AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Autres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ACACIA PARKS – you never need to apologize for how you choose to survive.

Invité
Invité
Mer 12 Aoû - 15:56
Invité
ACACIA PARKS



Identité !

Nom ∞ Parks, la dernière chose qui la rattache encore à sa famille perdue. Prénom ∞ Acacia. Surnom ∞ ‘Cia’ s'il est urgent de l'appeler rapidement, mais elle préfère qu'on l'appelle par son prénom. ‘La rousse’ est fortement déconseillé. Date de naissance ∞ 11/08/830, elle est encore assez jeune puisqu’elle est seulement âgée de 20 ans.  Lieu de naissance ∞ Shinganshina, dans un foyer aimant. Métier ou Corps de l'Armée ∞ Sans occupation, pour le moment. Elle ne semble pas faite pour le métier manuel, mais en veut assez pour faire n’importe quelle tâche qu’on pourrait lui assigner. Situation ∞ Célibataire et pas pressée d'y remédier. Orientation sexuelle ∞ Hétérosexuelle. Groupe ∞ Citoyens. Avatar ∞ Bridget Satterlee.


Parle moi de toi...

Acacia est une jeune femme qui, malgré les événements que lui a réservés la vie, garde le sourire. Toujours pleine d’entrain, elle cherche ce qu’il y a de mieux en chacune des personnes qu’elle rencontre, et tente de rester optimiste. Point de caractère qu’elle tient de sa mère, qu’elle tente d’honorer de cette façon. Surtout, elle ne veut pas laisser poindre ses faiblesses, même si on peut facilement remarquer qu’elle n’est pas une bagarreuse. Comme elle a toujours vécu dans une sorte de cocon, elle est assez peu débrouillarde. Mais elle apprend, très vite, puisqu’elle ne souhaite être un poids pour personne. Elle ne peut toutefois pas vivre sans un certain soutien, elle a ce besoin d’être toujours entourée, ainsi que de recevoir de l’attention. Ce qui peut parfois expliquer son caractère changeant, voire capricieux. Même si elle peut paraitre faible en apparence, ou donner l’envie qu’on la protège, elle n’hésite pas à faire entendre sa voix. Qui s’y frotte, s’y pique, comme le dit si bien le dicton. Bien que tolérante, la jeune femme n’est pas non plus du genre à se laisser faire, allant même jusqu’à mordre si nécessaire. Elle a également appris à se servir de son apparence fragile, pour arriver à ses fins.


Hey toi, derrière l'écran ! Y'a un titan derrière toi...

Pseudo ou prénom ∞ sunshinecloud. Ton âge ∞ 22 ans. T'es arrivé là comment ? ∞ Forum de pubs. Tu veux ajouter quelque chose ? ∞ ça fait un moment que j'ai arrêté les forums, donc soyez indulgents.  :lech:  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 12 Aoû - 15:56
Invité



‘My current situation is not my final destination’

REMZI PARKS – Notre petite famille était composée de quatre personnes, ma foi aussi heureuse qu’une famille puisse l’être à l’intérieur des murs. Mes parents sont marchands de leur état, et ils ont toujours pris soin comme il se devait de mon frère et moi. Je n’étais encore qu’un petit garçon à l’époque, mais assez éveillé pour savoir que nous ne vivions pas dans la plus grande des sécurités.  C’est pourquoi je veillais toujours sur mon cadet, Dan, pire qu’une mère poule, alors que la mienne était déjà pas mal dans son genre. Je ne sais pourquoi, mais ce sentiment de devoir protéger les autres m’avait toujours habité. Je le prenais comme un devoir. Après tout, j’étais l’aîné. Ce sentiment de responsabilité fut renforcé lorsque nous apprîmes la nouvelle grossesse de ma mère. Je savais que, malgré la situation de mes parents, nous ne roulions pas sur l’or, et qu’une nouvelle bouche à nourrir ne ferait pas nécessairement le plus grand bien à notre famille. Mais nous étions tout de même tellement heureux d’apprendre cette nouvelle. Fille ou garçon, ce petit bout serait fort aimé. Je n’imaginais pas encore à quel point, cependant. Ce ne fut que neuf mois plus tard, que je m’en rendis vraiment compte. Acacia, une petite fille à la chevelure de feu, venait de faire son entrée dans notre cocon. Mon père avait toujours voulu avoir une fille, et je pense bien ne l’avoir jamais vu aussi heureux que ce jour-là. Moi-même avais du mal à cacher ma joie. Une petite sœur à choyer. Une pierre précieuse à protéger. J’étais fait pour ce rôle.


DAN PARKS – Je regarde le caillou dans lequel je viens de shooter, s’éloigner à quelques mètres de moi. Les mains dans les poches, la mine renfrognée, je le suis sur sa trajectoire, avant de redonner un coup de pied dedans, pour le repousser une nouvelle fois. Je pense bien que c’est la journée la plus maussade de ma vie. Remzi vient de s’engager pour devenir soldat, malgré toutes nos tentatives pour l’en dissuader. Il est parti. Lui, qui avait promis de toujours veiller sur nous, de prendre soin de nous, nous a lâchement abandonnés. Comment fera-t-il pour nous protéger, alors que nous ne vivrons même plus dans le même district ? Oh, pas que je pense avoir besoin de sa protection. Je suis un homme maintenant, je peux prendre soin de moi-même. Mais, c’est pour la forme. On ne fait pas de promesses, si c’est pour ne pas les tenir. Je rage entre mes dents. La trajectoire de la pierre, que j’ai encore frappé quelques fois, me mène jusqu’à une étendue d’herbe. Je relève le regard pour discerner une chevelure rousse. Pas de question à se poser, je sais directement de qui il s’agit. Ma sœur. Je reste là un moment, assez loin d’elle, pour l’observer. Assise dans l’herbe, elle observe l’horizon, caressant distraitement le chien familial. Celui-ci bouge de gauche à droite, tentant de l’animer pour qu’elle vienne jouer avec lui, mais elle semble avoir l’esprit ailleurs. Je sais à quoi elle pense. Elle doit sans doute ressentir le départ de Remzi comme une pire trahison que celle que je ressens. Pourtant, j’ai comme le sentiment qu’elle comprend mieux son départ que moi. Après tout, ils ont toujours été très proches, comme les meilleurs amis du monde. Ils ne m’ont jamais rejeté, bien du contraire, mais ils avaient ce lien inexplicable duquel je n’ai jamais pu faire partie. Je suppose que c’est là le lot des cadets. Je finis par la rejoindre, m’asseyant à ses côtés, elle me sourit. Peut-être que ce départ nous rapprochera.


ERHAN PARKS – Je n’ai jamais vu une telle agitation dans la rue, malgré toutes mes années de service en tant que maraicher. Fruits et légumes, voilà de quoi sont constitués mes bacs. Ils ont leur succès, puisque tout un chacun aime manger des repas assez équilibrés. Je tente, comme je le peux, de jongler avec toutes les demandes de mes clients. Je suis habituellement accompagné de ma femme, mais des tâches ménagères réclamaient son attention dans notre domicile. Ce n’est rien, j’ai pris l’habitude du métier.
Pour le moment, les choses vont plutôt bien pour notre famille. Nous avons connu des périodes assez creuses, surtout lorsque ma petite fille a été malade – fort heureusement, son état s’est considérablement amélioré – ou encore lorsque mon premier fils nous a quitté pour s’engager dans l’armée. Mais ces jours-là sont derrière nous, nous commençons finalement à revivre des jours paisibles. Mon autre fils, Dan, m’apporte un cageot de pommes, les pose sur l’étalage avant de s’éponger le front du revers de la manche. Je lui souris, tandis que les passants se dirigent sur ces dernières. Nous les attendions. Désormais avec l’aide de Dan, nous continuons à travailler. C’est un bon garçon, travailleur, qui n’a pas hésité à combler l’absence de son aîné comme il le pouvait. Ma fille au contraire, n’a jamais réellement travaillé avec nous, sauf en cas de nécessité. J’ai toujours souhaité autre chose pour elle. Qu’elle fasse des études, qu’elle monte graduellement dans la hiérarchie, qu’elle puisse même changer de district, entrer aux couverts d’autres murs. Je n’ai jamais souhaité que sa sécurité.
Alors que notre vente touche à sa fin, un calme soudainement assourdissant nous entoure. Étrange. Je ne me rappelle pas qu’une chose du genre soit déjà arrivé. Nous nous regardons avec Dan, avant de finalement ressentir un tremblement. Des gens commencent à crier. Tout ce à quoi je pense, c’est d’être avec mon fils et de se trouver un endroit où se réfugier. Mais mon regard se relève vers le haut du mur. Je crains qu’il n’y ait plus le moindre espoir de se mettre à l’abri. Une tête gigantesque passe de par-dessus le mur, rouge, comme la chair à vif. Un titan.


MARTHA PARKS – Je sors en vitesse de la maison, après avoir entendu ces fracas qui n’annoncent rien de bon. Il faut que je retrouve Acacia. Pour me rendre service, elle est partie chercher de l’eau. Si j’avais su…
Je me fais bousculer de part et d’autre, par des gens pressés de s’éloigner aussi vite que possible de la menace. Je les vois, moi aussi. Des dizaines de titans qui sont entrés dans la ville, commençant à faire des dégâts en cassant et dévorant tout sur le passage. Mon cœur tambourine à en faire mal dans ma poitrine. Je dois la retrouver… J’espère juste que Dan et Erhan ont réussi à se mettre en sécurité. Quant à Remzi… Il n’est pas là, c’est un fait certain, de plus nous n’avons eu aucune nouvelle de lui depuis des mois. Je me dirige vers le point d’eau, c’est le dernier emplacement où je suis certaine qu’Acacia se soit dirigée. Mais c’est difficile, le point d’eau se trouve dans la direction opposée au courant de la masse, et à part des coups de coudes et des bousculades, je n’arrive à rien. Je suis loin de pourtant abandonner. Lorsque la vie de votre enfant est en jeu, les mères peuvent arriver à faire des exploits. J’arrive à me frayer un chemin jusqu’au puits. Mais elle n’y est pas… L’adrénaline est loin de redescendre en moi, au contraire. Je commence à hurler son prénom. « ACACIA ! » Peut-être a-t-elle suivi le mouvement de foule, peut-être a-t-elle réussit à fuir. Je l’espère tant. Je cherche encore néanmoins un peu dans les environs, avant de remonter pour suivre les autres. Les titans se font de plus en plus proches, je ne la vois toujours pas. Je continue de l’appeler, personne d’autre qu’elle ne répond à ce prénom. Mais rien, pas même un écho en réponse. Je finis par repasser devant la maison, c’est là que je la retrouve finalement. Telle une tornade elle me fonce dessus, m’entourant de ses bras. Elle me dit qu’elle a eu peur, qu’elle ne savait pas où j’étais.  Nous nous sommes croisées dans la cohue sans même nous en rendre compte. Me voilà rassurée, même si le sentiment est de courte durée. Des pas lourds se font entendre derrière nous, je prends alors sa main et nous nous mettons à courir pour fuir à notre tour. Je ne peux cependant renier mon âge et ses désagréments, je suis déjà essoufflée et me serais arrêtée depuis longtemps, si Acacia n’était pas là pour me tirer après elle. Je me rends compte que je suis un poids. Je la somme de continuer sans moi, cependant elle ne veut rien entendre, elle m’encourage et continue de m’entraîner à sa suite, ignorant mes plaintes. Bien sûr, j’ai peur de ce qui nous pourchasse, je ne veux pas m’arrêter mais je n’arrive pas vraiment à continuer. J’ai encore plus peur qu’elle, se fasse prendre. Je relâche sa main, lui dit de continuer sans moi. Que je suis juste derrière, mais qu’elle doit se dépêcher. Elle ne veut rien entendre, reprend ma main pour que je continue d’avancer. Je commence à crier pour la faire réagir, elle me répond de la même façon. Nos cris finissent par alerter l’ouïe d’un titan non loin de nous. Sa tête passe par-dessus les bâtisses, nous lorgnant de haut tandis que nous restons bouche-bée. J’en profite pour réagir, je la repousse violemment pour qu’elle décampe. Elle ne semble pas vouloir abandonner cependant, puisqu’elle tend de nouveau sa main vers moi pour que je la suive. Mais elle n’est pas la seule à tendre la main  vers moi. « Cours. » ai-je juste le temps de lui dire, avant de décoller du sol.

ACACIA PARKS – Cela faisait plusieurs semaines que l’attaque des titans nous était tombée dessus. Je m’en souviens cependant comme si c’était hier. Je n’avais pas eu le courage de regarder ma mère se fait emporter, malgré mes efforts. J’étais partie en courant dans la direction opposée, je savais qu’il était trop tard pour la sauver désormais. Cependant, je ne m’en serais moi-même pas sortie, si un soldat ne m’étais pas venu en aide. J’avais les yeux embués de larmes, je n’arrêtais pas de trébucher, je ne voyais pas où j’allais, j’étais entourée de cris. Un titan en avait visiblement après moi, mais un jeune soldat était sorti de nulle part pour lui trancher la nuque. Il m’avait ensuite guidée jusqu’au port où je puis prendre un bateau qui me mena loin du massacre. Je ne connais pas son nom, et n’ai jamais eu l’occasion de le revoir pour le remercier.
J’étais ensuite arrivée à Trost, accompagnée de centaines d’autres personnes. Bon nombre d’entre nous avions perdu des nôtres. J’avais cherché, en vain, le reste de ma famille. Jamais je ne les revis, devinant facilement la mort que le sort leur avait réservé. Même mon aîné n’avait pas réapparu. J’étais seule au monde. Malgré l’aide du gouvernement, nous crevions parfois de faim. Je ne compte plus le nombre de cadavres puants que j’ai vu, laissés aux charognards. Je n’arrivais pas à lier de liens avec quiconque, c’est sans doute pour cela que je finis par mendier dans la rue, pour ne serait-ce qu’avoir un peu d’eau et de quoi me sustenter. Certains offraient même de me donner plus, si j’agréais à les laisser me faire des choses qui me semblaient peu recommandables. Mais je ne pus jamais m’y résoudre. J’aurais préféré mourir. C’est d’ailleurs lors de ces sortes d’harcèlements, que je rencontrai Madame Ainsley. Elle fit fuir les personnes qui me voulaient du mal et, sans doute prise de pitié, me prit sous son aile. Jamais, je ne pourrais lui exprimer ma reconnaissance. Désormais, quelques semaines ont passées, que j’ai vécues en compagnie de Madame Ainsley et de sa fille. Celle-ci ne semble pas apprécier énormément ma présence, mais je les considère néanmoins comme une seconde famille. Que j’espère, cette fois, pouvoir garder.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 12 Aoû - 16:01
Invité
Ma jolie petite soeur adoptive :coeur:
Bienvenue à toi chaton, et bon courage avec ta fiche. Si tu as des questions, n'hésite pas ! o/ ♥️ I'm here for you.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 12 Aoû - 16:03
Invité
Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 12 Aoû - 17:00
Invité
Merci, vous deux! :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seven Iceveins
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 1241
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Aoû - 20:47
Bienvenue à toi :coeur:
J'espère que tu te plairas parmi nous ! Bon courage pour ta fichette :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 13 Aoû - 0:53
Invité
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 13 Aoû - 11:55
Invité
Merci beaucoup ! :10:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 13 Aoû - 14:37
Invité
Hanw que j'aime ta manière de raconter ton histoire. Du point de vie des membres de la famille j'avais jamais vu ça. *o* ça rend les choses poignantes en plus.
Tout est parfait pour moi !

Félicitations !




Tu es maintenant validé(e) & tu fais donc officiellement partie de la communauté ! Pour éviter que tu ne sois perdu au milieu du bazar administratif, voici un petit guide utile sur les choses qu'il te reste à faire. Ce ne sont que des formalités, héhé, mais des formalités qui tout de même ont leur importance. Pour commencer, passe donc par le bottin afin de faire recenser ton avatar. Une fois cela fait, je te propose d'aller te créer ta petite fiche de liens et de RPs, dans cette partie du forum. Tu pourras ensuite commencer le RP, et si tu ne trouves pas de partenaires, un sujet a été mis en place pour t'aider. Pour t'amuser, le flood est aussi à ta disposition.

Maintenant que tout c'est fait, nous pouvons te souhaiter bonne chance ! Nous espérons de tout cœur que tu te sentiras chez toi ici, et que tu t'amusera en notre compagnie !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» JAZ PARKS (Tome 3) MORD A CREDIT de Jennifer Rardin
» Parks and recreation
» [Jennifer Rardin] Jaz Parks, tome 4 : Jaz Parks n'en démord pas
» La lune et l'acacia
» AMOURS ET TENTATIONS d'Adèle Parks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Autres
-
Sauter vers: