AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Malcal en cavale - Saly & Hayden

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Mar 11 Aoû - 20:27
Invité
Les Malcal en cavale
Ft. Saly Malcal
Voilà presque un mois que je ne l'ai pas revue. Une mois entier comme séparé d'une partie de moi, ma petite sœur. Oh bien entendu je joue un peu de mes relations pour être au courant de son évolution, pas sûr que ça lui plaise d'ailleurs, mais j'ai toujours pris soin d'elle et je continuerai. J'ai passé ces derniers jours à m'occuper de paperasse et d'entrainement avec les derniers membres de mon escouade. Le bruit de ma nomination au grade de lieutenant doit lui être parvenue d'ailleurs. Moi même je n'en reviens pas vraiment, je m'attendais à ce que d'autres plus anciens ou plus habiles que moi aient le poste. En plus j'ai désormais Kelsier sous mes ordres, au fond ça m'a bien fait sourire, il a beau avoir finit premier au camp d'entrainement, c'est quand même moi qui suit son supérieur, la situation est cocasse. Enfin mes pensées sont quand même en vrac reprend toi un peu. Elle est juste en retard elle va arriver. Saly et moi nous sommes donnés rendez-vous dans l'une des rues où je l’emmenai jouer il n'y finalement pas si longtemps, où alors c'est moi qui me ressasse trop mes souvenirs.

Je reporte mon attention sur l'activité régnante. la rue est plutôt calme pour une fin d'après midi, les gens rentrent chez eux et les quelques marchands ferment boutique. Je reconnais des visages, mais ceux-ci ne font même pas mine de m'adresser un regard. Voilà ce que l'on récolte à rejoindre le bataillon d'exploration, juste bon à être méprisé alors que l'on se bat pour rendre le monde meilleur quitte à y laisser la vie. Oui c'est ce dernier point en fait qui pose problème, trop de morts chez nous, trop de parents qui ne sont jamais revenus. Parfois on ne peut même pas ramener les corps.

**Et allez, te voilà en train de déprimer mon gars, c'est ça que tu veux lui montrer? Que t'es en train de chialer? Bravo le protecteur. Maintenant tu lèves tes fesses de là, tu te redresse et tu souris. Non pas ton sourire débile forcé, repense à tes vieux souvenirs lorsque tu t'occupais de Saly ici !**

Finalement je n'ai pas le temps de me perdre dans mes pensées qu'elle arrive enfin. Je reconnais sa chevelure blonde et sa démarche avant même qu'elle ne m’aperçoive, où du moins ne fasse semblant de ne pas me voir. Des fois je me demande si elle ne joue pas un peu avec moi, histoire de m'épargner un peu. Je souris et marche dans sa direction avant de la serrer dans mes bras étouffant une protestation peut être. Je la laisse respirer.

Ça fait un moment petite sœur ! Tu m'as manqué, et j'ai des tas de choses à te raconter. J'espère que tu n'es pas de garde demain !
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 16 Aoû - 23:35
Invité
Ça faisait longtemps Tapotant contre sa jambe et allègrement installée contre un mur, Saly observait le temps passer. Le temps lui semblait si long à passer, que c'était bien la première fois de la semaine qu'elle s'ennuyait. Habituellement, la jeune femme trouvait toujours une occupation, mais aujourd'hui, rien. Elle se trouvait là, à devoir surveiller une rue calme d'Utopia, à attendre avec impatience que sa journée prenne fin, pour pouvoir enchainer sur quelque chose de beaucoup plus attrayant à ses yeux, car oui, pour une fois depuis longtemps, elle n'allait pas simplement rentrer à la caserne pour attendre le lendemain. Aujourd'hui, elle allait enfin pouvoir revoir son frère, qu'elle n'avait pas vu depuis un bon mois. Un mois qui lui avait semblé si long… Mais dans pas si longtemps que ça, tout cela serait révolu, car il lui avait donné rendez-vous dans une rue où ils aimaient jouer à l'époque où elle n'était encore qu'une enfant qui ne s'était pas enrôlée dans l'armée.

Pouvant enfin décoller de ce fichu mur où elle avait passé les deux dernières heures de sa journée, la jeune blonde salua les marchands présents et quitta son post. Elle avança d'un pas rapide pour ne pas perdre de temps en prenant des embranchements de ruelles qu'elle connaissait bien. Il y avait un peu de monde en cette fin de journée, mais cela ne dérangeait aucunement Saly. Ayant toujours vécu ici, elle avait l'habitude de déambuler à travers les allées tout en évitant habillement les passants, même si elle pouvait compter sur son emblème avec la fameuse licorne des Brigades Spéciales pour éviter des désagréments. Elle avait vraiment hâte de revoir son frère et cela lui faisait inconsciemment accélérer son pas. Heureusement, dès qu'elle avait su qu'elle allait le voir, elle avait pu poser un jour de repos pour le lendemain, et ainsi, n'avoir aucun problème.

Ou Saly n’avait plus ses yeux en face des trous, ou il avait été plus rapide qu’elle pour la voir, mais la jeune femme ne vit son frère qu’au moment où celui-ci vint vers elle. La soldate se laissa totalement faire quand son aîné la prit dans ses bras pour la serrer contre lui et elle l’étreignit aussi en retour, profitant de ce moment. La blonde se fichait des regards que certains pouvaient leur lancer par rapport à l’appartenance de son aîné, ayant l’habitude de ne plus se laisser atteindre par ce que pouvait penser les autres. Quand Hayden la relâcha pour la laisser respirer et la saluer, la jeune femme eut une idée. À elle aussi il lui avait manqué, sans compter, qu’avec les ragots, elle avait appris qu’il était devenu lieutenant et voulut en rire un peu. Affichant un sourire malicieux, elle effectua un salut militaire, tout en retenant un rire. ❝Journée de repos accordée pour demain, Lieutenant. Nous pouvons faire ce que vous souhaitez.❞ Et à la fin de sa phrase, Saly ne put s’empêcher de rire avant de reprendre avec son habituel sourire. ❝Toi aussi tu m’as manqué. Et félicitation pour ton grade.❞
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 18 Aoû - 15:30
Invité
Les Malcal en cavale
Ft. Saly Malcal
Je savoure l'étreinte comme si ma vie en dépendait, ce qui au fond comporte un peu de vérité. Que deviendrais-je si elle n'était plus là hein? Elle me fait un salut militaire histoire de se moquer un peu de ma promotion, je souris et lui ébouriffe les cheveux en représailles. Nous commençons alors une petite promenade dans la rue discutant de tout et de rien, sous quelques regards ahuris. Jusqu'au moment où une personne semble faire une remarque déplacée sur Saly. Je fonce sur elle et me plante sous son nez. Décontenancée elle ne sait trop que faire, je lui fait alors une de mes plus belle grimace, comme quand nous étions enfant avec Saly. ET je repars l'air de rien sous le regard amusé de ma petite sœur. C'était un vieux jeux que nous avions, celui qui mettrai le plus mal à l'aise un adulte avec ce genre de situation.

Je n'ai pas perdu la main on dirait, AH ! Regarde le il ne bouge même plus !

J'ai toujours cette sensation d'avoir 20 ans de moins nous sommes réunis, et déjà que l'on me considère comme un vrai fanfaron, quand on est ensemble j'ai tendance à me lâcher encore plus. Le meilleur reste surtout de ne être vu comme un supérieur mais juste comme une autre être humain banal, ou tout du moins un grand frère avec qui on passe du bon temps.

Bon as-tu envie de faire quelque chose en particulier? On peut traîner dans un bar, mais ça je le fais tout les soirs ou presque ! Sinon je connais un petit coin dans le quartier que tu ne connais pas si je ne m'abuse, avec un très jolie vue ! Ou alors on continue de faire peur aux gens. Comme ça ils me détesteront encore plus.

Cette dernière remarque m'arrache de la tristesse durant un court instant, avant que je ne me ressaisisse. Mais j'ai peur qu'elle ne l'ai remarqué. On a beau faire comme si ne rien n'était mais la vision qu'à la population de nous autre membres du bataillon, ça finit par peser. On se bat et on meurt pour eux, et tout ce qu'on a en échange c'est du mépris, de la peur ... . Je lui pose un baiser sur le front.

Allez choisis !
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 21 Aoû - 22:00
Invité
Ça faisait longtemps Saly était aux anges. Cela lui faisait vraiment du bien de revoir son frère avec qui elle pouvait laisser tomber le masque qu’elle portait devant les autres soldats des brigades spéciales et avec qui elle pouvait vraiment être elle. Alors elle avait profité de son étreintes et ne s’était pas gênée de blaguer sur son nouveau grade, aimant l’embêter de temps à autres. Ça servait bien à ça les cadets, non ? Lorsqu’il eut finit de l’ébouriffer la jeune femme replaça ses mèches d’un coup de doigts en soupirant d’amusement. Rien n’avait changé. Alors qu’ils marchaient ensemble dans la rue, la soldate ignorait les regards des habitants d’Utopia. Elle se doutait bien que l’uniforme de son frère passait inaperçue, mais elle s’en fichait. En cette fin de journée, rien ne pourrait la contrarier, pas même cette personne qui avait fait une remarque pas si discrète que ça, puisqu’elle vit son frère aller lui sortir une de ses grimaces, qui fit sourire la jeune blonde. Non, rien n’avait changé, elle avait toujours cette impression de redevenir une gamine jouant dans les rues pour éviter de rentrer chez elle. Ayant l’habitude de ne garder que le côté heureux de ses souvenirs, la jeune femme retint un rire pour ne pas donner l’impression de se moquer du citoyen, mais ses yeux pétillaient de malice, voulant tout dire. ❝Je vois ça, oui que tu n’as pas perdue la main.❞ Lui répondit-elle en riant doucement et tout en continuant d’avancer et de souhaiter la bonne journée à la cible de la grimace d’un signe de tête. Bien qu’elle se montre polie avec ce civil, son geste avait été en partie ironique pour lui montrer qu’il avait été entendu.

Lorsque Hayden lui demanda ce qu’elle avait envie de faire, Saly prit un peu de temps pour réfléchir. Là de suite, elle ne savait pas trop. Mais heureusement, son aîné lui avança des suggestions qui s’avéraient intéressantes, elle ne fut finalement pas longue à choisir. L’idée du bar lui avait d’abord semblé sympathique. Faire une sortie sans avoir à se prendre la tête, assis à une table l’aurait pas fatiguée, mais la deuxième proposition lui semblait une meilleure perspective. La blonde était vraiment curieuse de voir qu’elle endroit d’Utopia elle ne connaîtrait pas alors qu’elle y faisait régulièrement des rondes. Et puis quand elle avait vu Hayden évoquer la troisième idée, elle sut d’office que ce n’était pas la meilleure option. L’ombre qui avait parcouru un instant ses yeux ne lui avait pas échappé, mais elle fit comme si elle n’avait rien vu et lui répondit avec joie. ❝Aller, fais moi rêver et montre-moi cet endroit. Tu as attisé ma curiosité.❞ Et elle attrapa son bras contre son coude pour l’entraîner un peu avant de se stopper dans un rire. ❝C’est par où ? Parce que là, je sens que je vais me tromper.❞ Saly ne voulait pas que son frère pense à ce que peut dire la population sur son bataillon, alors elle faisait de son mieux pour lui donner le sourire et le faire penser à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 21 Aoû - 23:28
Invité
Les Malcal en cavale
Ft. Saly Malcal
Au fond je me doutais déjà de son choix, on a arpenté ce quartier de fond en comble. Alors forcement si je connais un endroit neuf dans le coin ça aiguise sa curiosité. Les souvenirs reviennent alors en force. Saly à six ans et je la surveille comme je peux du haut de mes seize ans. Elle coure partout, les gens l'évitent en riant. Elle chute et s'écorche le genoux, alors je la prend dans mes bras tandis qu'elle continue de blablater a peine consciente de sa chute. C'est le souvenir qui me reviens lorsque'elle me prend par le bras. A la suite de mon instant de broyage de noir j'ai eu cette impression que les rôles avaient étés inversés. Nous avançons ainsi ensembles tandis que je prends les devants.

Tu vois a force de fréquenter les tavernes on se fait plein de connaissances. Il y a quelques mois je me suis lié d'amitié avec un type plein aux as qui possède un des plus beaux endroits du quartier. Du coup quand j'ai su qu'on allait se voir je lui ai demandé si je pouvais lui emprunter les clef et il a accepté. J'y ai déjà fait un tour quand même voir si ça vaut le coup ! Ben tu vas voir LA maison de luxe du coin.

Pendant que je parle nous sommes arrivés devant une propriété de taille moyenne mais bien décorée. J'ouvre la porte et laisse Saly visiter ç sa guise tandis que je lui dis que je l'attends sur le toit. Une fois en haut j'en profite pour récupérer deux verres et une bouteille. Le toit est en fait à moitié une terasse remplie de végétation. De plus il est idéalement orienté et peu de lumière viens perturber la luminosité de la lune et des étoiles. Le peu de présence de nuages est aussi un bon point. J'entends Saly qui arrive alors.

Alors? J'admet que de nos jours ça peu paraître bizarre mais lorsque j'y ais mis les pieds pour la première fois la seule chose que j'ai vus c'est tout ce qu'on aurait pu y faire durant notre enfance. Désolé si ça te parait puéril mais dès que je suis avec toi je me vois comme revenu en enfance. Et ça me rend tout nostalgique. Bon sang, le lieutenant du bataillon d'exploration qui pense à faire mumuse dans une maison de riche avec sa sœur, ça ça me fait rire !

Je nous sert un petit verre, on trinque un coup et je lui jette le contenu de mon verre au visage. Avec un sourire malicieux je lui dis qu'il est hors de question que ma petite sœur finisse bourrée parce qu'elle tiens pas l'alcool !
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 28 Aoû - 16:16
Invité
Ça faisait longtemps Saly était intriguée. Elle se demandait ce qu’était cet endroit que lui connaissait et pas elle. Cela l’étonnait car elle connaissait assez bien Utopia pour l’avoir parcouru de long en large lors de ses rondes et elle y avait joué un nombre incalculable de fois quand elle était gamine avec Hayden. Du coup, elle avait décidé de l’entraîner pour savoir quel était donc cet endroit qui attisait tant sa curiosité. La jeune femme n’aimait pas avoir trop peu d’informations et elle pouvait en devenir impatiente dans certains cas, mais aujourd’hui elle avait tout son temps. Elle avait fini sa journée et elle n’avait rien de prévu le lendemain, alors elle pouvait vraiment profiter de la présence de son frère sans avoir à se poser trop de questions. En ce moment elle avait l’impression de redevenir la gamine qu’elle était avant, à ne plus se soucier de rien d’autre que de passer du bon temps avec son aîné, ce qui lui avait bien manqué, cela était indéniable. Ainsi, pendant qu’elle marchait, elle l’écoutait expliquer comment il avait connu cet endroit et se souvient. Elle avait déjà vu les maisons luxueuses d’Utopia, mais seulement de loin et c’était lorsqu’elle devait s’assurer de la sécurité des rues. Alors oui, maintenant qu’elle savait qu’elle allait voir l’une d’elle de l’intérieur et juste avec son frère, elle oubliait complètement son rang de soldat, le fait qu’elle était adulte et retournait dans l’esprit d’une enfant qui allait voir quelque chose qui lui semblait invraisemblable. Au moins ça les occuperait en cette fin de journée.

Arrivant devant la maison, Saly lâcha le bras de son frère pour voir un peu à quoi elle ressemblait, entendant le lieu de rendez-vous. Elle passa de pièce en pièce pour voir un peu et fut admirative. Même si sa famille était modeste, elle n’avait jamais vu l’intérieur d’une maison ainsi et, maintenant qu’elle logeait à la caserne, ce n’était pas ce genre de confort qu’on lui offrait, bien qu’elle ne s’en plaigne pas. Après quelques minutes, elle quitta sa contemplation des pièces pour monter à l’étage et finir sur le toit où elle vit Hayden déjà installé avec de quoi boire. ❝Cette maison est génial. On aurait pu y faire tellement de trucs dedans.❞ Saly avait bien immaginé certains de leur jeu durant sa visite des différentes pièces et elle n’imaginait même pas l’ampleur de certains ici. Cela aurait été grandiose. ❝Et tu sais, moi aussi je me sens redevenir une enfant quand on est ensemble. Ça permet de penser à autre chose aussi.❞ Elle prit le verre qui lui avait servi pour trinquer et se fit complètement avoir quand elle prit le contenu de celui de son aîné sur la tête. Elle eut un petit moment de surprise, mais passé celui-ci elle lui lança aussi le sien et se jeta sur lui pour le chatouiller en vengeance. Elle ne pouvait s’empêcher de rire de la situation. ❝Alors ça oui, tu es toujours le même gosse qu’avant.❞ Alors que la nuit était témoin de leur jeu, elle se fichait de ne plus avoir l’air d’un soldat, mais plutôt celui d’un gosse. Elle s’amusait avec son frère et rien d’autre ne comptait. Maintenant qu’elle avait été arrosée, elle comptait bien se venger à sa manière sans se laisser faire en visant là où elle savait que son aîné était sensible face aux chatouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 3 Sep - 14:58
Invité
Les Malcal en cavale
Ft. Saly Malcal
Ma surprise semble avoir fait de l'effet, je vois dans ses yeux toute son âme d'enfance refaire surface lorsqu'elle me rejoins sur le toit. Je me doute aussi très bien de ce qu'elle a pu imaginer, nous deux dans cette maison c'est un appel aux bêtises. Et les parties de cache-cache aussi, elle gagnait tout le temps petit comme elle était à se faufiler partout. En revanche les jeux où l'on se courre après avec mon avantage d'avoir dix ans de plus elle n'avait aucune chance. Je me demande presque ce que ça donnerait maintenant, sûrement la même chose en fait, je suis toujours un peu plus grand et peu être un peu plus vicieux aussi. Quoique elle ne doit pas être en reste la connaissant. Une fois mon verre vidée sur sa tête, je vois bien dans son regard le moment amusé et le sentiment de s'être fait avoir. J'éclate de rire avant de me prendre le sien dans le visage à mon tour. Mais comme je m'y attendais un peu j'en esquive le plus gros du liquide.

Ça me rassure, j'ai peur de passer pour un vieux gamin parfois. Mais bon j'en ai tellement peu l'occasion que ça fait du bien de revenir en enfance de temps en temps. Et puis quelle enfance, avec cette petite chipie dans mes pâtes que je devais surveiller pas vrai?

Avant que je n'ai le temps de finir de parler, Saly se jette sur moi et entreprend de me chatouiller. Je me débat mais elle connait mes points sensibles et je me tord vite dans tout les sens tandis que je tente de l'immobiliser. Il me faut une bonne minutes de lutte pour y parvenir dans un fou rire. La contre attaque sonne alors, car je connais moi aussi les points faibles de ma petite sœur. Après l'avoir bien embêté je passe de grands coups de mains dans ses cheveux, finissant de la décoiffer. Je me redresse alors en l'observant, amusé.

J'aime bien ce look, un vrai air sauvage qui te va a ravir ! Tu dois leur en faire baver aux forces spéciales, des fois je donnerai cher pour voir ça eh !
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 1 Oct - 23:35
Invité
Ça faisait longtemps L’esquive de son frère quand elle lui avait lancé le contenu de son verre à la figure n’était pas une surprise pour Saly. Sa réaction avait été des plus prévisibles, mais elle était contente d’avoir quand même réussi à l’avoir avec son attaque chatouille. En fait, son premier geste avait surtout été une diversion pour s’assurer d’une magnifique ouverture et ne pas voir son plan se retourner contre elle sans d’abord une petite victoire. Son frère avait beau la connaître, elle aussi la connaissait bien et savait comment faire pour réussir à entreprendre ce qu’elle souhaitait. C’était comme ça depuis qu’elle était toute petite. La blonde devait trouver des stratagème pour avoir le dessus malgré les dix années qui les séparaient. Il n’empêche que, malgré le fait que son frère était surement plus fort qu’elle, la soldate arrivait à garder le dessus et à attaquer les points faibles de Hayden, tandis qu’il se défendait. Il est vrai qu’elle n’était plus la frêle gamine d’Utopia, mais que ses années d’entraînement avaient quelque peu amélioré sa force et elle pouvait désormais espérer tenir tête un minimum à son aîné. Cependant voilà, Saly était loin d’avoir la force d’un titan et au bout d’un moment elle perdit son avantage et se retrouva aux prises des doigts chatouilleux du lieutenant qui se vengea.

Riant aux éclats, la petite blondinette cherchait à protéger ses propres points faibles, tout en se forçant à ne pas perdre sa respiration sous le coup de l’amusement. Elle se connaissait bien et savait qu’arrivée à un stade, le rire prenait une certaine ampleur et elle perdrait définitivement tous ses moyens pour se défendre. Cela faisait si longtemps qu’elle ne s’était pas autant amusé. Durant plusieurs minutes, Saly fut la cible de l’attaque d’Hayden, sans réussir à se protéger plus que ça. Quand il la relâcha, elle prit plusieurs secondes pour calmer son rire et reprendre une respiration régulière, le visage légèrement rouge d’amusement. On pouvait dire que les muscles de ses joues avaient bien travaillé. “De toute façon tu es quand même un vieux gamin, mais heureusement. Qu’est-ce que serait la vie sans ces périodes d’amusement ?” Avec son attaque surprise, la jeune femme n’avait eu le temps de répondre avant à sa remarque, mais maintenant que ça s’était calmé, elle le pouvait. “Leur en faire baver ? Ça se voit que tu n’as pas vu certains soldats se moquer du fait qu’une femme n’a pas sa place dans l’armée. Ils s’en sont mordu la langue.” Saly avait répondu dans un sourire. Ceux qui avaient sous-entendu qu’elle n’avait pas sa place dans l’uniforme avait vite compris leur erreur et, bien que cela pourrait couter quelques sanctions, elle était prête à recommencer s’il fallait. Remettant rapidement des mèches humides en places, après que son aîné les ai bien ébouriffé, Saly s’épousseta rapidement avant de reprendre. “Sinon, tu as pris autre chose à boire ? Car je ne suis pas sûre qu’on puisse récupérer le contenu de nos verres là.”
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 7 Oct - 18:03
Invité
Les Malcal en cavale
Ft. Saly Malcal
Je dois avouer quand même que ce moment de chahutage m'a fait retourner bien des années en arrière, lorsque Saly était encore toute petite et qu'il ne m'était pas difficile de prendre le dessus. Maintenant avec l'armée et le fait qu'elle ne soit plus une simple gamine elle a du répondant et c'est pas plus mal. Et puis c'est pas comme avec Eileen, non là je peux vraiment me laisser aller, je n'ai pas peur de faire un geste déplacé au final. Notre relation avec ma petite sœur a toujours été très fusionnelle de toute façon. Pas besoin de se demander ce que pensera l'autre quand on fait une connerie, il sautera sur l'occasion pour faire la même. Je reporte mon attention sur elle, rouge a force de rire et se débattre et replaçant les mèches restantes.

Un vieux gamin, j'aime cette expression, mais je suis pas encore si vieux que ça quand même. Et puis c'est pas des rides sur le visage c'est la faute au vent quand on sort ! Mais oui sans ces amusements la vie serait bien morne, et y a bien qu'avec toi que j'en ai, trop sérieux dans l'explo c'est dingue, heureusement que j'ai Allan et Eileen de temps en temps sinon je déprimerai.

Mon enthousiasme se perd un peu a la suite de la conversation. Si y a des gens qui remettent en question le statut de Saly ils risquent de pas tarder a me voir débarquer. Je me note dans un coin de tête de vérifier de plus prêt ce qu'il se passe dans les spéciales autour d'elle. Mais en tout cas c'est vrai qu'ils ont du le regretter amèrement connaissant ma petite sœur. J'ai juste envie d'en rajouter un coup parce qu'ils ont surement pas digérés, frappe préventive quoi. Au pire ils se monteront contre moi c'est pas plus mal.

Humpf, tu aurais pu m'en parler, je leur aurai fait avaler leurs dents ça aurait pas traîner ! Ou comme le gamin qui te faisait toujours des croches pattes tu te souviens? Je l'vais accroché par le pied a un arbre pour que tu lui balance des tomates a la tronche ! Ouai en fait j'ai surement du te fournir bien assez pour que tu ripostes, j'aurai voulu voir ça, mais Saly ... viens me voir si ça recommence je m'en chargerai ça traînera pas crois moi !

Puis je me met en quête des verres, qui ont volés loin, très loin. Déjà ils ne sont pas cassés. Puis je vais chercher l'autre bouteille que j'avais caché, sachant pertinemment que la première allait y passer autrement que bue. Je nous ressert un verre chacun et trinque avant de boire tout en m'asseyant et observant le district plus loin. Je passe un bras autour des épaules de Saly avant de déposer un léger baiser sur sa joue.

Tu connais ma réputation ! J'ai toujours une autre bouteille sous la main, et puis avec nous je savais que la première finirait surement par terre. Même si au final j'aurai plus cru que ce serait toi qui allait lancer les hostilités.
(c) Clary
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 5 Déc - 17:05
Invité
Ça faisait longtemps Reprenant son souffle après son combat acharné contre son frère, même si bon d’accord, il n’était pas si acharné que ça, Saly profita de son moment de répit pour se calmer. Heureusement que sa journée de repos tombait le lendemain, car elle sentait bien que sa soirée allait s’éterniser et elle pourrait se reposer tranquillement durant sa journée. Ce n’était pas parce qu’elle était devenue grande et qu’elle faisait partie de l’armée qu’elle n’avait plus le droit de s’amuser. C’était peut-être un comportement enfantin, mais la miss était fière d’avoir un petit côté comme ça, car elle ne pouvait même pas imaginer l’ennuie qu’elle vivrait à être trop sérieuse, même si elle était comme ça avec les personnes de son escouade. La soldate préférait garder une certaine séparation entre sa vie dans l’armée et sa vie avec son frère. Elle était comme ça, voilà tout. Et puis, même si elle le voulait elle ne pourrait jamais se forger un masque devant son frère. Elle tenait trop à lui et il pourrait la percer facilement à jour. Ce qu’avait finalement dit Hayden ne l’étonnait pas trop. Ce n’était ni la première, ni la dernière fois qu’il lui sortirait une excuse pour certaine chose et cela l’amusait. À croire qu’il avait toujours réponse à tout. « J’imagine bien que les blagues ne fusent pas toujours quand vous sortez. Mais je ne pense pas qu’un peu de sérieux va te tuer. » Saly n’avait pas pu s’empêcher de rebondir sur ce sujet. Elle aimait bien embêter son frère sur ce point et ne ratais jamais une occasion pour le faire. Ça servait à ça les petites soeurs après tout, non ?

Écoutant Hayden après qu’elle lui ai parlé de ce qui pouvait se passer dans les Spéciales, Saly ne doutait pas une seconde de ce qu’il disait. Sur ce point, elle pouvait avoir confiance en son aîné pour savoir que si elle avait des ennuis, il serait toujours là. Mais il n’avait pas à s’en faire. La jeune femme avait vit démontrer aux « coqs » de sa promotion qu’ils avaient tort et qu’elle avait parfaitement sa place dans l’armée. « Bien sûr que je m’en souviens. Comment tu veux que j’oublie ça ? Ta réaction m’avait bien amusé et ça fait du bien de pouvoir prendre sa vengeance de temps en temps. » Il est vrai qu’à cette époque, Saly n’arrivait pas à se défendre seule et c’était toujours l’aîné qui venait l’aider. Dommage pour le gamin qui s’amusait à la faire tomber. Il en avait gouté les frais. « Promis je viendrais te voir. Mais ne t’en fais pas, je crois qu’ils ont compris maintenant. » Maintenant elle faisait entièrement partie de son escouade et n’avait plus vraiment connu de problème. La blonde avait une forte tête après tout.

Récupérant son verre que Hayden avait retrouvé et remplit, Saly trinqua avec lui. La question, elle l’avait posée pour la forme. Bien sûr que son frère aurait autre chose. C’était du lui tout cracher d’amener à boire et ça aurait surprit la cadette de voir la première bouteille finir intact. « Non, je ne la connais pas du tout voyons. Il est vrai que tu ne vas jamais dans des tavernes avec ton escouade. Ce n’est que de la pure calomnie. » Buvant un peu, la miss se retint de rire. L’ironie et elle, ça ne faisait qu’un et elle connaissait très bien la réputation du lieutenant qui lui servait de frère. « Et puis, que veux-tu. Peut-être que je commence à m’assagir contrairement à toit. » Lancer les hostilités avec l’alcool ne lui avait pas vraiment traversé l’esprit. La bouteille aurait contenu de l’eau, elle l’aurait sans problème, mais elle ne l’avait pas vraiment imaginé avec de l’alcool. « Bon aller, raconte moi un peu. Ça se passe comment de l’autre côté de Sina ? Je ne suis pas sortie depuis un bout de temps. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» La cavale de Lézard de Tomaz Lavric TBC
» La vallée Hayden
» Hayden présentation
» L'ENFANT QUI NE PARLAIT PAS de Torey Hayden
» Hayden Christensen by Aurel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: