AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FESTIVAL. - sujet clos -

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
Lun 6 Juil - 1:16
Invité
Festival
Everyone
Tu te laisses entraîner par ce petit garçon si souriant, si entêtant. Il te tiens la main et tire sur ton bras tout en riant, il t'attire près de cette foule dansante et tu te laisses envahir par la musique, tu laisses l'ambiance de cette fête chaude et colorée prendre possession de toi toute entière et guider tes pas alors que tu rejoins ceux qui t'entoure dans une danse rythmée. Tu attires ta maman à toi, tu lui souris et tu embrasses sa joue parce que ce n'est pas tous les jours que tu as l'occasion de te retrouver si proche d'elle. De profiter de sa présence, autant que tu la laisses profiter de la tienne. Tu l'aimes ta maman, tu l'aimes plus que tout, vous avez toujours été proches toutes les deux .. pourtant, tu sais que tes choix ont un peu essouffler votre relation. Tu avais à peine quatorze ans lorsque tu lui as clairement exposer tes décisions pour la première fois, tu n'étais encore qu'une enfant et pourtant rien n'a changer en toi, ni tes envies, ni tes rêves, ni même tes convictions, et tu sais bien qu'elle t'en veux quelque part tout au fond de son cœur de lui infliger ce que tu infliges chaque fois que tu quittes la maison, armée pour te battre. Tu sais que perdre l'homme qu'elle aimait l'a laissée brisée, au fond, tu sais que te perdre toi un jour dans les même conditions pourrait bien la tuer...mais tu n'y peux rien. Parce que finalement, ta voie tu l'as choisie et tu t'y tiendras.

Tu agrippes ses doigts, tu la fais danser avec toi un petit moment, avant de la céder à Owen et pourtant, tu continues. Tu danses, encore et encore jusqu'à en t'en faire tourner la tête. Jusqu'à ce que la musique fasse une pause, pour passer à l'air suivant...et c'est à ce moment qu'une voix que tu connais bien appel ton nom à travers la foule. «Ainsley ! Tu es magnifique en robe ! Tu devrais en porter plus souvent. » Tu te retournes aussitôt, et c'est Kaidan que tu aperçois là, pas si loin de toi à quelques mètres. Il rit cet abruti et toi, tu rougis parce que franchement...tu n'es pas habituée à ce genre compliments, ou si peu. Tu le fixes quelques secondes, incrédule. Tu ne sais quoi faire et quoi répondre à ça, et tu sens déjà le regard d'Owen et ta mère dans ton dos...tu laisses alors ton visage se fendre en un joli sourire. C'est bien la première fois que tu vois Kaidan comme ça et il t’apparais étrangement bien différent de l'homme que tu côtoies en mission. Tu fais un pas en avant et tu exécutes une espèce de petite révérence en guise de remerciement. Ils sont là, une bonne partie de ton équipe. Ceux que tu connais le mieux, ceux auxquels tu tiens le plus...tous ensemble au milieu d'une marmaille d'enfants et de plus grands. Des gens que tu ne connais pas...de la famille, des amis, sûrement. Ton regard dévie alors sur Bailey, cet homme que tu as peut-être un peu renoncer à comprendre et tu captes ce regard qu'il pose sur toi, tu ne le comprends pas...pour changer. Et c'est finalement sur Hartmann que tes yeux fuient. Il attire ton attention de par sa voix. ▬ Tu es sublime ! M'accorderas-tu ta prochaine danse ? Oh ça, ça ne te surprends pas. Non. Tu es habituée à ce genre de chose de sa part. C'est son genre. Ezéchiel est charmeur, Ezéchiel est dragueur et ce n'est pas une nouveauté...ce qui est nouveau en revanche, c'est de laisser son compliment pourtant si anodin, si banal habituellement te frapper en plein cœur. Voilà que de nouveau, tu rougis et ton sourire s'efface. Il t'a troublée et ces derniers temps il semble qu'il ait un don pour ça. Tu es presque figée, tu ne dis rien, tu te contentes d'entre-ouvrir les lèvres mais aucun son ne semble décidé à en sortir. Lui accorder une danse ? Chacun ici sait que ce n'est pas ton genre...que tu es plutôt du genre à lui envoyer une pique pour l'éloigner de toi. Et puis...et puis franchement, tu sens bien que si tu t'approches d'un peu trop près de ses bras, tu pourrais simplement t'y perdre. Encore. Alors déjà au bout de ta langue se profil une remarque cinglante. Un refus. Ton moyen de défense favoris. L'envoyer sur les roses, le remettre à sa place...mais tu sens cette pression dans ton dos. Ces mains qui viennent te pousser en avant. Qui te forcent à faire deux ou trois pas en avant. Et c'est la voix de ta mère qui retentit. « On ne refuse pas une danse à un charmant jeune homme, Karhlya. Je t'ai éduquée correctement. » Tu affiches une mine blasée. Totalement. Tu t'y attendais pas à ça … franchement, et maintenant, t'as l'air de quoi, si tu te mets à piailler comme tu le fais pour contester les idées de ta maman ? Pas devant les gens avec qui tu bosses. Ta fierté...encore. Tu ne veux pas perdre la face, ça non. Et puis finalement, ça te fait sourire et tu reposes les yeux sur Ezéchiel. « Charmant jeune homme...hin ? » laisses-tu échapper. Tu te moques, un peu. Si peu. Simplement tu sais que c'est mal connaître Hartmann que de sortir un truc pareil à sa fille en plus … lui, et son milliard et demi de conquêtes. Et pourtant...ta main se lèves au bout du compte. Tu la lui offres, tu lui accordes, sa danse. Et tu ne le fais pas à contre cœur, non, c'est même le contraire. Mais tu le redoutes, ce contact. Cette sensation … ta main dans la sienne, ses doigts accrochés aux tiens. « Avec plaisir, Hartmann. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 6 Juil - 8:43
Invité


le festival annuel
Butch en rajoute une couche alors que tu compliment Ainsley auprès de ton meilleur ami. Pas une seconde tu n'avais imaginais auparavent que ses techniques de dragues auprès d'elle aurait pu être sérieuse. tu connais ton pote, et tu sais à quel point il peut se montrer taquin mais ces propos réveil en toi comme une logique imparable, comme si tu venais simplement de comprendre une chose auquel tu n'avais jamais imaginer. « Elle a toujours été mignonne, séduisante... et » Ton meilleur ami, ton frère, est amoureux. Et tu pensais avoir mal, tu pensais que tu souffrirais et pourtant non, tu es juste simplement heureux pour ce type avec qui tu as grandi, avec qui tu as tout appris avec qui tu pas ris et pleurer pendant ces trente dernières années. C'est ainsi que tu comprend une chose : Ainsley n'est pas pour toi. « Avec plaisir, Hartmann. » Tu leurs adresses un sourire affectueux et tendre, et tu culpabilise aussi. Tu t'es juste voilé la face, tu as crus à des illusions que tu as pourtant perdu depuis si longtemps. Ainsley n'est pas Erina et elle ne le sera jamais. Ainsley est juste Ainsley, et si elle peut faire le bonheur de cet idiot que tu adore tant, alors tu n'es que plus ravi pour eux. Tu ne sais pas trop ce qu'il peut y avoir entre eux finalement, il ne t'en a jamais parler. Il faut dire que depuis la mission vous avez enchaîner une autre mission et que le temps n'a pas eu pitié de vous.

tu t'éloignes alors que ces deux là danse, tu te positionne à coté de Butch et tu ris quand tu vois Mathgen réclamer une danse à Ainsley pendant que ton pote est avec elle. Tss, c'est bien son petit frère, comme quoi les liens du sang ne sont rien contre les liens du coeur. Tu ne dis rien de plus, au final tu reste dans ton coin et tu regardes ses deux là danser. Tig' est a coté de toi, et finalement, tu ne veux pas plomber l'ambiance avec tes propres soucis émotionnels. « Jolie demoiselle vous dansez » Tu n'as rien derrière la tête, vous êtes la pour danser et ton équipement ne te gêneras pas... Ou un peu mais tu peux surmonter ça. Non en fait, t'as besoin de faire le point, t'as besoin de comprendre pourquoi tu n'arrives simplement pas à faire table rase sur tes sentiments et pourtant tu vois Erina partout. tu ne peux pas continuer ainsi, tu ne peux pas continuer à vivre dans le passé. Et tu viens de le comprendre.


– CODED BY CERSEI –
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Seven Iceveins
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 1241
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Juil - 12:51
Festival d'été.

Puisqu'il faut vivre autant le faire avec le sourire, se dire que le meilleur est à venir, que le pire permet de construire ce vraiment à quoi on aspire. Se dire pendant la chute, qu'il y a toujours espoir de bien atterrir. La vie ça ne se respire qu'une seule fois. Et le bonheur, ça se vit sans aucune loi. ▲ Soprano.


Il ne parle presque pas, mais depuis ces deux semaines tu en as pris l'habitude. C'en ai presque drôle parce que c'est un fait que tu avais déjà remarqué. Généralement, ce sont les femmes qui parlent tout le temps. Pourquoi? Tu ne le sais pas. Mais tu es tout le temps en train de parler, même si ce n'est pour rien dire. Peut-être justement pour meubler le silence des hommes. Enfin, Kelsier est quand même bien taciturne comparé aux autres hommes que tu as déjà rencontré. Généralement, les hommes tentent de converser, ne serait-ce qu'un peu. Ou alors ils font du charme. Ton Caporal au contraire, à l'air de se foutre de tout ce qui l'entoure. Il reste muré dans son silence, muré dans la petite grotte qu'il a du se construire, tu penses, au fil des ans. * Quelle est son histoire pour qu'il se montre si froid et si distant? * Penses-tu tout en l'observant prendre, à ta plus grande surprise, ton verre de jus de fruit. Il le fixe avec un air abasourdi et cela te fait rire. Apparemment, tout le monde semble prendre des pincettes avec lui, mais pas toi. Tu es impulsive, tu es joyeuse, et rien ne pourrait t'enlever le joli sourire que tu arbores en ce moment. Peut-être est-ce ça finalement qui le perturbe, ta spontanéité. Il ne peut sans doute pas prévoir tes réactions au contraire des autres, qui souvent l'évitent ou lui parlent avec le plus de tact possible. Il relève les yeux sur toi et sur le moment, cela te gène. Pour une fois, vous ne vous regardez pas droit dans les yeux de manière à vous affrontez. Pour une fois entre vous tout est calme, peut-être à cause de la fête, ou peut-être parce qu'il n'a rien à t'apprendre aujourd'hui. Tu ne sais pas si ce calme apparent va durer, mais aujourd'hui tu t'en fou. Tu te fous de demain, tu as envie de passer une bonne journée. Vivre cette journée comme si elle risquez d'être la dernière...

Il lève le bras et tu fronces les sourcils lorsqu'il remet ta couronne de fleur en place. Tu rougis. " Oh... Merci. " Pourquoi a t'il fait ça? Tu ne cherches pas à le savoir. Automatiquement, tu ramènes ta main là où la sienne vient de se poser, ramenant une de tes mèches en arrière. Tu ne sais pas quoi dire de plus, et tu ne sais pas pourquoi ce moment a été gênant. Tu te racles la gorge, finis ton verre et le pose derrière toi. " Désolé, la danse...ce n'est pas fait pour moi, Eïvinnd. Je suis certains que vous trouverez un cavalier plus … réjoui d'ici la fin de la journée. " Il sourit. Non pas d'un magnifique sourire éclatant de prince charmant, mais une toute petite moue qui étire ses fines lèvres. Tu souris à ton tour. Bien au moins tu auras réussis à lui arracher un sourire. Tu te doutais de sa réponse, mais cela te gêne quand même de te prendre un refus. Cependant, tu essayes de ne pas le montrer. " J'étais certaine que vous diriez ça. " Tu souris et regardes la foule, t'arrachant aux yeux noirs de Kelsier. " Je suis certaine aussi de trouver un cavalier qui voudra de moi même dans cette tenue peu attrayante qui ne sied guère à une femme dans un festival comme celui-ci. " Comme pour affirmer tes paroles, un jeune homme se présente à toi. Tu jettes un regard gêné à ton Caporal, comme pour t'excuser, mais ta gêne se transforme un petit air mutin. " N'ayez crainte, je ne vous abandonne à votre triste sort que le temps d'une danse. "

La danse passa trop lentement à tes yeux. Tu t'amusais aux bras de ce charmant jeune homme qui te faisait rire, mais tu ne pouvais t'empêcher de jeter de rapide coups d'oeil vers Kelsier. Tu n'aimais pas voir cet homme seul dans son coin, à ressasser peut-être de mauvais souvenirs. Tu t'amusas pendant quelques minutes aux bras du blond, voyant au passage la petite Elke en train de faire la ronde avec d'autres enfants. Elle te fis un signe de la main et continua à jouer. " Ne t'éloigne pas trop ! " Tu ne peux pas t'empêcher de lui crier de faire attention. Tu ne veux pas la perdre. Ce n'est pas ton enfant, mais tu la considère déjà comme ta petite soeur. La musique s'arrête, et après avoir refusé le bras d'un deuxième homme, tu t'approches à nouveau de Kelsier, un grand sourire sur les lèvres. Tu te décides à faire une révérence ironique, et lui tend la main. " Généralement ce sont aux hommes de demander la main d'une femme, mais aujourd'hui je ferai une exception. " Tu le regardes dans les yeux et ne cille pas. " Je suis quelqu'un de très têtue quand je m'y met. Allez venez, aujourd'hui est un jour de fête, amusez vous ! Vous n'allez quand même pas rester dans votre coin à faire le tête, ce n'est pas une vie ! " Tu lui attrapes la main et l'entraine au milieu des danseurs alors qu'une nouvelle musique retentit...

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 6 Juil - 15:41
Invité


le festival annuel
Le festival. Tu l’attends depuis des mois. A vrai dire, tu en profite parce que même au camp, tout le monde a eu la permission de rentrer pour y aller. C’était sympa de la part de l’instructeur. Alors forcement tu es passé chez toi pour te changer et tu as eu de la chance de ne pas tomber sur ta grande sœur, Eden, elle ne sait toujours pas que tu t’es engagé et tu redoute un peu sa réaction. A ton avis, elle sera fière de toi mais tu sais qu’elle est protectrice et qu’elle pourrait mal prendre cette cachotterie. Alors tu as simplement fait un saut rapidement pour te changer, retirer l’uniforme pour enfiler une petite robe allant parfaitement pour l’occasion. Tu embrasses ta mère avant de sortir alors que tu entends déjà tes frères et sœurs se plaindre. Tu t’en fiche, tu y vas seule et tu vas dépenser le peu d’argent que tu as mis de coté. Le temps est magnifique et tu en profites pour zig-zagger entre les stands et te laisser conduire à l’odeur des plats. « Hey ! Lux ma toute belle ! Regarde ce que j'ai pour toi !» Tu ricanes quand l'un des commerçants que tu connais bien t'interpelle ainsi. Il te montre une brochette, et tu ne peux que saliver devant. Tu veux cette brochettes ! Et comme un bonheur n'arrive jamais seule, il finit même par te l'offrir contre une bise sur sa joue. Ça te fait rire, ces gens t'ont vu grandir dans le quartier alors évidement, tu es un peu comme leur fille, leur cousine, leur amie. tu le remercie de plus belle. C'est dans ces situations que tu ne fais plus attention a ses douleurs continus qui parcourent ton corps à l'apparence si fragile et si frêle. tu as le sourire aux lèvres, tu es de bonnes humeurs puisque le soleil rayonne et illumine ta chevelure.

– CODED BY CERSEI –
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 6 Juil - 16:23
Invité

festival d'été

ft. everyone


« you can't fly, if you never try »
C'est l'effervescence, chez toi. A vrai dire, c'est toujours le cas dans cette maison. Les rires, les cris, les chamailleries, tout ça fait partie intégrante du décor qui sert de nid douillet aux Mahon. Vous êtes nombreux, maintenant pourtant à avoir quitter la maison. Elijah d'abord, ton grand frère sans doute ton préféré vit à Trost avec Kaidan, Ezéchiel à son indépendance, et toi … tu bosses à l'intérieur des terres et tu loges dans les districts de Sina, bien loin d'ici. Pourtant, aujourd'hui ils sont tous là ou presque à l'occasion du festival. Aedan et Elijah sont de service et lorsque tu descend l'escalier après un dernier coup de brosse dans tes cheveux blonds tu t’aperçois que Kaidan à rejoint tout ce beau monde, qu'Ez' est là et qu'il a même ramener Aiji. La maison est blindée de monde et c'est un sourire qui se dessine sur tes lèvres. Après des semaines de boulot loin de cet endroit, cette ambiance t'avais manquée. Tu l'aimes ta famille, tu aimes les voir ainsi tous réunis, tous souriants et heureux, tu aimes voir les enfants courir partout et tu aimes finalement les entendre crier, hurler, à l'occasion. Tu finis de descendre les trois dernière marches, à temps pour rattraper un vase qui manque de s'écraser au sol lorsque Maël le bouscule. « Fais attention. » marmonnes-tu, pour ton petit frère qui finalement t'écoutes à peine. Forcément, ils sont dans tous leurs états, ils sont pressés que les plus grands se décident enfin à se bouger, à les emmener au cœur même de la fête et finalement, ils finissent par avoir raison du reste de la famille. Tu salues Kaidan au passage, avant de te glisser hors de la maison. Il fait chaud, et tu félicites d'avoir attacher tes cheveux et d'avoir opter pour une robe légère. Tu te contentes de suivre, tu perds ton regard dans les étals de nourriture, de boissons et de bibelots. Tu écoutes la musique, observe les danses et tu finis par t'arrêter en même temps que les autres, tu ne prêtes finalement pas attention à ce qui semble attirer l'attention de certains. Tu captes Ez' et Aiji occupés et discuter et finalement, tu ne suis leur regard que lorsque Kaidan se met à hurler pour apercevoir cette brune, qui danse. Il te fait sursauter. Bravo la subtilité et tu ne peux t'empêcher de secouer la tête, totalement désolée de sa bêtise. C'est finalement Ezéchiel qui s'y met, et à partir de son invitation à danser ton regard se pose sur les enfants occupés à jouer. Tu sens les bras de Faith venir agripper ta taille, elle lève la tête vers toi et te regarde avec un sourire. Tu remets une mèche de ses cheveux. « Tu as chaud ? » lui demandes-tu, avant d'attraper une fleur près de toi et de l'accrocher à sa crinière. « Va jouer. Et fais attention aux garçons. » Tu lui poke le front et finalement, elle te lâche et retourne à ses jeux. « Jolie demoiselle vous dansez » Tu relèves vivement la tête et c'est Aiji que tu trouves près de toi. Il fait presque parti de la famille. Tu le connais depuis toujours. Il est toujours venu à la maison, avec Ezéchiel et d'aussi loin que remontent tes souvenirs, il fait parti de ta vie. Alors finalement, son invitation...elle te paraît naturelle, même si tu sais qu'il est du genre un peu réservé, plus que l'un au moins de tes frères du moins. « Tu vas réussir à danser avec ton barda ? » Tu souris. Tu te moques un peu...franchement, quelle idée de se pointer tout équipé comme s'il allait à la guerre. Mais finalement, tu hoches la frimousse. « Dansons...mais essai de pas me tuer avec ton truc là. »

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ezéchiel Hartmann
« wings of freedom »
+ MESSAGES : 174
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Juil - 13:21
festival  × ft. # everyone


La fête bat son plein. Le quartier, ton quartier tout entier fait les éloges de ses maisons, de son alcool de ses plantes et de ses petits plats sucrés. Les enfants se dispersent et son bien vite rattrapés par Wyatt qui les surveille comme un véritable chien de garde. Il aboie même quand ces derniers se font désobéissants. Mais il a un tempérament à toute épreuve et ce n'est pas ses petits frères et sœurs qui allaient le rendre chèvre. Près de la piste de danse, les plus grands s'y sont postés, du moins ceux qui ne sont pas de garde. Tu as une petite pensée pour Elijah, ainsi qu'Aedan qui se trouvent sûrement sur les murs, épiant la foule, surveillant les Titans. Toi, en bas, tu profites, au maximum. C'est sans trop réfléchir que tu proposes a Karhlya une danse. Ce n'est pas fin comme demande, c'est lancé dans le tas, dans le feu de l'action. Tu es prêts au rejet. Tu le connais par cœur. Car tu ne t'attend pas a une réponse. Tu ne t'attend pas a un sourire, ni même a quoi que se soit de sa part ci ce n'est un rugissement, des piques irrités et une relance dans le refus qui est depuis longtemps devenu quotidien. Enfin... Il y avait aussi cette histoire. Cette histoire d'une nuit, si passionnante, si tendre... Mais il y avait également le facteur alcool. Un facteur si puissant qu'il efface les souvenirs les plus fous d'un revers d'ivresse. Mais toi tu as continué, comme si de rien n'était, comme si tout était redevenu a zéro. Tu rigoles alors que tu poses ton regard sur elle. Tu le sens, qu'elle va feuler son mécontentement, mais une dame, qui t'as tout l'air d’être la maman de Karhlya lui tapote dans le dos. Tu n'entends pas réellement se qu'elles se disent... La musique est trop forte, la foule trop dense. Mais finalement, comme résignée, mais non forcée, la demoiselle en robe s'approche. Tu es surpris, un peu, et tu l'es plus encore quand elle te tend sa main. « Avec plaisir, Hartmann. »  C’est nouveau, très nouveau, surtout venant d'elle. Mais tu ne réfléchis pas, tu saisis sa main, tes doigts venant naturellement s'entrelacer aux siens, comme cette nuit là. C'est instinctif, tu n'y peux rien. Le touché chez toi est quelque chose de primordial. Tu as beau parler énormément, même trop, c'est surtout avec tes gestes que tu t'exprimes le mieux. ▬ Que me vaut ces soudaines prise d’initiatives ? Tu la taquines, alors que ton autre main vient trouver refuge dans le bas de son dos. La douceur de sa robe change du cuir et du tissus revêches de l'uniforme. Tu l’entraînes, a moins que ça ne soit le contraire, sur la piste de danse. Tu lances un clin d’œil a ton tout petit frère qui vous regardes partir avec une mine boudeuse. ▬ Désolé Mat', mais je ne partage pas. Tu fais ton égoïste, ton possessif, et franchement sur le coup, tu as bien raison. Tu sais en jetant un regard a Aiji que tu as fais le bon choix. Tu ne peux pas encore dire si ton cœur se sent allégé, mais la mélodie et l'ambiance de la fête t'y aides un peu... il faut l'avouer. Puis... Tu te sens bien là, avec Karhlya, au milieu de tout ce beau monde.

Tu n'es sûrement pas le meilleur danseur de ton quartier, mais tu es assez agile et maître de tes mouvements pour ne pas lui marcher sur les pieds. En se qui concerne le rythme, tu le tiens bien, tu te laisses entraîner par l'atmosphère du festival, oubliant les titans, les malheurs, la mort... Au fil de la danse, tu n'as plus d'yeux que pour la demoiselle. Tu sais qu'on vous observes, qu'on vous gardes à l’œil, des deux cotés de la famille et ça te fait doucement sourire. ▬ En tout cas Kaidan a raison a propos de la robe. Tu t'approches de son visage, pour dévier vers son oreille, jetant un rapide coup d’œil sur sa nuque, la marque a déjà disparu, humpf. ▬ Parce que tu es vraiment a croquer.  C'est un quasi soupire, un ronronnement dans son lobe. Tu te serais bien amuser a replacer ce suçon, mais tu te retiens, et c'est pas sans difficulté que tu redresses ton museau de charmeur, lui exprimant toute ta taquinerie. Il faut s'amuser ! C'est la fête ! Mais pour combien de temps...





 
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Δ Nothing is given to man on earth - struggle is built into the nature of life, and conflict is possible - the hero is the man who lets no obstacle prevent him from pursuing the values he has chosen.© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 7 Juil - 16:09
Invité

Everyone
    festival d'été

Le festival, Raven a toujours aimé ça. Quand sa mère était de ce monde, c'était leur moment à elles. Parfois accompagnée d'Aiji bien sur. Son cousin n'était jamais loin de toute manière. Et quand sa mère était partie, elle avait quand même continué à suivre cette tradition. Certes, c'était plus douloureux. Le manque se faisait toujours sentir, mais Aiji était alors là pour la pousser sur la piste de danse et la faire rire aux eclats. Au final, elle avait fini par avoir l'impression qu'assisté tout les ans au festival et s'amuser était le meilleur moyen d'entretenir la mémoire de sa mère. Autant dire que quand Lightwood avait annoncer que toute l'équipe allait être de garde, elle avait vu rouge. Certes elle aimait son travail, mais pas ce jour là. Et c'était en grommelant qu'elle avait enfilé son équipement, avant de rejoindre Dylan. Et dire que c'était le seul jour de l'année où elle enfilait une robe. Avant sa mère la forçait, mais maintenant, elle le faisait avec plaisir. Uniquement ce jour-là. Au moins, elle avait récupéré sa coéquipière pour l’événement. Il aurait plus manqué qu'elle doive aussi vivre cette journée avec son caporal et les sentiments qu'il créait en elle. Non, cela aurait été une mauvaise idée. Surtout avec cette colère qui semblait attendre le bon moment pour percé la surface. Elles atteignent finalement le festival. Raven tente de ne pas imaginer les danseurs sur la piste alors que la musique atteint ses oreilles. Bien qu'elle risque de finir par les voir à patrouiller dans le festival. « J'espère qu'on pourra quand même en profiter un peu. » Marmonne-t-elle entre ses dents. Son estomac semble d'ailleurs gargouillé alors qu'elle imagine tout ce qu'elle aurait pu manger là-bas. Elle repère Lightwood de loin et ne peut s'empêcher de lui lancer un regard noir. Certes, ce n'était pas lui qui avait décidé de ce qu'ils allaient faire aujourd'hui, mais quand même. Elle ne peut pas s'en empêcher. Il faut bien mettre la faute sur quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 7 Juil - 16:24
Invité
C'EST LA FÊTE, C'EST LA FÊTE ∞ EVENT&EVERYONE;

Le bruit entourait Ruby de toute part, la faisant sourire. Voir les festivités liées à l'arrivée de l'été battre son plein rendait heureuse la caporal de la garnison. Rien de mieux qu'un festival pour faire momentanément oublié les dangers extérieurs aux habitants du mur et puis, elle avait toujours aimé cette fête dans le passé, mais cette année elle s'y trouvait surtout pour veiller à ce que tout se passe bien, même si elle pouvait s'autoriser quelques extras pendant des relèves. Cependant, la jeune femme préférait rester un peu en retrait de la fête cette année. C'était la première fois qu'elle s'y rendait seule et elle ne se sentait pas d'humeur à en profiter. Alors, elle restait là à observer et attendre de voir si on avait besoin d'elle. Tandis qu'elle avançait dans les rues en regardant tout ce qui passait sous ses yeux, Red, fit une halte dans un coin un peu moins bondé. Une chose dérangeait la trostienne et ce n'était pas le bruit. Être entouré de toutes sortes de son ne la dérangeait pas, mais la chaleur devenait étouffante pour celle qui devait garder son uniforme et son équipement. Et pour combattre cette chaleur qu'elle aimait peu, la membre de la garnison s'arrêtait souvent pour boire.

Reprenant sa déambulation dans le festival, Red finit par arriver au niveau de la place principale où elle se permit de se poser contre un mur pour faire une petite halte. Tout ce passait actuellement pour le mieux et, même si elle n’avait pas le coeur de prendre part aux festivités, elle aimait bien se faire discrète dans un coin pour regarder les autres s’amuser. Tant que les autres se sentaient bien, la jeune femme n’avait pas à se préoccuper d’elle-même. Alors elle restait là à observer, attendant peut être que quelque chose se passe ou non, en grignotant un morceau de pain qu’elle avait prit avec elle.
 
code by lizzou × gifs by Nîniel

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 7 Juil - 16:40
Invité
Festival d'été.
Everyone
Pas ton truc du tout même. Tu te vois mal, très mal danser au milieu de cette foule. Toi .. danser. Rien que le penser ressemble à une mauvaise blague. Toi danser avec une de tes subordonnées ? C'est encore pire. Alors tu refuses. Poliment, mais franchement. Hors de question. Et tu avales ensuite une gorgée du jus de fruit qu'elle vient de t'offrir. C'est frais. Ça fait du bien par cette chaleur. C'est presque une bénédiction, ce petit goût sucré qui te chatouille le gosier. "J'étais certaine que vous diriez ça. " Et tant mieux, c'est finalement bien te connaître et ça ne te surprends même pas. Elle est connue, ta fâcheuse réputation de Caporal au sale caractère et c'est tant mieux. " Je suis certaine aussi de trouver un cavalier qui voudra de moi même dans cette tenue peu attrayante qui ne sied guère à une femme dans un festival comme celui-ci. " Sa tenue ? Tu te décides enfin à la regarder de haut en bas...elle porte l'uniforme, comme toi d'ailleurs. Et certes, ce n'est pas la tenue idéale pour une femme, au milieu d'un festival comme celui-ci...mais il faut avouer qu'elle porte la tenue des Bataillons à merveille. Astrid est une belle femme, t'es un abruti mais tu peux au moins reconnaître ça. « Vous êtes très bien comme ça, ne dîtes pas de bêtises. » Oh, bravo Hodgen, c'était presque un compliment que tu viens de sortir. Presque ! Et c'est ce moment précis que je choisis un jeune blond pour approcher la femme avec laquelle tu discutes., tu captes son regard gène, puis sa moue et son regard un peu rebelle avant qu'elle n'accepte son invitation. " N'ayez crainte, je ne vous abandonne à votre triste sort que le temps d'une danse. " Ah ok. C'est comme ça … les femmes. Franchement. Ça trouve toujours un moyen de se venger, et en voici encore la preuve lorsqu'Eïvinnd te plante au milieu de la foule pour rejoindre les danses dans les bras de son nouvel...ami. Tu ne dis rien, de quel droit protesterais-tu ? Tu viens de la refuser, sa danse, et tu ne peux pas l'empêcher de s'amuser juste parce que tu es là. Alors tu te tais. Tu la laisses s'éloigner, tu avales une nouvelle gorgée de ton jus de fruit et puis tu te tournes pour la regarder danser. Tu pourrais partir, tout simplement. Ce serait bien ton genre, de t'éclipser pour avoir la paix finalement...mais tu ne bouges pas cette fois. Sûrement parce que tu les vois, ces regards qu'elle te lance si souvent entre deux pas.

La danse dure un petit moment et tu restes debout, bien droit. Tu as terminer ton verre et tu le reposes derrière toi au moment ou Astrid revient vers toi. Elle te souris, et exécutes une petite révérence avant de tendre sa main. Oh, ça t'étonnais aussi, qu'elle n'ait pas plus insister que cela après ton refus et tu constates maintenant qu'elle n'a finalement pas abandonner l'idée de cette danse. " Généralement ce sont aux hommes de demander la main d'une femme, mais aujourd'hui je ferai une exception. " Elle à du culot, cette femme là. De l'audace même. Et c'est sûrement ce qui te fais sourire maintenant. Elle est têtue. Elle sait obéir, mais tu constates qu'en dehors de ça … elle sait jouer de ses atouts et des situations. Pourtant, tu n'amorces pas un mouvement. Tu n'as toujours pas changer d'avis, ça non. Tu restes planté, droit sur tes jambes, les bras le long du corps.  " Je suis quelqu'un de très têtue quand je m'y met. Allez venez, aujourd'hui est un jour de fête, amusez vous ! Vous n'allez quand même pas rester dans votre coin à faire le tête, ce n'est pas une vie ! " Faire la tête. Tu ne fais pourtant pas la tête...tu arbores ta mine habituelle. Ce serait presque vexant, comme remarque, mais tu ne prends pas la peine de relever. D'ailleurs, tu n'en as pas le temps puisqu'elle vient aussitôt attraper ta main. Elle t'attire avec elle et lorsque tu réagis enfin, tu es au milieu des danseurs. Toujours droit comme I. Tu fronces les sourcils. « Je vous trouve bien présomptueuse, Eïvinnd. » Elle ne t'as pas fâcher, non. Même pas irriter...mais tu ne te sens pas à l'aise là où tu es. Pourtant, tu te vois mal faire ta crise de nerfs ici, au milieu de la foule. Alors tu l'attires à toi, tu passes un bras dans le bas de son dos et tu la presses légèrement contre toi. « Une danse, une seule. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 7 Juil - 17:58
Invité
Girl let me love you And I will love you Until you learn to love yourself Girl let me love you And all your trouble Don't be afraid, girl let me help Girl let me love you And I will love you Until you learn to love yourself Girl let me love you A heart of numbness, gets brought to life I'll take you there
Festival ~ Team Lightwood & more

Aujourd'hui j'étais de service. Et pour une fois, j'en avais aucune envie. La raison était pourtant simple. Aujourd'hui c'était le festival dans le district de Karanese. Et au lieu de pouvoir en profiter, j'avais la charge de la sécurité avec le reste de mon escouade. Autant dire que quand je leur ai annoncer, il n'était pas des plus heureux. Particulièrement Aedan & Raven qui eut avait une longue habitude de le faire et d'en profiter un maximum. Il fallait faire avec les ordres. Alors ce matin là, c'est en tenue que j'arrive sur les lieux. C'est avec mon équipe que je me charge de quadriller tout le secteur. Je met Mahon avec ce débile de Davidson. Heureusement qu'il a de la patience. Depuis que son binôme féminin à demander sa mutation et qu'on attends notre nouveau, un certain Anderson, il est insupportable. Heureusement pour Raven, Dylan était rentrer à temps pour qu'elle ne l'ai pas dans les pattes.
Les gens commencent à arriver en masse. Tout semble bien se passer. Toujours quelques incidents mineurs et habituels. Un homme ivre à l'alcool bon marché qui se bat. Un voleur à la tire que tente de faire gratuitement son marché. Un couple qui se dispute au milieu de la piste de danse. Mais ces problèmes sont vite maitriser. Mon équipe est rodée. On sait ce qu'on a à faire. Et on le fait bien. Pourtant, vite, l’ennuie s'installe. Je décide alors de passer tour à tour dans les membres de mon équipe. Je commence par Mahon et Davidson leur disant qu'ils ont le droit à une petite pause de vingt minutes. Je passerais à al suite de l'équipe juste après. J'aurais bien aimer commencer par Raven, mais pas moyen de l'approcher sans me prendre un regard noir. Qu'est-ce que j'avais encore fais ? Je me demande si je vais pas lui offrir une couronne de fleur pour me faire pardonner je ne sais quoi.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» SUJET CLOS - Wifi non detecté avec routeur netgear 624
» Blaster 3 (sujet clos car 67 pages !)
» Festival de Cannes / tapis rouge
» BIFFF (Festival du film fantastique de Bruxelles)
» Sortie au Festival photo nature de Namur le 16 octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan :: 
Bien à l'abri des Titans !
 :: Corbeille :: Terminés
-
Sauter vers: