AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

It's Just The Top Of The Morning, Or The Evening ft Eden

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
Mer 15 Juil - 0:01
Invité
 
It's Just The Top Of The Morning, Or The Evening × ft. Eden Garroway

Une longue et dure journée touchée à sa fin en ce début de soirée, le soleil à peine coucher derrière les murs imposants, seul protections entre les Titans et l'humanité. Barrière qui avait tendance à céder un peu trop si on considérait qu'il s'agissait de la seule option qu'ils avaient pour se protéger ... Le métier de soldat était déprimant parfois ! Pourtant, Alwan n'était pas vraiment le genre de personne à ce laisser déprimer facilement, surtout parce qu'il n'en avait pas le temps entre surveiller son frère, surveillé Eden et surveiller de manière général les membres de son groupe. Une vraie maman poule. Mais aujourd'hui devait faire partie de ses jours "sans" où sans aucune raison la meilleure chose à faire semble de se morfondre sur les tracas de la vie, petits ou grands. Alors oui Alwan était misérablement assis sur le toit du QG des bataillons d'exploration, il attendait encore de recevoir l'inventaire qu'il avait ordonné à une jeune recrue d'effectuer, pour préparer leurs prochaines missions. Après avoir échappé de justesse à la mort à cause d'un manque d'équipement il veillait à être le mieux préparé possible à chaque fois, c'était déjà ça à se soucier en moins une fois dehors !

Contrairement à ce que l'on pourrait penser Alwan aimait bien pouvoir déprimer quelque instant, il était toujours souriant devant tout le monde, à part son frère très peu de personnes ne l'avaient déjà vue autrement qu'avec son énorme sourire aux lèvres. Même quand il était en colère, ses traits étaient toujours tirée et peut importait à quel point il était en colère ou furieux il ne pleurer jamais. D'ailleurs même Gémaël n'avait pas eut beaucoup d'occasion d'observer son frère mal. Et puis comme il l'avait décidé plus jeune c'était de son devoir de faire toujours sourire son petit frère. La brise légère qui soufflait fit frissonner Alwan qui, perdu dans ses pensées, se ressaisit, resserrant sa veste sur ses épaules, les nuits commençais à se rafraîchir. Il se redressa en soufflant, maintenant que le moment était passé plus question d'avoir l'air triste ! Le jeune Major s'étira, jetant un œil sur les toits devant lui avant de se décider à rentrer dans le bâtiment quand il remarqua une silhouette devant la porte qui menait à l'intérieur, silhouette qu'il n'avait pas aperçue plus tôt, mais qu'il reconnaissait facilement même avec la faible luminosité

"Eden, tu m'as surpris ! Pour une fois que tu n'es pas en train de crier ton amour à un Titan !"

Fier de sa petite plaisanterie, il se rapprocha de la jeune fille en souriant avant de s'immobiliser à quelque pas, se tenant bien droit il leva sa main droite vers son cœur en signe du salut militaire traditionnel, le regard pointé face à lui

"Allez salut ton supérieur au lieu d'essayer de lui faire peur. Ça te changera"

Alwan reprit une posture plus détendue sans cacher son rire un peu moqueur, il savait qu'Eden ne lui en voudrait pas pour si peu, ou alors pas longtemps ! Il avait beau être son supérieur hiérarchique il la considérait quand même plus comme une amie qu'autre chose, et puis vue comment elle et Gémaël sont proches, il n'avait pas d'autre choix.
 
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 15 Juil - 14:37
Invité
It's Just The Top Of The Morning, Or The Evening
Eden & Alwan
La mine aplatie du crayon glisse sur le papier, elle continue de s'user au rythme de ses vas et viens. Depuis combien y es-tu ? Assise sur cette chaise très inconfortable, attablée dans un coin du labo à réaliser quelques croquis...une bonne dizaine déjà, qui s'étalent sur la table en total désordre. Une heure. Plus, beaucoup plus sans doute. Tu n'as même pas vu le temps passer, tu ne regardes pas l'heure et au fin fond de cette pièce mal éclairée, tu ne vois même pas que le soleil a déjà depuis longtemps décliner, pour totalement disparaître. Tu reposes le crayon, finalement. Tes doigts son engourdis et tu te contente de frotter une partie du dessin, noircissant tes doigts par la même occasion, avant de le laisser de côté lui aussi. Tu te redresses, tu sens tes vertèbres craquer et se remettre en place, tu t'étires, tu soupires, tu fais craquer tes phalanges. Et puis tu bailles. Tu es seule, tout le monde est déjà parti. Ils t'ont tous sûrement saluer, mais forcément tu n'as rien vu, rien entendu, trop absorber parce que tu faisais. Comme toujours. Ils en ont l'habitude, du moins tu l'espères après tant d'année à te supporter. Toi, et tes silences quand tu bosses, toi dans ton monde, toi et tes crises de folie incessantes, comme beaucoup les appellent maintenant.

La flamme de la lanterne qui te sers d'éclairage vacille légèrement. Tu poses les yeux sur elle, et tu soupires. Encore. Il faut que tu bouges, sinon tu sens bien que tu pourrais t'endormir ici. Trois nuits que tu n'as pas dormi … ça ne te dérange pas plus que ça. Tu n'es pas une grande dormeuse. Quand tu bosses, tu oublies, tout simplement, mais il semble que ton corps s'y soit habitué. Finalement, tu repousses la chaise sur laquelle tu es assise. Le frottement du bois contre le sol rude produit un son désagréable qui résonne dans toute la pièce. Tu grimaces, avant de te remettre debout, et encore une fois...tu bailles. Tes yeux pleurent tout seuls et tu essuies la petite larme de fatigue qui perle sur ta joue avant de quitter ce que beaucoup appellent « ton trou ». Tu remontes, tu gravis les marches de l'escalier qui te mène à la sortie et une fois dehors, tu inspires, tu expires, tu prends un grand bol d'air. Ça te réveil, un peu. Tu pourrais même prendre la décision de redescendre bosser finalement, tellement tu te sens reboostée par ce petit rien d'oxygène frais qui vient contenter tes poumons. Pourtant, tu te résignes. Tu fais quelques pas, tu te décides à te rentrer, à regagner ton lit pour prendre un peu de repos...et c'est à ce moment que tu entends des pas, dans les petits cailloux qui parsèment la cour. Tu distingues une silhouette que tu tardes à reconnaître...et c'est finalement sa voix, à ce bon monsieur qui t'éclaire sur son identité. "Eden, tu m'as surpris ! Pour une fois que tu n'es pas en train de crier ton amour à un Titan !" Tu grimaces. Tu reconnais bien là Alwan … ou plutôt le Caporal Ceylian, mais finalement cette appellation te paraît toujours bien trop formelle quand ça le concerne. Tu soupires. (encore.) Comme si tu passais ton temps à hurler et à déblatérer sur l’intérêt des Titans...bon. Si. En fait, tu plaides coupable, c'est vrai. Il est plutôt rare de te trouver si calme, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle tu as décider qu'il était temps d'aller recharger les batteries. Tu laisses donc échapper un léger grognement, sûrement trop lasse pour répondre efficacement à ça. Tu le laisses alors s'approcher de toi, tu adoptes ton attitude habituelle, tellement nonchalante et détendue. Alwan Ceylian à beau être ton supérieur … finalement tu as rarement réussi à le voir comme tel, et il t'a toujours fallu un contrôle hors du commun pour te montrer aussi respectueuse que tu le devrais vis à vis de lui. Lorsqu'il t'apparait enfin clairement, il te salut. Un salut militaire et tu le fixes, incrédule. "Allez salut ton supérieur au lieu d'essayer de lui faire peur. Ça te changera" Tu sursautes. Puis tu t'empresses d’exécuter un salut dans les règles, bien consciente que le protocole aurait voulu que tu fasses ça la première. Question de respect, tout ça. « Érimététéké, Caporal ! Pardonnez, je dois avoir une tête à faire fuir un Titan, c'est vrai. » (défi de Gém.) Rapport à la fatigue. Tu es bien consciente que tes yeux sont cernés de noir et que sur ton teint pâle, ça doit rendre une mine affreuse, limite cadavérique. « Vous devriez pas traîner la nuit, tout seul. Vous savez. On sait pas quel genre de bestiole on peut croiser dans les parages … »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 17 Juil - 10:44
Invité
 
It's Just The Top Of The Morning, Or The Evening × ft. Eden Garroway


Pour une fois que c'était Alwan qui surprenait Eden et non l'inverse il n'allait pas se priver de se souvenir longtemps de ce moment, voir la surprise sur sa tête avait quelque chose d'étonnement plaisant, étant donné que d'habitude c'était elle, avec ou sans Gémaël, qui lui concoctaient des surprises plus ou moins mauvaise incluant toujours un Titan ou deux. C'est qu'il en aurait presque marre de se faire embarquer dans les bêtises de ces deux premières classes ! Presque hein, parce que même s'il passait un temps incroyable à s'inquiéter le reste du temps il se sentait vraiment utile et au final il était très fier d'être à la tête du bataillon de recherche. Alwan savait qu'il ne devait sa montée en grade qu'à deux choses, ses compétences et surtout le fait que personne ne voulait et ne pouvait gérer Eden Garroway et ses expériences plus folles les unes que les autres. Alors forcément quand il avait fallu trouver quelqu'un pour diriger ce petit monde qui de mieux placé que le jeune caporal fraichement nommé, sortie quatrième de sa promotion et promis à un avenir prometteur dans les bataillons d'explorations.

« Érimététéké, Caporal ! Pardonnez, je dois avoir une tête à faire fuir un Titan, c'est vrai. »

C'est vrai qu'Eden avait l'air un peu fatigué maintenant qu'Alwan pouvait voir son visage grâce aux lanternes qui éclairaient l'entrée du bâtiment derrière elle. Elle semblait ne pas avoir dormi depuis des jours et la connaissant c'était bien possible ! Le jeune homme poussa un petit soupir de mécontentement, il avait besoin de ses troupes en forme ! A tous les coups elle était encore restée des heures à lire et relire ses notes ou compléter ses croquis sur sa dernière trouvaille ou à imaginer sa prochaine expérience ou dieu seul c'est quoi encore. Le nombre de fois où il l'avait retrouvée endormie sur son bureau, pourtant Alwan lui avait dit plusieurs fois de se reposer plus, ça ne servait à rien de s'épuiser comme ça, à part de servir de pâté à Titan bien sûr.

« Vous devriez pas traîner la nuit, tout seul. Vous savez. On sait pas quel genre de bestiole on peut croiser dans les parages … »

Alwan haussa les épaules à sa remarque, à force de côtoyer les Titan dehors on finissait par ne plus avoir peur de grand chose à l'intérieur des murs, alors il n'avait pas tellement pensée à sa sécurité cette fois-ci, mais ce n'est pas comme ci un lion allait sortir d'un buisson et l'attaquer donc ... Un gros chien dans le pire des cas.

"Je te retourne le conseil, surtout que moi au moins je suis réveillé. On en a déjà parlé, tu sais que je n'aime pas quand tu t'empêche de dormir comme ça"

Alwan avait toujours tutoyé Eden, bon il tutoyait la plupart des gens en réalité, mais c'était dans sa nature, le vouvoiement était réservé aux grandes pompes au sommet de la chaîne de commandement, tant qu'il s'agissait de soldats et à raison encore plus forte de ses soldats, il n'était vraiment pas sûr d'arriver à en vouvoyer un. Surtout quand ça concernait Eden. La seule raison pour laquelle il acceptait qu'elle le vouvoie était surtout pour pouvoir utiliser son grade pour la calmer quand il le jugeait nécessaire. Et pour preuve ! Son frère le tutoyait et dieu sait à quel point il ne l'écoutait jamais quand cela concernait sa sécurité.

"Combien de fois je t'ai dit de dormir plus ? Tu ne nous sers à rien à moitié endormie."

 
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 21 Juil - 11:23
Invité
It's Just The Top Of The Morning, Or The Evening
Eden & Alwan
Tu bailles sans discrétion aucune. C'est rare de lire la fatigue en toi, mais contrairement à ce qu'aurait tendance à penser certains dans les parages : tu restes un être humain. Tu te négliges certes un peu trop. Les oublis de manger, de dormir ou de simplement rentrer chez toi pour te ressourcer ton fréquents et c'est finalement bien connu de ton entourage. De ton équipe...et sûrement de ton supérieur, d'ailleurs. C'est même certain, en réalité. Tu as déjà eu des remarques sur le sujets. Avoir des gens efficaces et en forme, Eden … tu connais la chanson. Tu la connais même par cœur, et pourtant tu les sens arriver à des kilomètres, les remontrances. Les nouvelles. Il soupire. Un lourd soupire et tu le sens mécontent. Oh prendre des savons, tu y es habituée, inutile de rappeler que tu es là cinglée qui ne semble pas tellement craindre les Titans et qui de temps à autre, ne peut même pas se retenir de se mettre en danger, - et de mettre en danger les autres, oui ça t'arrive- pour en approcher un de près. "Je te retourne le conseil, surtout que moi au moins je suis réveillé. On en a déjà parlé, tu sais que je n'aime pas quand tu t'empêche de dormir comme ça" Et voilà. Prévisible. Tu t'empêches de dormir ? Bof. C'est pas tellement ça. T'as surtout autre chose en tête, comme toujours. Ton cerveau fonctionne trop, toujours à plein régime et il semble que tu ais toujours un milliard de choses en tête. De plus, tu as un sens des priorités complètement … non opérationnelle. Alors forcément. Tu hausses les épaules. T'as toujours toute ta tête pour le moment, même si tu sais que tu vas sombrer comme une masse dés que ton corps aura toucher ton matelas, tu vas sûrement dormir de longues heures … et te réveillée en totale panique et enragée pour le temps que tu auras perdu « inutilement ». "Combien de fois je t'ai dit de dormir plus ? Tu ne nous sers à rien à moitié endormie." Humpf. C'est pas comme si tu étais totalement inutile non plus. Manquer de sommeil, ça fait parti de toi, de ta personnalité. Alors certes, lorsque tu ne dors pas ou peu, tu es moins performante mais tu demeures opérationnelle et capable de faire ton boulot, correctement en plus. Ton corps est habitué à tes excès, ça fait presque trente ans que tu le maltraites de la sorte. Tu t'étires, tu tentes une nouvelle fois de remettre tes os en place. Sans succès, t'es complètement cassée ma pauvre. « Maah, vous savez bien que quand je suis en forme, je suis invivable. » Et le pire, dans l'histoire c'est que tu t'en rends compte. Ça oui ! Mais tu ne fais rien pour changer ça. C'est pas comme si tu pouvais y arriver, de toute façon, à changer. Toi c'est toi, c'est comme ça. Tu sais que la passion, l'émotion et le grain de folie qui t'animent sont ce qui te composent. C'est ta base. Tes fondations. Tu as parfois l'impression que si tu essais de modifier quelque chose là-dessus, tu pourrais juste t'effondrer comme un château de carte. « Oooh. Fallait que je vous dises, j'ai pratiquement terminer les croquis des Titans observés à la dernière mission ! Il y a un spécimen particulièrement grand, qui aurait pu être fort intéressant ! » Ah oui, voilà. Là, par contre t'as l'air totalement réveillé. Ton visages s'éclairent, tes yeux s'ouvrent en grand. « Dommage que cet abruti d'Hodgen ait eu la brillante idée de le dégommer sous mon pif... » Pauvre Titan. Cruellement exécuté, au moment où il avait voulu te faire un gros câlin.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 22 Juil - 22:58
Invité
 
It's Just The Top Of The Morning, Or The Evening × ft. Eden Garroway


Même si la voir aussi fatigué déplaisait vraiment à Alwan il, avait aussi conscience que c'était comme lui demandé de ne pas s'intéressait aux titans, il pouvait toujours essayer autant que possible ça ne servirait à rien il en avait conscience mais ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter, il s'agissait de son équipe, même si c'était avant tout son frère qu'il tentait de protéger il c'était attaché aux autres membres de sa section, énormément. Alors oui il devait jouer la maman poule très souvent et avait parfois l'impression de ne faire que des reproches mais au moins il pouvait se vanter que la section de recherche avait un quota de mort à chaque sortie plutôt faible voir nul parfois, ce qui était quand même impressionnant surtout qu'ils passaient quand même leur temps à tenter de capturer des titans, niveau danger on faisait quand difficilement pire. Alwan préférait de loin être trop sec par moment plutôt que de se retrouver avec uniquement ses yeux pour pleurer, et puis il n'était pas si dur comme chef franchement ! A partir du moment ou tout le monde était en forme et suivait les directives. Pas sa faute si désobéir aux règles était inscrit dans ses gènes et donc dans ceux de Gémaël, et un peu aussi dans celui d'Eden si ça concernait les titans.

« Maah, vous savez bien que quand je suis en forme, je suis invivable. »

Alwan se mordit la lèvre inférieure, il n'aurait pas dit ça comme ça, mais c'est vrai qu'il appréciait quand Eden était si fatigué, de temps en temps seulement hein, juste pour pouvoir lui aussi se calmer, mais au final il était quand même ravie de voir Eden courir et bousculer tout le monde ou être tellement absorbé par ses dessins que rien n'y personne ne pouvait l'en dégager, avec ses lunettes qui glissait sur son nez à intervalle régulier et qu'elle remontait d'un geste du poignet sans se déconcentrer. Non pas qu'Allant passait son temps à observer les manies de son amie… Pas toujours, et puis il était du genre observateur de toutes façons ! C'est surtout que le contraste entre les moments où elle était débordante d'énergie et ceux où elle restait assise pendant des heures sans relever la tête, l'avait toujours intrigué. Au final ce serait horrible si Eden perdait son enthousiasme, l'imaginé tout le temps calme comme ce soir… Alwan en frissonnait presque, c'était digne de ses plus terribles cauchemars !

« Oooh. Fallait que je vous dises, j'ai pratiquement terminer les croquis des Titans observés à la dernière mission ! Il y a un spécimen particulièrement grand, qui aurait pu être fort intéressant ! »

Ah ! C'était beaucoup mieux ! La fatigue était déjà nettement moins présente sur le visage d'Eden, et ceux rien qu'à la mention de titans. Alwan en était à la fois amusé et un peu effrayé, faut dire qu'il avait toujours eut un peu peur d'elle, elle pouvait se montrer très intimidante quand elle le voulait ! Rien que pour arriver à égaler Gémaël niveau folie fallait s'accrocher, alors oui Alwan arrivé à faire preuve d'autorité, parfois, mais secrètement il en menait pas aussi large qu'il voulait le faire croire.

« Dommage que cet abruti d'Hodgen ait eu la brillante idée de le dégommer sous mon pif… »

Alwan baissait la tête dans une tentative ratée de cacher le sourire qui étirait ses lèvres à la remarque d'Eden, la manière dont elle le disait, on croirait que le titan était un chiot qui avait juste voulu lui faire un gros câlin … Et pas une créature de plus de quinze mètres qui ne voulait que la croquer tous crus, en plus ils avaient un sourire flippant. C'est vrai quoi, dans le genre tête à faire peur y avait certain titan qui n'étaient vraiment pas gâté par la nature ! Alwan avait appris au contact d'Eden de ne pas les voir uniquement comme des monstres vivant pour la destruction, ou plutôt il avait compris que si les humains voulaient en apprendre plus sur eux il était nécessaire de les étudier et pour ça fallait les capturer, mais faut admettre que s'ils faisaient moins peur ça serait plus facile de pas juste vouloir les tuer en les voyants.

Je lui en toucherais deux mots, promis. Mais avant ça je te raccompagne jusqu'à ton lit, et c'est pas négociable !

Non mais, il n'était pas idiot, il savait que s'il la laissait elle allait juste prendre un verre de café et retourner travailler sur ses croquis sans même poser sa tête sur son oreiller, alors non Alwan allait s'assurer que son meilleur soldat récupère aux moins quelque heures de sommeils et puis elle l'avait dit, c'était dangereux de se balader seul de nuit, rapport aux bêtes et tout ça.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 24 Juil - 11:37
Invité
It's Just The Top Of The Morning, Or The Evening
Eden & Alwan
T'es pas débile, tu le sais bien qu'éliminer les Titans, c'est nécessaire. Tu le fais toi aussi, quand les circonstances l'exigent. Tu restes un soldat ! Tu as suivi un entraînement pour ça, un entraînement duquel tu es sortie gagnante puisque tu as même finie classée … tuer, toi aussi tu sais. On peut même dire que tu es douée pour ça. Mais tu n'as pas la rage des autres, tu n'as pas leur haine. Tu sais que la race des Titans est ton ennemis, oh oui tu le sais, tu lis la peine et la peur chez les autres, tu n'es pas antipathique...la différence, tu moins tu le penses, c'est que tu ne laisses pas tout ça te gagner. Tu aides l'Humanité à ta façon. Par l'étude. Alors oui, toi tu bosses sur des spécimens plus vivants que morts … oui tu t'imagines qu'au fond, les Titans ont une raison – même si tout au fond de toi, tu sais bien que tu en doutes et que les jolies histoires de Titans que tu racontais à tes frères et sœurs ne sont que poudre aux yeux – tu essais de voir le bon côté de cette boucherie. Tu observes. Tu notes. Tu apprends. C'est une stratégie comme une autre, que de vouloir connaître ton ennemi pour trouver ses points faible … après tout, s'il n'y avait pas eu de gens comme toi, l'Humanité serait encore en train de se battre à l'aveugle. Les temps de régénération d'un Titan, leur vitesse, leur taille, leur poids, leur force, le danger des déviants, le point faible dans la nuque, on doit ça à tes prédécesseurs en la matière et tu espères un jour toi aussi, faire de grandes découvertes qui aideront ton Bataillons. Peut-être que ce jour là, tu auras droit au même respect que les plus courageux d'entre vous. Je lui en toucherais deux mots, promis. A Hodgen ? Dans quoi est-ce qu'il s'engagerait, ton supérieur ? Tout le monde savait qu'Hodgen était sans doute le plus méprisant face à toi. Ta sœur était sous son commandement, et avec elle ça passait crème chantilly. Sûrement parce que Mia est finalement bien différente de toi. Les Titans, elle les éliminent sans chercher à comprendre quoi que ce soit, c'est un soldat un vrai et elle est douée dans ce qu'elle fait. C'est sans doute l'une des meilleures malgré son jeune âge. Tu es sa sœur, elle essaie de te comprendre … mais son Caporal c'est bien autre chose. Il est contre les captures, tu le sais. Il a toujours eu ce regard méprisant pour toi, comme si finalement certaines expéditions ratées étaient de ton fait. Tu lèves alors une main, que tu laisses finalement retomber mollement, en signe de résignation. « Vous fatiguez pas. Hodgen n'est pas du genre coopératif...et puis de toute façon, il n'a pas totalement tort. Il fait son boulot après tout. » Ah oui, tu dois être bien fatiguée, pour l'admettre à haute voix. Mais toi aussi, tu les admirent au fond ces soldats qui ont le cran d'affronter ces géants parfois bien effrayant sans chercher à comprendre. Tu es animée par le même courage … et pourtant, tu ne peux pas t'empêcher de te sentir différente. Un peu en marge en fait. Peut-être parce que les autres passent leur temps à t'y mettre, dans cette fameuse marge. Mais avant ça je te raccompagne jusqu'à ton lit, et c'est pas négociable ! Oh celui là, il te connaît un peu trop bien à ton goût parfois. Tu passes sûrement trop de temps en compagnie de ton équipe .. bien plus que tu n'en passes en compagnie de ta famille, en réalité. Et tu te rends compte qu'a force, tes manies et tes habitudes sont bien connues. Tu aurais sûrement dormi une petite heure à peine .. ou pas du tout avant de retourner t'enfermer dans ce maudit sous-sol, au milieu de tes croquis et de tes notes. Tu ne fais pas attention à toi, tu es négligente avec toi même, tu le sais .. mais tu sais aussi que tu sais te maîtriser. Du moins tu le penses. Parce qu'il semble évident que certaines personnes prennent finalement à cœur de veiller sur toi à ta place maintenant. « Comme c'est chou, Caporal. Vous allez me border ? Et j'aurais droit à un gentil bisou sur le front avant de m'endormir paisiblement ? » Moqueuse ! La vérité c'est que tu trouves ça adorable. C'est toi qui prend soin des autres d'habitude. Tu prends soin de Lux, si malade. Tu prends soin de Judd parfois si chétif. Tu prends soin de Mia, si aventureuse. Tu prends même soin d'Adam, ce crétin. Au dessus de toi, dans la fratrie, il n'y a personne pour prendre soin de toi. Pas même tes parents, bien trop occupés et pour qui de toute façon tu fais figure d’héroïne. « A vos ordres ! » finis-tu par lâcher, un petit sourire accroché aux lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 24 Juil - 19:10
Invité
 
IT'S JUST THE TOP OF THE MORNING, OR THE EVENING × ft. Eden Garroway


Alwan savait très bien que parler à Hodgen serait aussi utile que de demander le sens de la vie à une poule, il n'aimait pas tellement son collègue caporal, et il savait qu'il n'était pas un cas isolé, pour Alwan il était l'exemple même du militaire qui refuse de voir les choses changées, il ne comprenait l'utilité de capturer et étudier des titans, à l'écouter il fallait se contenter de les exterminer. Et puis il n'écouter personne, même ses supérieurs, Alwan n'était un exemple de discipline mais il savait écouter ses supérieurs et reconnaissait quand même un minimum leurs autorités. Hodgen ne savait que donner des ordres sans jamais s'y plier. En tout cas du point de vue d'Alwan, non mais c'est vrai quoi, il combattait déjà des titans qu'Hodgen ne savait même pas enfiler une sangle de l'équipement.

« Vous fatiguez pas. Hodgen n'est pas du genre coopératif...et puis de toute façon, il n'a pas totalement tort. Il fait son boulot après tout. »

Il ne pensait pas vivre assez longtemps pour entendre Eden reconnaitre à voix haute que tuer un titan se justifiait, il savait qu'elle n'hésitait pas à le faire si c'était une question de vie ou de mort, mais il ne l'avait jamais entendue le dire à voix haute, une preuve de plus qu'elle était bien trop fatiguée pour son propre bien !

« Comme c'est chou, Caporal. Vous allez me border ? Et j'aurais droit à un gentil bisou sur le front avant de m'endormir paisiblement ? »

Alwan leva les yeux au ciel, et voilà le sourire "Vous êtes ridicule Caporal", il l'attendait celui-là ! Elle était suffisamment réveillée pour pouvoir se moquer de lui au moins, mais elle était toujours assez réveillée pour ça de toutes façons.

Fait attention Garroway, je pourrai même avoir envie de te raconter à une histoire avec pleins de titans dedans.

En réalité ce n'est pas comme si il en connaissait beaucoup des histoires de titans qui les montraient pas comme des monstres sanguinaires, c'était Eden, pas lui, qui racontait ce genre d'histoire. Avec un peu d'imagination et en s'inspirant de quand son frère et lui jouaient à cache-cache-titan il devrait néanmoins pouvoir s'en sortir s'il le fallait. En priant sa bonne fortune, inexistante au passage, elle s'endormirait entre le moment où il la borderait et le bisou sur le front. En tout cas il semblait avoir fait mouche avec a proposition d'histoire

« A vos ordres ! »

Oui il avait dit que c'était un ordre, mais ça ne voulait pas dire qu'elle allait le laisser faire, avec elle c'était jamais gagné d'avance, ça Alwan l'avait bien comprit et avait apprit à faire avec, de son point de vue il ne s'en sortait pas si mal, peu de gens pouvait se vanter d'arriver à faire faire plus ou moins ce qu'il voulait à Eden, plus ou moins. Alwan se rapprocha d'Eden, lui tendant son bras

Si Madame veut bien se donner la peine.

Pour être honnête Alwan n'était même pas sur du chemin à prendre, il avait un sens de l'orientation plus que moyen, depuis toujours, c'est d'ailleurs une des raisons qu'il l'avait fait finit quatrième de sa promo, il avait quand même réussi à finir dans les derniers aux tests d'orientation. En plus de ça on ne voyait pas à plus de cinq mètres maintenant que le soleil avait totalement disparu.

Hum … A gauche ou à droite chef ?

code by lizzou × gifs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 24 Juil - 20:12
Invité
It's Just The Top Of The Morning, Or The Evening
Eden & Alwan
Fait attention Garroway, je pourrai même avoir envie de te raconter à une histoire avec pleins de titans dedans. Tu ris. Encore une fois c'est bien te connaître, c'est ton style ça .. les histoires de Titans. Tu as toujours su parfaitement détourner l'horreur du sujet pour en faire quelque chose de plutôt joli. Tu as bercer Judd et Lux de tes histoires, sans doute un peu Mia aussi mais visiblement ça n'a pas pris. Des contes de fée à base de Titans, tu en as inventer, tu en as raconter, tu en as oublier la moitié mais l’énonciation de cette partie de toi avec tant de délicatesse et d'humour finalement te fais chaud au cœur. Ça t’apparaît comme sincère, et c'est pour cette raison que tu te sens à ta place dans cette équipe. Tu es comprise ou presque, mais surtout tu n'es pas jugée pour ce que tu es. Ils te connaissent, ils savent bien ce que tu vaux. Le voilà qui s'approche et qui te tends son bras. Si Madame veut bien se donner la peine. Encore un sourire et tu t'y accroches. Tu comptes bien te laisser guider, tout simplement jusqu'à ton lit. Après tout c'est sa proposition, non ? Alors qu'il fasse. Ça te reposera sûrement. .. mais il ne bouge pas. Non pas d'un pouce en réalité il reste planté avec toi accrochée à son bras. Tu affiches une petite moue avant de te pencher pour le regarder. Hum … A gauche ou à droite chef ? Ah bah d'accord. Tu soupires avant de rire à nouveau. Alwan et son sens de l'orientation, tu avais oublier ça. Le fait est qu'il est fort ton Caporal, oui très fort. On peut s'appuyer dessus comme on le souhaite, il est capable de dégommer un Titan tout aussi rapidement et efficacement que ces grands héros du Bataillons … mais ne lui demandez jamais de vous guider. Oh non. Même en mission, au milieu d'une plaine vide et sur une ligne droite il serait capable de se perdre. Alors imaginez dans une forêt ? Finalement, ça va être à toi de prendre les devants. Les hommes … c'est quoi leur utilité, franchement ? « Ouh chouette alors, c'est moi qui commande ! » Ouais, ça c'est cool. Tu peux faire ce que tu veux là. L’entraîner dans des endroits tout à fait improbables … même que ça te fais bien envie de le guider n'importe où, là maintenant. Ça pourrait être marrant si t'étais pas si fatiguée en fait. « C'est tout droit soldat ! » lâches-tu en désignant la porte que tu t’apprêtais à ouvrir avant qu'il ne t'interrompt. « Dans la porte. Mais faut l'ouvrir avant...vous vous sentez le courage de lui montrer c'est qui le patron ? » Tu le laisses ouvrir la porte (t'as pas le choix!) et finalement, tu t'engages tout en le guidant avec toi dans le sombre couloir. Ici, il n'y a pratiquement pas de lumière … ils sont intelligents dans les Bataillons, de pas installer de lanternes dans leurs fichus couloirs, quand même. Ils font comment, les gens qui se rentrent de tard de leur soirée Croki'd'titans ? Hein ? Non mais sérieux. Aucune considération. Tu plisses les yeux, tu essaies d'avancer mais franchement...tu n'as pas l'impression de marcher très droit. Tu ne sais même pas où tu vas, si tu as pris la direction des quartiers, ou bien celle de la cuisine. « Dîtes … je crois qu'on est paumés. Vous auriez pas penser à emmener une carte de l'endroit ou un truc du genre … ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 25 Juil - 2:46
Invité
 
It's Just The Top Of The Morning, Or The Evening × ft. Eden Garroway


A chaque fois c'était pareil, Alwan ne pouvait pas s'en empêcher, faire le pitre pour amuser la galerie même si la galerie était constituée uniquement d'Eden dans ce cas précis. Au final ça ne le gênait pas qu'elle se moque de lui, il savait que ça n'avait rien de méchant et il le cherchait, au contraire la plupart du temps il riait avec elle

« Ouh chouette alors, c'est moi qui commande ! »

Et rien que d'imaginer Eden au commande fait rire Alwan, parfois il remercie le ciel d'être son caporal et pas l'inverse, il est persuadait qu'il se ferait martyrisait sinon. Eden est déjà bien trop autoritaire, c'est sans doute le fait d'être l'ainée d'une grande famille,

« C'est tout droit soldat ! Dans la porte. Mais faut l'ouvrir avant...vous vous sentez le courage de lui montrer c'est qui le patron ? »

Alwan dégagea son bras de celui d'Eden, lui faisant signe de reculer alors qu'il remontait ses manches et faisait craquer les articulations de son cou et de ses doigts.

"Attention M'dame, ça risque d'être dangereux"

En même temps qu'il parle Alwan attrapa la poignée à deux mains faisant semblant de tirer et pousser sans faire bouger la porte, au troisième essai il ouvrit finalement la porte en se tournant vers Eden, un air excessivement fière sur le visage

"Et voilât le travail. Après-vous"

Alors qu'elle passait devant lui, Alwan lui retendit son bras, marchant à côté d'elle dans les couloirs du bâtiments trop peu éclairé, un jour il arriverait à faire adopter l'utilisation de lanternes, c'est vrai on voyait rien, il avait du mal à voir le visage d'Eden pourtant pas très loin, heureusement de temps en temps une fenêtre laissait la faible lumière de la lune passait et les éclairer faiblement ça donnait aux cheveux d'Eden une teinte assez étrange d'ailleurs, qu'il aurait du mal à décrire si on le lui demandait.
Ça le prend de plus en souvent de remarquer ce genre détails à propos d'Eden, des détails, c'est même pas comme si il cherchait à les voir, ça lui saute juste au yeux comme ça sans prévenir. Alwan a toujours été curieux et observateur, il aime connaitre les petites manies de ses amis, mais c'est devenue différent avec Eden, il ne s'agit plus juste de savoir quels tics nerveux elle à quand elle est en colère ou impatiente. Les détails qu'il remarque maintenant sont en général sans aucune importance, il ne serve à rien pourtant pour Alwan ça a une sorte d'importance. Le caporal est sorti de ses pensées par la voix d'Eden

« Dîtes … je crois qu'on est paumés. Vous n'auriez pas penser à emmener une carte de l'endroit ou un truc du genre … ? »

Ils avaient réussi à se perdre à l'intérieur du quartier général du bataillon d'exploration, ils méritent leurs médailles pour cet exploit. Surtout qu'ils n'étaient pas vraiment des nouvelles recrues ! Depuis le temps ils devraient connaitre le bâtiment presque comme leurs poches. Le Caporal Ceylian et la chef de la section de recherche Garroway perdus dans le noir dans un couloir quelque part entre les quartiers et la cuisine. Non Alwan pouvait être vraiment fière de lui. Bien sûr qu'il n'avait pas de plan du bâtiment avec lui, et puis avec le peu de lumière ils auraient eut du mal à voir grand chose. Il lâcha à nouveau le bras d'Eden, se positionnant face à elle alors qu'il se grattait l'arrière de la tête en soupirant, ils étaient dans de beaux draps. Alwan croisa les bras.

"Désolé, j'ai pas ça sur moi non. Y'a plus qu'a continuer et espérer entendre les ronflements de quelqu'un, ça nous indiquera où sont les chambres."

Alwan parlait d'expérience, il avait remarqué que deux chambre plus loin de la sienne il y avait un gros ronfleur qu'on entendait de loin s'il ne faisait pas bien sa porte, ce qui arrivait souvent, c'était comme ça qu'Alwan arrivait à retrouver sa chambre quand il rentrait comme ça tard dans la nuit et qu'il n'arrivait pas à se repérer.

code by lizzou × gifs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 25 Juil - 11:53
Invité
It's Just The Top Of The Morning, Or The Evening
Eden & Alwan
Et voilà qu'a nouveau il te lâche. Tu souffles. Ils sont beaux les gens de la section de recherche ! Si intelligents, si fiers d'afficher leurs trouvailles … et qui ne savent même pas suivre un couloir correctement sous prétexte que, olala, il fait tout noir. A ta décharge, c'est pas évident. Finalement, tu traînes moins que les autres par ici. Il n'y a bien que le fameux sous-sol, consacré à ton équipe que tu connais comme ta poche. Oh cet endroit, tu pourrais le parcourir en long, en large et même en travers, les yeux bandés et les mains attachées et tu parviendrais encore à t'y retrouver sans même te cogner. Il faut dire que tu y passes pratiquement que ta vie, c'est presque comme ta seconde maison … d'ailleurs c'est toi qui fait la déco. Pas évident de décorer un sous-sol d'ailleurs, bizarrement les plantes vertes elles, ne supportent pas trop le manque de soleil. "Désolé, j'ai pas ça sur moi non. Y'a plus qu'a continuer et espérer entendre les ronflements de quelqu'un, ça nous indiquera où sont les chambres." Tu affiches une moue perplexe. Repérer des ronflements .. c'est une idée. Après tout, il y a bien un soldat dans le coin qui ronfle, non ? Et si c'est pas le cas et bah, et bah tu sais pas. Vous finirez sûrement la nuit perdus dans ce bâtiments, affalés dans un coin en attendant patiemment que le soleil viennent baigner les fenêtres et éclairer l'endroit pour enfin retrouver votre chemin. Toi tu t'en fou. Dormir par terre dans un couloir vide ou sur une chaise dans un sous-sol, c'est pas loin d'être la même chose et tu y es habituée … bien que pour cette fois, ton dos te rappelles que tu aurais bien besoin de l'étendre un peu sur un matelas bien confortable – ou presque, parce que franchement, les lits de ce QG sont une horreur à ton goût - ! Mais qu'est-ce qui t'as pris Eden, de sortir de ton trou ? Tu finis par croiser les bras sur ta poitrine. Tu fais mine de réfléchir intensément...alors qu'en réalité, là maintenant ta pauvre cervelle te semble totalement vide. Finalement, tu lâches un lourd soupire avant de venir poser tes mains sur les épaules de ton supérieur pour le faire se retourner. Une fois fait, tu le pousses dans le dos pour le faire avancer. « Allons-y alors ! Sinon, demain matin .. on est encore là ! » Ce serait con. Hin ? D'avoir passer la nuit à se poser trop de question et de voir tout à coup le QG entier se lever, la tête dans la brume … pour se rendre compte que depuis le départ vous êtes à deux mètres à peine de la porte qui mène aux quartiers des soldats ? Très con...même.  

Tu finis par décoller tes mains de son pour repasser à côté de lui, tu le dépasses même quand tu penses à la lueur de la petite lucarne bien caractéristique reconnaître la fameuse porte des dortoirs. Tes mains cherchent la poignets et tu l'ouvres aussitôt, poussant un long soupire lorsque tu poses enfin le pied dans l'endroit tant convoité, baigné par la lumière lunaire qui entre généreusement par la grande fenêtre du bout de couloir. Enfin ! Et en plus tu y vois clair, un peu. « Aaaaaaah bah enfin ! » Tu parles un peu trop fort pour l'heure en vérité … et tu semble t'en rendre compte puisque tes deux mains viennent aussitôt se poser sur ta bouche, comme pour te forcer à te faire taire. Si tu réveilles tout le QG, tu vas encore te mettre des gens à dos, et il y a bien assez de monde comme ça. C'est qu'ils sont lourds. « Même pas besoin de plan en plus. » finis-tu par chuchoter en te dirigeant aussitôt vers la porte de la chambre que tu sais être la tienne … ou du moins tu le penses. Tu crois. Oui. Non. Sans doute. T'as tellement l'habitude de dormir ici aussi .. ça fait peur. « Toujours partant pour une histoire de Titan ? » demandes-tu en ouvrant finalement ta porte pour jeter un œil timide à l'intérieur. Y'a personne … et tu reconnais les quelques affaires que tu as laisser traîner. C'est ta chambre. Ce soulagement ! « De toute façon, sans moi vous êtes perdu. En plus, y'a des chats qui traînent dans le coin … c'est fourbe ces bestioles là. Vous savez ? » Avec leurs moustaches là ...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» [Happening] Good Morning/Merry Christmas Walt Disney Studios
» Morning glory de Roger Michell
» [J-Pop] Morning Musume
» [Le grand projet du moment?] Maji Desu Ka Ska! des Morning Musume [ 3 F. Wow. ]
» Good Morning England

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: