AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Some nights • Vivi x Kiki

Invité
Invité
Ven 10 Juil - 15:19
Invité

   I need you more than that I'ld like to admit it.


   La course folle. Courir encore et encore. La vitesse, l'endurance. Il faut que vous la perfectionnez. Encore et encore et encore et encore. Vous ne serez jamais assez bon. Personne ne peux battre un Titan à la course. Mais vous pouvez toujours gagner du temps dans l'attente d'un miracle. Alors vous courrez encore et encore pour augmenter nos capacités. L’entraînement est épuisant, mais tu as le sourire. Pourquoi ? Parce que vous êtes en tête. Par vous, je veux dire Lloyd Owen et toi. Courir, vous avez l'habitude. Parce depuis que tu es avec eux, vous passez notre temps à ça. Vous courez pour échapper aux adultes, aux problèmes, à ceux que vous ne voulez pas voir. Une fuite vers l'avant qui vous réussi aujourd'hui. Vous brillez par nos résultats. Vous êtes endurants, même si vous n'êtes pas les plus rapide et donc au final vous êtes les premiers de toute votre promotion. Quand la course se termine, vous vous félicitez les uns les autres, mais au final, vous êtes fier surtout d'être là, ensemble tout les trois.

Le soleil commence à décliner. Le temps des corvées. tu dois ranger les dortoirs des garçons avec Lloyd. Balai, faire les vitres, ce genre de conneries. Tu soupires toutes les deux secondes. Tu fais l'andouille toutes les deux secondes aussi. Par exemple là, alors que Lloyd viens de te dire de te concentrer pour la huitième fois, tu tentes de tenir en équilibre sur une main sur le saut inversé par terre. « Hey ! Kiki ! Regarde ! Hey ! » Tu sais pas s'il te voit, mais tu termines par lamentablement te rétamer. Tu te mets à rire de plus belle. C'est à ce moment qu'un autre mec de ta promotion arrive. Il te regarde. Tu vois bien la haine dans son regard. « Tiens le monstre est encore par terre. Tu es en train d'apprendre où est ta place ? A faire nos corvées ? » Tu le lèves rapidement avec un mouvement de bassin. Tu retombes sur tes pieds et t'approche de lui pour lui en mettre une, le regard mauvais. Tu sens la main de Lloyd te retenir et te retiens de faire la connerie. Tu penses tout de suite que si Owen était là, ce mec finirait handicapé. Tu serres les dents. Lloyd te dit quelque chose pour te calmer, puis il répond au mec. Il se casse toute de suite après. « Tu aurais du me laisser lui casser la gueule à cet enfoiré. » Tu soupires de nouveau fixant Lloyd dans les yeux. Tu sais qu'il a raison de te retenir. Mais ce genre de débile n'est pas capable de comprendre quelque chose sauf si on lui tape dessus.

Ça y est ta bonne humeur est parti. Tu es triste maintenant. Tu en as marre. Tu pensais qu'ici les gens s'en foutraient de ton histoire. Mais non c'est encore pire. La majorité d'entre eux te regarde comme un monstre de foire, comme si tu étais un ennemis mais que personne ne faisait rien. Alors quand tu es devant comme ce matin, ils ne peuvent pas s’empêcher d'être jaloux et de venir te cracher leur venin à la gueule. Tu es en colère. Ça, la colère tu la ressens depuis toujours dans tes souvenirs. Parce que ton histoire est injuste. Mais là tu es surtout triste. Tu aimerais que les gens t'aime. C'est ton obsession. Tu as besoin de cette démonstration d'amour. Tu te plaques contre le mur et te laisse glisser pour t’asseoir en soufflant fort. Tu passes tes mains sur ton visage. Tu es fatigué d'avoir mal. Heureusement quand tu ouvre les yeux tu vois un visage. Celui de Lloyd.


   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 11 Juil - 22:12
Invité


like the cool kids


« Hey ! Kiki ! Regarde ! Hey ! » Il abuse ! Vous allez vous faire tuer s'il continue et que vous ne finissez pas à temps. Le commandant va vous passer un savon dans ces conditions et encore une fois vous finirez puni et de corvée pour le reste de la semaine, il vous fera courir mais ça encore ce n'est rien puisque vous distancez tout le monde sur ce point. S'il y a bien un atout a venir d'un orphelinat, de n'avoir eu que la directrice de l'orphelinat comme tutrice c'est que vous avez eu énormément de temps libre et beaucoup de temps pour embêter votre monde et fuir. Alors forcement, malgré ton corps de crevette, courir tu sais faire et tu le fais bien. C'est uniquement dans ce domaine que tu es aussi fort que Vivi et Owen, pour le reste tu es un peu en dessous d'eux, pas forcement dans les plus nuls mais tu te débrouille tout de même assez bien. Alors quand il fait le pitre, tu secoues la tête avec une petite moue et tu lui demande de se concentrer. La brosse en main, tu laves le sol mais rapidement tu entends une voix qui n'apportes rien de bon. « Tiens le monstre est encore par terre. Tu es en train d'apprendre où est ta place ? A faire nos corvées ? » Rapidement tu lâches ce que tu as dans les mains dans le sceau remplit de mousse. Tu rejoins rapidement l'un de tes meilleurs amis, posant une main sur son avant bras afin de le baisser. Tu laisses ta mains dessus et finalement tu viens lui murmurer quelques mots à son oreille. « Zen, ne tombe pas dans le panneau tu es plus intelligent qu'eux.» Tu replonges les yeux sur l'idiot face à toi et tu marmonnes quelques mots à son attention. En gros, s'il continue tu le défonce lors de la prochaine mission de survie, et il ne le verra pas venir. Tu es un type furtif, très discret, c'est ton plus grand atout alors évidement, il fuit et tu secoues la tête. Tu as du mal à lâcher Vivi, au fond tu aimerais garder le contact, rester avec sa peau contre la tienne. mais rapidement tu abandonnes l'idée et tu le laisse filer. « Tu aurais du me laisser lui casser la gueule à cet enfoiré. » A quoi bon ? Ca vous aurez apporter bien trop de problèmes pour une petite merde. Alors il vaut mieux de rien faire, laisser couler et prendre sur soit, mais se venger une fois dans le noir. C'est lâche mais c'est comme ça. Mais tu veux lui remonter le moral alors tu vas faire le pitre toi aussi. Tu vire ton t-shirt pour avoir plus de facilité à bouger et tu te mets en position. Tu finis sur une main, la tête en bas en train de sautiller, les yeux rivés vers ton ami. « Viviii regarrrdee ! Je suis .... AIIIIE» Ah oui, t'es vraiment pas doué quoi ! Tu viens de glisser sur le sol qui n'avait pas finit de sécher et tu viens de t'affaler comme une grosse merde, la tête la première ce qui n'aide pas, surtout quand tu finis par comprendre que tu saigne comme un gros débile.

– CODED BY CERSEI –
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 15 Juil - 18:59
Invité

I need you more than that I'ld like to admit it.


Tu es au sol, les mains devant ton visage. En quelques secondes tu es passé de l'euphorie à la dépression. Il faut dire qu'un gros con n'a pas aider tes états d'âmes. Te faire insulter, c'est tu t'en fiche un peu. Mais ils choisissent les mots qui te font du mal. Tu n'es pas un monstre ! Tu sais juste pas d'où tu viens. Tu as de la chance d'être en vie et ils changent cette chance en malheur. Alors tu réagis toujours de la seule façon que tu connais. Tu frappes. Mais aujourd'hui encore quelqu'un est là pour pas que tu t'attires des ennuis. Lloyd c'est un peu ton ange gardien. D'une simple main sur ton torse, il t'arrête net. Il te dit des mots à l'oreille qui te convint de ne pas attaquer. De toute façon tu leur réglera leur compte plus tard. Owen criera forcement vengeance. Il est aussi bête que toi celui là. Il réussi à les faire fuir en moins de deux seconde et tu rumines encore avant de rejoindre cet état de dépression. Tu ouvres les yeux et tu vois Lloyd en train de faire l'andouille. Tu souris. Tu te sens tout de suite bien mieux.

Mais tu ris presque moins quand il tombe. « Merde ! Kiki tu vas bien ? » Tu es encore en train de rire à moitié. Jusqu'à voir le sang qui coule en un petit filet de son crâne. Voilà ce qu'il en coûte de faire l'idiot comme toi. On tombe et on se fait mal. Au sol, la main sur le crane, sans t-shirt, il a l'air d'avoir plus honte que mal. Tu ris doucement, plus avec de la compassion qu'autre chose. « Merci Lloyd, mais la prochaine fois tu me laisses les acrobaties. C'est définitivement moins ton truc que moi. » Tu dis ça mais au final c'est toi qui à finis à terre en premier tout à l'heure. Tu es par terre proche de lui, le corps au dessus du ciel, regardant le sommet de son crâne en repoussant sa main qui refuse que tu touches. « Je pense pas que ça soit grave. Perle va râler si elle voit ça, mais tu vas faire marrer Owen. Une cicatrice de guerre de plus. Si tu veux on raconte partout que c'est l'autre con qui t'a fait ça. » Tu sais très bien mentir. Mais tu sais qu'il n'aime pas ça.

En cet instant tu le sens encore une nouvelle fois. Cet attirance pour lui. Oui parce que quelque part Lloyd te plaît. Il te connaît par cœur. Il est toujours là pour toi. Et tu le trouves beau. Peut-être même plus que Owen. Enfin, Owen est totalement ton genre, mais il te ressemble tellement que tu aurais l'impression de sortir avec ton reflet dans le miroir. Alors que avec Lloyd, tu es complémentaire. Mais cet attirance, tu as l'habitude de la faire disparaître. Même si ans certaines de tes nuits, en rêve tu l'embrasses, chacun de tes câlins pour lui le jour sont ceux deux frères. Enfin, tu l'espères. Tu sais pas quoi ressentir pour lui, mais tu veux surtout pas prendre de risques. Tu l'aimes trop pour le perdre pour des sentiments non partager. Lui il est amoureux de Perle. Et toi tu sais même pas ce qu'est l'amour. Alors de là à dire que tu l'es, il y a un ravin. Tu retombes sur les fesses. « Tu veux qu'on aille à l'infirmerie ou tu as pas peur de te vider de ton sang en faisant nos corvées ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 15 Juil - 20:00
Invité


like the cool kids
« Merde ! Kiki tu vas bien ? » Il se moque en plus le chenapan. Mais toi aussi, tu as le sourire idiot sur tes lèvres. Tu es là, devant lui, torse nu avec du sang qui te coule du front. T’as l’air idiot, complètement. Tu voulais simplement lui remonter le moral, faire le pitre comme lui fait quand tu es un peu patraque mentalement. Cette fois, c’est lui qui avait besoin de toi et tu étais là, tu l’as probablement mal fait mais au moins il a sourit, il a rit et il ne pense plus à ces idiots de la promotion. « Merci Lloyd, mais la prochaine fois tu me laisses les acrobaties. C'est définitivement moins ton truc que moi. » Tu lui tire la langue avant de rire. Il a totalement raison, tu n’es pas doué pour faire ce genre de chose. La prochaine fois, tu te contenteras d’une vanne pourri qui ne fait rire que vous. Ou alors, tu joueras les super héros, gaulé comme une crevette. Finalement il approche un peu plus pour voir ta blessure de guerre. Il se penche vers toi pour vérifier la blessure mais tu présumes qu’il ne s’agit qu’une petite égratignure mais forcement cet endroit saigne énormément même pour un petit rien. Il est torse nu et quand il s’approche, tu ne peux t’empêcher de penser à des choses bizarres. Tu aimerais pouvoir poser une main dessus, caresser sa peau douce et ses muscles, tu rêves qu’il s’allonge sur toi et qu’il glisse ses lèvres à tes oreilles. Non ! Tu n’as pas le droit de penser à cela alors que tu es amoureux de Perle. Elle est la femme de ta vie et tu sais que vous ne vous quitterez jamais.. Tu t’illusionnes, tu te force à y croire pour que ton cœur ce calme, pour que ces battements puissants qui frappent contre ta poitrine se calment doucement. Mais rien à faire, il est trop près de toi, il pose ses mains sur toi et tu fermes les yeux. Il ne fait que regarder ta plaie, il ne te touche pas avec sensualité ou autre truc du genre, il n’est pas fougueux, il n’est pas en train de t’aguicher. Alors forcement, tu te calme doucement, tu prends sur toi avant de prendre une petite moue quand finalement il reprend. « Je pense pas que ça soit grave. Perle va râler si elle voit ça, mais tu vas faire marrer Owen. Une cicatrice de guerre de plus. Si tu veux on raconte partout que c'est l'autre con qui t'a fait ça. » Il te parle de Perle et, ça te ramène tout de suite à la réalité. Tu es en couple avec Perle, tu ne peux donc pas avoir ce genre de penser pour l’un de tes meilleurs amis. « Tu veux qu'on aille à l'infirmerie ou tu as pas peur de te vider de ton sang en faisant nos corvées ? » Tu secoues la tête pour lui dire que non et tu redresses avec son aide pour ne pas glisser sur le sol encore u peu humide. « Bon, bah je suis bon pour nettoyer a nouveau. Pas besoin d’aller à l’infirmerie, on dira que je me suis blessé à l’entrainement, pour que Perle me trouve un peu moins idiot, hihi. » Tu prends un grand sourire à la con et tu te fou à quatre pattes pour chopper la brosse et le sceau d’eau. Et voilà que tu nettoies tes gouttes de sang en soupirant. « Rappel moi pourquoi c’est toujours nous, qui avons les corvées ? » Tu prends une petite moue, levant les yeux vers ce torse si musclé, si séduisant. NON ! On ne pense pas à ca !



– CODED BY CERSEI –
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 18 Aoû - 15:39
Invité

 I need you more than that I'ld like to admit it.


 Le voir sourire est toujours un enchantement. Tu ne peux pas m'empecher de te sentir un peu responsable de sa chute. C'est toi qu'il essayait de faire rire aussi. Et tu sais qu'il a réussi alors autant le remercier. Tu regardes la plaie sur le sommet de son crâne, rien de grave. La tête ça pisse toujours le sang. Tu en sais quelque chose. Tu as pas mal de cicatrices sur le corps. La marque des casses-cous. Et combien de fois tu as entraîné Kiki & Wiwi avec toi ? Les cicatrices, ils en ont aussi. Mais là, pour le moment tu es juste soulager. Tu parles pour détendre l'atmosphère. Il fait une tête étrange. Tu te demandes ce qu'il a. Au dessus de lui comme ça, tu ne peux pas t’empêcher de remarquer son corps. C'est fait fait, il te plaît. Mais tu sais aussi que c'est impossible qu'il se passe quoi que ce soit entre vous. Tu l'aimes pour sur. Mais tu aimes aussi Owen et Perle et rompre l'équilibre entre vous c'est prendre beaucoup de risques. Et sans un premier pas de sa part, qu'il ne fera jamais, tu ne te berces pas d'illusions, tu ne fera jamais rien. Il est comme de ta famille. Et tu n'as jamais caché tes penchants pour les hommes à tes trois amis. Wiwi te vanne d'ailleurs souvent là dessus et tu n'as pas de langue de bois pour répondre. Il faut dire que Owen aussi est particulièrement beau. Mais tes goûts vont aussi vers les femmes. Pourtant Perle tu n'imagine pas. Peut-être parce qu'elle est trop proche de toi. Comme une sœur. Alors pourquoi, ce n'est pas le cas avec Owen et Lloyd ? Peut-être parce que tu as vraiment une préférence majeur pour les garçons. Aucune idée.

Tu reviens à la réalité. Tu poses tes fesses sur le sol. Tu lui demandes ce qu'il veut faire. La réponse ne se fait pas attendre. Pendant un instant, tu souris. C'est vrai que Perle se moquerait moins, mais elle est déjà paniqué à l'idée que vous soyez engager alors si elle savait que vous risquiez de vous blesser à l’entraînement elle piquerait probablement une petite crise. Des fois il faut savoir préserver les gens de la réalité. Alors qu'il râle comme à son habitude, tu l'aides à se redresser. Quand il attrape la brosse et se met à frotter, ton regard ne peux pas s’empêcher de faire un arrêt sur ses fesses. Tu te mords la lèvre avant de te mettre une claque mentale. Quand il reprends la parole tu peux pas t’empercher de rire de nouveau, là toujours au sol à ne rien faire. « Parce que Owen et moi, on est deux gamins insupportables et que tu nous aimes trop pour ne pas prendre avec nous. » Tu dis ça et ça sonne comme une fierté. Alors que tu sais très bien que tu devrais t'en excuser. Mais après tant d'année avec ce fonctionnement, c'est presque comique. « Aller on termine ça rapidement ! » Tu te redresses d'un bon, manque de tomber de nouveau à cause du sol humide, mais tu te rattrape à la manche de Lloyd et par miracle vous ne tombez pas tout les deux.

Vous finissez rapidement vos corvées, juste à temps pour le temps libre. Même si pour vous du coup, il faut passer par la case douche avant de faire ce que vous avez envie. Vous croisez Owen qui sort de la salle de bain commune et vous dit qu'il a attendu jusqu'à ce qu'il se fasse enguirlander. Tu sourie et lui dit que ce n'est pas grave. Tu regardes alors ton kiki « C'est pas grave ! Ce sera une douche en amoureux ! »  


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 18 Aoû - 18:20
Invité


like the cool kids


Il te perturbe et tu déteste ça, tu déteste ce sentiment où tu te sens totalement perdu avec tous ce que tu ressens. Tu déteste ces pensées obscènes qui te hantent la tête alors que tu ne devrais jamais pensée à ce genre de chose avec quelqu’un d’autre que Perle. Oui, tu penses à Perle afin de te faire revenir sur Terre et pour que tu arrêtes enfin de penser au corps si envoutant de l’uns de tes meilleurs potes. Tu respires un bon coup, tu reprends tes corvées en marmonnant et te plaignant. « Parce que Owen et moi, on est deux gamins insupportables et que tu nous aimes trop pour ne pas prendre avec nous. » Il est tout fier de ses bêtises en plus mais il faut bien avouer qu’il a raison. Si tu es là, c’est parce que tu restes avec eux et subit les punitions alors que tu n’as pas forcement fait de connerie mais il suffit d’être leur ami, il suffit de rire à leur connerie pour simplement devenir complice de leur bêtises. Tu reposes alors les yeux vers lui et tu secoues la tête avant de sourire. Il sait parfaitement qu’il a raison, il sait très bien que Owen, Perle et lui, sont ta famille et que tu les aimes plus que tout au monde. Pourtant, au fond, tu aimerais pouvoir dire que Perle se place bien au dessus d’eux, tu aimerais pouvoir le dire sans culpabiliser. « Aller on termine ça rapidement ! » Tu acquiesces et tu recommences à brosser le sol jusqu’à n’en plus finir. T’en as marre mais finalement vous réussissez à tout finir dans les temps et vous pouvez prétendre à une bonne douche avant de rejoindre les autres. Vous vous redresser et Vivi glisse, tu tentes de le rattraper mais il te devance en agrippant ton poignet et la manche de ton t-shirt. Tu lâches un petit rire alors, vous avez encore faillit tomber mais finalement, ce n’est pas le cas.

Direction la salle commune mais surtout la salle de bain où vous croisez Owen. Il vous engueule, parce qu’il vous a attendu et qu’il s’est même fait gueuler dessus et évidement, Vivi et toi venez à rire à cela. Tant pis pour lui, il aurait du vous attendre et même si aucune vilaine pensée était venue à ton esprit jusqu’à ce moment là. « C'est pas grave ! Ce sera une douche en amoureux ! » Pourquoi il a finit par dire ça ? Pourquoi ca te surprend alors qu’il fait ce genre d’allusion depuis toujours. Tu souris cependant et vous rejoignez les douches, en passant vers les vestiaires tu te mets nu. Tu ne te souviens pas une seconde où tu étais géné dans ce genre de moment parce que vous vous connaissez depuis toujours ou presque, vous êtes une famille et vous n’avez donc aucune honte l’un envers l’autre. Mais cette fois, tu ne sais pas trop pourquoi, tu te sens timide. Tu veux juste te doucher et partir au lit aussitôt, te recouvrir le corps avec quelque chose. Pourtant, même devant Perle tu n’es pas aussi intimidé quand tu te retrouve nu. Tu reprends une grande inspiration et tu fais le vide dans ta tête pour ne plus penser à cela. Au fond, tu es le moins musclé, une crevette quoi mais tu es tout de même bien fait de ta personne, tu n’as pas vraiment de honte à avoir, même au niveau au caleçon –que tu ne porte pas là-. Tu tentes de faire comme si tout allait bien, comme si tu n’avais aucune pensée en voyant le corps dénudé de Vivi. Tu ravales ta salive, tu tentes de faire comme si tout allait bien. Tu files sous la douche légèrement chaude et tu laisses l’eau recouvrir ton visage puis ton corps. Bordel ca fait du bien, et ca te permet de faire le vide. L’eau nettoie aussi tes petites plaies et le sang qui avait déjà commencé à coaguler. « Rha, Perle va encore me tuer avec ces cicatrices. » Perle va encore flipper, imaginez le pire alors que tu te blesses en faisant des conneries avec Owen et Vivi. D’un petit coup d’œil discret, tu regardes Vivi, mais rapidement tu retournes l’attention sur le vide en te mordant la lèvre.


– CODED BY CERSEI –
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 20 Aoû - 1:42
Invité

I need you more than that I'ld like to admit it.


Fier de ta connerie, tu t'enfonces dans les vestiaires avec Lloyd. Vous êtes seuls et personne n'as le droit de venir nous faire chier de toute façon. Le commandant sait que vous êtes là, mais il s’attend pas à ce que vous y traîniez et donc il vous laisse sans surveillance. Tu aimes la crédulité de tes supérieur. Te laisser seul dans un vestiaire. Bon il ne fallait pas que tu fasses de conneries. Ou juste des petites. T'avais assez eut de corvées pour la semaine. Et Kiki allait en avoir marre de ramasser pour toi au bout d'un moment. Vous passez alors la porte des vestiaires et tu te déshabilles en racontant des conneries. « On a cas mettre du savon rappé dans le tuyau des lavabos ! Ça leur savonnera la bouche. Quoi que non je risque d'oublier et je vais me le faire tout seul. » Tu vires ton haut puis ton pantalon, te retrouvant en sous vêtement devant Lloyd. Il est déjà nu, mais il détourne étrangement le regard. Tu veux pas en rajouter, même si tu ne comprends pas sa réaction. « On peux piéger le casier de l'autre con sinon ! » Tu parles évidement de l'autre tache qui t'as insulté tout à l'heure. Mais Kiki semble être ailleurs. Tu vires alors le dernier vêtement qui recouvre ton corps et d'un cri enfantin, tu cours en sautillant sous la douche. Lloyd ne s'installe pas loin et l'eau chaude commence à couler sur vos corps. Tu te retournes vers lui quand il se remet à en placer une. « [color=goldenrod]Tu sais elle s’inquiète de toute façon. Un peu plus un peu moins. » Tu sourires en haussant les épaules. Tu t'approches alors de Kiki et regarde le haut de son crâne. « Fait voir maintenant que c'est propre. » Tu regardes la plaie et tu te rends compte. « Bwarrrrf ! C'est tout petit. T'as vraiment le cerveau trop gros, ça doit être pur ça que ça pisse autant le sang ! » Tu recules un peu et te frappe légèrement le crane. « Moi si j'me fais la même chose, il y aura probablement que de l'air qui vas sortir ! Regarde ça sonne creux ! » Tu tapotes sur ton crane la bouche grande ouverte pour faire caisse de résonance. Puis tu éclates de rire. Un vrai gamin. Le reste de la douche se passe sans histoire. Mais Kiki semble être fatigué. Il rejoint la chambre alors que toi tu rejoins Owen dehors

Pendant bien deux heures, Owen et toi vous amusez à faire chier les crétins de la promotion. Les faire tourner en bourrique, les provoquer et leur faire peur. Tu étais le monstre, mais Owen lui était la brute de la promotion. Un avantage certain. Une impression de retour à l'orphelinat. De retour dans la chambre, Kiki est dans son lit. Owen s'installe dans celui au dessus de lui et tu t'installes avec le dernier gus qui partage votre chambre. Tu t’endors rapidement. La journée étant épuisante. Pourtant très vite, tu te sens pas bien. Des pensées noires remonte à la surface. Un cauchemar te réveil en sursaut. Tu soupire et penses à Perle. Ils m'ont raconté que pendant des années elle se réveillait comme ça et qu'il s'occupaient d'elle. Tu te lèves alors et t'installes par terre juste à côté du lit de Lloyd. Étrangement tu as l'impression qu'il ne dort pas non plus. Il garde pourtant les yeux fermés. « Tu sais. J'ai peur quand même. Il a peut-être raison. Je suis peut-être un monstre Kiki. Pourquoi je me souviens de rien ? » Tu tournes ta tête vers lui, et tes yeux se remplissent vite de larmes. Mais tu refuses de céder. Elles coulent malgré toi mais tu n'éclates pas en sanglot. « J'ai l'impression d'être toujours seul Kiki. J'aimerais me sentir normal. Pourquoi je suis comme ça ? » Vous avez déjà eut le même genre de conversation. Des tonnes de fois, tes trois amis t'ont remonter le moral. Mais là c'était différent. T'avais juste besoin que lui te le dise. Pourquoi en dehors d'eux les gens avaient peur de toi, ou te trouvais étrange ? Oui, tu faisais le pitre pour cacher ton mal être. Tu avais beau te taper quelques garçons et quelques filles, t'avais beau essayer de faire comme si tout ça te touchais pas, mais tu te sentais quand même seul. T'avais besoin de plus. Un plus que tu te refusais pourtant de lui demander, un plus qu'il ne pouvait pas t'offrir. Mais ce soir, tu voulais juste une dose de courage. Juste un remontage de moral. Et ça il pouvait le faire.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 20 Aoû - 8:51
Invité


like the cool kids


« On a cas mettre du savon rappé dans le tuyau des lavabos ! Ça leur savonnera la bouche. Quoi que non je risque d'oublier et je vais me le faire tout seul. » Tu hausses les sourcils. Mais de quoi parle –t-il ? Tu secoues la tête alors que tu te douche silencieusement. Tu as un peu la tête ailleurs et tu le sais bien cependant tu écoutes tout de même ton ami. « On peux piéger le casier de l'autre con sinon ! » Tu lâches un petit rire, c’est vrai que ca serait marrant mais on saurait immédiatement que c’est vous deux et niveau allibi vous ne serez pas protégé puisque l’instructeur sait que vous êtes ici.  Tu secoues la tête, tout en te savonnant les cheveux avant qu’il n’approche. Trop près de toi, bien trop près à ton gout parce que ton cœur s’affolle de cette proximité. « Fait voir maintenant que c'est propre. » Ouf, c’est tout ce qu’il veut voir. Tu as pourtant l’appréhension que vos corps se frollent. « Bwarrrrf ! C'est tout petit. T'as vraiment le cerveau trop gros, ça doit être pur ça que ça pisse autant le sang ! » Tu hausses un sourcil et il ajoute.  « Moi si j'me fais la même chose, il y aura probablement que de l'air qui vas sortir ! Regarde ça sonne creux ! » Tu éclate de rire cette fois. « Oui ca doit être pour ça. Mais évite de tester quand même, je suis pas infirmière. » tu lui tire la langue avec amusement avant de finalement reprendre tes distances. Tu te savonnes, tu te rinces et tu files te sécher et enfiler des fringues propres.

Tu as été te mettre au lit mais tu ne t’es pas endormi pour autanrt. A vrai dire tu as bien trop de trucs dans la tête pour réussir à trouver le sommeil. Aujourd’hui est arrivé une chose étrange, tu étais gêné de voir l’un de tes meilleures potes nu alors que tu es pourtant habitué aux douches collectives. Que ce soit à l’orphelinat où ici, tu as toujours connu les douches entres mecs, alors tu ne comprends pas pourquoi maintenant tu es gêné de le voir sans fringues sur lui. Est-ce que c’est par rapport à ces pensées que tu as depuis quelques temps le concernant ? A tes envies peu catholiques de vouloir l’embrasser et de vouloir sentir son corps près du tien ? Non de toute façon, tu dois te faire une raison. Tu es avec Perle, tu aimes Perle et Vivi ne te vois pas ainsi, tu es comme son frère, il préfére les aventures sans lendemain avec hommes et femmes qui ne le poursuivront pas. Toi, tu n’es pas comme ça, tu ne veux pas juste être le plan sexe d’une nuit et encore moins que tout cela ne brise votre amitié, que cela brise l’équilibre de votre groupe et que cela brise le cœur de la jeune femme qui partage ta vie. Quand finalement tes amis reviennent au dortoir pour se couché, tu fais comme si tu dormais à point fermé et tu les laisses. Le sommeil ne vient pas alors que tu entends déjà Owen ronfler comme un ogre. Mais tu entends un autre bruit, tu reconnais les pas de Vivi qui vient s’installer à coté de ton lit, sur le sol. «Tu sais. J'ai peur quand même. Il a peut-être raison. Je suis peut-être un monstre Kiki. Pourquoi je me souviens de rien ? » Tu ouvres finalement les yeux. Ton ami à besoin de toi et tu ne peux pas te permettre de faire comme si tu n’entendais rien. « J'ai l'impression d'être toujours seul Kiki. J'aimerais me sentir normal. Pourquoi je suis comme ça ? » Ton cœur se sert quand tu l’entends pleurer, tu l’entends dans sa voix et dans sa respiration. Tu finis par te reculer pour te mettre au bord du lit et tu ouvre la couverture en invitation, sans paniquer cette fois alors que tu ne porte que ton boxer. « Viens, tu seras mieux que sur le sol. » Tu attends qu’il s’exécute, et tu lui souris doucement, tendrement même. « Tu n’es pas seul Vivi, on est là. On est une famille, Owen, Perle et nous deux. On sera toujours là quoi qu’il arrive parce qu’on est une famille. Tu n’es pas seul, tu n’es pas un monstre et il n’a certainement pas raison. » Tu prends une petite moue et, sans réfléchir tu viens prendre sa main dans la tienne que tu sers. « Moi je serais toujours là, pour le meilleur et pour le pire, jusqu’à ce que la mort nous sépare et même au delà. » tu prends une petite moue amusé à tes paroles, tout cela sonne comme un mariage parce que c’est une promesse que tu lui fais, une promesse sincère qui te tient à cœur.



– CODED BY CERSEI –
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 2 Sep - 14:53
Invité
A archiver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Anya {The Darkest Nights} - Shinohara Udoh
» [KIKI] mes kikis a moi toute seule
» Montreux Prog Nights : Un peu de jazz-rock prog ?!
» Y'en a qui vont avoir le kiki tout dur!!!
» Vivi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Abandonnés
-
Sauter vers: