les cadavres mutiler de ma famille et de mon équipe. Je respire fort, les larmes aux yeux et la rage bouillonnant. C'est Ez qui est le plus proche de moi. Puis j'entends un cri. Elijah. Le monstre là en main et commence à le diriger vers sa bouche. Je hurle tout ce que je peux, suppliant tout les dieux possibles. Je ne pourrais pas vivre sans lui, sans eux. Quand les dents de la créature commence à entamer la chair de mon mari, je me réveil en sursaut. Je regarde autour de moi, paniquer, je le cherche du regard. Mais il est là à mes côtés. Malgré mon bras plâtré, je l'entoure, grimaçant légèrement de douleur. Je le ceinture de mes bras, ne veut pas le lâcher. Une semaine que je fais des cauchemars toutes les nuits. Je sais que Elijah à aussi du mal à s'en remettre. Mais là, il dort encore. Je tache de me calmer et vois les heures défilées jusqu'à l'aube. Aujourd'hui, nous nous rendons à Karanese de nouveau. Faire le voyage pour un repas de famille. Mais quand je pense à l'absence de Ez, mon cœur se serre. Je m'en veux tellement de ne pas avoir été auprès d'eux. Les caresses de mon ange me sorte de ces songes désagréables. Il tourne la tête, je desserre mon emprise et profite de son baiser. « Bonjour mon ange. » Chaque seconde passé avec lui me fait me sentir mieux. Je n'arrive pas à me dire qu'ai failli perdre tout ça. L'angoisse m'a pris à la gorge et ne m'a pas quitter depuis une semaine, mais j'ai l'impression de pouvoir respirer quand il est auprès de moi. Quand il me dit qu'on doit se lever, je fais une moue pas convaincu. J'aimerais qu'on en quitte plus jamais ce lit tout les deux. J'ai besoin de sa présence auprès de moi. Mais je m'exécute.

Le voyage à cheval fut agréable, nous prenions notre temps, parlant de tout et de rien, évitant de discuter des traumatismes que nous avions tout les deux subis. J'avais vu bon nombre d'horreurs, mais là, ils étaient tous tellement vulnérable. J'ai vécu un enfer. Ignorant les cicatrices de l'invasion dans le paysage, nous arrivons à la ferme de la famille. En entrant dans l'écurie, j'ai un flash back. Tigern est là de dos. J'ai un frisson qui me parcours l'échine. Heureusement qu'elle et que Wyatt étaient là avec nous. Aedan arrive également et nous descendons de cheval. Salutations, accolades et conversation légère. Je réponds presque automatiquement. Je suis heureux de les retrouver, mais j'ai l'impression d'être un gamin pris la main dans le sac après avoir fait une grosse connerie. Je ressens un besoin de m'excuser. J'ai l'impression d'avoir abandonner Elijah et Ez. J'avais promis à Faith et j'ai échoué. J'ai peur qu'elle m'en veuille. Ne n'ai revu personne en dehors d'Elijah depuis les événements. Je ne suis pas sortie de chez moi, je n'ai même pas revu mon équipe. Mes blessures me servant d'excuse. Le bras en échappe et les bandages couverts par mes vêtements, j'ai presque l'air en état. Nous rejoignons la maison suivant la délicieuse odeur. Mathgen nous attendais derrière la porte, il saute sur sa sœur puis sur Elijah et enfin sur moi, il ne s'approche pas trop de peur de me faire mal, mais je l'embrasse sur le front avec un grand sourire. Il hurle qu'on est là au travers de la maison. Wyatt et les jumeaux sont probablement là aussi. Ou … « Wyatt à réussi à se libérer ou il est à la caserne pour l’entraînement ? » J'avais un peu peur de le revoir aujourd'hui. J'avais été assez dur avec lui ce jour là. Mais au final c'était pour le bien de tous.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 22 Aoû - 16:04
Invité
Repas de famille
Nous arrivons finalement tous en même temps, je serre ma petite sœur dans mes bras, je sais qu'elle était à l'abri lors du festival, Ezéchiel y avait veiller, n'empêcher la revoir, me fit du bien, me rassura. Je n'ai pas envie de la lâcher, mais c'est alors que la voix de ton petit frère, un peu moqueuse s'élève, Tigern s'échappe pour aller le saluer et tu te retourne pour le regarder. Il me donne une accolade que je lui rend, j'ai croisé Aedan à plusieurs reprises depuis le festival, mais nous n'avons pas eut le temps de nous poser réellement pour discuter, nous avons eut une semaine de folie et je suis bien content que finalement maman est organiser ce repas, pouvoir s'installer à table, se retrouver et s'amuser, voilà qui était normal et même si Ezéchiel n'était pas présent, nous allions pouvoir souffler. Nous sommes tous détendue parlant de tout et de rien, mais je sens à côté de moi que se n'est pas le cas que Kaidan, je lui prend alors là main entrelaçant nos doigts pour le rassurer, il s'en veut pour le festival, il pense qu'il aurait du nous rejoindre, nous aider, mais voilà, il ne pouvait pas tous nous aider et au final, nous allons tous bien. Je croise son regard et je lui souris J'ai l'impression de ne pas avoir fait un vrai repas depuis des lustres Depuis une semaine, il faut dire que nous ne mangions pas grand choses, alors l'idée d'un repas cuisiné par ma mère en plus me fit me rendre compte que j'avais une faim de loup.

Nous quittons les écuries après nous être rapidement occuper de nos montures, Je ferme la marche avec Kaidan et voir les sourire sur tout les visages m'aident à me détendre, oui nous avons souffert pendant le festival, mais voilà, la famille et là et au final, nous sommes ensemble et c'est tous ce qui compte. D'ailleurs les petits doivent être de cet avis puisque soudain, une tornade nous tombe dessus quand Mathgen surgit de la maison, il nous embrasse tous, son petit visage heureux s'illumine en nous voyant et je ne peux m'empêcher de lui ébouriffer les cheveux quand il se jette dans mes bras. Calme toi, petite tête ou maman va se fâcher Autant parler à un mur aujourd'hui, alors qu'il retourne à la maison en hurlant comme un diable que nous sommes arrivé, je ris doucement, je reprend pied dans la réalité et je sais que oui tout ira bien. Je dois juste faire en sorte de rassurer Kaidan, de l'apaiser et de lui rendre le sourire. Il n'était pas sur de pouvoir se libérer, mais tu connais maman, elle a dut aller voir ces entraineurs et les menacer de mille choses douloureuse, s'ils ne laissaient pas son fils venir manger Je ris doucement, mais cela sentait le vécut, car finalement, elle me l'avait déjà fait, elle était ma mère et si elle, elle décidait quelque chose alors un inconnu n'avait pas à interférer dans son rôle de mère. Je me penchais vers l'homme que j'aimais et l'embrassait rapidement. Tout va bien se passer, d'accord, personne ne te tient pour responsable mon cœur, tu as fais tout ce qu'il fallait ce jour là Je l'entrainais alors dans la maison, à la suite de mon frère et de ma sœur pour aller saluer le reste de la famille.
W.B

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 24 Aoû - 11:22
Invité
Tigern, Elijah, Kaidan & Aedan


Le souvenir des grandes tablées, où ils étaient tous réunis, était désormais bien loin. Ils avaient grandis, avait trouvé un métier, et si les occasions de tous se croiser étaient nombreuses, il n’empêche qu’ils étaient rares qu’ils se retrouvent tous ensemble. Même aujourd’hui, ils n’étaient pas tous là. Mais peu importe, pour cette fois, il faudrait s’en contenter, et visiblement, chacun d’entre eux était bien déterminé à se détendre aujourd’hui. Tous, sauf le bien-aimé de son frère, qui semble quelque peu perturbé. Les deux hommes restèrent légèrement en retrait, et Aedan se résolut de ne pas s’en mêler. Après tout, Eli était le mieux placé pour le rassurer, et puis, qu’aurait-il pu dire ? Il ne savait pas ce qui le tourmenter, même s’il était prêt à parier que ça avait un rapport avec le festival. Il avait eu des échos sur ce qu’il s’était passé, par les plus jeunes surtout. Les enfants avaient eu besoin d’extérioriser ce qu’il s’était passé, après toute cette catastrophe.
Mathgen les accueillit façon tornade, comme à son habitude, et Aedan les laissa à la joie des retrouvailles pour se rendre dans la cuisine, déposer son panier et confirmer à sa mère que tous étaient arrivés, au cas où elle n’aurait pas entendu leur benjamin hurler à tue-tête. Il retourna ensuite dans la salle principale, s’offrant de leur servir à boire avant de se tourner vers sa sœur « C’est bien que tu aies réussi à te libérer. Pas trop nostalgique de Karanes ? »  Tigern vivait dans l’enceinte de Sina maintenant, bien plus près de son boulot, et ses absences s’étaient faites bien plus longues. Il devait bien l’avouer, sa petite sœur était celle qui lui manquait le plus, étant donné qu’il croisait régulièrement les autres. Mais  la jeune femme avait toujours eu de l’ambition, et il était fière de ce qu’elle était devenu, même si elle était désormais bien loin.

Aedan proposa à boire à Kaidan, toujours encombré de son plâtre.  « On est ici pour fêter nos retrouvailles, et pas pour établir la culpabilité de chacun »  ne pût-il s’empêcher de glisser, espérant ne pas se méprendre sur les noires pensées du jeune homme. Leur mère arriva sur ces entrefaites, serrant tout son petit monde dans ses bras, accompagnées par les exclamations ravies des plus jeunes. Ce repas de famille était une occasion de fêter le fait qu’ils étaient tous en vie, qu’ils allaient tous plus ou moins bien, et rien d’autre. De lever leur verre, malgré les horreurs qui guettaient de l’autre côté du mur. « Si Wyatt n’accélère pas le mouvement, je me propose de prendre sa part. Pour ne pas gâcher »  se dévoua-t-il avec gourmandise, piochant dans un plateau tout juste ramené de la cuisine par sa mère. Les petits pains lui faisaient de l’œil depuis qu’il avait pénétré dans la cuisine, de toute façon.
Leur mère était une excellente cuisinière, et ses plats étaient presque une légende parmi ses enfants. Pour ce repas, elle s’était mise aux fourneaux dès l’aube, et franchement, le résultat était à la hauteur des espérances.
En douce, il refila un feuilleté à Mael qui lui faisait les yeux doux, sachant pertinemment que se servir avant tout le monde risquait de faire grogner. Mais Aedan était prêt à prendre le risque, considérant qu’il s’agissait de son rôle de grand frère d’endosser la culpabilité du larçin. Tandis que le petit se sauvait et qu’il prenait un air totalement innocent, il se tourna vers ses frères. « J’étais à Trost il y a deux jours, mais je n’ai pas voulu déranger, sachant que Kaidan était blessé. J’y retourne la semaine prochaine avec Faith, on viendra vous dire bonjour si vous êtes dispo » . Il préférait prévenir : les horaires d’Elijah étaient aussi aléatoires que les siens, et il ne voulait pas s’imposer.

©Falling Angel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 9 Sep - 0:49
Invité
Comme ça te fais du bien, de voir ta famille presque entièrement réunie. Voir tes grands frères ensemble à quelque chose de rassurant. Il y a ce petit quelque chose, entre toi et eux, un lien spécial propre à votre famille et que tu ne connais chez aucune autre. Famille nombreuse, vous avez cette particularité d'être liés l'un à l'autre chacun à votre façon. Tu dois beaucoup à Elijah, il est celui qui a prit soin de toi et qui t'as appris à grandir, à compter et à lire. C'est la même chose pour Aedan, il t'a élevé et tous les deux par la force des choses ont pris un rôle qui sans doute n'était pas le leur … mais quelle importance ? Tout à toujours si bien fonctionner chez vous. Ce lien, tu l’entretiens et tu l'apprécies. Tu aimes être chouchoutée par Elijah, même si tu ne le dis pas ou ne le montre pas, tu aimes vos petites chamailleries avec Aedan parce qu'au fond vous n'êtes pas toujours d'accord mais finissez toujours par trouver un terrain d'entente … et puis tu aimes ton rôle à toi. Tu aimes tellement cette place qu'ils t'ont faites et offerte. Celle de la Princesse, oui. La première fille de la famille, celle qui à su apporter la douceur à cette clique de garçon tout en se forgeant ce caractère bien trempé destiné à les mater. Tu aimes le fais d'avoir à ton tour endosser le rôle de « guide » auprès de tes frères et sœurs. Ta famille au fond, c'est tout ce que tu possèdes, tout ce que tu as de plus cher au monde et c'est bien pour cette raison que tu as fais certains choix. Tu as fais preuve de logique et de discernement. Tu t'es donnée à fond pour obtenir une place de choix, tu as lutter pour grimper au sommet et pouvoir entrer dans les Brigades Spéciales. Aujourd'hui, tu as cette place que tu n'échangerais pour rien au monde. Un boulot plutôt tranquille, un rôle de second bien défini auprès d'un Lieutenant que tu apprécies malgré son petit côté … mou et timide que tu aurais tendance à lui reprocher si souvent. Tu fais vivre les tiens. Tu leur offre un certain confort de par l'argent que tu ramènes ici. Tu t'assures que tous ailles bien, que chacun mange à sa faim et que personne ne manque de rien dans cette maison dans laquelle tu as grandis et écouler des jours heureux.

Tu souris. Ils sont tous là, oui. Tous. Ou presque. L'absence d'Ezéchiel se fait sentir, oui. Il aurait du être là. Ton frère à quitter cette maison depuis longtemps, tu le sais c'est un esprit libre qui a très tôt voulu sa vie à lui, son indépendance. Comme un besoin vital de s'assumer seul, il a voulu prouver qu'il pouvait le faire. Malgré tout, il est toujours resté attaché à vous, vous tous et tu sais bien qu'il n'aurait pas manquer un repas de famille comme celui-là. Tu ne dis rien cela dit. Il va bien, oui. Il se repose, il en a besoin. Tu le sais, il est entre de bonne main et évoquer son absence serait imposer une évidence lourde, ce serait remuer un couteau dans une plaie encore ouverte. Parce que non, rien n'est effacé. Tu peux encore lire la peur et la culpabilité dans les yeux de certains. Chez Kaidan par exemple. Ce n'est pas l'un de tes frères, mais c'est tout comme. Tu le connais pratiquement autant et tu peux lire dans ses yeux que quelque chose ne tourne pas rond, plus que ses blessures physique, quelque chose de psychologique semble encore le perturber. Néanmoins, encore une fois tu ne souffles pas mot. Tu sers Math' dans tes bras lorsqu'il te saute dessus, tu embrasses Maël avant d'approcher Faith pour l'enlacer un moment. Tu embrasses ta mère, dis bonjour à ton père. « Ça sent bon ! » lances-tu en humant du côté de la cuisine avant d'être poussée par ta mère qui semble vouloir se remettre aux fourneaux. Tu ricanes. « C’est bien que tu aies réussi à te libérer. Pas trop nostalgique de Karanes ? » Tu hausses les épaules distraitement. Si ton district te manque, pendant que tu bosses ? Oui. Ton chez toi te manques. Tu aimes y revenir et pourtant, il faut bien avouer que la plupart du temps tu es du genre à bosser sans penser au reste. Tu restes concentrée. « Ça va, la maison me manque quand je retrouve le matelas trop dur du QG. » Oh que tu le détestes ce lit si inconfortable. Cette couette qui en hiver semble ne servir à rien du tout. Parfois, tu envies tes frères d'être si près d'ici, surtout Aedan en réalité. « Et puis rien ne vaut la cuisine de maman. » Et ce n'était pas les repas que tu partageais avec ton équipe au réfectoire de ton QG qui pouvaient rivaliser avec les bons petits plats de ta petite maman.

Tu offres un sourire à ton frangin, et tu finis par te décaler pour laisser passer ta maman qui déjà apportes le repas. « Si Wyatt n’accélère pas le mouvement, je me propose de prendre sa part. Pour ne pas gâcher » Tu reconnais bien là l'ambiance qui règne durant vos repas de famille. Les petits plats de maman, encore et toujours … chacun se battrait contre l'autre pour en obtenir une part de plus. « Il s'arrangera pour piquer la tienne s'il t'entend. » lances-tu en attrapant déjà un petit quelque chose qui dépasse pour grignoter alors que Faith vient se coller contre toi. Tu écoutes d'une demi oreille un peu distraite les discussions de tes frères, tandis que ta mère finis t'apporter le repas en soupirant lorsqu'elle constate les plats déjà entamés. Elle ne dit rien, cela dit pour cette fois et évite le fameux discours qui dit que ; « la politesse veut qu'on attende que la table soit mise entièrement avant de manger, mes enfants ! » Finalement, la porte finit par s'ouvrir une nouvelle fois et une tête blonde que tu connais bien fait son apparition. Proche, tu te diriges aussitôt vers ton jeune frère. Tu lèves la main pour passer tes mains dans ses cheveux trop longs. « Tu te négliges Wyatt Mahon, tu ressembles … au père Winslow dans un mauvais jour. » lâches-tu avant de rire, évoquant en réalité un voisin. Un vieil homme un peu bourru, mais agréable … un homme qui en réalité, arbore toujours une barbe proéminentes et des cheveux bien trop longs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Repas de famille
» Repas en famille
» Générique/Clip RP
» comment saccager un repas de famille......
» Poème que ma grand mère récitait après les repas de famille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: